New York City Police Department


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

Et si... John

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
avatar
Becky Reeves
Criminality

Résumé de ma vie :


Féminin Aventures vécues : 908
Age : 40
Logement : Vit dans une Maison dans l’Avenue C avec John Hunter Malone
Emploi/étude : Tueuse à gage
Situation Amoureuse : Compliquer

Carte d'identité
Ma santé:
100/100  (100/100)
Situation Actuelle:
Mes amis, mes amours, mes emmerdes:
MessageSujet: Re: Et si... John 8th Février 2018, 20:20

Je ne voulais plus quitter son lit, je ne voulais plus quitter ses bras. Pour une fois j'étais bien et je ne voulais pas retourner à notre réalité. Je ne voulais pas retourner à cette réalité ou j'étais rien, alors que maintenant Hunter me faisait sentir comme quelqu'un, comme une femme, comme une princesse. Dans un murmure, je lui dis alors que finalement je voulais dormir là, mon regard plongé dans le sien, mon coeur battant la chamade. Ses doigts caressant doucement mon visage, il me répondit dans un murmure de rester. Fermant les yeux, j'allai doucement frotter ma joue sur sa main avant de finalement le laisser remettre de l'ordre dans le lit. Je le rejoins rapidement lorsqu'il me fit signe, allant me blottir contre lui. Je sombrai rapidement dans un profond sommeil qu'aucun cauchemars ne vint perturber. La protection de ses bras semblant faire une barrière entre moi et le reste du monde, entre moi et tout ce qui pouvait m'atteindre et me blesser.

Ce fut finalement ses lèvres sur ma peau qui me réveillèrent. Une fois les yeux ouverts, ses lèvres vinrent retrouver les miennes, m'embrassant tendrement. Bon matin le chasseur. Je lui fis un petit sourire, lui rendant avec plaisir ses baisers. Je n'hésitai pas longtemps lorsque j'entendis son choix. Pour le moment je n'avais pas réellement faim, du moins pas de nourriture... Je voulais me sentir à nouveau comme je m'étais sentie la veille, qu'il me fasse à nouveau entrevoir ce monde ou je pouvais être autre chose que ce que mon père avait décidé que j'étais. Qu'il me fasse voir que pour quelqu'un j'étais autre chose que simplement Becky la danseuse chiante et glacial.

Ce fut quelques heures plus tard que la vie réelle vint cruellement me rappeler à elle. Je devais maintenant retourner au bar, la princesse devait redevenir la danseuse... Une question me passa par la tête, mais je la chassai tout aussi rapidement qu'elle était apparut. Et si pour une fois la princesse choisissait le chasseur plutôt que le prince, qu'arriverait-il? Finissant par retourner au bar j'y entrai en ayant retrouvé mes airs de garce, ne laissant rien voir, mais pour une fois étant en pleine forme. En saluant le barman cependant je vis sur une table un vieux magasine de voitures, un petit sourire aux lèvres, je le pris discrètement et une fois arrivé à ma place dans la salle, je le déposai avec les autres. Lorsque Hunter arriva et vit la revue, je ne lui fis qu'un petit sourire rapide avant de reprendre mon air habituel. Les filles commencèrent doucement à arriver, me saluant... Un peu plus chaleureusement qu'à l'habitude. Bien que curieuse, je ne répondis que par mon habituel hochement de tête. Ce ne fut qu'après le numéro d'ouverture que je remarquai que rien ne trainait encore, que les filles se ramassaient et même s'entraidaient. Haussant un sourcil de surprise, je me levai et fit le tour de la pièce, les filles se taisant sur mon passage. Ça va Becky? Je me figeai, regardant le jeune et jolie Sarah. Oui, mais... Vous? Les filles éclatèrent de rire. Mais oui voyons, pourquoi ça n'irait pas? Ben heu... Enfin, laissez tomber... Je retournai à ma place sous le regard des filles. Il ce passait quoi là? J'avais certainement manqué un chapitre... Je n'eux pas le temps de me poser plus de questions que Colosse entrait dans la salle. Le regard qu'il posa sur moi ne me plus vraiment pas. Becky, après ton numéro un client va t'attendre dans la cabine 3. Il tourna ensuite son regard sur Hunter. J'espère que tu es prêt... Il se trame quelque chose. Il se tourna pour retourner dans le bar, mais s'arrêta mal à l'aise. Soyez prudentes les filles, surtout toi Becky... Ton père semble encore avoir fait une connerie.

_________________
Becky
La princesse et son loup contre le monde. - blackheart & crédits.  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
John Hunter Malone
Criminality

Parti politique : Aucun
Résumé de ma vie :

My complicated love

Masculin Aventures vécues : 918
Age : 45
Logement : Vit dans une Maison dans l’Avenue C avec Becky Reeves
Emploi/étude : Proprio de resto/ Tueur à gages
Situation Amoureuse : Avec ma princesse Becky

Carte d'identité
Ma santé:
100/100  (100/100)
Situation Actuelle:
Mes amis, mes amours, mes emmerdes:
MessageSujet: Re: Et si... John 8th Février 2018, 23:08

Me perdant dans son regard, mes doigts caressant son visage comme je lui disais de rester. J'étais étrangement bien, à ma place. Cette tempête intérieure semblant se taire pour une fois dans ma vie. Je remis de l'ordre dans les couvertures lui faisant signe de venir me rejoindre. Elle s'endormit rapidement son corps chaud lové contre moi. Au matin je me réveillai la regardant dormir comme je chassai une lourde mèche de cheveux de son visage. Une fois le chariot entrer j'allais la réveiller lentement lui souhaitant un bon matin. Quand elle me qualifia de "chasseur" je relevai un regard moqueur vers elle. Je lui offrit deux choix soit de manger ou reprendre la ou nous en étions la veille. Elle peut le deuxième la nourriture étant pas l'élément principal de sa faim ce matin.

Finalement nous devions regagner cette vie rude qui était là nôtre. Elle arriva avant moi pendant que je fus un rapide tour pour m'assurer que tout allait bien. Je regagnai la salle sous les signes de tête des uns et les regard noirs des autres. Je repris ma place m'attendant à trouver un de ses magazines féminin à la con. Mon regard tomba sur un magazine de voiture. Je relevai le regard vers Becky répondant à son sourire et ouvrir la reçue comme les filles se deshabillaient. Je relevai un regard en voyant une accrocher sa robe et une autre mettre ses sous-vêtement à leur place. Becky nota qu'il y avait un truc étrange et ke la suivi du regard et malgré les réponses elle retourna s'asseoir comme je croisai le regard d'une des danseuses à la peau d'ébène et au yeux de tigresse. D'un regard nous nous faisions un sourire en coin comme Colosse entra. Le regard qu'il me lança me transperça comme une lame. Je lui fit un simple signe de tête.

Danseuse:- On avait besoin de ça merde....

- Soyez prudent et laissez pas Becky en avant.

Mon regard se tourna dans le sien. Je me penchai vers elle et lui dit

- Ça va aller. Je suis là.

Je me levai et verifiai mon arme qu'elle soit bien chargé et vérifiant que j'ai aller messe de munition. Je lui lançai un dernier regard avant de reprendre ma place au devant de la scène mes yeux noirs et glacial parcourant la salle.

_________________

   
Sweet Love.
Nymphadora Tonks ☽Into my darkness you come, you become my light and my sunshine. If I lose you I'm dying
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Becky Reeves
Criminality

Résumé de ma vie :


Féminin Aventures vécues : 908
Age : 40
Logement : Vit dans une Maison dans l’Avenue C avec John Hunter Malone
Emploi/étude : Tueuse à gage
Situation Amoureuse : Compliquer

Carte d'identité
Ma santé:
100/100  (100/100)
Situation Actuelle:
Mes amis, mes amours, mes emmerdes:
MessageSujet: Re: Et si... John 9th Février 2018, 06:32

Voir que les filles n'avaient pas encore foutu un bordel en laissant traîner leur vêtements et accessoires me fit faire un tour de la pièce surprise. Chacune prenait grand soin de remettre toutes ses choses à sa place, ou encore de ramasser les paillettes tombé au sol. Je retournai finalement à ma place sous le léger rire des filles qui me perdait encore plus. Mes pensées furent finalement interrompus par Colosse qui venait m'annoncer que j'avais un client en cabine après mon numéro avant d'avertir Hunter et finalement toute les filles de faire attention que mon père avait encore fait quelque chose de stupide. Figé, je regardai Colosse sortir, ayant seulement envie de fuir avec mon garde du corps et les filles. J'en avais assez des conneries de mon père. Il faisait l'imbécile et ceux voulant ce venger faisait de moi leur cible, finissant par descendre mes gardes du corps ce mettant entre eux et moi. Ce penchant, le regard d'Hunter vint chercher le mien, tendis qu'il me disait que ça allait aller. Je t'en pris... Essaie de ne pas te faire descendre toi aussi... Me levant, j'allai faire mon numéro comme une automate. S'il fallait que lui aussi tombe pour moi, je ne pensais pas que j'arriverais à m'en remettre. Pas avec ce qu'il m'avait faitre la veille au soir et ce matin là. Il m'avait fait voir celle que je voulais être, celle que je pouvais être... Dans ses bras.

Je fis donc mon numéro avant de me diriger vers la fameuse cabine, me disant que le sentiment d'être une princesse que j'avais ressenti à mon réveil était désormais bien loin. Je me renfermai donc dans la cabine avec le client et commençai à lui donner ce pourquoi il avait payé. Au bout d'un moment cependant le type m'attrapa les poignets et me tira à lui, me faisant tomber sur lui. Ton père doit du fric à mon patron, et vois-tu ma jolie, on a décidé de ce payer avec toi... Mon regard dans le sien, je restai figé quelques seconde avant de simplement lui écrabouiller les parties de mon genou, avant de crier. HUNTER! Le type m'ayant lâché les poignets, je sortie rapidement de la cabine. J'allais me diriger vers la salle lorsque j'entendis un coup de feu qui me fit rapidement me jeter au sol, mains sur la tête. Plusieurs autre coups de feu ce firent entendre suivie d'une seconde de silence et enfin un brouhaha de gens ce mettant en action. Le silence revint finalement rapidement lorsque la voix de mon père ce fit entendre. Les filles dans votre salle. Colosse, barre la porte, plus personne n'entre ou ne sort on doit faire le ménage et nous débarrasser des corps. Lentement je me relevai et regardai autour de moi afin de vérifier qui était au sol exactement.

_________________
Becky
La princesse et son loup contre le monde. - blackheart & crédits.  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
John Hunter Malone
Criminality

Parti politique : Aucun
Résumé de ma vie :

My complicated love

Masculin Aventures vécues : 918
Age : 45
Logement : Vit dans une Maison dans l’Avenue C avec Becky Reeves
Emploi/étude : Proprio de resto/ Tueur à gages
Situation Amoureuse : Avec ma princesse Becky

Carte d'identité
Ma santé:
100/100  (100/100)
Situation Actuelle:
Mes amis, mes amours, mes emmerdes:
MessageSujet: Re: Et si... John 9th Février 2018, 11:21

Bien que notre vie nous rattrappaient je restai au près d'elle surpris de voir une revue de voiture. Ceci lui valu un regard relever vers elle et une réponse rapide à son sourire. Je tentais de faire l'indifférent, de ne pas la voir mais difficile avec la nuit et la matinée hors du temps que nous avions passé ensemble. De plus les filles ramassaient leur effets ce qui sembla surprendre Becky. Un bref regard échangé avec une des filles et je replongeai dans ma lecture quand Colosse vint nous aviser d'un client pour Becky et un avertissement à mon égard. Je sommai les filles de tenir Becky loin de l'avant-scène comme je me penchai vers elle pour lui dire que ça allait. Quand elle me dit de faire attention pour ne pas me faire descendre je lui fis un sourire en coin avec une lueur de défi dans le regard.

J'étais aux aguets mon air froid, glacial et calculateur sur la salle. Quand le numéro des filles furent terminé je suivi la rouquine et me postai à l'entrée de la cabine. C'était pas si mal ça semblait calme... trop calme même. Le cri de Becky me fit pousser le rideau comme elle se faufilait dehors et qu'un d'un coup de feu le dit client fini avec une balle dans le corps. Rapidement le calme en vint à une tourmente, une tempête de balle et de bataille. Reculant pour protéger Becky, le chef en vint à hurler aux filles d'aller se mettre à l'abri.  Comme elle se leva elle resta là à regarder je ne sais quoi.

- Va te cacher merde!

Les coups fusèrent et je gueulais après les filles d'apporter Becky loin de ce carnage. Ce fût presque terminé alors que je me battais avec un qui était tout aussi bien entraîner que je l'étais. Le tenant par les pan de son veston alors que j'allais le jeter au sol. Il plaqua le canon de son flingue sur mon torse à la hauteur du coeur et tira me coupant le souffle. Probablement qu'il cru qu'il m'avait eu et me poussa au sol comme je lui tirai dessus et qu'il tomba sur moi. Le souffle court et l'homme sur moi j'entendis un cri strident, apeuré. J'étais plus sonné et le coup de feu sur la veste par balle avait quand même donné un choc à mon coeur. Je repoussai le cadavre au sol alors qu'il laissait une traînée rouge sur ma chemise blanche. Le rythme des balles ralentissaient jusqu'à ne plus rien entendre. Je fermai les yeux une seconde pour reprendre mes sens mais une voix, des gestes m'en empêchèrent. J'ouvris les yeux pour voir le regard de Becky sur moi.

- Ça va, je suis là... dis-je d'une voix rauque.

Je voulais simplement reprendre mon souffle et surtout vérifier si ma veste par-balles allait avoir besoin d'être changée. Le visage au traits tirés par la peur me força à me relever sur un coude. Je glissai ma main sur la sienne et la serrai doucement.

- Calme-toi j'ai rien... absolument rien.

_________________

   
Sweet Love.
Nymphadora Tonks ☽Into my darkness you come, you become my light and my sunshine. If I lose you I'm dying
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Becky Reeves
Criminality

Résumé de ma vie :


Féminin Aventures vécues : 908
Age : 40
Logement : Vit dans une Maison dans l’Avenue C avec John Hunter Malone
Emploi/étude : Tueuse à gage
Situation Amoureuse : Compliquer

Carte d'identité
Ma santé:
100/100  (100/100)
Situation Actuelle:
Mes amis, mes amours, mes emmerdes:
MessageSujet: Re: Et si... John 9th Février 2018, 19:31

M'étant levé lentement, j'étais sous le choc, regardant avec crainte les corps au sol ayant la frousse de voir celui de quelqu'un proche de moi, ayant la frousse de voir son corps. Je ne m'aperçus pas vraiment que la tempête avait repris, regardant avec terreur les corps au sol. Ce fut la voit d'Hunter qui me sortie de ma torpeur en me criant d'aller me cacher. J'étais trop loin de la salle aussi je me précipitai entre la scène et le mur. De là personne ne me voyait, mais moi je pouvait voir une partie de la bagarre qui faisait rage. Je voyais mon garde du corps plus loin ce battre, me promettant de ne plus jamais juger quelqu'un au premier regard. Moi qui avait crus qu'il ce ferait rapidement descendre... Sans vraiment m'en rendre compte, je lâchai un cris en le voyant tomber sous le coup de feu de son adversaire. Je gardai le visage rivé sur lui tendis qu'il poussait le corps qui était tombé sur lui avant de fermer les yeux. La guerre dans le bar ce terminant je me levai très lentement tendis que les filles revenaient voir l'étendue des dégâts. Un silence complet régnait dans la pièce alors que lentement je m'avançais vers le corps de mon protecteur. Me laissant tomber près de lui, mon masque que je gardais en place devant tous les gens reliés au club ne tomba pas, mais vola plutôt en éclat. Mon regard rivé sur son visage, ma main alla doucement ce poser sur sa joue. Je t'en pris... Tu m'as dis que tu savais ce que tu faisais... Que... Que je ne pleurerais pas ta mort... Je ne voulais pas le perdre lui aussi, je ne voulais pas perdre le seul homme qui avait réussi à me faire voir que j'étais plus qu'une simple chose avec lequel on pouvait s'amuser. Je ne voulais pas... La princesse à besoin du chasseur... J'avais à peine murmuré les derniers mots, ne me rendant même pas compte que je les avais dit. Je sentais les regards braqués sur moi, une larme roulant sur ma joue, mais je m'en moquais pour le moment. Mon masque était détruit, je n'avais plus la force d'en faire un nouveau, de cacher ce que je ressentais... Je me figeai alors que je voyais les yeux d'Hunter s'ouvrir, ça voix rauque ce faisant doucement entendre. Se redressant sur un coude, ma main glissa de sa joue et tomba le long de mon corps. C'était impossible... Sa chemise était couverte de sang... Sa main venant serrer la mienne, il me dit qu'il n'avait rien. Soudainement ce fut comme si j'avais manqué d'air longtemps et que l'air revenais enfin. Mon regard dans le sien, je poussai un soupire de soulagement. La voix de mon père ce fit alors entendre, résonnant contre les murs et me rappelant que nous n'étions pas seul. Colosse va aider Hunter, les autres, occupez-vous de ramasser le bar. Becky dans mon bureau, je veux te parler, seul à seul. Colosse fut le premier à bouger, venant nous trouver Hunter et moi. Jamais mon père n'avait voulu me voir seul à seul, cela n'augurait donc rien de bon... Le géant s'agenouilla à mes côtés avant de chuchoter. Un simple cris Becky et je serai là. Allez va s'y Hunter va bien... Je me levai lentement et me rendis dans le bureau de mon père, morte de frousse. Entrant dans le bureau, je fermai la porte derrière moi, ayant l'impression que je refermais moi même un piège.

Je ne m'aperçu cependant pas que j'avais mal refermé la porte et que celle-ci s'ouvrit légèrement derrière moi. J'allai me laisser tomber dans le fauteuil devant le bureau de mon père qui me regardait d'un oeil furieux. C'est vraiment le moment papa? Il fallait vraiment que tu craque? J'en ai assez maintenant! C'est terminé jeune fille! Désormais tu seras en permanence en haut! Tu n'auras plus besoin de garde du corps. Hunter va retourner d'ou il vient et toi tu seras en permanence surveillée et cachée. Fini les petit sa caprices pour protéger les uns et les autres, fini de devoir trouver constamment des garde du corps pour te protéger! Me levant comme si un ressort m'avait fait bondir, je regardai mon père furieuse. HORS DE QUESTION! Tu ne feras certainement pas de moi une pute et profiter du fait que je ne sois plus là pour faire faire toute sorte de saloperies aux filles ou en profiter pour faire du mal aux gars par ce que tu en as envi! Je ne te laisserai plus faire de mal à personne ici, y compris moi! J'avais presque hurler chacun des mots, folle de rage. Je ne m'attendais cependant pas à ce qui allait suivre. Une seconde plus tard, je me retrouvai assise dans le fauteuil, après avoir reçu le poing de mon père à la figure. Penché sur moi, ses mains sur les bras du fauteuil, m'emprisonnant, il planta un regard de fou dans le mien. Écoute moi bien maintenant. Tu m'appartient! Et tout comme avec tous ceux qui m'appartiennent, je n'hésiterai pas à te jeter dans l'océan si tu me pousse à bout, est ce que je suis clair? Sa voix menaçante c'était faite basse. Figeai, je le regardai, ma joue enflant déjà et prenant déjà des couleurs. Soudainement je compris que peut importe ce que je répondrais, mes jours étaient compté si je le laissais faire, ainsi que ceux de tous ceux dans ce bar. Mon instinct de survie prenant le dessus, j'agis sans réfléchir. Mon genou remonta vivement dans ses parties intimes le faisant reculer de surprise tendis que je bondissais sur mes pieds et quittait la pièce en courant. Arrivant dans le bar je stoppai, me figeant sous les regards, tendis que je perdais lentement la vue du côté ou le poing de mon père avait atterri. Entendant mon père arrivé, je détalai vers la porte, mais me retrouvai à ne pas pouvoir l'ouvrir puisqu'elle était barrée. Paniquant je me retournai pour voir mon père arriver dans le bar fou de rage et me cherchant du regard. Il fini par m'apercevoir, mais à peine avait-il fait un pas vers moi que plusieurs personnes ce mirent entre lui et moi. Deux des gars finirent par attraper mon père et le firent s'asseoir sur un chaise. La voix de Colosse ce fit alors entendre. Je crois que tu ferais mieux d'aller dans la salle Becky... Les filles, amenez là, elle a pas à voir la suite. Le filles me poussèrent alors gentiment vers la salle, mais la voix de mon père ce faisant presque suppliante me fit stopper alors que je passais près de lui. Becky je t'en pris... Tu les as tous protégé plusieurs fois, tu ne peux pas les laisser me tuer! Je tournai un regard triste sur lui. Ils ne m'ont jamais fait de mal, eux. Je poursuivie mon chemin et allai me laisser tomber sur le canapé dans la salle. Les filles autour de moi me frottaient le dos ou me prenaient dans leur bras, parlant en tentant de couvrir le bruit et les cris qui venait de l'autre pièce. Immobile et silencieuse, je ne répondais à rien, des larmes coulant lentement sur mes joues, j'attendais simplement. J'attendais de pouvoir aller me réfugier à la seul place ou je m'étais sentie en sécurité depuis très longtemps... Les bras du chasseur.

_________________
Becky
La princesse et son loup contre le monde. - blackheart & crédits.  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
John Hunter Malone
Criminality

Parti politique : Aucun
Résumé de ma vie :

My complicated love

Masculin Aventures vécues : 918
Age : 45
Logement : Vit dans une Maison dans l’Avenue C avec Becky Reeves
Emploi/étude : Proprio de resto/ Tueur à gages
Situation Amoureuse : Avec ma princesse Becky

Carte d'identité
Ma santé:
100/100  (100/100)
Situation Actuelle:
Mes amis, mes amours, mes emmerdes:
MessageSujet: Re: Et si... John 9th Février 2018, 20:18

C'était vraiment un connard de merde! A la hauteur de sa réputation! Donc après quelques combats je lui hurlai d'aller se cacher quand un me plaqua le canon de son flingue sur mon torse. Au sol je lui tirai dessus alors qu'il tomba sur moi et que j'eus assez de force pour le pousser. Je fermai les yeux le souffle me manquant. J'ai dû perdre connaissance car ce fut la voix de Becky qui me parvint. J'ouvris les yeux et lui dit que ça allait, que j'étais là. Voyant son regard je me redressai sur un coude lui serrant la main doucement. C'était le silence. Il me semblait que nous étions seuls. Mais la voix du chef résonna dans le silence me faisant tourner la tête. Je la regardai comme Colosse se pencha vers elle. Une fois qu'elle eut quitté l'homme m'aida à me lever un regard inquiet sur moi.

C: - Ça va?

- Comme un gars qui a eu une balle.

Il me fit un sourire suivit d'un petit rire. Je pris de grande inspirations comme des éclats de voix nous parvinrent. J'allais faire un pas mais je fus retenu par Colosse qui me fit un non de la tete. Quand je la vis sortir en trombe du bureau la joue enflée et un oeil au beurre noir je sentis mon corps s'enflammer. Colosse sommaire les filles d'éloigner Becky mon regard alla sur elle comme elle quitta et revint sur le chef. Certains s'occuperent de lui pendant que je restais en spectateur. Je fini par les pousser un à un le visage dur et fermé. Mon regard noir était tellement froid que le Diable se serait sauvé.

-Leve-toi...

- Tu vas me faire quoi Hunter?

- Te faire goûter ta propre médecine.

Je le laissai foncer sur moi lui donner l'illusion qu'il avait le dessus. Je fini par prendre le dessus et je lui tapais dedans comme un dingue. Je tapais dessus pour ses conneries, pour traiter Becky comme un vulgaire objet, de faire peur aux filles et de tenir son club par la peur. Quand j'en eus assez je sorti mon flingue et pointait sur lui. Pour la première fois de ma vie j'hésitais à flinguer quelqu'un ici. L'air semblait suspendu, immobile. J'avais entendu les autres parler qu'il attendait un autre que lui pour prendre sa place.

- Tu n'es pas du club Hunter. Je peux te renvoyer à ta vie misérable.

- Ça tu ne le pourras pas.... j'attends simplement si je peux donner ta sentence finale.

Détaché j'entendis un simple: " Pas le première fois qu'il tape une femme". Comme au ralenti je tirai le coup final. Le coeur me martelait la poitrine, le souffle régulier et mon bras figé comme si j'attendais de revenir dans mon corps. Lentement je baissai le bras, rangeai mon arme et tournai un regard vers Colosse. Comme si nous nous étions entendu je tournai les talons, pris de la glace et allai voir les filles. J'ouvris la porte pour voir les filles regroupées autour de Becky. En me voyant elles se tassèrent et je m'agenouillai devant elle posant le sac de glace sur sa joue. Remontant mon regard dans le sien, j'allai dessiner le contour de sa joue descendant à la ligne de sa mâchoire.

- Je sais ce que je fais princesse.

_________________

   
Sweet Love.
Nymphadora Tonks ☽Into my darkness you come, you become my light and my sunshine. If I lose you I'm dying
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Becky Reeves
Criminality

Résumé de ma vie :


Féminin Aventures vécues : 908
Age : 40
Logement : Vit dans une Maison dans l’Avenue C avec John Hunter Malone
Emploi/étude : Tueuse à gage
Situation Amoureuse : Compliquer

Carte d'identité
Ma santé:
100/100  (100/100)
Situation Actuelle:
Mes amis, mes amours, mes emmerdes:
MessageSujet: Re: Et si... John 9th Février 2018, 21:14

J'étais sortie du bureau telle une furie. Je voulais fuir le plus rapidement cet endroit, le fuir lui avant qu'il ne me tue. J'avais vue dans son regard ce qui m'attendait quel que soit ma réponse. Soit j'allais finir ma vie dans les bras les plus dégoutant les uns des autres, soit il mettait fin à mon existence maintenant. Voulant fuir malgré le peu de vêtements qui me couvrait je me retrouvai poussant sur une porte verrouillé. Certaine que c'était terminé pour moi, je fus surprise de voir pour la première fois les rôles s'inverser et le club prendre ma défense face à mon père. Quelques instant plus tard, je me retrouvai assise sur le canapé de notre salle, les filles autours de moi tentant de couvrir les bruits venant de la pièce à côté. J'avais beau ne pas vouloir écouter, j'entendais tous et le coeur lourd, je laissais mes larmes couler en silence, attendant de savoir ce qui suivrait. Ce fut finalement le coup de feu qui me fit glapir en sursautant violement. Je voulus me lever pour courir jusqu'au bar pour... Je ne sais quelle raison en fait. Seulement aller voir par moi même ce que je savais très bien qui venait de tomber. Cependant les filles me retinrent, me disant de ne pas y aller, que ça ne servirait à rien et d'attendre. Ce fut finalement Hunter qui entrant et venant s'agenouiller devant moi me calma. La glace couvrant une partie de mon visage, je me perdis dans son regard. Lentement, les filles se levèrent et sortirent afin de nous laisser seul un moment. Aussitôt la porte refermé, je laissai la glace tomber au sol et me jetai dans ses bras, allant m'y réfugier contre tous ce qui bouillait en moi. Colère et tristesse contre mon père, soulagement face au fait que Hunter soit en vie, peur face à ce qui allait suivre avec le club... Beaucoup trop de chose tourbillonnaient en moi et j'avais besoin de cette sécurité que lui seul pouvait m'apporter le temps de me calmer et de prendre le dessus. Au bout d'un long moment, je fini par me calmer, relevant mon regard dans le sien. J'ai crus que tu étais... Et après il ma dit qu'il voulait que je... J'ai refusé alors il m'a... Je l'ai frapper dans les partie et j'ai fuis avant qu'il ne me... Mon père voulais me tuer... Je réalisai alors que tous les gens du club présent dans le bar c'était opposé à lui pour me sauver. Ils se sont tous opposé au chef pour... Moi? Perdue, je gardai mon regard dans celui de mon protecteur, cherchant à comprendre, cherchant à trouver quelque chose à quoi m'accrocher. Une nouvelle peur fit cependant surface et je cherchai une façon d'avoir une réponse sans vraiment poser ma question, mais je ne trouvai rien alors je la posai directement. Maintenant qu'il est... Qu'il n'est plus là. Est ce que tu vas partir?

_________________
Becky
La princesse et son loup contre le monde. - blackheart & crédits.  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
John Hunter Malone
Criminality

Parti politique : Aucun
Résumé de ma vie :

My complicated love

Masculin Aventures vécues : 918
Age : 45
Logement : Vit dans une Maison dans l’Avenue C avec Becky Reeves
Emploi/étude : Proprio de resto/ Tueur à gages
Situation Amoureuse : Avec ma princesse Becky

Carte d'identité
Ma santé:
100/100  (100/100)
Situation Actuelle:
Mes amis, mes amours, mes emmerdes:
MessageSujet: Re: Et si... John 9th Février 2018, 22:13

Je n'ai jamais aimé qu'on tape sur plus faible que soit. J'étais un de ses hommes solitaires que tous avaient rejeté mais pour une fois je sentais que je comptais pour quelqu'un. Et pour une fois je voulu me faire accepter par cette personne merveilleuse. La voir sortir du bureau perché sur ses talons tentant de sauver sa vie me fis voir rouge. Donc une fois Becky enfermer plus loin ils se mirent à taper dedans n'arrêtant pas leur coups. Je fini par les pousser un à un lui sommant de se lever. Moi taper sur un homme assis non. S'il était capable de taper sur une femme il était capable de m'affronter. Ce fût le coup final et l'arme au bout du bras attendant qu'on me donne le ok. J'étais loin dans mon esprit. Une fois revenu à moi je regardai Colosse et quittai sac de glace en main.

Oui Becky était effrayé mais les autres filles également. Agenouillé devant elle je posai le sac de glace sur sa joue lui disant simplement que je savais ce que je faisais. Longtemps on se regarda la salle se vidant lentement. La porte à peine fermé elle se jeta sur moi. Je refermai mes bras autour d'elle malgré la petite douleur au torse. Elle était tremblante tellement les émotions tournaient en elle.

Quand elle se calma elle parla par phrase entrecoupées. Mon regard dans le sien je la laissai... parler? Oui on peut dire ainsi. J'enlevai les meches de son visage, je caressai sa joues saine du bout des doigts. Mes doigts se figèrent à sa question.

- Ils ne sont pas stupide. Ils attendaient peut-être un qui serait capable de les aider. Ça fait un moment que ça jase. Si j'ai bien compris.... le club est à toi.

Je repris le sac sur le sol et lui mis sur la joue silencieux. Quand elle me posa sa dernière question je gardai le regard sur sa joue meurtrie me demandant moi-même ce qui arriverait avec moi. Je remontai lentement à son regard la regardant longuement.

-A moins que tu veuilles que je partes. Excuse-moi je dois regarder....

Je la tassai et tapotai ma veste. Je me levai lui tendant une serviette et lui montrant qu'elle était un peu sale. Je me plaçai donc devant un miroir enlevant mon veston età chemise finisant par enlever le gilet par-balle. Je fis une grimace car malgré tout ça tirait. Un bref regard dans le miroir pour voir une ecchymose de la grosseur d'une balle de golf virer au mauve.

- John. C'est mon vrai nom. Il y a un moment qu'on m'appelle Hunter. Ça fait tellement longtemps que je ne me rappelle plus la fois qu'on m'a appelé par mon vrai nom.

Je regardai l'étendue des dégâts le regard toujours dans le miroir finissant par me tourner vers elle et prendre une inspiration.

- Je comprendrai que tu veuille que je partes. Je n'appartient pas au club... j'ai été engagé par eux mais... il n'y a que toi pour décidé de ce que tu veux.

_________________

   
Sweet Love.
Nymphadora Tonks ☽Into my darkness you come, you become my light and my sunshine. If I lose you I'm dying
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Becky Reeves
Criminality

Résumé de ma vie :


Féminin Aventures vécues : 908
Age : 40
Logement : Vit dans une Maison dans l’Avenue C avec John Hunter Malone
Emploi/étude : Tueuse à gage
Situation Amoureuse : Compliquer

Carte d'identité
Ma santé:
100/100  (100/100)
Situation Actuelle:
Mes amis, mes amours, mes emmerdes:
MessageSujet: Re: Et si... John 10th Février 2018, 00:12

Réussir à me calmer fut un véritable exploit. Lentement j'arrêtai de trembler pour finalement tenter de lui parler sans réellement terminer mes phrases. Hunter m'écouta sans rien dire, caressant doucement ma joue non blesser, son regard dans le mien. Il ce figea cependant en entendant ma question et sa réponse me troubla plus qu'autre chose. Moi? Reprenant le sac de glace, il le remis sur ma joue. Reportant les questions concernant le club à plus tard, je fini par lui demander ce qui me tracassait maintenant le concernant. Allait-il partir? Remontant son regard, il le planta dans le mien un long moment. Je me figeai en entendant ce qu'il me répondit, mais ne répondis pas immédiatement.Prenant la serviette je me nettoyais lentement avant de relever un regard sur lui tendis qu'il enlevait chemise et gilet par balle. Je restai surprise de l'entendre me dire son nom. Étrangement, je n'avais pas réalisé qu'Hunter n'était qu'un surnom. Le chasseur à donc un nom... Je le regardai un long moment, le sac de glace sur mon visage, tendis qu'il se regardait dans le miroir. Finissant par ce tourner vers moi, il revint sur le sujet de son départ. Non! J'avais répondue rapidement, trop peut être, mais avec tout ce qui venait de ce produire j'étais terrifier à la seule idée de le voir partir. Me levant et prenant une grande inspiration je me repris.Je veux dire que non, je ne veux pas que tu partes... Je... Enfin peut importe ce qui arrivera, j'aurai besoin de protection et... de sommeil... Je lui fis un petit sourire timide, m'approchant tout près de lui. Reste avec moi, s'il te plait John. Ma voix c'était faite petite, un murmure suppliant en fait alors que mon regard plongé dans le sien tentait de lui faire comprendre que sans lui, je ne pouvais être une princesse... En fait ce que je voulais vraiment maintenant, c'était devenir SA princesse...

_________________
Becky
La princesse et son loup contre le monde. - blackheart & crédits.  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
John Hunter Malone
Criminality

Parti politique : Aucun
Résumé de ma vie :

My complicated love

Masculin Aventures vécues : 918
Age : 45
Logement : Vit dans une Maison dans l’Avenue C avec Becky Reeves
Emploi/étude : Proprio de resto/ Tueur à gages
Situation Amoureuse : Avec ma princesse Becky

Carte d'identité
Ma santé:
100/100  (100/100)
Situation Actuelle:
Mes amis, mes amours, mes emmerdes:
MessageSujet: Re: Et si... John 10th Février 2018, 04:31

Tremblante et entre mes bras je la laissai se calmer alors que je refermai mes bras autour d'elle. Je voulais lui faire comprendre que j'étais là, que j'avais défendu son honneur. Donc quand elle se calma et parla en phrase entrecoupées je me figeai à sa question. Plusieurs parlaient en trouvant que le chef faisait courir le club a da perte. Donc je lui dis simplement ce que j'avais entendu dans les couloirs.

- Qui d'autre?

Je remis son sac de glace quand elle me demanda si j'allais partir. Je gardai mon regard sur sa joue un instant avant de le remonter dans le sien. Je lui répondis franchement. Si elle me demandait de partir... je partirais. Je me levai donc enlevant chemise et gilet pour voir l'ecchymose mauve. Je lui dis mon nom et sa réponse me fit sourire et je fit un petit rire.

- Oui on peut dire que le chasseur à un nom.

Je me tournai vers elle lui disant que si elle me demandait de partir je le ferais qu'au final c'était elle qui décidait. Son "NON" me fis manquer le souffle. Je ne le montrai pas mais... je ne voulais pas aller loin d'elle. Elle se leva et se repris pour me dire qu'elle aurait toujours besoin de protection et de sommeil. Je répondis à son sourire. Elle s'approcha de moi me demandant de rester auprès d'elle. Je la regardai longuement le souffle court, le coeur me débattant dans la poitrine. Je m'approchai d'elle quelques centimètres nous séparant.

- Même si je le voudrais je ne serais pas capable... mais tu ne sais rien de moi... je...

Je ne savais quoi dire alors je me penchai vers elle pour aller l'embrasser doucement pour ne pas lui faire mal. Je la relâchai lentement mon regard se perdant dans le sien.

- Tu as vraiment cru que j'étais mort?

C'est vrai qu'elle me connaissait pas... elle ne savait rien de moi.


_________________

   
Sweet Love.
Nymphadora Tonks ☽Into my darkness you come, you become my light and my sunshine. If I lose you I'm dying
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Becky Reeves
Criminality

Résumé de ma vie :


Féminin Aventures vécues : 908
Age : 40
Logement : Vit dans une Maison dans l’Avenue C avec John Hunter Malone
Emploi/étude : Tueuse à gage
Situation Amoureuse : Compliquer

Carte d'identité
Ma santé:
100/100  (100/100)
Situation Actuelle:
Mes amis, mes amours, mes emmerdes:
MessageSujet: Re: Et si... John 11th Février 2018, 20:39

J'avais répondu rapidement lorsqu'il avait parlé de son départ, disant que c'était moi qui décidait. La panique de le voir partir après tout ce qui c'était produit depuis la veille me fit répondre rapidement, beaucoup trop pour caché ce que la question provoquait en moi. Me levant, je tentai de me reprendre en parlant de protection et du fait qu'il avait réussi à me faire dormir, un petit sourire timide apparaissant sur mes lèvres auquel il répondit. M’approchant un peu, ce fut d'une petite voix presque suppliante que je lui demandai de rester, non pas avec le club, mais avec moi.
S'approchant lui aussi, je me perdis un peut plus dans son regard tendis qu'il cherchait ses mots pour finalement venir m'embrasser doucement. Mon coeur battait à un rythme endiablé lorsqu'il me relâchât, nos regards retournant fouiller celui de l'autre. Je hochai doucement la tête comme seul réponse à sa question, la souffrance que j'avais ressentie revenant quelques secondes me couper le souffle pour repartir aussi rapidement. Ma main allant doucement ce poser sur sa joue, je lui fis un petit sourire. Ce que je sais sur toi John, suffit à vouloir m'en faire découvrir plus... Me levant sur la pointe des pieds, j'allai lui murmurer à l'oreille. Il y a des princesses qui ont besoin d'un chasseur pour briller dans les ténèbres... Me reculant, je retournai doucement à ses lèvres. Lorsque je rompis le baiser, je me reculai lentement, mon regard retournant plonger dans le sien. Des coups furent alors doucement donner dans la porte et la voix de Colosse ce fit entendre. Becky, excuse moi ma belle, mais on aurait besoin de toi ici et les filles aimeraient bien s'habiller... Un sourire désolé plus tard, je me reculai disant aux filles d'entrer avant de m'habiller et sortir de la salle. Le corps de mon père était toujours au sol, une couverture le recouvrant. Colosse me regarda un moment finissant par me poser la question concernant le cadavre. Les autres connaissaient donc désormais mon secret... Les requins ou ton cimetière? Mon cimetière... Mais à l'autre bout du terrain, loin des gars. Parfait. Maintenant on voudrait savoir... Reprends-tu les reines du club ou tu nous quitte maintenant que tu es libres? Quoi? Je n'avais pas pris conscience de cette possibilité, aussi mon regard sur la porte du bar, mon cerveau filait à une vitesse folle. Je fis finalement un tour des gens du regard. Les filles que je protégeais depuis tellement longtemps que j'en étais à les considérer comme mes filles ou mes sœurs, les gars qui avaient toujours garder mon secret sur ce que je faisais pour eux et leur façon bien à eux de me remercier et finalement Hunter, qui m'avait fait découvrir que malgré tout ce que je pouvais croire, j'étais quelqu'un. Si je peux me fier sur Colosse, Hunter et Tank pour m'épauler et me protéger, j'accepte. J'eux l'impression qu'un vent de soulagement souffla sur les personne présente. Colosse ne pu s'empêcher de venir me serrer dans ses bras avant de me regarder un long moment et de ce tourner vers John. Tu peux la ramener? On va s'occuper de faire le ménage.

_________________
Becky
La princesse et son loup contre le monde. - blackheart & crédits.  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
John Hunter Malone
Criminality

Parti politique : Aucun
Résumé de ma vie :

My complicated love

Masculin Aventures vécues : 918
Age : 45
Logement : Vit dans une Maison dans l’Avenue C avec Becky Reeves
Emploi/étude : Proprio de resto/ Tueur à gages
Situation Amoureuse : Avec ma princesse Becky

Carte d'identité
Ma santé:
100/100  (100/100)
Situation Actuelle:
Mes amis, mes amours, mes emmerdes:
MessageSujet: Re: Et si... John 11th Février 2018, 21:50

Je m'étais attaché à cette femme aux allures de garce. Bien que je tentais d'être le plus détaché possible de la voir néanmoins aussi sensible et apeurée devant le chef avait simplement renforcé mon instinct de protection envers elle. Malgré mon bon vouloir de ne vouloir rien montrer, ne pas ouvrir mon coeur à cette femme j'avais succombé. J'avais succombé aux plaisirs de la chair pensant ne lui donner que mon corps je lui avais donné mon coeur et mon âme. Donc quand elle répondit vivement ceci fit bondir mon coeur. On m'avait arracher à mon boulot de collecteur pour me mettre à sa protection.

Cherchant mes mots j'allais l'embrasser doucement finissant par me relever et lui dire que un: elle ne savait rien de moi et deux: qu'elle m'avait vraiment cru mort. Son hochement de tête me fit esquisser un petit sourire. Ça m'avait sonné rien de plus. J'aurais des bleus pendant quelques semaines mais rien de méchant. Quand elle me dit qu'elle en savait assez pour en apprendre plus sur moi, ceci me rendit quelque peu nerveux. Et si elle aimait pas ce qu'elle apprenait? Ses mots à mon oreille me fit passer un bras à sa taille comme je répondis à son baiser. Se reculant, mes doigts glissant sur des morceaux de peau nue je me surpris à penser que finalement j'arriverais peut-être à me laisser approcher. Les coups toqués à la porte me firent relâcher sa taille comme je remettais ma chemise en grimaçant un peu.

Une fois la jeune femme habillé ainsi que moi-même je sorti de la salle laissant les filles entrer pour s'habiller. Pendant ce temps on s'informa si elle reprenait les rennes ou qu'elle s'en allait je me dis que je la suivrais si besoin était. Je captai son regard impassible. La décision lui revenait à elle et moi... bien j'agirais en conséquence. Sa réponse, et son regard dans le mien me firent hocher la tête. Elle avait déjà bien plus que ma protection.

- Allez, viens qu'on aille soigner ça.

Je la fis passer devant moi pour la faire grimper dans ma voiture. Je ne démarrai pas tout de suite me tournant vers elle et peut sa main dans la mienne.

- Ça va maintenant? Je veux dire.... avec tout ce qui c'est pass?

_________________

   
Sweet Love.
Nymphadora Tonks ☽Into my darkness you come, you become my light and my sunshine. If I lose you I'm dying
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Becky Reeves
Criminality

Résumé de ma vie :


Féminin Aventures vécues : 908
Age : 40
Logement : Vit dans une Maison dans l’Avenue C avec John Hunter Malone
Emploi/étude : Tueuse à gage
Situation Amoureuse : Compliquer

Carte d'identité
Ma santé:
100/100  (100/100)
Situation Actuelle:
Mes amis, mes amours, mes emmerdes:
MessageSujet: Re: Et si... John 12th Février 2018, 05:31

J'avais envie d'apprendre à connaître d'avantage cet homme, de découvrir qui était cet homme, qui était caché derrière le chasseur. Allant lui murmurer à l'oreille, je lui fis comprendre que j'avais besoin de lui, allant ensuite chercher ses lèvres dans un baiser, son bras venant encercler ma taille. Lorsque je me reculai pour me perdre dans son regard, ses doigts glissants sur ma peau me firent légèrement frissonner. Des coups à la porte et la voix de Colosse firent voler en éclat notre petite bulle me faisant reculer et lui me relâcher pour mettre sa chemise. Une fois habillé, on sortie pour que je puisse répondre au deux question du club, la deuxième me prenant complètement au dépourvue. Je n'avais pas réalisé que j'étais libre, que je pouvais simplement franchir la porte et ne jamais revenir. Mon regard alla rencontrer celui des personnes présentes et ce que je vis dans le regard de certain me surprirent, ils se retenaient tout bonnement de ne pas m'implorer de rester, ce qui me surprenait. Je ne comprenais pas pourquoi ses gens que j'avais pou la plupart du temps traité comme de la merde me demandaient de rester et de devenir leur chef.

Je fini par accepter, mon regard dans celui de l'homme que j'avais moi même imploré de rester un peu plus tôt. Colosse vint me serrer dans ses bras avant de me regarder un long moment, voyant probablement l'épuisement dans mon regard, il demanda à John de me ramener, disant qu'ils allaient s'occuper de ramasser le bar. Me faisant passer devant lui, mon protecteur me conduisis à sa voiture. Une fois installé à bord, il prit ma main ce tournant vers moi. Sa question me fit froncer les sourcils. Je ne sais pas en fait... Pour le moment j'ai surtout besoin de me détendre je crois... J'étais terriblement tendue, prête à réagir au moindre signal. J'avais passé par beaucoup trop d'émotions en peu de temps. Terreur, tristesse, soulagement, colère, terreur à nouveau, surprise, tristesse et maintenant je tentais de me faire à l'idée qu'a compté de maintenant je n'étais plus qu'une simple danseuse, mais bien la chef d'un club de motard. Tous sa en quoi? 2 heures? Je tentais de ne plus penser au coup de feu qui avait mis fin à la vie de mon père, mais je l'entendais encore résonner dans ma tête. Je vais probablement passer une nuit remplis de cauchemars... Je vais prendre une autre chambre dans l’hôtel que toi au moins tu puisse dormir un peu. Je savais qu'à un moment ou à un autre j'allais craquer, je ne voulais pas que ça arrive devant lui. Je n'avais jamais craquer devant personne, mis à part lorsque je l'avais crus mort un peu plus tôt et je n'avais pas vraiment envie de lui donner ce spectacle...

_________________
Becky
La princesse et son loup contre le monde. - blackheart & crédits.  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
John Hunter Malone
Criminality

Parti politique : Aucun
Résumé de ma vie :

My complicated love

Masculin Aventures vécues : 918
Age : 45
Logement : Vit dans une Maison dans l’Avenue C avec Becky Reeves
Emploi/étude : Proprio de resto/ Tueur à gages
Situation Amoureuse : Avec ma princesse Becky

Carte d'identité
Ma santé:
100/100  (100/100)
Situation Actuelle:
Mes amis, mes amours, mes emmerdes:
MessageSujet: Re: Et si... John 13th Février 2018, 17:38

C'était un bordel sans nom! Elle qui, il y a deux secondes encore, était une danseuse se retrouvais à la tête d'un club de motard. Donc une fois dans la voiture je lui demandai si ça allait et comme elle me répondit qu'elle devait se détendre je hochai lentement la tête. Elle en avait pas vu tant que ça des horreurs. J'allais mettre le contact quand elle me dit qu'elle allait prendre une chambre pour que je puisse dormir.

- Non. Je te laisse pas seule dans l'état où tu es.

Je mis le contact et direction mon hôtel. Heureusement ils étaient discret et ils ne posaient pas de questions. Donc une fois arrivée je pris l'ascenseur avec elle pour arrivé à ma chambre. Je téléphonai pour de la glace et une fois raccroché je disparut dans la dalle de bain prendre une débarbouillette d'eau froide. Sans un mot j'allais éponger le peu de sang sécher du au coup de poing. Comme ça cognait à la porte je lui laissai la débarbouillette et revint avec le seau de glace. Je mis le tout dans une petite serviette et lui posai sur la joue.

- C'est déjà moins enflé. Tu pourras pas danser le temps que ça se replace.

Tout était fait en douceur en contraste avec mes gestes brutaux de guerrier. Je relevai le regard dans le sien et lui fit un petit sourire.

- Dans quelques jours tu seras aussi belle.

Je m'assied à ses côtés et regardai le sol un instant.

- On dit quoi aux filles? On reste discret sur nous ou... tu veux dire qu'on a plus comme sentiments un envers l'autre?


_________________

   
Sweet Love.
Nymphadora Tonks ☽Into my darkness you come, you become my light and my sunshine. If I lose you I'm dying
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Becky Reeves
Criminality

Résumé de ma vie :


Féminin Aventures vécues : 908
Age : 40
Logement : Vit dans une Maison dans l’Avenue C avec John Hunter Malone
Emploi/étude : Tueuse à gage
Situation Amoureuse : Compliquer

Carte d'identité
Ma santé:
100/100  (100/100)
Situation Actuelle:
Mes amis, mes amours, mes emmerdes:
MessageSujet: Re: Et si... John 13th Février 2018, 18:26

Je savais que le coup de feu ayant mis fin à la vie de mon père, ainsi que les nombreux corps au sol, celui de John surtout, allait hanter mes rêves, me faisant me réveiller en hurlant ou en pleurant. Je ne voulais pas lui faire subir ça, lui imposer les cauchemars d'une fille un peut trop fragile, aussi je lui dis simplement que j'allais louer une chambre dans l'hôtel, espérant avoir au moins une près de la sienne. Comme ça au moins l'un de nous deux pourrait dormir... Sa réponse me surpris un peu, toujours pas habituée à ce que l'on s'occupe de moi. Je le regardai tendis qu'il mettait le contact, mais ne dit rien, le laissant m'emmener dans sa chambre sans protester.

Une fois dans sa chambre je m'assis sagement, le laissant éponger doucement mon visage, mon regard ne quittant pas son visage, enregistrant ses traits et ses gestes doux. Jamais personne n'avais seulement pris la peine de me regarder comme lui le faisait, de prendre soin de moi ou encore de juste tenter de me comprendre... J'étais surprise par sa façon d'agir, par ses geste remplis de douceur. Aussi je tentais de tout enregistrer, de me mémoriser chacun de ses mouvements ou des traits de son visage. Finissant par me laisser la débarbouillette, il alla répondre à la porte tendis que je terminais de nettoyer mon visage. Revenant avec de la glace, il la mis dans une serviette avant de tout aussi doucement la poser sur ma joue. Ça me laissera le temps de remettre de l'ordre dans le club... Je répondis à son sourire lorsqu'il me dit que dans quelque temps je serais aussi belle. Ça aussi c'était rare... Étrangement, les gens ne nous complimentaient pas vraiment, chacun se disant que les autres le faisaient plus beaucoup d'hommes au final le faisait réellement. Encore moins un compliments sincère, pas seulement quelque chose dit sur le moment lors d'une danse... Merci. S'asseyant à mes côtés, a question me pris au dépourvue. Je réfléchis quelques instant avant de finalement me tourner vers lui et plonger mon regard dans le sien. J'ai toujours tenter de caché qui j'étais réellement et ce que je ressentais et... Je ne veux plus me cacher. Je ne te dis pas que je vais me retrouver dans tes bras constamment, mais je ne veux pas me priver si jamais j'ai envi d'un peu de tendresse ou encore de te voler un baiser en passant près de toi. Je ne veux pas non plus que tu te prive, donc à moins que toi, ça ne te mette mal à l'aise... Je n'étais pas de ses filles dépendante affective, mais je m'étais tellement privé et caché au court de ma vie que maintenant que j'étais libre, je voulais montrer qui étais la vrai Becky. Surtout que je ne parvenais plus à reconstruire ce masque qui m'avait servie tellement longtemps de protection... Je sentais encore chaque partie de mon corps tendue, prêt à réagir au moindre signal. Le regardant un moment, je fini par soupirer, si vraiment je devais dormir je devais au moins me détendre avant. Je vais aller prendre une douche...

_________________
Becky
La princesse et son loup contre le monde. - blackheart & crédits.  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
John Hunter Malone
Criminality

Parti politique : Aucun
Résumé de ma vie :

My complicated love

Masculin Aventures vécues : 918
Age : 45
Logement : Vit dans une Maison dans l’Avenue C avec Becky Reeves
Emploi/étude : Proprio de resto/ Tueur à gages
Situation Amoureuse : Avec ma princesse Becky

Carte d'identité
Ma santé:
100/100  (100/100)
Situation Actuelle:
Mes amis, mes amours, mes emmerdes:
MessageSujet: Re: Et si... John 14th Février 2018, 05:15

Il était hors de question que je la laisse seule surtout dans l'état où elle était. Donc après que je lui ai dis qu'il était hors de question que je la laisse seule je démarrai et la ramenai a ma chambre. Donc une fois que nous fûmes arrivés je la fis asseoir sur le lit et allai chercher une débarbouillette attendant la glace. Quand celle-ci arriva je mis le tout dans une serviette et la posai doucement sur sa joue. Mes gestes étaient doux et délicats, je me doutais comment c'était sensible et douloureux. Je fis un sourire en coin quand elle dit que ça lui donnerait le temps de remettre de l'ordre au club. C'était déjà moins pire et que dans quelques jours plus rien n'y paraîtra. je lui dis aussi simplement qu'elle redeviendras aussi belle qu'avant. Je ne pouvais le cacher: ELLE était belle, elle était désirable et à la voir bosser.... je comprenais pourquoi elle était aussi en demande. Je la regardai un moment agenouillé devant elle avant de m'asseoir à ses côtés. La question me tournai dans la tête et je voulais m'assurer qu'elle était confortable avec le fait de "s'afficher" ensemble. Bon d'accord je serais pas pendu à son cou mais je ne voulais pas non plus qu'on dise que je "sautais" la fille du chef simplement pour monter en échelon dans le club.

- Non je suis pas mal à l'aise... j'ai pas trop envie d'entendre que je suis avec toi simplement pour monter dans le club... et j'ai pas du tout envie de me priver.

Elle se leva disant qu'elle allait prendre sa douche. Je la laissai aller et téléphonai pour un truc à manger et attendit le retour de la belle. Quand elle sortit de la douche je lui pris la main et l'assied sur la chaise à la petite table a deux et me plaçai derrière elle et doucement massai ses épaules. Je restai silencieux de longues minutes avant de faire glisser mes mains de ses épaules à ses bras et me penchai à son oreille.

- Mange un peu et ensuite je te ferais un plus long massage. Ça va t'aider à te relaxer.

Je m'assied en face d'elle et commençai a manger lentement gardant un oeil sur elle. Nous parlions peu, de tout façon qu'il y avait-il à dire? Je ne lui dirais pas que c'est moi qui avait appuyé sur la détente. Je ne lui dirais pas que j'ai attendu le ok des autres. Donc j'attendis qu'elle ai terminé avant de me lever et de prendre les deux coupes et lui faire signe de me suivre.

- Donc, maintenant je vais t'aider à relaxer. Assieds-toi...

Je me glissai derrière elle lui donnant sa coupe et j'entrepris de la masser lentement d'abord, mes pouce pressant sa nuque délicate, mes mains glissant en pressant doucement ses épaules. Elle était raide ce qui me fit froncer des sourcils.Je me glissai à sa nuque la bécotant doucement mes lèvres rencontrant sa peau tiède et tendue. Je dérivai doucement à son oreille la mordillant doucement.

- Il faut que tu te détende princesse...

_________________

   
Sweet Love.
Nymphadora Tonks ☽Into my darkness you come, you become my light and my sunshine. If I lose you I'm dying
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Becky Reeves
Criminality

Résumé de ma vie :


Féminin Aventures vécues : 908
Age : 40
Logement : Vit dans une Maison dans l’Avenue C avec John Hunter Malone
Emploi/étude : Tueuse à gage
Situation Amoureuse : Compliquer

Carte d'identité
Ma santé:
100/100  (100/100)
Situation Actuelle:
Mes amis, mes amours, mes emmerdes:
MessageSujet: Re: Et si... John 14th Février 2018, 18:28

Sa question m'avait complètement prise au dépourvue. Après avoir réfléchit un moment, je fini par lui dire ce que je pensais. Mon masque avait volé en éclat ce soir là et je n'avais plus la force de le reconstruire, aussi je ne voulais pas cacher, je ne voulais plus me priver, n'y le priver lui d'ailleurs. Je lui dis donc qu'à moins que ça ne le mette mal à l'aise lui, je ne voyais pas pourquoi nous devrions être discret. Malheureusement des jaloux, il y en aura toujours, peut importe ce que tu feras, le simple fait d'être près de moi fera en sorte d'attiser certain ragots... Tout comme Tank et Colosse... Il y en a eux beaucoup avec Colosse et moi et je crois que tu as pus comprendre que si un homme dans se club ne voudrait pas coucher avec moi ses bien lui. Je lui fis un petit sourire en coin avant d'aller sous la douche. J'avais besoin de me détendre, mais même sous les jets d'eau brulant, mes muscles restaient tendues, mes sens en alerte, mon corps prêt à réagir au moindre signe. Je passai un long moment sous l'eau avant de finalement sortir, une simple serviette enrouler autour de moi. À peine sortie, John prit ma main et me conduisis jusqu'à la table ou nous attendait un repas et une fois que j'étais assise, me massa doucement les épaules. De longues minutes, ses mains massèrent ma peau. Fermant les yeux, je tentai à nouveau de me détendre, soupirant légèrement de bien être. Ses mains finirent par glisser sur mes bras tendis que sa voix venait ce faire entendre à mon oreille.

Lentement, mon regard rencontrant souvent le sien, je mangeai. Presque rien ne fut dit, de toute façon, il n'y avait rien à dire. Je ne voulais pas parler de ce qui c'était passé, je voulais oublier pour ce soir, prendre une pause du temps qui filait, prendre une pause des angoisse et des terreur qui me tourmentaient. Je voulais juste relaxer et... Être bien. Une fois le repas complété, je le regardai prendre deux coupes avant de le suivre. Obéissante, je m'assis et prit ma coupe le laissant faire. Mes muscles et mes nerfs restaient tendues malgré le bien être que son massage m'apportait. Ses lèvres venant bécoter sa peau avant qu'il ne vienne me mordiller doucement l'oreille m'arrachèrent un petit soupire. Sa voix grave à mon oreille me fit frémir. J'aimerais crois moi... J'avais à peine murmuré, comme si parler trop fort aurait fait éclater la bulle qu'il formait doucement autour de nous. Je voulais vraiment me détendre, relaxer, mais je n'y arrivais tout simplement pas...

_________________
Becky
La princesse et son loup contre le monde. - blackheart & crédits.  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
John Hunter Malone
Criminality

Parti politique : Aucun
Résumé de ma vie :

My complicated love

Masculin Aventures vécues : 918
Age : 45
Logement : Vit dans une Maison dans l’Avenue C avec Becky Reeves
Emploi/étude : Proprio de resto/ Tueur à gages
Situation Amoureuse : Avec ma princesse Becky

Carte d'identité
Ma santé:
100/100  (100/100)
Situation Actuelle:
Mes amis, mes amours, mes emmerdes:
MessageSujet: Re: Et si... John 14th Février 2018, 22:17

Des jaloux oui il y en avait partout mais dans un club de motard ça pouvait être tendu. Malgré tout je ne voulais pas me priver de la toucher ou de l'embrasser si l'en ie me prenait. Je la laissai donc aller prendre sa douche après sa remarque sur Colosse. Je fis venir un repas pour qu'elle mange un peu. Donc à la sortie de sa douche je pris simplement sa main et mangeai avec elle. Parlant peu mais l'observant beaucoup je devais avouer qu'elle était telle une biche aux abois. Donc après qu'on ai fini de manger je pris les coupes et lui fit signe de me suivre.

J'attendis qu'elle s'asseoit pour lui redonner sa coupe et commencer lentement son massage. Sa peau douce sous mes doigts était tendu tel les corde d'une guitare. Fronçant des sourcils une seconde j'allais becoter sa peau tiède lui chuchotant de se détendre. Malgré les frissons que je voyais poindre sur sa peau sa voix n'en demeurait que tendue et nerveuse. Je descendis mes mains sur ses bras, glissant mes mains sous la serviette tout en continuant de la becoter doucement.

- Et si tu me disais ce qui t'aiderais à te détendre...

Je continuais de parcourir la peu de sa nuque, le creux de ses épaules de mes lèvres, mon coeur me martelant la poitrine. Elle n'avait visiblement jamais vu de corps qui plus est celui de son père au sol. Je tairais que j'avais tiré le coup de feu mais j'appréhendais un peu le moment où elle l'apprendrait. Peut-être que son regard sur moi changerais... peut-être qu'elle me repousserait comme bien d'autre avant elle.

_________________

   
Sweet Love.
Nymphadora Tonks ☽Into my darkness you come, you become my light and my sunshine. If I lose you I'm dying
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Becky Reeves
Criminality

Résumé de ma vie :


Féminin Aventures vécues : 908
Age : 40
Logement : Vit dans une Maison dans l’Avenue C avec John Hunter Malone
Emploi/étude : Tueuse à gage
Situation Amoureuse : Compliquer

Carte d'identité
Ma santé:
100/100  (100/100)
Situation Actuelle:
Mes amis, mes amours, mes emmerdes:
MessageSujet: Re: Et si... John 16th Février 2018, 21:10


_________________
Becky
La princesse et son loup contre le monde. - blackheart & crédits.  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
John Hunter Malone
Criminality

Parti politique : Aucun
Résumé de ma vie :

My complicated love

Masculin Aventures vécues : 918
Age : 45
Logement : Vit dans une Maison dans l’Avenue C avec Becky Reeves
Emploi/étude : Proprio de resto/ Tueur à gages
Situation Amoureuse : Avec ma princesse Becky

Carte d'identité
Ma santé:
100/100  (100/100)
Situation Actuelle:
Mes amis, mes amours, mes emmerdes:
MessageSujet: Re: Et si... John 16th Février 2018, 21:56



La nuit ne se passa pas comme je le pensais. Je croyais bin qu'elle dormirait... du moins plus que ce qu'elle dormi. A chaque fois qu'un cri, ou un hurlement me tirait de mon petit sommeil je mettais tout en oeuvre pour qu'elle dorme. Donc autrement dit je ne dormis pas tant que ça. D'habitude je me levai tôt mais la j'étais trop claqué pour simplement vouloir me tirer du lit. Donc je dormis beaucoup plus que la normale. En fait on dormi mal tout les deux.

Je passai donc les jours suivant avec elle tentant de lui montrer comment faire pour ranger cette partie de sa vie dans un coin de sa tête. Je l'écoutai, la supportai allant même me balader avec elle. Quand elle me fit part qu'elle voulait retourner au bar je m'assurai qu'elle était certaine de son choix. Donc nous voilà donc au bar et j'allais donner des nouvelles des filles quand une me regarda un petit sourire en coin.

Jen: - Tu me.jure qu'elle va bien hein?

- Je serais pas ici sinon.

J'en hocha la tête avant de retourner à sa chaise maos l'autre danseuse ne me lâchai pas du regard finissant par s'avancer vers moi en roulant des hanches. Je fronçai des sourcils un instant en la regardant.

- J'ai un avis à te démander...

- Vas-y...

- Comme tu t'y connais un peu en forme féminine...

Elle prit mes mains et les plaqua sur sa volumineuse et ferme poitrine, ses mains sur les miennes.

- Que penses-tu de mon augmentation? C'est pas trop... dur?

Elle se pencha à mon oreille et chuchota

- Tu pourrais venir constater de leur fermeté si tu le souhaite.

Je fronçai des sourcils et me reculai enlevant mes mains de sa poitrine avec raideur. Plus loin Jen et Sarah se pincerent les lèvres pour ne pas rire.

- Je suis désolé mais non...

Je sentis une présence derrière moi et en me retournant je vis Becky. Ok... Alors ça serait la preuve ultime pour ceux qui ne savent pas! Je pris son visage entre mes mains et l'embrassai avec fougue avant de la relâcher doucement. Je me tournai vers la danseuse rouge de honte.

- J'ai autre chose à faire tantôt.

_________________

   
Sweet Love.
Nymphadora Tonks ☽Into my darkness you come, you become my light and my sunshine. If I lose you I'm dying
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Becky Reeves
Criminality

Résumé de ma vie :


Féminin Aventures vécues : 908
Age : 40
Logement : Vit dans une Maison dans l’Avenue C avec John Hunter Malone
Emploi/étude : Tueuse à gage
Situation Amoureuse : Compliquer

Carte d'identité
Ma santé:
100/100  (100/100)
Situation Actuelle:
Mes amis, mes amours, mes emmerdes:
MessageSujet: Re: Et si... John 16th Février 2018, 22:44

Malgré ses efforts, j'avais passé la nuit à me réveiller complètement paniqué. Je fis cauchemars sur cauchemars et chaque fois, John faisait son possible pour me rassurer et que je me rendorme. Les jours passèrent doucement et Mon protecteur resta avec moi, m'aidant du mieux qu'il le pouvait à ce que je réussisse à passer par dessus ce qui m'avait marqué. Lorsque je me sentis prête, je lui fis part que je voulais retourner au bar. À peine entré dans le bar, que je me retrouvais avec une bière dans les mains et plusieurs gars voulant me parler. J'allai donc dans le bureau en compagnie de ceux-ci pour finalement trouver un manteau en cuir neuf portant le patch du club et la patch du chef. Sourire aux lèvres Colosse m'aida à mettre le manteau et me regarda un moment, mes botte montant à mi mollet sur des legging moullant mes formes et une camisole au décolté plongeant, mes bras maintenant couvert du manteau du club...

Les gars, ont à la plus sexy des chef.

Éclatant de rire, je discutai un peu avec les gars avant d'aller rejoindre John dans la salle. Lorsque j'entrai, la première chose que je vis fut une fille que je ne connaissais pas tenant les mains de John sur sa poitrine avant de lui chuchotter à l'oreille. Je vis ensuite Jen et Sarah un peut plus loin se retenir à grand peine de rire. Tendis que John ce reculait en refusant je ne sais quel invitation de la demoiselle. Ce tournant, il prit mon visage et m'embrassa avec passion devant les danseuses. Je répondis à son baiser avec tout autant de fougue avant qu'il ne me lâche et que mon regard se tourne vers la danseuse. Mon regard de garce insensible plongé dans le sien, je m'approchai lentement d'elle, levant la tête parce qu'elle était vraiment plus grande que moi.

Je suis désolé ma belle, je crois qu'il aime mieux ce qui est vrais.

Autour de nous l'atmosphère changea. Plusieurs des filles devant penser que j'avais décidé de retrouver ce rôle avaient perdue leur sourire et leur envie de rire. Je vis le regard de la fille descendre sur la patch sur mon bras et soudainement elle perdit toute couleur. Et oui ma chérie ses le mec de la chef que tu viens de draguées.

Je... Je suis désolé, je ne savais pas...

Je fini par ne plus tenir et lui fis un petit sourire en coin.

Maintenant que tu sais, j'imagine que tu feras gaffe. Ses toi qui me remlace j'imagine?

Non... Je remplaces les deux qui sont parties. Toi elles ne voulaient pas te remplacer pour te permettre de danser lorsque ça te plairait.

Je fis un petit sourire aux filles.

Vous êtes adorable les filles. Aller maintenant, préparez vous et pour une fois je vais regarder du bar. On pourras ensuite discuter pour voir si des changements sont nécessaires.

_________________
Becky
La princesse et son loup contre le monde. - blackheart & crédits.  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
John Hunter Malone
Criminality

Parti politique : Aucun
Résumé de ma vie :

My complicated love

Masculin Aventures vécues : 918
Age : 45
Logement : Vit dans une Maison dans l’Avenue C avec Becky Reeves
Emploi/étude : Proprio de resto/ Tueur à gages
Situation Amoureuse : Avec ma princesse Becky

Carte d'identité
Ma santé:
100/100  (100/100)
Situation Actuelle:
Mes amis, mes amours, mes emmerdes:
MessageSujet: Re: Et si... John 17th Février 2018, 06:51

Quelques jours à m'assurer qu'elle allait bien, lui montrer à ranger ceci dans un coin de sa mémoire. Lentement ses ecchymoses disparaissaient, comme les miennes même si celle sur le torse restait sensible. Donc pendant que les autres prenaient Becky à part j'allais prendre des nouvelles des filles. Certaines me demandaient des nouvelles et s'assuraient qu'elle était vraiment mieux.

Quand une s'avança me demandant mon avis et ma plaqua les mains sur sa poitrine, je fus surpris certes mais euh... J'aimais pas la texture de béton de sa poitrine. Elle était très belle mais j'aimais mille fois mieux Becky. Puis les filles savaient que je ne les regardaient pas. Du moins pas comme un mâle en rut. Donc en me reculant et refusant son offre, j'allais rejoindre Becky derrière moi et plaquai mes lèvres sur les siennes la libérant ensuite.

Quand elle parla à la jeune femme je haussai un sourcil en entendant le ton comme elle dit aux autres de se mettre en place qu'elle allait regarder le show du bar. Je sortis donc l'accompagnant au bar saluant les filles de la tête.

Je me plaçai à ses côtés discutant avec un ou l'autre finalement je me penchai à son oreille pour lui chuchoter.

- Tu es vraiment sexy là-dedans toi...

Je la regardai un éclair passant dans mon regard finissant par tourner le regard vers les filles en me disant que Becky était vraiment la star de ce bar. Pas une ondoyait, se tortillait avec sensualité et aisance comme elle.

_________________

   
Sweet Love.
Nymphadora Tonks ☽Into my darkness you come, you become my light and my sunshine. If I lose you I'm dying
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Becky Reeves
Criminality

Résumé de ma vie :


Féminin Aventures vécues : 908
Age : 40
Logement : Vit dans une Maison dans l’Avenue C avec John Hunter Malone
Emploi/étude : Tueuse à gage
Situation Amoureuse : Compliquer

Carte d'identité
Ma santé:
100/100  (100/100)
Situation Actuelle:
Mes amis, mes amours, mes emmerdes:
MessageSujet: Re: Et si... John 18th Février 2018, 00:17

J'avais vue la pauvre fille perdre toutes ses couleurs en réaliser qui j'étais. Rapidement cependant je fini par rire pour ensuite dire aux filles de ce préparer. En regardant leur numéros, j'allais pouvoir voir pour faire quelques petits changements avec elles. Sortant donc avec John, on pris place dans le bar parmi les clients et les membres du club. Certains venaient nous voir venant simplement discuter, me faire part de problèmes ou me demander de me rencontrer en privé plus tard pour me parler de certains trucs. Venant à mes côtés lors d'un moment ou personne ne me parlait John vint me murmurer à l'oreille, j'eux le temps de voir une lueur passer dans son regard, tendis que je lui faisais un petit sourire avant que l'on retourne notre attention sur le show.

Le spectacle était presque terminé quand plusieurs hommes entrèrent dans le bar. Leur chef s'avança ver le barman et parlant fort exigea de voir le chef. Mon regard ce durcissant, je me levai et m'approchai lentement de lui. Tous se demandait si j'avais le cran et les épaules nécessaire pour endosser se rôle, c'était le moment de le savoir. Et tu lui veux quoi? Mon fric ou sa fille comme il m'à promis. On à un problème dans ce cas, je n'ai pas de fille... Soutenant son regard, je le laissai réaliser ce que je venais de lui dire. Cette racaille à enfin été butté? Il semblerait oui. Je restais de marbre, tâchant de ne montrer aucune émotion. Et pour mon fric maintenant? Allons dans mon bureau. Très bien, mais Bulldog et Giant nous accompagne. Je relevai un sourcil en l'entendant. Parfait, Hunter, Colosse et Tank vous venez aussi. Vous ne me faites pas confiance? Je le regardai un long moment avant de répondre. vous l'avez dit vous même tout à l'heure, vous êtes venue ici pour prendre possession de moi, donc non je ne vous fais pas confiance. Sur quoi je tournai les talons et le conduisis au bureau. Je jetai un regard au barman en passant.Apporte nous sept bière s'il te plait. Une fois dans mon bureau la porte fermé, chacun une bière dans la main et moi assis face à l'homme, celui-ci me regarda un long moment avant de soupirer. Tu es donc sa fille... Je veux clarifier tout de suite que peut être on t'aurait emmené pour lui faire peur, mais nous ne t'aurions fait aucun mal. Ce n'est pas notre genre de faire du mal aux femmes. J'en prend note. Maintenant dit moi combien le club vous doit et pourquoi. deux cent cinquante mille dollars. Mon club à fourni le tient pendant quelque temps en drogue et ton père ne nous à pas payé. Sans aucune expression, je hochai la tête et ouvrit un tiroir du bureau. Mon père avait beau être un vrai salopard, il était minutieux sur certaine chose, dont combien le club devait à qui. Je sortie un dossier portant le nom du club de l'homme face à moi. Je suis peut être nouvelle comme chef de club, mais je ne suis pas idiote. Je n'ai pas besoin d'ouvrir ce dossier pour savoir que tu viens de tenter de me rouler. Donc dernière chance, par ce que si j'ouvre ce dossier et que le montant écrit n'est pas celui que tu me dis, je te fais mettre à la porte toi et tes gars et mon club ne versera pas un sous au tien. Pendant un très long moment rien ne se dit, l'homme et moi nous confrontant du regard dans un silence pesant. Alors que j'étais certaine qu'il allait me sauter à la gorge ou me foutre une balle dans le crane, le chef de l'autre club fini cependant par me sourire. Tu as du cran, je respecte ça. Vous nous devez cent milles exactement. J'ouvris le dossier et hochai la tête en voyant le même montant d'écrit. Très bien, comme je te l'ai dit je viens tout juste de reprendre le club en main. Peux-tu m'accorder un délais? Disons deux semaines? Vous en avez déjà eux un long... Laisse moi te prouver que contrairement à lui je suis quelqu'un de parole. Reviens me voir dans deux semaines, j'aurai l'argent. Il est vrais que cela aiderait à nous redonner confiance en vous pour des affaires future... C'est d'accord. Ce levant il me tendis la main que je serrai avec un sourire. J'espère ne pas me tromper et que tu sois plus de confiance que cet escroc.Tu verras dans deux semaines. Je le laissai sortir lui et ses hommes et aussitôt la porte fermé, je me laissai tomber dans le fauteuil en soupirant. Tank me regarda un moment avant de s'approcher. Tu savais que l'on avait l'argent non? Je lui fis un petit sourire et un clin d'oeil. Oui, mais la confiance devait être regagner.   Tank éclata de rire. Brillante en plus. Allez vient Colosse, allons nous chercher une bière. Les deux hommes sortirent en fermant la porte derrière eux. Le coeur me débattait, je ne l'avais pas montré mais j'avais tout de même eux une certaine frousse de me retrouver avec un fusillade dans le bureau. Je regardai John un petit moment avant de lui faire un petit sourire. Je crois que je vais avoir encore besoin de me détendre...

_________________
Becky
La princesse et son loup contre le monde. - blackheart & crédits.  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
John Hunter Malone
Criminality

Parti politique : Aucun
Résumé de ma vie :

My complicated love

Masculin Aventures vécues : 918
Age : 45
Logement : Vit dans une Maison dans l’Avenue C avec Becky Reeves
Emploi/étude : Proprio de resto/ Tueur à gages
Situation Amoureuse : Avec ma princesse Becky

Carte d'identité
Ma santé:
100/100  (100/100)
Situation Actuelle:
Mes amis, mes amours, mes emmerdes:
MessageSujet: Re: Et si... John 18th Février 2018, 04:57

L'intervention de Becky avait fait son effet. Tellement que certaines crurent au retour de la garce froide. Je suivis Becky après avoir saluer les filles d'une tête. A ses côtés je fini par lui murmurer combien elle était sexy dans sa tenue. Ce fût quand les filles terminèrent leur spectacle que des voix se firent plus sonores et dures.

Aussitôt je me levai droit comme un chêne toisant le malotru de mon regard froid, dur et glacial. Je restai pas trop loin de la rousse mon regard allant rencontrer celui de Colosse et Tank. Finalement on suivit la jeune femme dans le bureau et malgré la bière je la posai sur un coin de bureau. Hors de question que j'ai l'esprit embrumé d'alcool avec c'est trois la devant moi. Voyant le ton de plus en plus menaçant de l'homme, je passai une main dans mon veston attendant ce qui se passait. Finalement tout se régla rapidement me détendant je laissai les deux autres parler avant que j'apprenne qu'il y avait l'argent. Je fis un petit sourire en lattendant que la confiance devaut être rétablie. Colosse et Tank finirent par sortir alors que j'allai m'asseoir sur un coin de bureau prenant ma bière ou le goulot se figea une seconde sur mes lèvres maos je fini par prendre une gorgée et la regardai sourire en coin.

- Te détendre hein?

Je me penchai vers elle et pris ses lèvres doucement son visage entre mes mains finissant par la relâcher tout aussi doucement.

- Tu veux seulement un massage ou plus? Mais tu sais... il y a beaucoup de monde ici...

_________________

   
Sweet Love.
Nymphadora Tonks ☽Into my darkness you come, you become my light and my sunshine. If I lose you I'm dying
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Becky Reeves
Criminality

Résumé de ma vie :


Féminin Aventures vécues : 908
Age : 40
Logement : Vit dans une Maison dans l’Avenue C avec John Hunter Malone
Emploi/étude : Tueuse à gage
Situation Amoureuse : Compliquer

Carte d'identité
Ma santé:
100/100  (100/100)
Situation Actuelle:
Mes amis, mes amours, mes emmerdes:
MessageSujet: Re: Et si... John 19th Février 2018, 04:51

J'avais eu peur, mais je ne l'avais pas laissé paraître et j'avais affronté l'autre chef, gagnant ainsi son respect. Même si je savais que nous avions les moyens de le payer sur le champs, j'avais demandé un délais de deux semaines. Je voulais lui démontrer que la nouvelle chef était de parole et que à l'avenir il n'avait pas  avoir peur de faire des affaires avec nous. Finissant enfin par être seule avec John, je lui dit un petit sourire en coin aux lèvres que j'allais avoir besoin de me détendre. Assis sur e coin du bureau, il me fit un petit sourire en coin après avoir pris une gorgée. Se penchant, il vint chercher mes lèvres dans un doux baiser avant de me demander si je voulais seulement un massage. Je le regardai, perdue dans son regard pendant un moment, un petit sourire aux lèvres. J'aimerais plus, mais je suis certaine que dans quelques secondes à peine on va frapper à cette porte. Je terminais à peine de parler que trois coups furent frapper, me faisant soupirer. Qu'est ce que je disais... Entrez! Lentement, un des plus vieux membre du club entra.
Ha oui! Hunter tu peux nous laisser? Je vais aller te rejoindre au bar dans quelques minutes. L’ancien voulait me parler seul à seul. J'attendis que John soit sortie et que la porte soit fermé pour regarder le vieil homme en souriant. Q'est ce que je peux faire pour toi? Pourquoi est ce que tu n'es pas partie Becky? Heu... Par ce que je suis chez moi ici. Pourquoi me demandes-tu ça?Par ce que ta place n'est pas ici fillette. Tu n'as pas les épaules pour gérer le club. Heu... Écoute moi Becky, que feras-tu lorsqu'un jeune nous trahira? Ou encore lorsque tu devras faire descendre quelqu'un? Ou pire le faire torturer pour avoir une information capital? Et que feras-u lorsque tu te rendras compte de tout ce qui t'es caché? Ce levant, il me regarda un moment. Je vais te dire ce que tous te cache. Celui qui à tiré la balle qui à mis fin aux jours de ton père, c'est Hunter. Les gars du club l'on battue, suite à quoi, Hunter l'a foutue au sol et lui à tiré une balle. Cela ne devrait pas te surprendre Becky, car après tout... Ses son job non? Sur quoi il tourna les talons et une fois la main sur la poignéée il me regarda une dernière fois. Je te laisse réfléchir à tout ça et ensuite demande toi si tu as VRAIMENT les épaules fait pour ce job. Il sortie alors du bureau en refermant la porte doucement. J'étais figé, ayant l'impression d'avoir reçu un énorme coup de poing dans le ventre. J'avais l'impression que tout s'écroulais autour de moi, que je me brisais en morceaux... Comme si ont m'avait brûlée, je me levai rapidement et après avoir enlevé mon manteau, je sortie du bureau, rentrant dans Colosse qui me regarda soucieusement. Becky, ça va? Mon regard passait de lui à la porte de sortie de secourt au bout du couloir à l'opposé du bar. Les mains du géant m'attrapèrent alors par les épaules. Becky, Le vieux ta dit quoi? Ses vrai? Hunter, il est un... C'est lui qui a... Colosse me fit reculer dans le bureau et referma la porte derrière lui. Tu t'attendais à quoi Becky? À ce que ceux qui te protège soit de gentil calinours? Dog, Tank, Hunter, même moi ma belle... C'est notre job. Tu es dans un club, mais ont est pas des mauvaises personnes pour autant... C'est vrai que ses lui qui à... Oui, mais si ce n'était pas lui cela aurait quelqu'un d'autre ou même tout le monde en même temps. Le club lui à demandé de le faire. Becky, ton père c'était déjà mis la plupart du club à dos, mais en te frappant, toi, il a signé son arrêt de mort. Je me sentais étouffer, manquer d'air sous ses informations beaucoup trop lourdes d'un coups. Becky, en prenant soin de nous tous en cachette comme tu le faisais, tu étais la chef de ce club depuis très longtemps. Je... Je dois sortir. J'ai besoin d'air. Sur quoi je le contournai et sortie en courant par la sortie de secourt. Je couru jusqu'au cimetière que j'avais fait faire et me laissai tomber sur la tombe de mon ami. Je fais quoi maintenant Dog? Il à tuer mon père... Ce n'est pas juste un garde du corps qui tue lorsque ces nécessaire, ses son boulot de le faire. J'étais complètement perdue. Assise, les jambes repliées contre moi, je gardais le regard sur la pierre, les larmes coulant sur mes joues.

***

Dans le bar, Colosse retourna rejoindre les autres. Sa voix puissante des mauvais jours ce faisant entendre. L’ancien! Un conseil, rend ta veste et fou le camps! Il regarda tout le monde, son regard se plantant dans celui d'Hunter. Il à tout dit à Becky. Tout! Elle s'est enfuis et sincèrement, je ne sais pas si elle va revenir.

_________________
Becky
La princesse et son loup contre le monde. - blackheart & crédits.  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Et si... John

Revenir en haut Aller en bas

Et si... John

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 3 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Sujets similaires

-
» Autre point de vue de John Maxwell pour la defense d'Haiti
» Is Starvation Contagious? By John Maxwell
» LMDC Tag Team Championships: Floyd Mayweather & Randy Orton Vs Stone Cold Steve Austin & John Cena
» John Cena
» John Lewis accuse Mc Cain d'attiser la haine contre Obama

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
New York City Police Department :: ● Aujourd’hui mais c'est autrement-