New York City Police Department


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

Notre protégé (Danny et John)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Becky Reeves
Criminality

Résumé de ma vie :


Féminin Aventures vécues : 653
Age : 39
Logement : Vit dans une Maison dans l’Avenue C avec John Hunter Malone
Emploi/étude : Tueuse à gage
Situation Amoureuse : Compliquer

Carte d'identité
Ma santé:
100/100  (100/100)
Situation Actuelle:
Mes amis, mes amours, mes emmerdes:
MessageSujet: Notre protégé (Danny et John) 10th Septembre 2017, 22:53

Je poussai un soupire en regardant mon téléphone lorsque la sonnerie ce fit entendre pour la troisième fois de la journée. Le même numéro inconnue qui me signifiait que c'était pour un contrat s'afficha. Dans quelle langue fallait-il leur dire que l'on avait raccrocher pour un temps? Je n'allais plus en mission point. Pour le moment, mon ventre était toujours plat, mais dès le moment ou il commencerait à s'arrondir, il deviendrait une cible de choix pour les coups. De toute façon j'étais déjà trop porté à le protégée ce qui était devenue dangereux pour le reste de mon corps. Sans répondre à nouveau, je descendis au sous sol pour aller frapper quelques coups dans le sac, m'entrainer me changerait les idées. Il me manquait une pièce essentiel pour continuer à travailler sur ma moto, aussi je devais patienter et me trouver autre chose à faire. Ça devait faire dix minutes que je frappais que mon portable sonna à nouveau. Maintenant ça suffit! Enlevant mes protections, je ramassai mon téléphone et en voyant à nouveau le numéro je répondis. Quoi! ... Oui ses moi. ... Hors de question. ... Je ne touche pas aux jeunes! ... Je me fiche bien de qui vous êtes, j'ai dit NON! Maintenant fichez moi la paix! Sur quoi je raccrochai. J'allais remettre mes protection et poursuivre mon entrainement comme si de rien était, mais la conversation et le sort du jeune me perturbait. Hey merde... Je montai et allumant mon ordinateur je fis des recherche sur l'homme qui m'avait appelé. Comme je m'y en attendais, c'était un salopard. Faisant une recherche sur le jeune je me figeai. Il n'avait rien fait d'autre que de tenter de faire sa vie... Me mordant la lèvre, je cherchais quoi faire, pour finalement pousser un soupire et sauter dans une douche rapide, m'habiller en vitesse et prendre ensuite un taxi jusqu'au resto ou John était.

À peine entré une des filles me fit signe le sourire aux lèvres que mon homme était dans son bureau. J'entrai donc dans son bureau après avoir cogné un coup et allai m'asseoir face à lui après avoir fermé la porte. Mon loup, j'ai reçu un offre de contrat aujourd'hui que j'ai bien sûr refusé, mais je veux que l'on protège la cible. Je le regardai quelques secondes dans les yeux. Ses un jeune que je devais ramener à son père, en prenant soin comme à demandé son père de le bousculer et de l'effrayer un peu. J'ai fait des recherches, le père est un vrai tarer, mais le jeune ne cherche qu'à mener une vie normal et tranquille... Je le fixai encore quelques secondes dans les yeux, plus déterminé que jamais avant de reprendre la parole. Si tu ne veux pas je vais le protéger seule. J'y tiens vraiment John... Ses un jeune merde! D'instinct je posai ma main sur mon ventre. Est ce que tu veux m'aider?

_________________
Becky
La princesse et son loup contre le monde. - blackheart & crédits.  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
John Hunter Malone
Criminality

Parti politique : Aucun
Résumé de ma vie :

My complicated love

Masculin Aventures vécues : 664
Age : 45
Logement : Vit dans une Maison dans l’Avenue C avec Becky Reeves
Emploi/étude : Proprio de resto/ Tueur à gages
Situation Amoureuse : Avec ma princesse Becky

Carte d'identité
Ma santé:
100/100  (100/100)
Situation Actuelle:
Mes amis, mes amours, mes emmerdes:
MessageSujet: Re: Notre protégé (Danny et John) 10th Septembre 2017, 23:37

Alors nous étions revenu à la case départ comme il manquait une pièce spécifique à ma belle l'empêchant de continuer de travailler sur sa moto. Je demandai à Lucio qui me certifia que ça devait rentrer dans quelques jours. Alors pendant ce temps je tentais de partager mon temps avec Becky qui tournait en rond mais je ne pouvais pas être là tout le temps j'avais quand même un resto à faire rouler. Mais quand je revenais le soir elle était collée sur moi, ce que je pouvais comprendre également. Enfin comme à tout les matin je me levai tôt, déjeunai en lisant mon journal et avalant un café avant de monter m'habiller d'un pantalons propre, une chemise grise et une cravate noire sous l'oeil endormie que Becky ouvrait. Un "bonne journée je reviens tôt" plus tard je pris donc la direction de mon resto.

La matinée et le dîner se passa bien de ce fait je laissai les rennes à mes employés. J'allais dans mon bureau finir de faire les payes et les dépôts. J'étais la tête plongée dans ma paperasse quand je vis Becky entrer et refermer la porte.

- Lutine? Pour une surprise...

Je posai mon stylo sur le bureau quand elle me dit qu'elle avait refuser un contrat mais elle voulais que l'on protège la cible. Je lui servis un regard lourd. Elle savait que je ne faisais plus de contrat pour... pour je ne sais pas combien de temps. Je croisai les mains devant moi et la laissai parler mais plus elle parlais plus je fronçai les sourcils. Attends son père avait demandé à se qu'on le bouscule? Moi qui pensais avoir un père merdique....

- Becky tu sais que je ne fais plus de contrat....

Cependant quand elle me dit que si je ne voulais pas, qu'elle irais seule je lui lançai un regard sévère. Bon ok c'était un jeune homme innocent ce qui acheva de me convaincre fut quand elle posa sa main sur son ventre. Je poussai un soupir en fermant les yeux. Elle savait comment m'avoir? je fis le tour de mon bureau et m'assied sur la chaise à ses côtés

- Ok, ok je vais aller le chercher. Je le ramène à la maison tirer cette histoire au clair. Veille à ce qu'il ne voit rien de nos armes. Je reviens avec lui. Son nom?

J'avais fait mes recherches savoir où on pourrait le trouver et une fois assurer que je le trouverais bien à cet endroit je me mis en route. Heureusement que j'avais une photo du jeune car je le repérai rapidement. Je lui suivis quelques minutes attendant que les gens se dissipe autour de lui.

- Danny Lucas?

J'attendis qu'il se tourne vers moi et je sais que je n'avais pas un visage de joyeux luron avec mon air froid, mes yeux sombre et mes cheveux de jais. Je m'approchai du jeune homme lentement.

- Écoute je ne te veux aucun mal. Je suis ici pour te protéger et si tu ne veux pas que ton père te trouve suis moi je te prie.

_________________

   
Sweet Love.
Nymphadora Tonks ☽Into my darkness you come, you become my light and my sunshine. If I lose you I'm dying
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Danny Lukas
NYPD

Parti politique : aucun
Résumé de ma vie :











Danny à entendue sa mère se suicider quand il avait 6 ans
Son père est violent et sait très bien le manipuler
Il a fait 9 familles d'accueil différente
A 16 il a été arrêter pour avoir pirater le poste de la police de Philadelphie. Après un pacte passer avec un policier il a échapper à la prison.
A 19 ans il s'installe à NY grâce à l'aide du policier.
Il travail au NYPD depuis ses 20 ans entant que hacker pour eux.
Il n'a jamais eut de petites amies et commence à apprendre à apprécier les relations humaines depuis peu.
Il adore apprendre, les choses scientifiques, la musique, la chanson, les jeux individuels, les jeux vidéos, les boissons énergisantes.
Il déteste la violence, la foule, le contact non désirer, les menteurs, les armes, les bruits forts, les réactions excessives.
Masculin Aventures vécues : 64
Age : 25
Logement : Vit seul dans un loft à East Village, Avenue C
Emploi/étude : Hacker pour la police de NYPD
Situation Amoureuse : célibataire

Carte d'identité
Ma santé:
100/100  (100/100)
Situation Actuelle:
Mes amis, mes amours, mes emmerdes:
MessageSujet: Re: Notre protégé (Danny et John) 11th Septembre 2017, 09:10

Danny n'avait aucune idée de ce que son père trafiquait. La dernière qu'il l'avait vut, disons que la rencontre c'était très mal passer. Il avait passer plusieurs jours à l'hopital et avait garder trois cicatrices sur le visage de cette rencontre. Le jeune homme n'en avait plus entendue parler, et il ne souhaitait pas en entendre parler, il le détestait. Il en avait peur. Et de cette peur naissait un sentiment de soumission dès qu'il le voyait. SA mère avait finit par se tuer à cause de lui, Danny ne voulait pas faire le même schéma. Ce soir là, le jeune homme sortait du commissariat. Il avait passer la journée à éplucher des vidéos de surveillance afin de coincer un pédophile et de retrouver la jeune victime. C'était le genre de journée qu'il détestait. Comment rentrer chez lui afin de se coucher alors que la fillette n'était toujours pas retrouver ? Il en était pas capable, il savait qu'une fois dans son loft il reprendrait les recherches. Il était comme ça. Pas doué dans les relations humaines, mais excellent dans les recherches sur internet. C'était d'ailleurs pour ça qu'il travaillait pour la police. L'électronique, l'informatique et les mathématiques n'avaient aucun secrets pour lui. Soudain, il se fit interpeller par un homme. Danny se stoppa, il tenta de reconnaitre la voix mais elle ne lui disait rien. Il se retourna et planta son regard chocolaté dans celui de l'homme :" Qui êtes-vous ?" Demanda-t-il à son tour. Danny n'a pas réellement de règle de politesse, il y pense quand il y pense, sinon il va droit au but. Ëtre un surdoué parmi les mortels c'est très compliqué à gérer. Cependant, ce qui le sauvait c'était le fait de ne pas être un génie. Il avait donc une grande partie des émotions et il savait plus ou moins les gérer, sauf quelques unes. Et parfois il avait des réactions étranges. L'homme lui dis qu'il ne devait pas avoir peur. Danny fit un pas de recul et serra sa main gauche contre son sac en bandoulière. OK, clairement l'homme ne lui inspirait pas confiance. Celui-ci continua en lui expliquant qu'il devait le protéger de son père. Danny arqua un sourcil, puis il plissa les yeux et fit :"Mon géniteur vous voulez dire ? Le mot "père" correspond aux hommes prenant soin des enfants qu'ils ont conçut ou qu'ils ont sous leurs gardes. En ce qui concerne cet homme, c'est ni l'un, ni l'autre. Pourquoi il chercherait à me retrouver ? La dernière fois que je lai vu, il m'a clairement fait comprendre qu'il ne voulait plus de moi." Mais l'homme semblait insister. Danny le regarda et fit :"Vous êtes qui au juste ?" Après une réponse plus ou moins brève, Danny accepta de le suivre, il se savait plus malin que beaucoup de gens, peut être pas lui, ou peut être que si, il n'en savait rien, mais ça ne lui faisait pas peur.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
John Hunter Malone
Criminality

Parti politique : Aucun
Résumé de ma vie :

My complicated love

Masculin Aventures vécues : 664
Age : 45
Logement : Vit dans une Maison dans l’Avenue C avec Becky Reeves
Emploi/étude : Proprio de resto/ Tueur à gages
Situation Amoureuse : Avec ma princesse Becky

Carte d'identité
Ma santé:
100/100  (100/100)
Situation Actuelle:
Mes amis, mes amours, mes emmerdes:
MessageSujet: Re: Notre protégé (Danny et John) 11th Septembre 2017, 19:19

Ayant "raccroché" mes armes depuis quelques semaines je menais disons... une vie "normale" pour quelqu'un dans mon genre. Je bossais, je retournais à la maison m'occuper d'une Becky enceinte qui s'emmerdait. Même si je ne disais rien, que je ravalais je prenais ses câlins car elle en avait cruellement besoin... enfin je suppose sinon pourquoi elle serait toujours collé à moi sinon. Enfin toujours est-il que ma rouquine était venue me demander pour aller chercher un jeune homme dont le paternel voulait qu'on bouscule. Bn au début je voulu refuser mais lle acheva de me convaincre en posant sa main sur son ventre. Donc j'abdiquai et lui dit de préparer la maison pour éviter que le jeune ne tombe sur des truc... disons hors de l'ordinaire.

J'étais donc là à attendre que le jeune homme sorte. Je ne me sentais pas vraiment bien vu l'endroit. Moi qui la jouais discret depuis près de vingt ans me voilà devant un poste de police à attendre un gamin qui en sortirait. Pourquoi j'ai dit oui avant de savoir où je pourrais le trouver? Aller cogner chez-lui aurait été mieux non? Ah... non le temps comptais en fait. Donc quand je vis sa bouille je me mis en route derrière lui attendant qu'il y ai un peu moins de monde autour de nous. Le "Qui êtes-vous" me fis hausser un sourcil. J'étais quand même pas pour lui dire "Oh! Un ancien tueur à gage à la retraite qui veut ton bien". Non de un avec l'allure froide et distante, mon regard noir et mon allure et SURTOUT la proximité du poste de police. De ce fait j'ouvris la bouche pour simplement lui dire que je ne lui voulais pas de mal et de me suivre puisque son père le cherchait. Quand il se lança dans la définition d'un père je poussai un soupir en roulant des yeux, non je ne me retrouverais pas avec un autre qui va me casser les couilles! J'avais le chic de les trouver moi!

- Comme tu veux mais il te cherche. Sois tu me suis et tu es en sécurité, sois tu te reste là et il te retrouve.

Non mais j'avais l'air de vouloir perdre mon temps moi? Déjà que je me doutais que Becky devais tourner en rond dans la maison avec Buddy sur les talons. J'allais tourner les talons quand il me demanda qui j'étais je restai quelques seconde muet en plantant mon regard dans le sien. Je fini par me passer une langue sur les lèvres en mettant les mains dans les poches de mon pantalon.

- Quelqu'un qui te sauve les fesses. Alors? Tu fais quoi?

Je lui jetai un dernier regard quand je le vis me suivre. Bon alors je ne resterais pas des siècles sur un putin de trottoir à le tirer de force... non le convaincre de me suivre. Oui tirer de force devant un poste pas très bonne idée. Enfin je marchai en silence avec le jeune homme sur les talons et arrivai à ma voiture. Je le laissai embarquer et avant de démarrer je me tournai vers lui.

- Je t'expliquerais tout une fois que tu seras en sûreté. Attache-toi.

Je mis le contact et pris la direction de chez-moi. Ça me dérangeait en fait d'apporter quelqu'un que je ne connaissait pas chez-moi. Moi qui tait quasi associal me voilà à me coltiner un gamin dont le père menaçait de lui péter la gueule pour qu'il le rejoigne. Quel père digne de ce nom faisait ça? Ah ouais... une pourriture. Je ne dis rien du trajet, surtout ne sachant quoi dire puisque c'était Becky qui semblait avoir eu l'appel... oui bien mon téléphone de mission étant fermé quand je bossais normal. J'arrivai donc chez-moi et je me garai. Dans le garage il pouvait voir les pièces que Becky travaillait dessus, ma mustang noire et ma propre moto.

- Viens.

Je passai devant lui et le fit entrer ou il arriva avec vue sur la cuisine ou il y avait un comptoir-lunch et une table à sx chaise dans la salle à diner. J'accrochai ma veste et mon fidèle toutou arriva en trottinant la langue pendante.

- Lutine? On est arrivé. Viens Danny, tu veux... un truc à boire?



Le dit Buddy:
Spoiler:
 

_________________

   
Sweet Love.
Nymphadora Tonks ☽Into my darkness you come, you become my light and my sunshine. If I lose you I'm dying
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Danny Lukas
NYPD

Parti politique : aucun
Résumé de ma vie :











Danny à entendue sa mère se suicider quand il avait 6 ans
Son père est violent et sait très bien le manipuler
Il a fait 9 familles d'accueil différente
A 16 il a été arrêter pour avoir pirater le poste de la police de Philadelphie. Après un pacte passer avec un policier il a échapper à la prison.
A 19 ans il s'installe à NY grâce à l'aide du policier.
Il travail au NYPD depuis ses 20 ans entant que hacker pour eux.
Il n'a jamais eut de petites amies et commence à apprendre à apprécier les relations humaines depuis peu.
Il adore apprendre, les choses scientifiques, la musique, la chanson, les jeux individuels, les jeux vidéos, les boissons énergisantes.
Il déteste la violence, la foule, le contact non désirer, les menteurs, les armes, les bruits forts, les réactions excessives.
Masculin Aventures vécues : 64
Age : 25
Logement : Vit seul dans un loft à East Village, Avenue C
Emploi/étude : Hacker pour la police de NYPD
Situation Amoureuse : célibataire

Carte d'identité
Ma santé:
100/100  (100/100)
Situation Actuelle:
Mes amis, mes amours, mes emmerdes:
MessageSujet: Re: Notre protégé (Danny et John) 11th Septembre 2017, 21:29

Danny se posait mille et une question. Qui était ce type devant lui ? Pourquoi son père voulait le revoir ? Etait-il réellement en danger ? Ne sachant pas réellement quoi faire, ni même quoi dire, le jeune hacker préféra déglutir quand l'homme lui dit qu'il avait le choix entre attendre que son père vienne ou le suivre lui. Danny soupira et regarda derrière lui. La porte du commissariat était pas loin, il aurait put partir rejoindre Amanda et lui demander de l'aide...mais en même temps, il voulait se débrouiller seul. Enfin seul. Il voulait comprendre. La curiosité le poussa à accepter de suivre l'homme. Il retourna son visage vers l'homme et enfourna ses mains dans ses poches de son pantalon et suivit l'homme en question. Il arriva devant une voiture, quelques instant après. Danny observa la voiture et en quelques secondes il put se sentir plus ou moins en sécurité. Voiture propre, banale, sans vitres tintées. Une voiture de tout les jours. Il grimpa donc dedans et serra son sac contre lui. Danny n'ouvrait pas la bouche. Son regard chocolaté s'était perdue dans les lumières de la ville. Il revoyait chaque moment passer avec ses parents biologiques. Entre une mère drogué et un père alcoolique et violent, le petit Danny avait eut une chance inouie de ne pas mal finir. Il en avait fait des conneries, mais c'était surtout sous l'influence de son père. Le jeune homme se sentait pas très à l'aise et il ne se sentait pas bien non plus d'apprendre que son père était revenue dans sa vie. Qu'avait-il fait pour ça ? Cela faisait 10 ans qu'il n'avait pas entendue parler de lui. Est-ce que c'était la seule période de tranquillité que cet homme lui offrait ? 10 ans ? C'était tellement court... Danny sortie de ses pensées en voyant l'homme sortir de la voiture. Il en sortie rapidement aussi et observa le garage. Il regarda la voiture et fit :"Wao c'est une Mustang ? Elle est magnifique. Heu, pourquoi avoir deux voitures ? Et deux motos. Celle-ci à l'air de ne pas fonctionner vous rechercher des pièces ?" Fit-il l'air soudainement plus bavard. A quand il s'agissait de choses à démonter et à reconstruire, Danny s'éveillait. C'était un des dons qui avait mit une distance entre lui et son père. Le fait de démonter la télécommande de la télé, ou le micronde n'avaient pas été les meilleures idées de Danny entant qu'enfant...heureusement sa mère avait sut prendre les devant et s'était littéralement dénoncer, prétextant un soucie et voulant "réparer". Evidemment, elle avait dérouiller. Mais la drogue l'aidait à ne pas souffrir. Le jeune homme le suivit donc à l'intérieur et quand il vit le chien ce fut comme un enfant le jour de Noël, il se mit à genoux et attirant le chien, il se mit à lui faire des papouilles et des caresses. Ce ne fut que plusieurs minutes après quand il aperçut la femme devant lui, qu'il se décida à se lever et à s'essuyer les mains dans sa chemise marron clair et blanche. Il fit en la regardant :" Jour...Vous êtes qui en faite ?" La question pouvait paraître étrange, et oui Danny l'était, mais son regard sincèrement sympathique et plein de vie montrait son honnêteté. Danny était aussi quelqu'un de particulier, mais ça, ils finiraient par le découvrir. Puis son regard changea et il fit en enfournant de nouveau ses mains dans les poches de son jean large : " Alors c'est quoi cette histoire avec mon père ? Vous le connaissez d'où ? Et au passage, si il arrive je vous préviens que j'ai le doigt prêt à appuyer sur la touche d'urgence de mon téléphone qui est relier au numéro de ma collègue chez les flics, en moins de quinze minutes elle sera là. Ce qui me laisse largement le temps de partir en courant et me planquer dans l'une des pièces de chez vous...j'ai piquer un tournevis en bas, j'aurais donc également de quoi me défendre...alors autant lui dire maintenant de s'en aller...j'ai retenue la leçon." Une semaine d'hopital...pas deux.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Becky Reeves
Criminality

Résumé de ma vie :


Féminin Aventures vécues : 653
Age : 39
Logement : Vit dans une Maison dans l’Avenue C avec John Hunter Malone
Emploi/étude : Tueuse à gage
Situation Amoureuse : Compliquer

Carte d'identité
Ma santé:
100/100  (100/100)
Situation Actuelle:
Mes amis, mes amours, mes emmerdes:
MessageSujet: Re: Notre protégé (Danny et John) 12th Septembre 2017, 14:23

Il était hors de question que je laisse un gamin ce faire attraper et malmener de la sorte. Déjà si l'homme qui m'avait parlé au téléphone m'avait déplu, ce fut encore pire lorsque je fis des recherches sur lui. Je ne pouvais pas laisser cet homme mettre la main sur son fils. J'allai donc rejoindre mon homme au resto. À peine assise, me voilà me lançant dans une tirade pour qu'il accepte de m'aider à protéger ce jeune, mais lui spécifiant que s'il ne voulait pas je m'en chargerais seule. Le regardant s'asseoir auprès de moi, j'attendis d'avoir sa réponse et soupirai de soulagement en l'entendant. Merci mon loup, Il se nomme Danny, Danny Lukas. Je filai ensuite à la maison et en fit le tour afin de m'assurer que nous n'avions rien laisser trainer de nos armes ou autre par mégarde. J'allai ensuite faire un rapide ménage de ma chambre à l'étage et y changer les draps et couvertures au cas ou le jeune homme resterait quelques temps.

Je venais de terminer de refaire le lit lorsque j'entendis la voix de John. Je descendis et allai les rejoindre d'un pas dansant. Je fis un sourire à mon homme avant de m'approcher de Danny et de Buddy. Bonjour. Je le regardai se relever et vint pour répondre à sa question, mais quelque chose dans son regard changea et mains dans les poches le voilà qui ce met à me dire ce qu'il comptait faire a la moindre occasion. Un petit sourire apparut sur mes lèvres alors que je gardai mon regard dans celui du jeune homme. Il avait du cran, c'était une bonne chose étant donné la situation dans laquelle il semblait être. Premièrement sache que je n'aime pas que l'on prenne les outils dont j'ai besoin pour monter ma moto. Ensuite, il est hors de question que des types cinglés comme ton père mette un pied chez moi. Et finalement, si tu veux partir on ne te retient pas Danny, on veut simplement t'aider, ton père te cherche et te prévenir et nous assurer de ta sécurité semblait la bonne chose à faire. Je me tournai dos à lui et allai me verse un verre de jus d'orange. Au fait, je me nomme Becky et si tu décide de partir s'il te plait soit gentil et remet le tournevis là ou tu l'as pris, si non, calme toi et assied toi que l'on discute un peu, veux tu quelque chose à boire? Je retournai mon regard vers lui et lui fit un sourire que j'espérais rassurant.

_________________
Becky
La princesse et son loup contre le monde. - blackheart & crédits.  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
John Hunter Malone
Criminality

Parti politique : Aucun
Résumé de ma vie :

My complicated love

Masculin Aventures vécues : 664
Age : 45
Logement : Vit dans une Maison dans l’Avenue C avec Becky Reeves
Emploi/étude : Proprio de resto/ Tueur à gages
Situation Amoureuse : Avec ma princesse Becky

Carte d'identité
Ma santé:
100/100  (100/100)
Situation Actuelle:
Mes amis, mes amours, mes emmerdes:
MessageSujet: Re: Notre protégé (Danny et John) 12th Septembre 2017, 14:58

Il est clair que je ne serais pas parti seul sans le gamin, j'avais quand même promis à Becky. Sérieusement qui ne la connaissait pas... non moi je la connaissais et je ne voulais pas me frotter à une Becky furax, enceinte ET qui s'emmerde. J'étais téméraire et calculateur mais pas suicidaire non plus. Donc après avoir dit au gamin qu'il avait le choix entre me suivre ou rester là. Il décida donc de me suivre et je me mis en route simplement lui disant que j'allais lui expliquer une fois qu'il serait en sûreté et donc le chemin se fit en silence jusqu'à ce que je gare ma voiture à côté de ma Mustang de mission noire. Et ce fut sans compter que le dit gamin se mit à parler et me bombarder de questions. Hé misère... déjà que je parlais peu voire pas du tout me voilà avec un jeune homme trop curieux. Je me retins de pousser un soupir avant de lui répondre.

- Deux voitures simplement parce que j'aime la mustang. La moto est à moi et je l'ai depuis peu. J'attends des pièces pour l'autre.

BOn voilà j'avais répondu à ses questions...non? Enfin nous entrions et Buddy vint à notre rencontre et fait surprenant... il ne montra pas des crocs devant le gamins qui lui faisait des gratouilles. Bon alors peut-être étais-je trop méfiant... non pas peut-être J'ÉTAIS méfiant. Donc voici Becky qui arriva du deuxième tout sourire en saluant le jeune homme. J'allais me prendre une bière quand le gamin, un peu sur ses gardes, et on le serait à moins, ce mit à nous dire qu'il avait le doigt sur le bouton d'urgence, qu'il avait un tournevis qu'il avait pris sur l'établi. Je me tournai vers lui plantant mon regard sombre dans le sien me retenant de faire un petit rire de sarcasme. Ouais... je pense pas que tu tienne longtemps avec ton tournevis dans tes mains. J'ouvris la bouche pour mieux la refermer et pris une grande inspiration.

- Calme-toi, on ne te veux pas de mal, je te l'ai dis.

Je lançai un regard à Becky, qui me connaissant, savais que je n'appréciais pas nécessairement avoir des gens chez-moi,et encore moins des gens que je ne connaissais pas. Cependant... elle me connaissait suffisamment pour savoir que je ne laisserais pas un gamin se faire taper dessus par un connard de paternel. Je pris ma bière et la décapsulai et en pris une rasade mes yeux sur le gamin, un dernier regard vers la rouquine et je poussai un long soupir.

- On a su que ton père voulais que tu rejoigne ses rangs et il est prêt à prendre... disons tout les moyens pour que tu accepte. Alors si tu as deux minutes...

Je lui désignai un siège au comptoir-lunch parce que savoir que ton père veut te foutre une raclée c'est assez pour que les jambes te coupe.

_________________

   
Sweet Love.
Nymphadora Tonks ☽Into my darkness you come, you become my light and my sunshine. If I lose you I'm dying
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Danny Lukas
NYPD

Parti politique : aucun
Résumé de ma vie :











Danny à entendue sa mère se suicider quand il avait 6 ans
Son père est violent et sait très bien le manipuler
Il a fait 9 familles d'accueil différente
A 16 il a été arrêter pour avoir pirater le poste de la police de Philadelphie. Après un pacte passer avec un policier il a échapper à la prison.
A 19 ans il s'installe à NY grâce à l'aide du policier.
Il travail au NYPD depuis ses 20 ans entant que hacker pour eux.
Il n'a jamais eut de petites amies et commence à apprendre à apprécier les relations humaines depuis peu.
Il adore apprendre, les choses scientifiques, la musique, la chanson, les jeux individuels, les jeux vidéos, les boissons énergisantes.
Il déteste la violence, la foule, le contact non désirer, les menteurs, les armes, les bruits forts, les réactions excessives.
Masculin Aventures vécues : 64
Age : 25
Logement : Vit seul dans un loft à East Village, Avenue C
Emploi/étude : Hacker pour la police de NYPD
Situation Amoureuse : célibataire

Carte d'identité
Ma santé:
100/100  (100/100)
Situation Actuelle:
Mes amis, mes amours, mes emmerdes:
MessageSujet: Re: Notre protégé (Danny et John) 13th Septembre 2017, 20:41

Danny avait jouer la carte de l'honnêteté et avait été clair sur ce qu'il serait capable de faire si jamais il voyait son père ou si les deux personnes dans la pièce souhaitait lui faire du mal. Visiblement cela n'était pas le cas. Surprit et légèrement perdue, il écouta et regarda l'homme qui lui disait de se calmer. Il voulait vraiment qu'il se calme alors qu'il avait une tête qui n'inspirait pas confiance ? Quant la femme lui parla et lui dit qu'elle n'aimait pas qu'on pique ses outils, Danny haussa les épaules comme un enfant qui se faisait réprimander par une prof. Il écouta jusqu'au bout et fit ensuite en sortant les mains de ses poches :"Pourquoi mon père veux me retrouver ? La dernière fois qu'il m'a parler, il a été clair...Il ne veut plus me revoir, et ça tombe bien car je ne veux plus le revoir aussi. Je vois pas pourquoi j'aurais besoin d'être mis en sécurité." Cependant, la curiosité l'emporta sur la raison du jeune homme. Il tendit le tournevis à la femme en effectuant une grimace et lui dit en même temps :"Je vous aurais pas fait de mal avec, je m'en serrais servit pour bloquer la porte le temps que ma partenaire arrive. Et au passage vos motos sont vraiment classes." Il en avait déjà parler à John mais Danny sentait le besoin de le redire. Il ne mache pas ses mots, il ne garde rien pour lui, ou presque. Il s'avança, croisa les bras contre sa poitrine et écouta ce que John lui dit. Il lui confirma que son père voulait que Danny travail pour lui. Son coeur s'accéléra. Il tituba et se frotta l'arrière du crâne de manière compulsive. Il se mit à marmonner tout seul. Puis il leur dit exprimant pour la première fois depuis leurs rencontre de la peur :" Il sait que je suis ici ? Que je suis à New York ?...Faut pas qu'il me trouve. Je-je veux dire que, heu, si il sait que je suis ici, il va tout faire pour que je bosse de nouveau avec lui, et je dois pas...j'ai pas le droit. Et je veux pas de toute manière. Qui vous a parler de ça ? Je dois être sur de la source." Fit-il sur le ton d'un ordre. Puis il fit en fixant son regard sur les deux personnes chacune leur tour : "S'il vous plait..." Se stoppant dans ses démarches, il fit plus pour lui même que pour le couple en comprenant la situation :"Je vais vomir." Il se pencha en avant comme dans les films pour tenter de se stopper le temps de savoir si l'un des deux aller lui montrer les toilettes ou lui donner quoi que se soit, ou trouver le moyen de le calmer.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Becky Reeves
Criminality

Résumé de ma vie :


Féminin Aventures vécues : 653
Age : 39
Logement : Vit dans une Maison dans l’Avenue C avec John Hunter Malone
Emploi/étude : Tueuse à gage
Situation Amoureuse : Compliquer

Carte d'identité
Ma santé:
100/100  (100/100)
Situation Actuelle:
Mes amis, mes amours, mes emmerdes:
MessageSujet: Re: Notre protégé (Danny et John) 15th Septembre 2017, 08:42

Lorsque le jeune homme face à moi me raconta qu'il avait prit un tournevis et qu'il pouvait contacter la police d'une seule pression sur un bouton de son téléphone, je lui fis un petit sourire laissant John lui dire de se calmer. Voyant que le jeune homme semblait avoir plus peur de John qu'autre chose je pris le relais en lui parlant d'une voix que j'espérais rassurante, commençant par lui dire que je n'aimais pas que l'on touche à mes outils, un sourire en coin apparut lorsque je le vit hausser. J'aimais son cran et son attitude, il me faisait penser un peu à moi lorsque, aussi je fis exactement ce qui m'aurait calmé dans une telle situation ses à dire qu'après lui avoir assuré que son père n'était pas ici et ne viendrait jamais, je lui tournai le dos en lui disant que s'il voulait partir il n'était pas notre prisonnier.

Lorsque Danny me tendit le tournevis en me disant une légère grimace au visage qu'il ne m'aurait pas fait de mal je lui fis un sourire rassurant en prenant le tournevis. Sourire qui s'élargie en l'entendant parler des motos. Merci, je travail sur la mienne depuis un certain temps. Je jetai un regard à John sourire aux lèvres et une fois que celui-ci eux terminé de parler, je tournai le regard vers Danny, fronçant les sourcils lorsque je l'entendis marmonner. J'écoutai le discourt remplie de terreur du jeune homme avant de jeter un regard à John lui faisant un petit signe de me laisser faire. Je m'approchai doucement de lui de mon petit pas dansant lorsque je le vis se pencher en disant qu'il allait vomir. Hunter, peux tu remplir un verre d'eau froide s'il te plait? Je posai doucement ma main dans son dos, tentant de me faire rassurante. Écoute moi Danny. Ici tu es en sécurité donc calme toi, d'accord? Je sais que ce n'est pas évident et que tu ne nous connais pas, mais je t'assure que tu peux partir quand tu veux et que temps que tu es ici tu es en sécurité. Buddy y veille crois moi, un mot de notre part et il attaquera le premier qui rentre. Fait moi confiance il ne t'arrivera rien avec nous. Assis toi avant de tomber. Je lui montrai du menton lu banc du comptoir lunch.

_________________
Becky
La princesse et son loup contre le monde. - blackheart & crédits.  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
John Hunter Malone
Criminality

Parti politique : Aucun
Résumé de ma vie :

My complicated love

Masculin Aventures vécues : 664
Age : 45
Logement : Vit dans une Maison dans l’Avenue C avec Becky Reeves
Emploi/étude : Proprio de resto/ Tueur à gages
Situation Amoureuse : Avec ma princesse Becky

Carte d'identité
Ma santé:
100/100  (100/100)
Situation Actuelle:
Mes amis, mes amours, mes emmerdes:
MessageSujet: Re: Notre protégé (Danny et John) 16th Septembre 2017, 18:46

Je savais bien que je n'avais pas à la base un air rassurant. Cheveux noirs, barbe taillée et yeux sombres... j'avais tout l'air du truand que du gentil lutin prêt à rassurer. Je sais aussi que pour "rassurer" les gens, surtout les inconnus, je n'étais pas doué mais là pas du tout. J'arrivais à grand peine à rassurer Becky quand elle était dans cet état. Enfin quand il nous dit qu'il avait un tournevis et le doigt sur le bouton d'urgence de son téléphone je lui dis simplement et froidement, de se calmer que nous ne lui ferions rien. Bien sûr je lui expliquai que son père le cherchais et qu'il était prêt à prendre tout les moyens possible pour qu'il le rejoigne.

Ce fut son discours qui me fit froncer des sourcils. Il est clair que ce jeune homme était terrorisé par son paternel. Ok il avait des airs que j'avais vu, et voyais encore, à Becky qui oui me faisait soupirer mais au fond je savais que je ferais le tour des fenêtres s'il décidait de rester à coucher. Je resterais debout veillant comme un loup pour être certain que personne ne vienne toucher à un cheveux de ce gamin. Becky savait que si Danny resterais à coucher... je passerais la nuit debout avec Buddy à mes côtés probablement. Nos regards se rencontrant et son sourire rassurant me fit hocher de la tête simplement elle était mieux que moi dans ces cas-là, j'aurais simplement fini par être plus bête que je ne l'étais s'il ne se calmait pas assez vite.

Quand elle me demanda un verre d'eau j'en versais un vitesse grand V. Pas envie qu'il gerbe sur le plancher. Je lui approchai la poubelle en cas et refit le tour du comptoir pour prendre une gorgée de bière. Je l'écoutai parler ma gorgée se figeant dans ma bouche. Elle avait cet instinct maternel, elle avait donc à avoir peur de ne pas être à la hauteur. Elle savait déjà quoi faire et ce instinctivement. Buddy releva la tête quand il entendit son nom mais ne bougea pas des pieds du jeune homme.

- Il n'entrera pas ici. J'ai pas été te chercher pour qu'il te fasse du mal petit. Si tu veux aller à la salle de bain elle et là à gauche.

Non c'est clair que je ne laisserai personne entrer ici et Buddy dressé comme il était c'est clair qu'il ne ressortirais pas vivant...euh... non vivant mes amoché probablement.

_________________

   
Sweet Love.
Nymphadora Tonks ☽Into my darkness you come, you become my light and my sunshine. If I lose you I'm dying
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Danny Lukas
NYPD

Parti politique : aucun
Résumé de ma vie :











Danny à entendue sa mère se suicider quand il avait 6 ans
Son père est violent et sait très bien le manipuler
Il a fait 9 familles d'accueil différente
A 16 il a été arrêter pour avoir pirater le poste de la police de Philadelphie. Après un pacte passer avec un policier il a échapper à la prison.
A 19 ans il s'installe à NY grâce à l'aide du policier.
Il travail au NYPD depuis ses 20 ans entant que hacker pour eux.
Il n'a jamais eut de petites amies et commence à apprendre à apprécier les relations humaines depuis peu.
Il adore apprendre, les choses scientifiques, la musique, la chanson, les jeux individuels, les jeux vidéos, les boissons énergisantes.
Il déteste la violence, la foule, le contact non désirer, les menteurs, les armes, les bruits forts, les réactions excessives.
Masculin Aventures vécues : 64
Age : 25
Logement : Vit seul dans un loft à East Village, Avenue C
Emploi/étude : Hacker pour la police de NYPD
Situation Amoureuse : célibataire

Carte d'identité
Ma santé:
100/100  (100/100)
Situation Actuelle:
Mes amis, mes amours, mes emmerdes:
MessageSujet: Re: Notre protégé (Danny et John) 19th Septembre 2017, 21:19

L'inquiétude dont faisait preuve Danny était réelle. Il n'avait pas envie de revoir son père, il ne voulait pas le revoir, pas le savoir proche de lui. Cependant c'était trop tard. L'homme savait que son fils était à New York et Danny n'avait plus de choix que de prévenir les gens avec qui il travaillait. Bien que ça ne le tente pas. Allez dire aux policiers qu'il cotoie tout les jours que son père qui est un criminel est sur le point de revenir et peut à tout moment par la peur le forcer à faire des choses illégales, ça ne le tentait pas vraiment. C'était dur pour lui d'admettre tout ça. La femme demanda à un certain Hunter de préparer de l'eau pour lui quand il leva la tête il vit l'homme bouger, il garda la question pour lui d'ailleurs. Il prit le verre et le but d'une traite, ce qui lui donna encore plus mal au ventre mais le faite de s'asseoir et d'avoir but ça allait un peu mieux. Il les regarda et fit :"Pourquoi vous voulez m'aider ? Je ne vous connais pas, vous non plus. J'avoue que je ne vous comprend pas. Pourquoi pas prévenir la police ? Et surtout...comment vous avez apprit ça ?" Danny n'était pas une andouille, loin de là, il sentait qu'il y avait un truc mais en même temps pour une fois qu'on l'aidait juste pour l'aider, il appréciait. Il n'avait pas envie de tout mettre à terre. Le jeune homme prit un air bien triste et fit :"Je suppose que je vais devoir parler de tout ça à mes collègues au poste...j'ai pas vraiment envie de leur en parler, ils ne pourraient pas comprendre, comment un gars bossant pour la police peut avoir si peur d'une personne...j'avoue que je ne comprend pas non plus." Danny tentait d'analyser ce qui n'était pas analysable. Un père c'est quelqu'un qui est censer protéger son enfant pas le tabasser presque à mort, il est censé l'éduquer et l'aimer, pas se servir de ses dons pour escroquer les gens et les voler. Le père de Danny n'était pas un père, juste un géniteur. En revanche son père adoptif était un père. Danny regarda John et lui dit :"Pourquoi est-ce qu'elle vous a appeler Hunter ?" Question stupide surement, mais qui pour Danny était essentiel pour la construction mentale de l'organisation mentale qu'il se faisait de cette affaire. Le jeune homme soupira et fit ensuite :"Est-ce que ça vous gêne pas de me ramener chez moi après ? Je...j'ai dut mal à apprécier le contact relationnelle des gens et encore moins la charité, je n'y suis pas réellement habitué. Je ne veux pas vous gêner, je trouve que vous avez fait déjà énormément pour moi. Je ne sais pas comment vous remercier." Danny n'avait pas réellement envie de partir, il ne savait pas pourquoi mais il se sentait plutôt bien, du moins, pour cette soirée, il se sentant en sécurité ici, cependant il n'avait pas le droit de s'imposer.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Notre protégé (Danny et John)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» [Boutique/Distribution]Les vieux events de mon grenier MAJ du 01/07 qui sera notre vainqueur? l'oiseau, le karatéka ou notre protéen?
» « Mais j'trouve pas de refrain à notre histoire... »
» Autre point de vue de John Maxwell pour la defense d'Haiti
» Le pois congo : source de protéines et de devises
» Is Starvation Contagious? By John Maxwell

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
New York City Police Department :: NEW YORK :: Manhattan :: ● East Village :: ● Avenue C :: ● Maison de John Malone-