New York City Police Department


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

Malheureusement je peux pas dire que je sois content de te voir là... quoi que

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Aiden Burton
Criminality

Parti politique : Ne s'intéresse pas à la politique
Résumé de ma vie : ~ Né à Las Vegas

~ A un frère plus âgé que lui
~ A fugué à l'âge de 14 ans et passe un mois à San Franscico
~ Travail pendant cette période pour un caïd du quartier
~ Se fait tabasser parce qu'il a échoué lors d'un de ses boulots
~ Par vivre à New York à 21 ans avec sa copine

~ A 23 ans, tabasse un gars presque à mort
~ Fait cinq ans de prison

~ A 28 ans, à sa sorti de prison devient videur
~ Aujourd'hui tabasse des gens pour son patron et trafic un peu avec un ami
~ A fait un passage en hôpital psychiatrique en mai 2017
~ Est incarcéré à Rikers depuis début juin 2017 (8 mois)
Masculin Aventures vécues : 649
Age : 38
Logement : Vit seul dans un appartement à Astoria
Emploi/étude : Videur
Situation Amoureuse : Célibataire

Carte d'identité
Ma santé:
100/100  (100/100)
Situation Actuelle:
Mes amis, mes amours, mes emmerdes:
MessageSujet: Malheureusement je peux pas dire que je sois content de te voir là... quoi que 16th Juin 2017, 20:52




Malheureusement je peux pas dire que je sois content de te voir là… quoi que


feat. Alexander


Au moins je ne peux pas dire que je n’ai pas de visite. Mais je dois dire que celles qui me plaisent le plus c’est bien celles d’Ellie… elle est juste ultra gentille et puis elle est plutôt belle… non ok elle est vraiment belle. Puis merde je commence à penser à elle de plus en plus. Franchement ça me déconcerte. En tout cas c’est pas elle qui vient me voir aujourd'hui. Les gardiens n’ont pas voulu me dire qui c’est, mais c'est dans une salle privée que l’on se rend. Je suis toujours menotté, les mains devant moi, quand les matons m’installe dans la pièce. Mon visiteur arrivera d’un moment à l’autre. Je me demande bien qui cela peut être. En tout cas je l’attend debout dans un des coins en essayant de faire des pronostics sur qui va passer cette porte. Le seul truc qui me gêne c'est que mon visiteur verra les coups que je me suis pris cette semaine...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Alexander Burton
Law and Order

Résumé de ma vie : * ancien procureur de Vegas, a renoncé à une carrière prometteuse pour fuir les tentations de corruptions, est aujourd'hui assistant procureur à NY
* a un petit frère bien moins à cheval sur les lois que lui, Aiden Burton, pour qui il ferait à peu prés n'importe quoi mais à qui il ne le dira jamais de peur qu'il en profite
* n'a jamais été marié, n'a jamais eu de relation amoureuse à proprement parler d'ailleurs, se contente d'être un collectionneur de conquêtes
* a une connexion avec la mafia italienne bien malgré lui de par sa mère mais reste incorruptible... sauf s'il s'agit d'Aiden
Masculin Aventures vécues : 19
Age : 43
Logement : FAIRE DEMANDE DE LOGEMENT SVP
Emploi/étude : Assistant du procureur
Situation Amoureuse : Célibataire, collectionneur compulsif d'histoire d'un soir

Carte d'identité
Ma santé:
100/100  (100/100)
Situation Actuelle:
Mes amis, mes amours, mes emmerdes:
MessageSujet: Re: Malheureusement je peux pas dire que je sois content de te voir là... quoi que 26th Juin 2017, 23:58

Hors RP:
 




Malheureusement je peux pas dire que je sois content de te voir là… quoi que


feat. Aiden


Rikers. Si on m’avait dit qu’un jour j’irais le voir là-bas.. et bien figurez-vous que j’y aurais cru. Et sans sourciller, sans le moindre doute. Ce n’est pas vraiment une surprise que de voir que son parcours a fini par le mener ici. Une déception oui, mais une surprise certainement pas. Ce qui pourrait en être une en revanche c’est la façon dont j’ai réagi en apprenant sa sentence. Bien des gens se seraient outragés, lui auraient tourné le dos, auraient coupé les ponts.. pas moi. Il est est restera mon frère. Il sera toujours ce petit frère que je me dois de protéger, quitte à ce que ce soit de lui même.

Et après avoir éclairci quelques détails avec le personnel qui m’accueille et qui a du mal à ne pas faire l’amalgame entre le frère et l’avocat, la visite familiale et la visite professionnelle, après avoir vidé mes poches de tout objet litigieux, après.. toute la paperasse indispensable, on me guide enfin vers la salle où j’aurais l’occasion de poser les yeux sur ce que je crain n’être plus que l’ombre de lui-même. La porte s’ouvre et je me force à garder ce masque impeccable que j’ai l’habitude d’enfiler quand je travaille. Pas que je veuille lui paraitre froid, bien au contraire. Je veux éviter qu’il lui passe quelques idioties dans la tête, ce genre de choses qu’on ressent en temps normal quand on voit quelqu’un auquel on tient s’inquiéter pour soi vous voyez. Et pour m’inquiéter.. diantre ! Oh je ne suis pas de ces naïfs qui pensent qu’on peut faire un séjour ici et s’en tirer sans la moindre égratignure sans le moindre piston, et j’ose espérer qu’il n’en a pas reçu. S’il avait un quelconque sponsor qui veillait sur lui cela voudrait dire que sa situation est plus dramatique que je ne le pense.

Je me contente d’un soupire pour briser le silence qui s’est installé à mon entrée dans la pièce. Dois-je lui sauter dessus pour le prendre dans mes bras ou m’asseoir simplement à la table et attendre qu’il prenne la parole ? Il n’est pas un client, il est mon frère non de… Mais connaissant l’animal, je me contente de l’imiter, dans un coin opposé, debout, bras croisés, en appuis contre le mur. Puis je fini par prendre la parole sur mon ton le plus cynique.
« Je sais que j’ai quelques passe droits qui me permettent de faire durer cette.. visite ? entretient ? Je n’ai aucune idée de comment tu voudrais appeler ça. Mais j’espère que tu ne vas pas te contenter de me regarder de loin en silence pendant une heure. »
Je ponctue d’un léger rictus en coin qu’il reconnaitra sans doute. Il fut un temps où il pouvait deviner en le voyant, ce rictus, que je savais quelle connerie il avait faite mais que j’étais prêt à lui pardonner à peu près tout. Quoi qu’il ne s’agît pas de moi aujourd’hui, j’en ai bien peur.

_________________
 


Dernière édition par Alexander Burton le 7th Juillet 2017, 22:22, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Aiden Burton
Criminality

Parti politique : Ne s'intéresse pas à la politique
Résumé de ma vie : ~ Né à Las Vegas

~ A un frère plus âgé que lui
~ A fugué à l'âge de 14 ans et passe un mois à San Franscico
~ Travail pendant cette période pour un caïd du quartier
~ Se fait tabasser parce qu'il a échoué lors d'un de ses boulots
~ Par vivre à New York à 21 ans avec sa copine

~ A 23 ans, tabasse un gars presque à mort
~ Fait cinq ans de prison

~ A 28 ans, à sa sorti de prison devient videur
~ Aujourd'hui tabasse des gens pour son patron et trafic un peu avec un ami
~ A fait un passage en hôpital psychiatrique en mai 2017
~ Est incarcéré à Rikers depuis début juin 2017 (8 mois)
Masculin Aventures vécues : 649
Age : 38
Logement : Vit seul dans un appartement à Astoria
Emploi/étude : Videur
Situation Amoureuse : Célibataire

Carte d'identité
Ma santé:
100/100  (100/100)
Situation Actuelle:
Mes amis, mes amours, mes emmerdes:
MessageSujet: Re: Malheureusement je peux pas dire que je sois content de te voir là... quoi que 27th Juin 2017, 01:00




Malheureusement je peux pas dire que je sois content de te voir là… quoi que


feat. Alexander


Plusieurs noms m’ont traversé l’esprit, mais je n’aurais jamais imaginé que ce serait lui qui passerait cette porte. Je reste interdit et me contente de le suivre du regard comme il se place en face de moi contre le mur. Et ce rictus. Il faut remonter plein de souvenirs à la surface et je ricane un peu en faisant quelques pas et en lui tournant le dos. Je donne un coup de point dans le mur avant de lui refaire face. Je souffle pour me remettre les idée en place. Je dois dire que je ne sais pas comment réagir. J’ai envie de hurler après lui. J’ai envie de lui en mette une et en même temps je voudrais le prendre dans mes bras ou lui dire qu’il m’a manqué. Mais je ne fais rien de tout ça. Je vais m’asseoir sur la chaise devant moi et lui fait signe de me rejoindre avec ce bruit si caractéristique des menottes contre le métal de la table. Tu vas pas rester debout tout du long ? Je t’en prie prend place. Enfin on s’est déjà vu ici… tu devrais connaître… Je ne reconnais même plus ma voix. À la limite de la haine et du chagrin. Suivant ce qu’il va me dire je vais soit lui crier après soit me mettre à chialer comme un gosse…

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Alexander Burton
Law and Order

Résumé de ma vie : * ancien procureur de Vegas, a renoncé à une carrière prometteuse pour fuir les tentations de corruptions, est aujourd'hui assistant procureur à NY
* a un petit frère bien moins à cheval sur les lois que lui, Aiden Burton, pour qui il ferait à peu prés n'importe quoi mais à qui il ne le dira jamais de peur qu'il en profite
* n'a jamais été marié, n'a jamais eu de relation amoureuse à proprement parler d'ailleurs, se contente d'être un collectionneur de conquêtes
* a une connexion avec la mafia italienne bien malgré lui de par sa mère mais reste incorruptible... sauf s'il s'agit d'Aiden
Masculin Aventures vécues : 19
Age : 43
Logement : FAIRE DEMANDE DE LOGEMENT SVP
Emploi/étude : Assistant du procureur
Situation Amoureuse : Célibataire, collectionneur compulsif d'histoire d'un soir

Carte d'identité
Ma santé:
100/100  (100/100)
Situation Actuelle:
Mes amis, mes amours, mes emmerdes:
MessageSujet: Re: Malheureusement je peux pas dire que je sois content de te voir là... quoi que 30th Juin 2017, 22:22




Malheureusement je peux pas dire que je sois content de te voir là… quoi que


feat. Aiden


Je le suis du regard en silence quand il vient s’asseoir en guise de réponse à ma question. Et j’ai beau conserver mon rictus aux lèvres, j’ai du mal à rester neutre en entendant le son de sa voix. Je ne sais pas si c’est qu’il a trop honte et qu’il essaye de me cacher quelque chose, ou bien qu’il a pris cette foutue arrogance pour habitude depuis la dernière fois, mais le ton qu’il emplois ne me plait pas vraiment. Loin de moi l’idée de passer pour la figure paternelle qui voudrait reprendre un adolescent qui outre passe ses droits, comprenez-moi bien ce n’est pas une question d’insolence. C’est plutôt qu’il sait qu’il n’a pas à jouer de ses grands airs là avec moi et que je ne comprends pas pourquoi il me sert son petit numéro.

Je l’imite tout de même en attendant d’en savoir un peu plus. Je m’efforce d’accentuer un peu mon rictus pour me lancer moi aussi dans des faux semblants puisque c’est ce qu’il veut. Seulement à ce petit jeu-là, j’ai un net avantage. L’expérience d’une part, je suis l’ainé et je connais la plupart de ses petits tours par cœur, et une sale déformation professionnelle d’autre part. Et nous voilà partis. Je ramène un mollet sur l’autre cuisse, je m’avachi un peu sur la chaise peu confortable au demeurant, et je le fixe avant de sortir le paquet de clopes qu’ils m’ont laissé à l’entrée. J’en sors une et je le jette sur la table.
« Je sais plus si tu fumes ou non. »
Ça c’est un peu vrai. J’ai su, mais il a changé. J’allume la mienne et je pose le briquet à côté du paquet.
« C’est elle qui me les a donnés. Elle se posait la même question que moi  mais dans le doute il lui a dit de me les donner quand même. Tu permets que je t’en piques une d’ailleurs ? »


Je tire une fois, puis deux sur le tabac le temps de lui laisser assimiler mes mots et en prendre une aussi si le cœur lui en dit.
« Je peux pas te laisser le briquet mais les cancerettes sont à toi en revanche. Fumes les, troques les.. elle s’en moque et moi aussi c’est un cadeau. Fais-en bon usage c’est tout ce qui lui importe. Tu.. vois de qui je parle bien sûr ? »
J’ai un peu enjolivé les choses mais il doit avoir compris. Je n’ai pas besoin de lui dire à quel point notre mère est inquiète ni à quel point notre père s’en veut de ne pas avoir réussi à faire de lui un homme droit mais il le sait. Il est peut-être pas sur le droit chemin mais c’est pas un mauvais fils non plus, à sa manière.


_________________
 


Dernière édition par Alexander Burton le 7th Juillet 2017, 22:22, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Aiden Burton
Criminality

Parti politique : Ne s'intéresse pas à la politique
Résumé de ma vie : ~ Né à Las Vegas

~ A un frère plus âgé que lui
~ A fugué à l'âge de 14 ans et passe un mois à San Franscico
~ Travail pendant cette période pour un caïd du quartier
~ Se fait tabasser parce qu'il a échoué lors d'un de ses boulots
~ Par vivre à New York à 21 ans avec sa copine

~ A 23 ans, tabasse un gars presque à mort
~ Fait cinq ans de prison

~ A 28 ans, à sa sorti de prison devient videur
~ Aujourd'hui tabasse des gens pour son patron et trafic un peu avec un ami
~ A fait un passage en hôpital psychiatrique en mai 2017
~ Est incarcéré à Rikers depuis début juin 2017 (8 mois)
Masculin Aventures vécues : 649
Age : 38
Logement : Vit seul dans un appartement à Astoria
Emploi/étude : Videur
Situation Amoureuse : Célibataire

Carte d'identité
Ma santé:
100/100  (100/100)
Situation Actuelle:
Mes amis, mes amours, mes emmerdes:
MessageSujet: Re: Malheureusement je peux pas dire que je sois content de te voir là... quoi que 30th Juin 2017, 22:44




Malheureusement je peux pas dire que je sois content de te voir là… quoi que


feat. Alexander


Il fini par s’asseoir et prend même ses aises. Oh je me doute qu’il ne va pas rester trop longtemps comme ça… les chaises font trop mal pour être dans une telle position longtemps. Il sort un paquet de clope de sa poche et le balance vers moi. Après en avoir prit une. Je ne me fais pas prier quand il me propose d’en prendre une à mon tour. Seulement je bloque un instant. Ok, alors il veut me faire chialer en fait. Elle et lui… c’est comme ça qu’ils les nommes. Nos parents. Un peu machinalement je viens prendre une cigarette et tout en l’écoutant continuer à parler de nos vieux je l'allume et tire une latte dessus. Ça fait plusieurs jours déjà que j’ai fini le paquet qu’Ellie m’avait ramené alors elle fait du bien on peut dire.
Comme je peux les garder, je glisse le paquet dans ma poche. Tu les remercieras pour moi tu veux ? Parce que oui j’ai compris que tu parles de m’man et p’pa. Tu me prends pour un abruti ? J’ai le nez cassé pas le crâne… Donc là j’ai évacué la tension qui commençait à s’installer, maintenant on peu parler tranquillement. Ils vont comment ? Papa bosse toujours au magasin ? Où il est juste le proprio maintenant ? Je sais pas s’il est venu pour parler d’eux, mais bon c’est l’occasion d’avoir de leur nouvelles. Au bout de 15 ans il serait temps. Enfin ça m’étonne qu’ils m’offrent des clopes… je pensais pas qu’ils pensaient encore à moi.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Alexander Burton
Law and Order

Résumé de ma vie : * ancien procureur de Vegas, a renoncé à une carrière prometteuse pour fuir les tentations de corruptions, est aujourd'hui assistant procureur à NY
* a un petit frère bien moins à cheval sur les lois que lui, Aiden Burton, pour qui il ferait à peu prés n'importe quoi mais à qui il ne le dira jamais de peur qu'il en profite
* n'a jamais été marié, n'a jamais eu de relation amoureuse à proprement parler d'ailleurs, se contente d'être un collectionneur de conquêtes
* a une connexion avec la mafia italienne bien malgré lui de par sa mère mais reste incorruptible... sauf s'il s'agit d'Aiden
Masculin Aventures vécues : 19
Age : 43
Logement : FAIRE DEMANDE DE LOGEMENT SVP
Emploi/étude : Assistant du procureur
Situation Amoureuse : Célibataire, collectionneur compulsif d'histoire d'un soir

Carte d'identité
Ma santé:
100/100  (100/100)
Situation Actuelle:
Mes amis, mes amours, mes emmerdes:
MessageSujet: Re: Malheureusement je peux pas dire que je sois content de te voir là... quoi que 7th Juillet 2017, 22:17




Malheureusement je peux pas dire que je sois content de te voir là… quoi que


feat. Aiden


Mon énigme, qui n’en est pas vraiment une, semble avoir son petit effet. Le cadeau semble lui plaire, ce qui est un bon début. Mais mieux encore, je crois voir se fissure run peu la carapace derrière laquelle il prétendait avoir disparu. Enfin nous entamons un semblant de conversation.  Je ne peux cependant retenir un
« Imbécile ! »
qui m’échappe des lèvres à sa réflexion. Parce qu’il en est un bien entendu. Pas pour les conneries qu’il a pu faire, quoi que.. non pour avoir osé dire ça.
« C’est pas parce que tu leur laisses pas d’adresse où t’écrire qu’ils pense pas à toi. »
Je n’aime pas l’idée de ce genre de discussion stérile où chacun se renvoie la faute, mais il faut admettre qu’il a cherché celle-ci.
« Toujours en vadrouille… C’est pas plus mal que tu te retrouves ici au final. Au moins on sait où te trouver. »
En prononçant ces mots je sais qu’ils peuvent provoquer des dizaines de réactions différentes. Il pourrait tout aussi bien me sauter à la gorge qu’éclater de rire ou me renvoyer une autre phrase venimeuse en guise de répondre. Qu’est-ce que j’en sais. Mais je prends ce risque. Je veux finir de briser ce masque qu’il porte pour avoir enfin la chance de discuter avec le frère que je suis venu voir. Si tant est qu’il soit toujours quelque part là-dessous. Et comme je le fixe en silence, la tête penchée de côté, tirant silencieusement sur ma cigarette, il esquisse un mouvement et j’ai bien l’impression que j’aurais la réponse à cette dernière question plus vite que prévu.


_________________
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Aiden Burton
Criminality

Parti politique : Ne s'intéresse pas à la politique
Résumé de ma vie : ~ Né à Las Vegas

~ A un frère plus âgé que lui
~ A fugué à l'âge de 14 ans et passe un mois à San Franscico
~ Travail pendant cette période pour un caïd du quartier
~ Se fait tabasser parce qu'il a échoué lors d'un de ses boulots
~ Par vivre à New York à 21 ans avec sa copine

~ A 23 ans, tabasse un gars presque à mort
~ Fait cinq ans de prison

~ A 28 ans, à sa sorti de prison devient videur
~ Aujourd'hui tabasse des gens pour son patron et trafic un peu avec un ami
~ A fait un passage en hôpital psychiatrique en mai 2017
~ Est incarcéré à Rikers depuis début juin 2017 (8 mois)
Masculin Aventures vécues : 649
Age : 38
Logement : Vit seul dans un appartement à Astoria
Emploi/étude : Videur
Situation Amoureuse : Célibataire

Carte d'identité
Ma santé:
100/100  (100/100)
Situation Actuelle:
Mes amis, mes amours, mes emmerdes:
MessageSujet: Re: Malheureusement je peux pas dire que je sois content de te voir là... quoi que 7th Juillet 2017, 23:01




Malheureusement je peux pas dire que je sois content de te voir là… quoi que


feat. Alexander


Bien sûr qu’il me lance une pique, seulement il me répond que c’est de ma faute si je n’ai plus de contact avec eux. Je me crispe alors, mais me retiens pour ne pas lui répondre. Ça ne servirait à rien de nous lancer dans une telle discussion, même s’il semble pouvoir faire durer un peu cette visite, le temps nous est compté si je puis dire. Enfin c’était sans compter sur ce qu’il finit par me sortir. Alors comme ça monsieur faire de l’humour… sauf que moi ça ne me fait pas rire du tout. ‘Tain… t’as de la chance que j’ai ces foutues menottes sinon je t’en aurais collé une. Tu étais où ces neuf dernières années… et quand j’étais en taule ? J’ai essayé de vous appeler, mais j’avais aucune réponse et ensuite… quand je suis sorti et que j’avais pas les moyens de bouffer tous les jours. C’est fait ce qu’il fallait pour survivre… Je respire un bon coup et je me réadosse sur la chaise comme je m’étais penché vers lui. Je dis pas… l’argent facile à fini par me séduire et puis… cette vie-là me plait plutôt bien. Je crois que ça va être dur de m’en défaire. Mais je dois faire ça pour ma fille… Oups je voulais pas lui dire comme ça, mais bon c’est fait maintenant…

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Alexander Burton
Law and Order

Résumé de ma vie : * ancien procureur de Vegas, a renoncé à une carrière prometteuse pour fuir les tentations de corruptions, est aujourd'hui assistant procureur à NY
* a un petit frère bien moins à cheval sur les lois que lui, Aiden Burton, pour qui il ferait à peu prés n'importe quoi mais à qui il ne le dira jamais de peur qu'il en profite
* n'a jamais été marié, n'a jamais eu de relation amoureuse à proprement parler d'ailleurs, se contente d'être un collectionneur de conquêtes
* a une connexion avec la mafia italienne bien malgré lui de par sa mère mais reste incorruptible... sauf s'il s'agit d'Aiden
Masculin Aventures vécues : 19
Age : 43
Logement : FAIRE DEMANDE DE LOGEMENT SVP
Emploi/étude : Assistant du procureur
Situation Amoureuse : Célibataire, collectionneur compulsif d'histoire d'un soir

Carte d'identité
Ma santé:
100/100  (100/100)
Situation Actuelle:
Mes amis, mes amours, mes emmerdes:
MessageSujet: Re: Malheureusement je peux pas dire que je sois content de te voir là... quoi que 8th Juillet 2017, 00:50




Malheureusement je peux pas dire que je sois content de te voir là… quoi que


feat. Aiden


Et voila. C’était pas si difficile, si ? Bien sûr que je sais qu’il a fait des efforts. Bien sûr que tout le monde a été un peu à cran en suivant son parcours de loi. Bien sûr qu’il leur a fallu du temps, qu’il m’a fallu du temps. Mais rien que pour voir son expression en cet instant, pour retrouver un peu de vie dans son regard même si c’est par la colère, ça valait la peine de le pousser à bout.  Je pourrais insister, lui répondre que s’il n’avait pas de quoi.. bouffer.. comme il dit, il pouvait très bien rentrer à la maison, mais je m’en abstiens. Au lieu de ça, je fais jouer mes doigts sur la table d’un air absent. J’attends qu’il ait fini. Je visualise mentalement le dessin que je trace à l’encre invisible de l’index sur le métal. C’est ma façon à moi de garder le contrôle. Lui il grogne, moi je fais mine d’avoir mieux à faire.  Ca a toujours été comme ça, on se refera pas.

Je pensais pouvoir rester dans ma bulle jusqu’à ce qu’il arrive à la fin de son petit speech mais sa dernière phrase met un terme à mes gribouillages imaginaires et me fait échapper la clope des doigts. Mon regard reste un instant rivé à la table où il n’y a définitivement rien à voir, comme si mon esprit analysait l’information au ralenti. Puis comme dans ces navets du vieil hollywood, je relève les yeux vers lui pour mieux sonder les siens en penchant la tête.
« Je te demande pardon ? »
 Sa fille…  une autre façon de parler de la donzelle qui l’attend peut-être dehors. Surement. Parce que s’il a employé ce mot tout à fait comme il devrait l’être, alors c’est à moi de monter sur mes grands chevaux et m’offusquer de ne pas avoir de nouvelles. Je n’ose imaginer qu’il aurait caché ça à nos parents. Pourtant une part de moi se réjouit déjà à l’idée qu’une gamine puisse un jour m’appeler Oncle Alex.



_________________
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Aiden Burton
Criminality

Parti politique : Ne s'intéresse pas à la politique
Résumé de ma vie : ~ Né à Las Vegas

~ A un frère plus âgé que lui
~ A fugué à l'âge de 14 ans et passe un mois à San Franscico
~ Travail pendant cette période pour un caïd du quartier
~ Se fait tabasser parce qu'il a échoué lors d'un de ses boulots
~ Par vivre à New York à 21 ans avec sa copine

~ A 23 ans, tabasse un gars presque à mort
~ Fait cinq ans de prison

~ A 28 ans, à sa sorti de prison devient videur
~ Aujourd'hui tabasse des gens pour son patron et trafic un peu avec un ami
~ A fait un passage en hôpital psychiatrique en mai 2017
~ Est incarcéré à Rikers depuis début juin 2017 (8 mois)
Masculin Aventures vécues : 649
Age : 38
Logement : Vit seul dans un appartement à Astoria
Emploi/étude : Videur
Situation Amoureuse : Célibataire

Carte d'identité
Ma santé:
100/100  (100/100)
Situation Actuelle:
Mes amis, mes amours, mes emmerdes:
MessageSujet: Re: Malheureusement je peux pas dire que je sois content de te voir là... quoi que 8th Juillet 2017, 01:06




Malheureusement je peux pas dire que je sois content de te voir là… quoi que


feat. Alexander


Il en a absolument rien à foutre de ce que je lui raconte. Enfin c’est l’impression qu’il donnerait à n’importe qui rentrerait dans cette pièce à l’instant. On est comme ça. Mais s’il savait comme ce comportement m’agace… Bref je fais ma boulette et bien sûr il ne tarde pas à réagir. Enfin le temps que son cerveau enregistre l’information. Je cherche comment lui expliquer disons que j’en ai un peu marre de devoir toujours expliquer la même chose. Même moi je suis encore un peu perdu en fait. Euh… Je veux dire… c’est compliqué. Elle sait même pas que j’existe, je le sais depuis quelques mois seulement, elle a 13 ans et… pourquoi je te raconte ça… je vais avoir du mal à la voir de toute façon. Pas que j’ai pas envie d’en parler à mon frère, mais de une je sais même pas si je peux déjà lui pardonner de m’avoir abandonner il y a 14 ans, ni si on retrouvera la relation qu’on avait. Malgré nos différences et nos différents, il veillait toujours sur moi, comme une ombre, à la fois arme et bouclier. Puis de deux, je ne veux pas lui donner de faux espoirs quant à sa nièce qu’il ne rencontrera peut-être jamais.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Alexander Burton
Law and Order

Résumé de ma vie : * ancien procureur de Vegas, a renoncé à une carrière prometteuse pour fuir les tentations de corruptions, est aujourd'hui assistant procureur à NY
* a un petit frère bien moins à cheval sur les lois que lui, Aiden Burton, pour qui il ferait à peu prés n'importe quoi mais à qui il ne le dira jamais de peur qu'il en profite
* n'a jamais été marié, n'a jamais eu de relation amoureuse à proprement parler d'ailleurs, se contente d'être un collectionneur de conquêtes
* a une connexion avec la mafia italienne bien malgré lui de par sa mère mais reste incorruptible... sauf s'il s'agit d'Aiden
Masculin Aventures vécues : 19
Age : 43
Logement : FAIRE DEMANDE DE LOGEMENT SVP
Emploi/étude : Assistant du procureur
Situation Amoureuse : Célibataire, collectionneur compulsif d'histoire d'un soir

Carte d'identité
Ma santé:
100/100  (100/100)
Situation Actuelle:
Mes amis, mes amours, mes emmerdes:
MessageSujet: Re: Malheureusement je peux pas dire que je sois content de te voir là... quoi que 8th Juillet 2017, 01:19




Malheureusement je peux pas dire que je sois content de te voir là… quoi que


feat. Aiden


Mais qu’est ce que c’est que cette réponse ? C’est moi qui me penche sur la table cette fois. Et pour lui servir ce ton paternaliste que je sais qu’il déteste. Les deux mains nouées et posées sur le métal devant moi, les yeux rivés aux siens.
« Comment ça compliqué ? Tu viens de le dire. Pour elle. Tu veux faire l’effort pour elle. Qu’est-ce qu’on s’en fou du passé. Maintenant que tu sais tu vas pas me faire croire que tu vas rester là à attendre que cette gosse demande un jour d’où elle vient et à espérer qu’elle vienne frapper à ta porte quand t’auras soixante-dix ballets, si ? »
Je me laisse un peu emporter sur ma dernière question, tapant du poing sur la table avant de me redresser et de venir passer un bras par-dessus l’accoudoir pour mieux me tenir le front de l’autre main.

Il y a bien des choses que je pourrais tolérer de lui. Ses âneries à répétitions, celles qui le poussent à se retrouver bien plus souvent que de raisons dans les tribunaux par exemple. Mais je ne le laisserais pas fuir ce genre de responsabilités là.
« Sa mère… une aventure d’un soir ou une relation plus.. stable ? Attention, je te demande pas de justifier ton absence dans la vie de cette gosse. Je veux juste.. je sais pas comprendre peut-être ? En savoir plus aussi.. j’en sais rien. »
Je ne le regarde plus, je suis trop occupé à réfléchir.




_________________
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Aiden Burton
Criminality

Parti politique : Ne s'intéresse pas à la politique
Résumé de ma vie : ~ Né à Las Vegas

~ A un frère plus âgé que lui
~ A fugué à l'âge de 14 ans et passe un mois à San Franscico
~ Travail pendant cette période pour un caïd du quartier
~ Se fait tabasser parce qu'il a échoué lors d'un de ses boulots
~ Par vivre à New York à 21 ans avec sa copine

~ A 23 ans, tabasse un gars presque à mort
~ Fait cinq ans de prison

~ A 28 ans, à sa sorti de prison devient videur
~ Aujourd'hui tabasse des gens pour son patron et trafic un peu avec un ami
~ A fait un passage en hôpital psychiatrique en mai 2017
~ Est incarcéré à Rikers depuis début juin 2017 (8 mois)
Masculin Aventures vécues : 649
Age : 38
Logement : Vit seul dans un appartement à Astoria
Emploi/étude : Videur
Situation Amoureuse : Célibataire

Carte d'identité
Ma santé:
100/100  (100/100)
Situation Actuelle:
Mes amis, mes amours, mes emmerdes:
MessageSujet: Re: Malheureusement je peux pas dire que je sois content de te voir là... quoi que 8th Juillet 2017, 17:38




Malheureusement je peux pas dire que je sois content de te voir là… quoi que


feat. Alexander


Comment j’ai pu croire qu’il réagirait autrement que comme il le fait. Il sait pourtant, que je déteste ce ton autant de sa part que de celle de notre père. Enfin, je ne vais pas le changer maintenant et puis ce serait mal venu de ma part, mais ça c’est un autre débat. Je me contente de tirer sur ma clope comme si ça me ferait disparaître à ses yeux. Je n’ai pas vraiment envie de rentrer dans les détails. Seulement il insiste, j’aurais dû faire plus attention à ce que je disais. C’est mon ex… celle avec qui j’avais quitté Vegas pour venir ici… elle m’avait dit qu’elle avorterait… faut croire que non… mais crois-moi, je vais essayer de la voir, quand je serais sortie d’ici. Mon avocate est prête à m’aider… Je marque une pause avant de le fixer, même s’il ne me regarde pas. Mais je te préviens, t’as pas intérêt à t’en mêler, c’est mon problème, j’ai assez d’emmerde avec sa famille pour que tu viennes y foutre ton grain de sel… C’est clair ? Je sais qu’il déteste quand je le menace comme ça, mais il sait aussi que je suis sérieux et puis il a pas mal à se faire pardonner à mon sens alors je vais lui en faire baver.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Alexander Burton
Law and Order

Résumé de ma vie : * ancien procureur de Vegas, a renoncé à une carrière prometteuse pour fuir les tentations de corruptions, est aujourd'hui assistant procureur à NY
* a un petit frère bien moins à cheval sur les lois que lui, Aiden Burton, pour qui il ferait à peu prés n'importe quoi mais à qui il ne le dira jamais de peur qu'il en profite
* n'a jamais été marié, n'a jamais eu de relation amoureuse à proprement parler d'ailleurs, se contente d'être un collectionneur de conquêtes
* a une connexion avec la mafia italienne bien malgré lui de par sa mère mais reste incorruptible... sauf s'il s'agit d'Aiden
Masculin Aventures vécues : 19
Age : 43
Logement : FAIRE DEMANDE DE LOGEMENT SVP
Emploi/étude : Assistant du procureur
Situation Amoureuse : Célibataire, collectionneur compulsif d'histoire d'un soir

Carte d'identité
Ma santé:
100/100  (100/100)
Situation Actuelle:
Mes amis, mes amours, mes emmerdes:
MessageSujet: Re: Malheureusement je peux pas dire que je sois content de te voir là... quoi que 13th Juillet 2017, 22:42




Malheureusement je peux pas dire que je sois content de te voir là… quoi que


feat. Aiden


Je cogite à tout ça. J’essaye d’analyser les choses. Sa révélation et ce que ça entraine. La façon dont réagiront nos vieux. Je l’écoute d’une oreille distraite, retenant, je crois, l’essentiel. La mère est la fille qu’il fréquentait avant de partir. Je la connais donc. Vaguement. Je sais même plus à quoi elle ressemble. Il a son avocate de son coté, c’est déjà une bonne chose. Il ne veut pas que je m’en mêle, là ça me gène déjà un peu plus. Pas que je comptais le faire nécessairement. Plutôt que je suis vexé qu’il tienne tant que ça à me tenir à l’écart. Et y a cette dernière phrase qui me fait relever la tête. Je passe quelques minutes, ou moins, je tiens pas les comptes, à le fixer droit dans les yeux pour m’assurer de sa décision. C’est pourtant pas une grande surprise, le fait qu’il ne veuille pas de mon aide j’entends. Mais c’est tout de même blessant. Mais soit, c’est son choix, il sait qu’il sera toujours temps de changer d’avis plus tard, je ne li en tiendrais pas rigueur.

J’échappe un long soupire avant de reporter le regard vers le plafond. Il n’y a rien à y voir bien sûr, des taches, des aspérités dans le béton, une sorte de patchwork abstrait. Mais ça me donne le temps de réfléchir.
« C’est clair Aiden. Ta fille, ta décision. Même si j’avais pas l’intention de faire jouer mes relations pour ça. Tu sais que je suis pas ce genre de magistrat. »  
Placide et resigné, j’espère que ça transparait dans mon ton.
« Elle a un nom ? Cette gosse.  Tu veux… que je leur en parle ? Là aussi ton choix. »
Je crois connaitre d’avance sa réponse mais je me sens obligé de demander.





_________________
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Aiden Burton
Criminality

Parti politique : Ne s'intéresse pas à la politique
Résumé de ma vie : ~ Né à Las Vegas

~ A un frère plus âgé que lui
~ A fugué à l'âge de 14 ans et passe un mois à San Franscico
~ Travail pendant cette période pour un caïd du quartier
~ Se fait tabasser parce qu'il a échoué lors d'un de ses boulots
~ Par vivre à New York à 21 ans avec sa copine

~ A 23 ans, tabasse un gars presque à mort
~ Fait cinq ans de prison

~ A 28 ans, à sa sorti de prison devient videur
~ Aujourd'hui tabasse des gens pour son patron et trafic un peu avec un ami
~ A fait un passage en hôpital psychiatrique en mai 2017
~ Est incarcéré à Rikers depuis début juin 2017 (8 mois)
Masculin Aventures vécues : 649
Age : 38
Logement : Vit seul dans un appartement à Astoria
Emploi/étude : Videur
Situation Amoureuse : Célibataire

Carte d'identité
Ma santé:
100/100  (100/100)
Situation Actuelle:
Mes amis, mes amours, mes emmerdes:
MessageSujet: Re: Malheureusement je peux pas dire que je sois content de te voir là... quoi que 13th Juillet 2017, 23:08




Malheureusement je peux pas dire que je sois content de te voir là… quoi que


feat. Alexander


Ça j’y avais pas pensé. Nos parents, faut bien les prévenir. Je passe mes mains sur mon visage, même si je fais gaffe à cause de mon nez. Je reste, peut-être une minute, silencieux, un peu comme lui juste avant. Puis finalement, je soupire avant de lui répondre, calmement pour une fois. Non… je le ferais moi-même… je les appellerai, ou leur enverrai une lette pour leur expliquer. Sinon… ouais, elle a un nom, Sofia… comme grand-père… d’ailleurs… tu sais que grand-père était venu, lui… y a 14 ans à mon procès. Il est venu avec notre oncle, d’Italie… Pourquoi vous je vous ai pas vu ? Pourquoi il a fallut que tu sois de passage sur New York pour que je puisse te voir ? Ok, ressortir tout ça maintenant c’est vache, mais bon il va pas se plaindre, c’est pas lui qui dort en cellule…

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Alexander Burton
Law and Order

Résumé de ma vie : * ancien procureur de Vegas, a renoncé à une carrière prometteuse pour fuir les tentations de corruptions, est aujourd'hui assistant procureur à NY
* a un petit frère bien moins à cheval sur les lois que lui, Aiden Burton, pour qui il ferait à peu prés n'importe quoi mais à qui il ne le dira jamais de peur qu'il en profite
* n'a jamais été marié, n'a jamais eu de relation amoureuse à proprement parler d'ailleurs, se contente d'être un collectionneur de conquêtes
* a une connexion avec la mafia italienne bien malgré lui de par sa mère mais reste incorruptible... sauf s'il s'agit d'Aiden
Masculin Aventures vécues : 19
Age : 43
Logement : FAIRE DEMANDE DE LOGEMENT SVP
Emploi/étude : Assistant du procureur
Situation Amoureuse : Célibataire, collectionneur compulsif d'histoire d'un soir

Carte d'identité
Ma santé:
100/100  (100/100)
Situation Actuelle:
Mes amis, mes amours, mes emmerdes:
MessageSujet: Re: Malheureusement je peux pas dire que je sois content de te voir là... quoi que 13th Juillet 2017, 23:46




Malheureusement je peux pas dire que je sois content de te voir là… quoi que


feat. Aiden


Il a l’air de s’être calmé, pour un temps. Il m’assure qu’il se chargera de prévenir nos parents et je le lui accorde. C’est son droit. Le reste en revanche je ne le lui accorde pas. Je me suis redressé brusquement, m’avançant sur la table en essayant de ravaler la pointe de colère qui me monte à sa petite réflexion. Nerveusement, je tapote de l’index sur la table en lui servant la réponse à son accusation.
« Je t’interdit tu m’entends ? Je t’interdis de jouer les pauvres petits gosse abandonné. Tu sais très bien pourquoi je suis pas venu. Je parle pas pour les parents, c’était leur droit de pas venir assister à ça et je pense que même toi tu peux comprendre que ça a pas franchement été facile à digérer pour eux. Je suis pas venu parce que justement il était là. Parce que j’avais déjà passé suffisamment de temps et mis suffisamment d’effort à mettre tout ça derrière moi et à me faire un nom pour moi. Sans qu’on m’associe à tout ce bordel. Qu’est ce que tu crois qu’il se serait passé si je m’étais pointé pour afficher mon soutient à tes actions et ta vie dissolue sous le regard approbateur du vieux ? Comment tu crois que les gens l’auraient pris ? Tu sais ce que c’est que d’essayer de devenir quelqu’un de bien, quelqu’un de droit, aux yeux des gens quand tu te traines une généalogie pareille ? »
 A nouveau, je le fixe en silence. Mes propres mots resonnant dans mon esprit et que je regrette à demi. Bien sûr que j’aurais pu sacrifier ma carrière pour lui, il est mon frère. Mais pas comme ça. Pas pour si peu. Ma présence n’aurait rien changé au résultat de son procès, elle aurait pu envenimer les choses même.
« Tu sais ce que les gens auraient pensé ? De moi ? De toi aussi d’ailleurs. Les rumeurs vont vite pour peu qu’on les alimente. Le juge aurait pu prendre ça pour un affront , une tentative d’intimidation que sais je encore. T’aurais voulu prendre plus ? Juste parce qu’il était de mauvais poil et aurait voulu faire le cador ? »


_________________
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Aiden Burton
Criminality

Parti politique : Ne s'intéresse pas à la politique
Résumé de ma vie : ~ Né à Las Vegas

~ A un frère plus âgé que lui
~ A fugué à l'âge de 14 ans et passe un mois à San Franscico
~ Travail pendant cette période pour un caïd du quartier
~ Se fait tabasser parce qu'il a échoué lors d'un de ses boulots
~ Par vivre à New York à 21 ans avec sa copine

~ A 23 ans, tabasse un gars presque à mort
~ Fait cinq ans de prison

~ A 28 ans, à sa sorti de prison devient videur
~ Aujourd'hui tabasse des gens pour son patron et trafic un peu avec un ami
~ A fait un passage en hôpital psychiatrique en mai 2017
~ Est incarcéré à Rikers depuis début juin 2017 (8 mois)
Masculin Aventures vécues : 649
Age : 38
Logement : Vit seul dans un appartement à Astoria
Emploi/étude : Videur
Situation Amoureuse : Célibataire

Carte d'identité
Ma santé:
100/100  (100/100)
Situation Actuelle:
Mes amis, mes amours, mes emmerdes:
MessageSujet: Re: Malheureusement je peux pas dire que je sois content de te voir là... quoi que 14th Juillet 2017, 00:11




Malheureusement je peux pas dire que je sois content de te voir là… quoi que


feat. Alexander


Bon, je l’admets je suis peut-être aller un peu loin en lui disant ça, mais c’est pas une raison pour me balancer cette tirade d’autant qu’il ne fit qu’une petite pause avant de conclure. Moi je reste immobile, à le fixer sans un mot. J’aurais envie de me lever et de le cogner, ou juste de hurler, mais rien. Je me contente de ricaner nerveusement. C’est enfin sortie. Alors c’est vraiment ça que tu penses de moi. Tu es un homme bien, pas moi. Tu as su te défaire de tes origines, et pas moi… je serais venu sans aucune hésitation pour toi… mais tu sais quoi… c’est pas grave. J’ai refait ma vie ici. J’ai eu des problèmes ces derniers temps certes, mais c’est que parce que je me suis rendu pour prouver mon innocence dans une affaire bien plus grave. Sinon je serais encore dehors à profiter de mon fric et… bref… Je m’adosse sur la chaise et regarde la porte. Un instant j’hésite à demander à ce qu’on me ramène en cellule, mais je me retourne vers lui et soupire en baissant la tête. Et sinon, c’est quoi cette fois ? T’étais de nouveau de passage sur New York et t’en as profité pour venir me voir avant de repartir ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Alexander Burton
Law and Order

Résumé de ma vie : * ancien procureur de Vegas, a renoncé à une carrière prometteuse pour fuir les tentations de corruptions, est aujourd'hui assistant procureur à NY
* a un petit frère bien moins à cheval sur les lois que lui, Aiden Burton, pour qui il ferait à peu prés n'importe quoi mais à qui il ne le dira jamais de peur qu'il en profite
* n'a jamais été marié, n'a jamais eu de relation amoureuse à proprement parler d'ailleurs, se contente d'être un collectionneur de conquêtes
* a une connexion avec la mafia italienne bien malgré lui de par sa mère mais reste incorruptible... sauf s'il s'agit d'Aiden
Masculin Aventures vécues : 19
Age : 43
Logement : FAIRE DEMANDE DE LOGEMENT SVP
Emploi/étude : Assistant du procureur
Situation Amoureuse : Célibataire, collectionneur compulsif d'histoire d'un soir

Carte d'identité
Ma santé:
100/100  (100/100)
Situation Actuelle:
Mes amis, mes amours, mes emmerdes:
MessageSujet: Re: Malheureusement je peux pas dire que je sois content de te voir là... quoi que 16th Août 2017, 11:41




Malheureusement je peux pas dire que je sois content de te voir là… quoi que


feat. Aiden


J’aurais dû me douter qu’il n’écouterait que la moitié de mon message. Qu’il déformerait qui plus est mes propos pour faire son Calimero. Il ne retient que la partie qui me concerne, m’excuse dont je suis le moins fière, et occulte totalement celle le regardant. A sa réponse, il me vient un « T’aurais pas eu à te rendre si tu avais pas fait de connerie pour commencer, crétin. » et un « Fallait fréquenter les mauvaises personnes si tu voulais pas te retrouver sur a liste des suspects dans cette autre affaire. » qui me démangent affreusement. Mais je sais que la dernière chose dont il a besoin est que je lui fasse la morale, aussi je me contente d’un sourire maladroit tout en baissant les yeux vers le métal de la table. Je range de côté ses propos, cette autre affaire bien plus grave qu’il vient d’évoquer, pour la creuser plus tard. Je le sais sur la défensive et je n’insisterais pas là-dessus. Pas aujourd’hui.

Nous voilà à présent à aborder un sujet que je devine tout aussi délicat. Pour bien d’autres raisons.
« J’étais de passage en effet. »
Comment va il prendre la suite… il n’y a qu’une façon de le savoir.
« Je me renseigne. Je pense quitter Vegas d’ici quelques temps. Un an, peut être plus. Je doute que mes raisons t’intéressent, elles sont certainement bien dérisoires à tes yeux. Pour le reste… ma destination… tu es libre de ne pas me croire, mais j’ai dans l’idée de ne plus refaire certaines erreurs. Comme ne plus m’éloigner de trop d’un certain petit frère par exemple. »
J’attends sa réaction, relevant la tête en espérant qu’il en fasse de même pour croiser son regard.


_________________
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Malheureusement je peux pas dire que je sois content de te voir là... quoi que

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Une invitation que,malheureusement je ne peux refuser(PV HC)
» sa veut dire quoi le onze montrealais quand on parle de impact
» The Daily Mirror #1 : Tu peux me dire pourquoi je porte le pull de ton ex ?
» Ce n'est qu'un adieu, ne sois pas triste car je ne le serais pas, Petit Bison.
» JE PEUX DIRE UNE CONNERIE ? *O* ◊ MAX la menace !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
New York City Police Department :: NEW YORK :: Bronx :: ● Prison Rikers Island-