New York City Police Department


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

Il était une fois.... il y a longtemps (Becky)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4 ... 10 ... 18  Suivant
AuteurMessage
avatar
Becky Reeves
Criminality

Résumé de ma vie :


Féminin Aventures vécues : 788
Age : 39
Logement : Vit dans une Maison dans l’Avenue C avec John Hunter Malone
Emploi/étude : Tueuse à gage
Situation Amoureuse : Compliquer

Carte d'identité
Ma santé:
100/100  (100/100)
Situation Actuelle:
Mes amis, mes amours, mes emmerdes:
MessageSujet: Re: Il était une fois.... il y a longtemps (Becky) 26th Juin 2017, 18:51

Respirer me faisait mal, j'étais épuisée et en sueur. Juste lui tenir tête me demandait une énergie que je n'avais presque déjà plus. Après un petit rire sarcastique, je lui avais balancé que le genre de fête ou j'étais aller était plus pour lui que pour moi. Me demandant pour la énième fois quand les images de ce que j'avais fiat me foutrait la paix j'enlevai ma veste, dévoilant mes côtes et mes bras couvert d'ecchymoses tous plus douloureux les uns que les autres. Je lui jetai un regard le défiant de critiquer. Le pire n'était pourtant pas les bleus, c'était plutôt la vision de l'homme que j'avais descendu qui me hantait. J'avais passé la nuit à les revoir, me retenant à grand peine d'aller prendre quelque chose qui chasserait ses images... Juste cette pensée suffit pour faire trembler à nouveau mes mains.

Un soupire comme réponse, je m'approchai de lui, pour qu'il voit de plus près à quel point j'avais merdé. Chaque fois que ses doigts effleurait ma peau meurtrie je me raidissais sous la douleur, mais ne dis rien attendant simplement de l'entendre commenter. Finissant par me lâcher, je le regardai quelques secondes en entendant sa question. Soupirant finalement, j'allai m'asseoir par terre m'adossant contre un mur en grimaçant. Mon père à décidé de vérifier si sa valait la peine de continuer l'entrainement. En gros il voulait savoir si j'avais le cran de faire le boulot... Je fermai les yeux quelques seconde, mais les rouvrirant aussitôt en frissonnant, revoyant l'homme au sol couvert de sang. Je jetai un coup d'oeil à mes mains qui tremblèrent un peut plus. Je fini par me relever en grimaçant à nouveau et allai marcher me mettant dos à lui pour lui cacher mon regard. Depuis la veille que je me retenais de craquer, il ne fallait surtout pas que je montre à mon père que ce que je venais de faire m'affectait, si non je terminerais dans le garage et je ne reverrais plus John. Cependant voilà, oui ça m'affectait, énormément même. John, comment fais-tu pour... Ne pas devenir fou? J'avais à peine murmuré. Je n'étais même pas certaine qu'il m'est entendu. Je regardai d'un regard embhué un peut partout, restant dos à lui, le temps de reprendre sur moi.

_________________
Becky
La princesse et son loup contre le monde. - blackheart & crédits.  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
John Hunter Malone
Criminality

Parti politique : Aucun
Résumé de ma vie :

My complicated love

Masculin Aventures vécues : 799
Age : 45
Logement : Vit dans une Maison dans l’Avenue C avec Becky Reeves
Emploi/étude : Proprio de resto/ Tueur à gages
Situation Amoureuse : Avec ma princesse Becky

Carte d'identité
Ma santé:
100/100  (100/100)
Situation Actuelle:
Mes amis, mes amours, mes emmerdes:
MessageSujet: Re: Il était une fois.... il y a longtemps (Becky) 26th Juin 2017, 19:53

Marqué d'ecchymoses, le souffle court et grimaçant sous la douleur je l'examinai tentant de contenir ma rage. Elle aurait pu se faire tuer putin! Elle était loin d'être prête! Je m'étais redressé devant elle plantant mon regard dans le sien lui demandant, à ma manière, de m'expliquer. Oui parce que si elle disait rien il y a quelqu'un qui répondrait à mes questions. Si ce n'était pas elle, ce serait un autre et cet autre... n'aimerait sûrement pas que je me pointe avec sa fille dans le bureau en le traitant d'imbécile. Quoique... enfin je verrais plus tard. J'attendis qu'elle parle et dieu sait que je n'étais pas patient, encore là avec elle c'était relatif je l'étais quand même beaucoup. Elle abdiqua enfin allant s'asseoir a sol s'adossant au mur pendant que je la suivais du regard m'avançant à peine mon regard froid sur elle. Cependant son explication me foutais dans une rage que je peinais à contenir. Il avait pas osé putin! Je lui ai dit que je l'aviserais quand elle serait prête! Sale con de merde! J'ai même pas fait la moitié de ce qu'il faut.

- Tu as fait un contrat...

Je le dis tout bas entre mes dent serrées, les poings fermés. Comment il avait osé défier mon travail? Comment il avait pu douter une seule seconde que je lui faisais perdre son temps? Sa précieuse petite princesse serait formé, elle serait impitoyable et ensuite j'aurais la foutue paix! Elle se leva et passa devant moi et comme un loup mes iris noir de colère la suivait. Rien d'autre de mon corps ne bougeait je pense que si je bougeais j'explosais littéralement. Finalement elle resta dos à moi pendant que mon souffle se raccourcissait. Elle resta ainsi dos à moi quand j'entendis ses mots. Comment je faisais pour ne pas devenir fou... ne l'étais-je pas déjà pour rester dans ce milieu? Je restais muet quelques minutes calmant la colère vibrante en moi pour m'avancer lentement. Je le tournai face à moi et relevai son visage en tenant son menton, comme je l'avais fait tant de fois. Ce que je vis passer dans ses yeux acheva de me mettre en rogne contre Ironhorse. Je ne sais pas comment de temps je restais là devant elle à fouiller ses yeux son menton entre mes doigts. Elle était où la petite étincelle que j'avais vu passer dans ses yeux?

- Il faut que tu compartimente Lutine.

Je la relâchai lentement. Je ne pensais pas arriver aussitôt à ça dans son entraînement. Elle avait encore le maniement des armes à apprendre et le corps à corps à peaufiner mais elle était pas rendu là. Enfin... présentement si. Je l'avais dit doucement, sans brusquer rien fait. Le premier contrat était toujours le plus difficile mais quand on était forcé comme elle.... c'était encore plus traumatisant.

- C'est toujours le premier le plus dur. Mon premier contrat était de tuer une prostituée qui ne rapportait pas assez au gang. Elle était à genoux et pleurait de l'épargner...

Même 10 ans plus tard l'image de cette jeune latina pleurant qu'elle travaillerait plus quand sa grand-mère irait mieux me hantait encore. Elle était très belle avec ses grand yeux noirs, ses longs cheveux noirs jais tombant en cascade dans son dos. Elle était une jeune fille tellement attachante. Ça serait bizarre à me voir maintenant mais je elle arriva à me tirer un sourire avec son "Desperado" et son accent latin. Est-ce que je l'aimais? En fait j'avais une espèce d'affection pour elle, comme un grand frère quoi. je me rappelle qu'elle me disait "Desperado, je t'en prie... tu sais que je suis une bonne fille..." Je regardai l'horizon les mains dans les poches.

- J'ai jamais été capable de tirer. Ce fut mon mentor qui m'a pris l'arme des mains et... enfin la tua en me disant ensuite "C'est comme ça qu'on fait. Débarrasse-toi d'elle". Ça fait 10 ans et je ne l'ai pas oublié. Elle ne m'appelait pas John ou Hunter... elle m'appelait Desperado.

Je me tournai une fois de plus vers elle en prenant un soupir las. Depuis ce temps je ne tuais aucune femme. Si elles étaient mes "cibles" je leur donnai une poignée de fric et leur disait de disparaître, de changer de nom de ville, de ce couper de tout le monde et de ne jamais revenir sinon on la tuerais. Je ne voulais plus revoir cette image d'une femme implorant pour sa vie. Pour moi tuer une femme était l'équivalent de tuer ma mère... même si elle ne me parlait plus depuis des années.

- Tu dois compartimenter ton cerveau comme un classeur. Ta vie personnelle, tes émotions, tes contrats tout dois être dans des cases à part. Tu viens ici tu ne pense à rien d'autre que l'entraînement, tu es au club tu es une des leurs. Tu as un contrat tu ne pense qu'à ça. Une fois que c'est fait tu met dans une case classée.

Je pris de l'eau et lui tendit une bouteille pendant que je prenais un rasade de la mienne faisant rouler ma gorgée dans ma bouche.

- Tu dois te couper de toutes émotions de toutes façon, tu ne les connais pas personnellement. Tu es sans pitié, n'oublie jamais que c'est ta vie ou la sienne. Peut-être qu'il ne sera pas armé, mais garde en tête que si. C'est toi ou c'est lui. Quand tout est fait tu te débarrasse de toutes les preuves. Tu ne dis rien à personne pour éviter qu'on te choppe. Le contrat est terminé, il est terminé c'est tout. Tu tourne la page. C'est ma technique à moi... justement pour éviter de devenir fou.

Je me détournai d'elle une étincelle d'irritation dans l'oeil. On m'avait déjà dit que j'étais fou de faire ce métier, que j'étais un sans-coeur, un homme de glace, un roc que rien n'égratignait. En fait j'avais choisi cette vie, j'avais choisi de faire cavalier seul et être l'homme solitaire que j'étais. Beaucoup plus facile ainsi, moi le loup solitaire seul contre le monde.

_________________

   
Sweet Love.
Nymphadora Tonks ☽Into my darkness you come, you become my light and my sunshine. If I lose you I'm dying
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Becky Reeves
Criminality

Résumé de ma vie :


Féminin Aventures vécues : 788
Age : 39
Logement : Vit dans une Maison dans l’Avenue C avec John Hunter Malone
Emploi/étude : Tueuse à gage
Situation Amoureuse : Compliquer

Carte d'identité
Ma santé:
100/100  (100/100)
Situation Actuelle:
Mes amis, mes amours, mes emmerdes:
MessageSujet: Re: Il était une fois.... il y a longtemps (Becky) 26th Juin 2017, 21:50

Adossé au mur, assise à même le sol, j'avais expliquer la raison de ses bleus sous son regard froid. Voyant la rage passer dans son regard je fronçai les sourcils en entendant ses mots prononcé entre ses dents. C'est pas comme si j'avais eux le choix... J'aurais pus ne rien faire, mon père aurait fait le boulot, mais cela aurait signifier mettre un terme à mon entrainement. Sans réfléchir, je m'étais donc battue contre le type et avait fini par faire le boulot. Seulement depuis, j'avais mal partout et je ne pouvais plus chasser l'image de... Cet homme, mort à mes pieds. Je me battais donc avec cette image depuis la veille et le fait que je savais très bien qu'un dose m'aiderais à chasser temporairement cette vision et me permettrait de dormir au moins quelques heures... Serrant les poings pour cacher es tremblements qui c'était accentués, j'avais fini par me relever pour lui tourner le dos et lui demander comment il faisait.

Je ravalai juste à temps mes larmes avant qu'il ne vienne à moi et relève mon menton pour fouiller mon regard. Je me sentais... Perdue. Mon cerveau semblait incapable de savoir comment me faire réagir à ce qui c'était passé donc je ne ressentais... Rien. Sans bouger je le laissai chercher ce qu'il semblait vouloir voir dans mes yeux. Je fronçai légèrement les sourcils en l'entendant parler de compartimenter sans tout fois rien dire attendant qu'il explique. Voir que sa colère c'était un peu calmer me rassura. Je n'avais pas besoin qu'il me tombe dessus en plus d'avoir à gérer de qui c'était passé la veille. Je l'écoutai me raconter son premier contrat, qu'il n'avait finalement pas exécuté, les poings toujours serré pour les empêcher de trembler. J'attrapai la bouteille d'eau et en pris une longue gorgée. Je l'écoutai aussi m'expliquer sa façon à lui de procéder pour gérer tout ça, pour ne pas devenir fou. Je le regardai me tourner à son tour le dos. C'est ce que je tente de faire depuis hier soir, tourner la page et ne plus y penser, passer au chapitre suivant, mais chaque fois que je ferme les yeux... J'avalai difficilement ma salive et lui tournai le dos à nouveau. Je secouai mes mains, comme si ce simple fait ferait en sorte qu'elles arrêtent de trembler, que sa chasserait les images atroce qui me tourmentaient. Je me retournai rapidement vers John. Tu fais comment pour tourner la page? Merde! J'arrive pas à penser à autre chose, peut importe ce que je fais, mes penser reviennent toujours à ce type... Couché au sol... Une balle dans la tête. Un haut le coeur me pris et je du me ruer sur la poubelle pour rendre la gorgée d'eau que je venais de prendre. À nouveau comme de nombreuse fois dans la nuit, la pensé que je n'étais peut être pas fait pour ce boulot me frappa. Toute la nuit deux pensées avaient réussi à traverser mon esprit au travers de ses images. celle que je devrais peut être laisser tomber l'idée d'être une tueuse à gage, et celle que si je faisais ça, je ne reverrais probablement plus John... Mais là je lui démontrais clairement que je n'étais pas assez solide pour faire ce boulot.

_________________
Becky
La princesse et son loup contre le monde. - blackheart & crédits.  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
John Hunter Malone
Criminality

Parti politique : Aucun
Résumé de ma vie :

My complicated love

Masculin Aventures vécues : 799
Age : 45
Logement : Vit dans une Maison dans l’Avenue C avec Becky Reeves
Emploi/étude : Proprio de resto/ Tueur à gages
Situation Amoureuse : Avec ma princesse Becky

Carte d'identité
Ma santé:
100/100  (100/100)
Situation Actuelle:
Mes amis, mes amours, mes emmerdes:
MessageSujet: Re: Il était une fois.... il y a longtemps (Becky) 26th Juin 2017, 22:34

Quand elle me dit qu'elle n'avait pas eue le choix je la toisai durement. On a toujours le choix et elle le savait. Je lui ai dit de ne pas prendre les contrats pas pour elle et là ce n'était clairement pas pour elle! Elle n'est pas prête! Cependant je tus ma colère ayant noté qu'elle tremblait. Putin il avait foutu la moitié de mon entrainement en l'air ce sale con! Cependant je la laissai m'expliquer puis s'éloigner de moi me tournant le dos. Je rageai car je détestais quelqu'un qui ne me regardai pas en plein visage, ça cachait un truc! Oui je sais je suis méfiant mais que voulez-vous la vie a décidé de me faire chier à mon enfance. Cependant sa question fit tomber toute la rage et la colère que je pouvait avoir. Je m'avançai vers elle la tournant vers moi et prenant son menton entre mes doigts restant de longue minutes à fouiller son regard. Je tentais de voir si je ne pourrais pas apercevoir la petite lueur qui m'a fait chavirer il y a des mois auparavant.

Je lui expliquai un peu de ma vie passée, du fait que je n'ai pu faire mon premier contrat et l'image de cette jeune fille si belle et souriante. J'étais à mes débuts de tueur à gage alors oui j'avais un émotion qui s'appelait joie quand elle était là mais ensuite... non. Je me suis refermé à tout envoyant même chier mon mentor parfois. Je lui expliquai comment mettre les chose à l'ordre dans sa tête. On fait le contrat et on tourne la page. Je lui tournai le dos car je n'aimais pas me rappeler mes anciens contrats ou j'ai merdé totalement. Disons que à mes débuts j'étais loin d'être aussi efficace. Je me tournai à demi quand elle me dit qu'elle tentait de le faire mais chaque fois qu'elle fermait les yeux elle revoyait le cors sans vie de la victime. Je me retournai lentement quand elle fit elle-même volte-face. Ainsi il lui avait foutu une balle dans le crâne, et encore ça dû être assez amateur comme boulot. Putin que son père pouvait être un imbécile!

- Tu vis avec Lutine. Sinon tu fonce dans un gym, sur un sac de frappe, un putin de mannequin de bois mais du sors ce que tu as à sortir je sais pas moi! Surtout tu ne laisse jamais une émotion prendre le dessus. Tu ne peux rien changer, c'est fait tu as fait ton boulot c'est tout.

Je m'avançai vers elle un lueur dansante dans mes yeux je m'arrêtai à quelque pas d'elle et planta mon regard sombre dans le sien. Elle était forte, elle serait parfaite quand je la lâcherais mais là c'était tôt... beaucoup trop tôt.

- Vois les comme des proies. Comme de pauvres animaux à abattre sans pitié. C'est ce que je fais. Je ne fais pas un contrat, je chasse. Pourquoi tu pense que tout le monde me connais sur le nom de Hunter? Je chasse ma proie et quand je l'ai je suis sans pitié. Une princesse de Waco doit bien avoir des ennemis non?

Il fallait qu'elle apprenne à voir ses victimes comme des rien. Moi c'était des proies qui menaçaient mon existence, mon monde. Elle était trop secoué pour que je continue l'entrainement avec elle, mais il y en aurait un qui se ferait parler et pour sûr! Ce soir elle ne retournerait pas seule au club

_________________

   
Sweet Love.
Nymphadora Tonks ☽Into my darkness you come, you become my light and my sunshine. If I lose you I'm dying
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Becky Reeves
Criminality

Résumé de ma vie :


Féminin Aventures vécues : 788
Age : 39
Logement : Vit dans une Maison dans l’Avenue C avec John Hunter Malone
Emploi/étude : Tueuse à gage
Situation Amoureuse : Compliquer

Carte d'identité
Ma santé:
100/100  (100/100)
Situation Actuelle:
Mes amis, mes amours, mes emmerdes:
MessageSujet: Re: Il était une fois.... il y a longtemps (Becky) 26th Juin 2017, 22:55

Je lui demandai comment faire pour tourner la page, comment faire pour oublier que j'avais enlevé la vie de ce mec. Mes mains tremblaient toujours, l'une plus que l'autre d'ailleurs. Je ne sais même pas comment j'ai fait pour le faire le boulot justement... Tout ce que je savais c'était que... Si je merdais, je retournerais dans le garage et n'y sortirais plus. Exactement se qui se passera si les gars savent à quel point le fait d'avoir tirer... Le fait d'avoir fait mon boulot m'ébranle. S'avançant vers moi, mon regard s'accrocha à la lueur que je voyais dans son regard. Je devais tenir si non je ne reverrai jamais se regard... Sa question me fit légèrement sourire. avais-je des ennemies? Oui, c'était évident. Je ne pouvais pas être la seule fille membre du club, leur princesse, la princesse chiante de Waco, sans avoir d'ennemie. J'ai été assez chiante pour me faire quelques ennemis oui... Je restais rivé à son regard, me calmant lentement, les tremblements de mes mains diminuants un peu. Combien de temps as-tu mis avant de réussir à dormir après ton premier contrat réussi? La question était stupide, mais en quelques sorte oui j'étais couverte de bleus, mais j'avais accomplis ma tâche et c'était précisément ce qui m'empêchais trouver le sommeil. À vrai dire c'étais ce qui m'empêchait même de simplement fermer les yeux...

_________________
Becky
La princesse et son loup contre le monde. - blackheart & crédits.  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
John Hunter Malone
Criminality

Parti politique : Aucun
Résumé de ma vie :

My complicated love

Masculin Aventures vécues : 799
Age : 45
Logement : Vit dans une Maison dans l’Avenue C avec Becky Reeves
Emploi/étude : Proprio de resto/ Tueur à gages
Situation Amoureuse : Avec ma princesse Becky

Carte d'identité
Ma santé:
100/100  (100/100)
Situation Actuelle:
Mes amis, mes amours, mes emmerdes:
MessageSujet: Re: Il était une fois.... il y a longtemps (Becky) 27th Juin 2017, 03:43

- Parce que tu y as été obligé. Et que tu ne voulais plus être enfermé dans un garage. Tu n'étais pas prête.

Je la connaissais pas tellement mais si je me rappelais bien la jeune femme qui était entré en furie était loin de la femme que l'on enfermait dans un garage. Pourquoi moi je l'avais remarqué sauf cette bande de gorilles qui la prenait pour une pauvre fille sans défense. Elle avait le caractère et le tempérament d'un guerrière alors qu'il la traitait en gamine capricieuse. Je ne sais pas pourquoi mais je ne la voyais pas ainsi... en fait je ne l'avait jamais vu ainsi... pour le peu de fois que je l'avais vu.

Je la regardai longuement une lueur dansante dans mon regard. Cette lueur qu'elle avait dû apercevoir il y a des mois mais qui était loin maintenant. Pourquoi? Simplement parce que je ne pouvais m'accoquiner la fille du chef des motards. Simplement parce qu'elle m'avait horriblement déçue. Simplement parce que maintenant j'étais son mentor maintenant. Quand elle me demanda combien de temps ça pris avant que je retrouve le sommeil après mon premier contrat, j'avalai difficilement. Combien de temps? Je ne le savais pas en fait mon mentor m'avait fait des entraînements jusqu'à ce que je n'en puisse plus et que je tombe d'épuisement et je m'écroulais de sommeil dans mon lit.

- Je... je n'ai pas été vraiment conscient comment temps ça m'a pris. Mon propre mentor me faisait des entraînements tellement intensifs que je tombais de sommeil. Une semaine, il a fait ça pendant une semaine. C'est un truc que je te donne Lutine. Épuise-toi, les images s'estomperont d'elle-même. Maintenant je ne peux pas t'entraîner dans ton état.... tu peine à rester debout.

Je pris mon survêtement et sa veste et lui tendit.

- Je vais aller te porter au club, j'ai deux mots à dire à ton père. Allez dépêche-toi

Je ne dit plus rien. J'allais tellement lui exploser à la gueule ce gros connard!

_________________

   
Sweet Love.
Nymphadora Tonks ☽Into my darkness you come, you become my light and my sunshine. If I lose you I'm dying
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Becky Reeves
Criminality

Résumé de ma vie :


Féminin Aventures vécues : 788
Age : 39
Logement : Vit dans une Maison dans l’Avenue C avec John Hunter Malone
Emploi/étude : Tueuse à gage
Situation Amoureuse : Compliquer

Carte d'identité
Ma santé:
100/100  (100/100)
Situation Actuelle:
Mes amis, mes amours, mes emmerdes:
MessageSujet: Re: Il était une fois.... il y a longtemps (Becky) 27th Juin 2017, 18:57

Le fait d'avoir fait ce que j'avais fait m'ébranlait plus que ce que je n'aurais jamais crus, mais si je ne l'avais pas fait, les entrainement avec John auraient été terminer et je ne l'aurais probablement plus jamais revu. Mon regard plongé dans le sien, je m'accrochai à la lueur que j'y vit briller, cette lueur qui m'avait fait craquer dès la première fois ou je l'avais vue. Je m'y accrochai en me disant que si je m'entrainais pour refaire ce que j'avais fait la vieille, c'était entre autre pour revoir cette lueur. Mes tremblements se calmèrent un peu, alors qu'un minuscule sourire apparut en entendant sa question bien sur que j'avais des ennemis, comment pouvait-il en être autrement en étant la petite princesse chérie et chiante du club? La seul personne jusqu'à maintenant que j'avais rencontré et qui ne m'avait pas vue comme tel était présentement devant moi et tentait de m'expliquer comment vivre avec ce que je venait de faire. Je fini par lui demander comment il avait fait pour dormir après... Sa première fois. Je tombai dans mes pensées, cherchant ce que je pouvais bien faire. Je vais voir ce que je peux faire pour m'épuiser... Sérieusement cette nuit plusieurs choses m'ont passer par la tête... J'aurais pus boire jusqu'à m'écrouler, mais j'aime boire pour le plaisir de boire une bonne bière en bonne compagnie pas pour dormir ou oublier... J'aurais pus aussi... Je jetai un coup d'oeil à mes mains qui tremblaient avant de soupirer et de ramasser mes choses. Mais ça aurait signifier dire adieux à mes séances d'entrainements avec toi... J'ai donc passé la nuit sur le dos, à attendre l'heure de venir ici. Je fini par secouer la tête et sortir de mes pensées, plus trop certaine d'avoir parler à voix hautes. Je fini par le regarder avant de m'approcher de lui. J'ai ma moto, je vais te suivre, mais... Si tu parle à mon père de l'état dans lequel je suis... Il va prendre sa comme si je suis incapable de faire le travail et va me retourner au garage... Si toi tu juge que je suis pas fait pour le boulot, d'accord, j'y retournerai dans ce foutu garage, mais si tu crois que j'ai une chance d'y arriver, fait le comprendre à cet entêter. Prête à partir, je le regardai attendant de savoir si oui ou non j'allais poursuivre l'entrainement.

_________________
Becky
La princesse et son loup contre le monde. - blackheart & crédits.  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
John Hunter Malone
Criminality

Parti politique : Aucun
Résumé de ma vie :

My complicated love

Masculin Aventures vécues : 799
Age : 45
Logement : Vit dans une Maison dans l’Avenue C avec Becky Reeves
Emploi/étude : Proprio de resto/ Tueur à gages
Situation Amoureuse : Avec ma princesse Becky

Carte d'identité
Ma santé:
100/100  (100/100)
Situation Actuelle:
Mes amis, mes amours, mes emmerdes:
MessageSujet: Re: Il était une fois.... il y a longtemps (Becky) 27th Juin 2017, 20:38

Avec le temps on apprend à faire nos propres mécanisme de défense. Depuis le temps que je faisais ce boulot je ne m'en apercevais même plus. Le boulot était fait, j'allais me faire payer, je rentrais, une douche et hop je dormais comme si rien c'était passé. Puis bon expliquer comment moi je faisais c'était difficile car c'était rendu tellement habituel que je ne trouvais pas les mots... puis bon j'étais pas un bavard non plus. Je sais qu'elle trouvera sa manière, je n'en doutais même pas une seconde. Quand elle me dit ce qu'elle voulait faire la veille mon regards s'assombrit mais ce fut le reste de sa phrase qui me surpris. Ainsi elle tenait vraiment à devenir leur tueuse et que... moi je l’entraîne. Parfait mais je dois dire que de mon côté si elle avait succombé j'aurais été peiné de voir que je m'étais planté sur elle. Je ne sais pas pourquoi mais.. je savais qu'elle ne me décevrait pas.

- L'alcool et la drogue ne servent à rien dans se cas là sauf embrumer l'esprit. Total contrôle Lutine je te l'ai dit. Tu trouveras ta méthode à toi je ne suis pas inquiet. Et le fait que tu résiste me montre bien que je ne me suis pas trompé sur la battante que tu es.

Quand je lui dis que j'allais la porter au club que je devais parler à son père elle me stoppa en me disant de modérer ce que j'allais lui dire sur son état. Si elle pensait que j'allais lui dire ça! Non j'allais secouer ce vieux con d'avoir lancer Becky dans un contrat à peine formé! Mais quand elle me dit que si MOI je ne la trouvais pas apte à faire ce boulot je figeai la poignée de ma voiture dans la main. Je relevai la tête et plantai mon regard dans le sien.

- Je suis pas du genre à perdre mon temps Lutine. Allez.

Je démarrai sur les chapeau de roues et direction le club de motard pour aller parler à ce vieux con. Arrivé dans le parking du club je descendis de ma voiture et en fit le tour comme la jeune femme enlevai son casque. Je lui prit le poignet et plantai mon regard noir et froid dans le sien.

- Tu viens avec moi, tu ne dis rien.

En entrant je le tenais par le poignet et se fut... ouais Will qui se planta devant moi. Je le défiais du regard alors que ses yeux se posèrent dans ceux de la jeune femme.

- Tu te tasse, je dois parler à..

- Tu n'as aucun droit ici Hunter...

- Will, tu te tasse ou je te jure que si je le fait on te ramasse à la cuillère.


De longues minutes où on se dévisagea et il finit par se tasser et j'entrai comme une bombe dans le bureau de Ironhorse qui sursauta en m'entendant arriver. Il nme jeta un regard noir en me voyant tenir Becky par le poignet que je lâchai en me plantant l'autre côté du bureau.

- C'est quoi ton putin de problème Ironhorse? Envoyer Becky sur un contrat!

- Elle est formé par le meilleur, je dois m'assurer que je ne jete pas mon argent par les fenêtres.

- Bordel! Ça fait quelques mois qu'elle a commencé et tu pense qu'elle va buter sans un mot comme ça? Elle aurait pu se faire tuer!

- Aurais-tu de la difficulté à l'entraîner Hunter?
me dit-il sur un ton moqueur.

Je me pinçai les lèvres en me redressant de toute ma grandeur. Ok je ne pouvais pas l'étriper il était quand même le chef du club. Mais ça me foutait en rage de savoir qu'il avait délibérément mis la vie de Becky en danger pour voir "si elle était au top" putin de con!

- Je n'ai aucune difficulté. Enlève ta veste.

Je me tournai vers Becky le feu dans les yeux et je haussai un sourcil attendant qu'elle obtempère.

- Regarde ce que tu as fait! Elle a mangé des coups parce qu'elle sait la base simplement. Le maniement des armes elle ne le sait pas encore et toi tu lui fous un flingue dans les mains! Mais tu a quoi dans le crane? Une livre de graisse?

- HUNTER! Quand tu es ici, tu me dois respect au même titre que ma fille ou un membre.

- Je ne suis pas ici comme tueur à gage mais comme le mentor de ta fille justement et je te porterais respect quand tu ne foutras pas en l'air mon entrainement. Tant que je l’entraînerais, tu ne l'envoie pas sur des contrats, tu ne la fait pas se battre avec personne.

- C'est moi qui te paie Hunter ne l'oublie pas...

- Tu sais que ce n'est pas l'argent qui me tiens.

- Non mais si elle n'est pas capable de...

- JE décide qui est capable ou non. Tu me connais depuis un moment tu sais que je te l'aurais dit si elle n'avais pas les couilles de le faire. Elle est TA fille ne l'oublie pas. Elle a TON tempérament de frondeur, TA tête de mule et surtout elle a pas mal plus de couille que tout ton club réuni. Là qu'elle guérisse ses blessures, tu lui fous la paix et si j'apprends que tu l'empêche de venir aux entrainement...


Je pris une pause et contournai le bureau pour me planter devant lui à quelques centimètres de mon visage. Malgré que c'était le chef du club je savais qu'il faisait dans ses shorts quand j'étais dans cet état... proche de lui.

- Je te jure que la terre entière ne sera pas assez grande pour que tu te cache. On m'appelle pas Hunter pour rien et tu le sais.

Je me reculai et jetai un oeil à Becky. Je vis son regard et je me dis que j'aurais peut-être pas dû l'apporter avec moi dans le bureau. Je fis le tour du bureau mon regard sur elle, elle avait vu finalement du Hunter à la limite d'égorger quelqu'un. Je ne fis pas de signe de tête rien simplement un regard que ça allait. En fait je pense qu'elle était la seule qui arrivait à me calmer un peu en quelques secondes. Moi celui qui parlait peu, venait de faire la plus longue conversation de ma vie. Quand Ironhorse me parla je tournai un regard noir vers lui.

- Tu sais que c'est grave ce que tu me dis Hunter...

- Ne fous pas en l'air ce que j'essaie de t'apporter. Je t'ai dis qu'elle serait parfaite, ne sabote pas tout. Pour qu'elle arrive à tourner un club de motard en bourrique, je te dis qu'elle a ce qu'il faut.

_________________

   
Sweet Love.
Nymphadora Tonks ☽Into my darkness you come, you become my light and my sunshine. If I lose you I'm dying
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Becky Reeves
Criminality

Résumé de ma vie :


Féminin Aventures vécues : 788
Age : 39
Logement : Vit dans une Maison dans l’Avenue C avec John Hunter Malone
Emploi/étude : Tueuse à gage
Situation Amoureuse : Compliquer

Carte d'identité
Ma santé:
100/100  (100/100)
Situation Actuelle:
Mes amis, mes amours, mes emmerdes:
MessageSujet: Re: Il était une fois.... il y a longtemps (Becky) 27th Juin 2017, 23:09

Durant la nuit, la pensée qu'une simple dose d'héroïne m'aurait soulagé m'avait frôlé l'esprit à de nombreuse reprises, mais à chaque fois je me concentrais sur le fait que y céder signifierait mettre un terme à mon entrainement. Ne plus le revoir, ne plus me battre contre lui, ne plus apprendre de nouvelles techniques... Par ce que oui, j'adorais les séances d'entrainements et pas juste pour mon mentor, mais pour ce que j'y apprenait aussi. Je savais que ce job était fait pour moi et il était hors de question que je foute tout en l'air pour une dose. Aussi, j'avais attendu le matin, le regard fixer au plafond. Je ne me rendis pas vraiment compte que j'avais parlé à voix haute, m'en apercevant que lorsqu'il me répondit. Je lui fis un simple sourire en coin comme réponse avant de lui demander de ne pas parler de mon état à mon père lorsqu'il me dit vouloir lui parler excepté si lui jugeait que je n'avais pas ce qu'il fallait. Je lui fis à nouveau un petit sourire en entendant sa réponse avant de mettre mon casque et de le suivre jusqu'au club.

À peine arrivé au club et mon casque enlevé qu'il m'attrapait le poignet avant de planter son regard noir de colère dans le mien. Hochant la tête je le suivis, jusqu'à ce que nous soyons arrêté par Will. Son regard se planta tout d'abord dans le mien jusqu'à ce que je lui fis signe que j'allais bien, puis je regardai les deux hommes se confronter pendant de longues minutes. Je serais bien reculer sous la pression, mais John me tenant toujours le poignet, je restai immobile. Il fini par me trainer dans le bureau de mon père après que Will est fini par céder en ce poussant. Se plantant derrière le bureau après avoir fait sursauter le chef du club, il fini par me lâcher le poignet. Immobile j'écoutai les deux hommes, surprise de voir John dans cet état. Lorsqu'il se tourna vers moi, attendant que j'enlève ma veste, je poussai un petit soupire avant de le faire, montrant ainsi à mon père mes bleus. Comme je m'y attendais, il n'y eux aucune réaction de son côté, seulement la colère face à l'insulte de John. Je réalisai alors que c'était exactement ce que mon père voulait, que j'arrête l'entrainement soit de ma propre volonté ou par ce que John ne voulait plus le faire. Il me pensait incapable de faire le boulot... La réponse de John me surpris, et sa menace si je ne me présentais pas aux entrainements encore plus. Il était... Terrifiant. Cependant lorsqu'il se tourna vers moi, je ne pus m'empêcher de soutenir son regard. Je vis dans le sien que tout allait malgré tout, un simple regard échangé et on c'était compris. Un petit sourire en coin ce dessina sur mes lèvres lorsque j'entendis sa dernière phrase.

Mon père attendit que John soit sortie de son bureau et que je m'apprête à en faire autant pour me dire sa façon de penser, rouge de colère. S'il pense qu'il peut... Je vais lui montrer moi... Tu n'y va plus Becky... Nous allons lui envoyer quelqu'un d'autre... Je me figeai en entendant ses mots, mon regard rencontrant celui de Will qui se poussant de la porte pour me laisser sortir et c'était lui aussi figé. Je ne savais pas si John était sortie du bâtiment, mais tous ceux étant dans le club présentement devait nous entendre. Non papa! Je me retournai pour le regarder et m'avançai lentement vers lui. Et je vais te donner 3 bonnes raison pour ça. Premièrement, je veux continuer! Deuxièmement, tu es morts de trouilles devant cet homme! Et finalement, qui vas-tu envoyer à ma place? Will ou Jacky? Aucun des deux ne supporterait l'entrainement. Un des jeunes du club? La moitié se lève le matin une bière à la main et l'autre est plus accro à la drogue que je ne l'ai été moi même... Je mis mes mains à plat sur le bureau alors que mon père se laissait tomber dans son fauteuil en soupirant, preuve que j'avais gagner. Hunter ses trompé sur un point Princesse. Tu n'as pas MA tête de mule, tu es pires que moi. Je sais. Je lui fis un large sourire et sortie du bureau en prenant soin de faire un clin d'oeil à Will en sortant.

_________________
Becky
La princesse et son loup contre le monde. - blackheart & crédits.  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
John Hunter Malone
Criminality

Parti politique : Aucun
Résumé de ma vie :

My complicated love

Masculin Aventures vécues : 799
Age : 45
Logement : Vit dans une Maison dans l’Avenue C avec Becky Reeves
Emploi/étude : Proprio de resto/ Tueur à gages
Situation Amoureuse : Avec ma princesse Becky

Carte d'identité
Ma santé:
100/100  (100/100)
Situation Actuelle:
Mes amis, mes amours, mes emmerdes:
MessageSujet: Re: Il était une fois.... il y a longtemps (Becky) 27th Juin 2017, 23:40

J'étais en rage! Limite si je ne tremblait pas mais malgré mon caractère impulsif je parvenais à me contrôler. Je sais que faire une menace à Ironhorse était assez punissable d'avoir un contrat sur ma tête mais s'il le faisait ceci signifiait qu'il devait refiler le job à ses bras droit qui arrivait à peine à faire le boulot sans qu'il y ai des traces partout et qu'ils se fasse chopper. BOn Will aurait pu il était assez consciencieux pour ne pas que ça arrive. Mais pour les trucs plus compliqué, il n'avait personne donc raison de plus pour ne pas me foutre une belle dans le crâne. Après lui avoir fait voir dans quel état il avait mis Becky et lui avoir dit que je voulais la revoir aux entraînements je jetai un oeil à la jeune femme qui compris que je pouvais être une terreur et que ma réputation, peut importe ce qu'elle avait entendu, elle l'avait là sous les yeux. Je lui jetai un dernier regard et un autre à Becky avant de sortir sans un mot, je devrais aller me défouler sur un sac de sable pour me calmer.

J'avais à peine mis une main sur la poignée de porte que j'entendis des éclats de voix et je figeai une nouvelle fois et je me tournai lentement près à foncer une nouvelle fois dans le bureau quitte à l'apporter avec moi. Cependant, les bribes que j'entendis me firent plaisir. Je ne m'étais pas trompé elle avait les couilles qu'il fallait. Je sortis donc rassuré et regagnait mon chez-moi.

QUELQUES SEMAINES PLUS TARD

Ses blessures guéri et surtout allant à notre rythme la jeune femme apprenait bien et elle fonçait avec férocité et rapidité. Oui il lui arrivait de me toucher, de me donner des coups et je pouvais voir dans son regard qu'elle en était pas peu fière. Elle était au top de sa forme mais surtout on lui foutais la paix, rien de mieux pour une apprentie.

- C'est bien. On va passer à une autre étape.

Je pris une mallette et la posai sur le muret. Je l'ouvris et je savais qu'elle n'aimerait pas mais le travail d'un tueur à gage était d'utiliser les armes malheureusement et un jour ou l'autre je devrais lui en montrer le maniement. Je l'ouvris donc et dedans il y avait un inventaire de fusil pas trop lourd pour elle, des couteaux pas trop pesant. Je lui fis signe de s'approcher.

- Je sais que ça ne fait pas longtemps mais on doit commencer l'entraînement des armes. Je t'ai pris quelques flingues pas trop lourd pour que tu puisse en apprendre la base.

Je me tournai vers elle en m'appuyant sur le muret et croisant les bras. Même si elle me disait qu'elle ne voulait pas, qu'elle ne se sentait pas prête c'est moi qui lui fouterais un flingue dans les mains. Je la regardai longuement.

- Ne me fais pas cet air là. Tu dois l'apprendre. Prend l'arme de ton choix.


_________________

   
Sweet Love.
Nymphadora Tonks ☽Into my darkness you come, you become my light and my sunshine. If I lose you I'm dying
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Becky Reeves
Criminality

Résumé de ma vie :


Féminin Aventures vécues : 788
Age : 39
Logement : Vit dans une Maison dans l’Avenue C avec John Hunter Malone
Emploi/étude : Tueuse à gage
Situation Amoureuse : Compliquer

Carte d'identité
Ma santé:
100/100  (100/100)
Situation Actuelle:
Mes amis, mes amours, mes emmerdes:
MessageSujet: Re: Il était une fois.... il y a longtemps (Becky) 28th Juin 2017, 03:29

Se faire tenir tête par les deux un à la file de l'autre sembla calmer mon père. Il me laissa tranquille, agissant comme si jamais rien de s'était passé, mais le regard que les autres me portaient en disaient long. Je lui avais tenue tête, je ne lui avais pas fait mes yeux doux de princesse cette fois, je lui avais tenue tête et en moins de quelques phrases, j'avais gagné. On en me regardais plus comme la petite princesse fragile, mais comme une princesse qui était prête à se battre pour ce qu'elle voulait. Presque tous les membres du club avaient crus que je me planterais, que je n'avais pas ce qu'il fallait, mais je leur prouvais le contraire. En tenant tête à mon père et en reprenant mon entrainement une fois mes blessures guéries.


* Quelques semaines plus tard *

En aillant enfin la paix, les entrainements filèrent sans vraiment que je m'en rende compte. Je mis quelques jours avant de trouver enfin un someille de plus de quelques heures, sans que je ne me réveille en sueur. Lorsque je n'étais pas en train de m'entrainer avec John, j'étais au gym jusqu'à ce que je n'ai plus de force.

Les semaines passèrent donc et j'étais en pleine forme, je me battait contre lui de mieux en mieux et était plus que fière lorsque j'arrivais à l'atteindre. Cette journée là donc il me sortie une mallette après m'avoir dit qu'il fallait passer à une autre étape. Lorsqu'il ouvrit la mallette sur le muret et que je vis ce qu'il y avait à l'intérieur après m'être approcher à sa demande, je relevai le regard vers lui. Revoyant l'homme au sol, une balle dans le crane.

Je n'avais qu'une envie, c'étais reculer. Sérieusement, si je pouvais me passer des armes à feu, je le ferais. Je le regardai quelques secondes résistant de plus en plus fort à l'envie de reculer. Ce ne fut que lorsqu'il me dit de prenre l'arme de mon choix que je vis les couteaux. J'en pris un et regardai John. Tu peux m'apprendre ça , à la place? C'était, petit, discret, facile à manier. Les yeux rivés aux couteaux, je les prenaient un à un, les sous pesant, les maniant. Je devais avoir des étoiles dans les yeux. J'avais complètement oublier les flingues à côtés des couteaux, trop absorbées à les observer et à les manier. Ça ses beaucoup plus dans mon genre, oublie les flingues...

_________________
Becky
La princesse et son loup contre le monde. - blackheart & crédits.  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
John Hunter Malone
Criminality

Parti politique : Aucun
Résumé de ma vie :

My complicated love

Masculin Aventures vécues : 799
Age : 45
Logement : Vit dans une Maison dans l’Avenue C avec Becky Reeves
Emploi/étude : Proprio de resto/ Tueur à gages
Situation Amoureuse : Avec ma princesse Becky

Carte d'identité
Ma santé:
100/100  (100/100)
Situation Actuelle:
Mes amis, mes amours, mes emmerdes:
MessageSujet: Re: Il était une fois.... il y a longtemps (Becky) 28th Juin 2017, 04:12

Les semaines avaient passées et elle était totalement concentré et elle arrivait rapidement à assimiler les tactiques, les techniques et surtout elle protégeait ses ceux côtés. Elle se battait avec moi avec force, rapidité et férocité. La joie qu'elle avait quand elle réussissait à me toucher et parfois me faire grogner quand le coup était puissant. Oui elle pouvait être chiante, arrogante et bébé gâtée mais la fierté qu'elle avait dans ses moments là et le lueur qui faisait briller ses yeux marrons me faisait chaud au coeur. De plus en plus les entraînements je les attendaient avec impatience en fait simplement... oui pour la voir même si j'étais toujours froid et distant avec elle ne voulant pas franchir cette ligne entre nous.

Donc après un combat corps à corps où elle c'était donné comme pas possible je lui affirmai que nous devions passer à une autre étape. Je pris donc une mallette ou était rangé divers fusils de calibre différents et des couteaux léger. Je lui demandai de s'approcher et lui expliquai qu'elle devait apprendre le maniement des armes. Je vis la panique passer dans son regard mais je n'en avais cure. Un jour ou l'autre elle devra passé par-dessus le choc qu'elle avait subit. Je lui dis de pendre l'arme de son choix attendant qu'elle prenne sa décision. Quand elle prit un couteau me demandant de lui apprendre je lui jetai un regard avant de me décoller du mur et décroiser mes bras.

- Oui. Mais tu devras apprendre à manier les fusils aussi.

Je fouillai et pris les miens un peu plus lourds pendant que je vis des étoiles dans ses yeux me disant que c'était plus elle ça. Étrangement je lui donnai raison. Je la voyait mal se balader avec deux ou trois flingues sur elle. Elle les soupesa et me dit d'oublier les flingues. Je lui fis un petit rire de sarcasme avant de lui répondre.

- Tu penses que je vais oublier ça? Non et tu le sais très bien. Je suis prêt à te montrer le maniement des couteaux mais tu devras apprendre les armes à feu.

Je m'éloignai d'elle approchant le mannequin de bois. Je sais que ça ne lui faisait pas plaisir mais elle savait que si elle rechignait sur quelque chose je serais encore plus intense quitte à lui enlever les couteaux et lui mettre un glock entre les mains. Je plantai mon regard noir dans le sien, froid et glacial, celui qui se foutait bien qu'elle voit un mec avec la tête trouée.

- Il faudra que tu passe par-dessus Lutine. Puis parfois un flingue est très utile. Plus rapide qu'un couteau. Allez place-toi que je te montre.

Je lui montrai les divers techniques avec les couteaux sur le mannequin qu'elle détestait mais j'étais pas assez stupide pour la pratiquer sur moi. D'abord bien le tenir en main ensuite je lui montrerais la technique de lancer. Je décortiquai chaque gestes pour ensuite les endroits sur le corps où la proie serait susceptible de mourir en quelques minutes, voire quelques secondes. La jugulaire dans le cou, l'aorte ou le coeur lui-même, la cuisse ou une artère passait. Tout les points en fait. Une fois fait je lui demandais de se pratiquer pendant que je restai tout près pour la corriger.

_________________

   
Sweet Love.
Nymphadora Tonks ☽Into my darkness you come, you become my light and my sunshine. If I lose you I'm dying
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Becky Reeves
Criminality

Résumé de ma vie :


Féminin Aventures vécues : 788
Age : 39
Logement : Vit dans une Maison dans l’Avenue C avec John Hunter Malone
Emploi/étude : Tueuse à gage
Situation Amoureuse : Compliquer

Carte d'identité
Ma santé:
100/100  (100/100)
Situation Actuelle:
Mes amis, mes amours, mes emmerdes:
MessageSujet: Re: Il était une fois.... il y a longtemps (Becky) 4th Juillet 2017, 05:30

Des étoiles pleins les yeux je regardai et soupesais les couteaux. Petits, léger, faciles à manier, silencieux et utiles autant à distance qu'au combat rapprocher. J'écoutai à peine sa réponse trop absorbé à détailler chacuns des couteaux. Lui répondant simplement d'oublier les armes à feu, que ses petits bijoux étaient beaucoup plus dans mon genre. Je fini par remonter mon regard sur lui en entendant son rire sarcastique. J'haussai une épaule en soutenant son regard et en soupirant. Si tu insiste, mais je ne crois plus me servir de sa... J'avais détesté me servir de l'arme de mon père, c'était beaucoup trop lourd, encombrant et surtout bruillant... Je le regardai approcher avec le mannequin de bois, lâchant un petit soupire, mais me gardant bien de protester, ne voulant pas qu'il change d'avis. De toute façon je n'étais pas idiote non plus, je savais bien que pour cette apprentissage, je ne le ferais pas sur lui... Serrant les dents je soutins son regard froid que je détestais de plus en plus. Je ne trouve rien d'utile à une arme qui est trop lourd, trop gros et trop bruyant, sincèrement j'ai détesté ça et je ne te parle même pas du recule, si je suis pour avoir mal à chaque fois que je tire, je ne vois vraiment pas ou peut être l'utilité...

J'écoutai ensuite attentivement les techniques et les points ou frapper ou lancer le couteau. Je m'attaquai ensuite au mannequin, écoutant sans rouspéter ou même seulement soupirer. Pour la première fois depuis le début de mon apprentissage, j'écoutais attentivement chacune de ses critiques, sans m'exaspérer contre lui et corrigeant immédiatement comme il me disait de le faire. Je le laissait me corriger ou me replacer si besoin était. J'étais complètement passionnée par ce que j'apprenais.

_________________
Becky
La princesse et son loup contre le monde. - blackheart & crédits.  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
John Hunter Malone
Criminality

Parti politique : Aucun
Résumé de ma vie :

My complicated love

Masculin Aventures vécues : 799
Age : 45
Logement : Vit dans une Maison dans l’Avenue C avec Becky Reeves
Emploi/étude : Proprio de resto/ Tueur à gages
Situation Amoureuse : Avec ma princesse Becky

Carte d'identité
Ma santé:
100/100  (100/100)
Situation Actuelle:
Mes amis, mes amours, mes emmerdes:
MessageSujet: Re: Il était une fois.... il y a longtemps (Becky) 4th Juillet 2017, 05:58

- Je n'insiste pas. Tu le feras c'est tout.

Si j'insiste? Depuis quand j'insiste moi? Elle était là pour apprendre le métier de tueur à gage alors qu'elle apprenne et qu'elle arrête de faire la gamine. Bon ok je lui avais donné le choix des armes et le ravissement qu'elle avait dans les yeux à la vue des couteaux ne m'échappa pas. bon ok elle avait trouver son arme de prédilection tant mieux mais vaut toujours mieux savoir se défendre de plusieurs manière pour éviter de finir dans un sac de la morgue. Elle les soupesait, les tournaient et retournaient dans ses mains. Ok rendu là c'était plus une arme de prédilection mais simplement une passion. Désolé pour toi princesse mais tu vas devoir apprendre ce que je te montre. Quand j'approchai avec le mannequin de bois je la vis soupirer et je lui servis un regard noir, surtout en voyant sa petite moue et le posai près d'elle sans un mot et lui demandai de se placer. C'est ce qu'elle me dit me fit froncer les sourcils. Euh.... trop bruyant, trop lourd? Le recul lui avait fait mal? Attends un peu il avait pas... Oh le connard de merde!

- Attends un peu, dis-je en posant une main sur son bras que je baissai, C'est quoi cette connerie? Trop lourd? Il en existe des plus léger et des silencieux ça existe puis le recul. Il t'a pas filer son flingue? Putin dis-moi pas que....

Je la regardai plantant un regard de colère dans le sien. Non putin de merde! Il allait vraiment foutre mon entraînement par terre ce grand con! Je me contenais à grand peine pour ne pas re-foncer au club pour lui foutre une paire de claques. Mais bon je lui relâchai le bras et la guidai dans ses mouvements. Je replaçai un bras, une épaule parfois en lui envoyant une pique assassine mais étrangement... elle écoutait cette fois et portait attention à chaque commentaires, explications que je lui donnai. Je lui montrai les points stratégiques des organes vitaux pour qu'il se vide de son sang en quelques minutes au mieux en quelques seconde. Les cheveux s'échappant de sa coiffure et la sueur perlant son front je la fit stopper avant qu'elle ne tombe.

- Ok. Bel entraînement. Allez viens manger un peu.

Je pris une pomme et la tournai dans mes mains avant de planter mon regard dans le sien.

- Alors cette histoire de fusil.



_________________

   
Sweet Love.
Nymphadora Tonks ☽Into my darkness you come, you become my light and my sunshine. If I lose you I'm dying
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Becky Reeves
Criminality

Résumé de ma vie :


Féminin Aventures vécues : 788
Age : 39
Logement : Vit dans une Maison dans l’Avenue C avec John Hunter Malone
Emploi/étude : Tueuse à gage
Situation Amoureuse : Compliquer

Carte d'identité
Ma santé:
100/100  (100/100)
Situation Actuelle:
Mes amis, mes amours, mes emmerdes:
MessageSujet: Re: Il était une fois.... il y a longtemps (Becky) 4th Juillet 2017, 22:57

J'étais prête à m'attaquer au mannequin, je détestais ce machin en bois, mais c'étais le prix à payer pour apprendre à manier les couteaux. Je fronçai cependant les sourcils lorsqu'il rabaissa mon bras. Je le fixai quelques secondes avant de simplement hausser les épaules en remontant ma main sur mon bras en me remémorant la douleur que le recul avait provoquer. Ben ouais, quel autre flingue voulais-tu qu'il me foute dans la main? finissant par me lâcher, il me montra enfin ce que je désirais apprendre. Pour la première fois depuis le début de notre entrainement je le laissait réellement me guider sans rouspéter ou m'offusquer par une de ses remarques, l'écoutant et me corrigeant. J'étais passionnée par tout ce qu'il me montrait et je me concentrait à cent pour cent sur chacun de mes mouvements. Lorsqu'il mit fin à l'entrainement, j'étais complètement tremper de sueur, je lui répondis par un sourire et pour une fois, mangeai sans rouspéter, étant affamé. Lorsqu'il me demanda pour l'histoire du flingue, je relevai un regard vers lui et haussai une épaule en lâchant un soupire, ma bonne humeur me quittant soudainement. Il y à pas grand chose à dire, mon père m'a emmener pour un deale dont il savait très bien comment ça se terminerait. Le type faisait au moins trois fois ma grosseur, mais j'ai fini par le faire tomber grâce à une jambette. Mon père m'à alors foutu son flingue entre les mains en m'ordonnant de faire mon boulot. J'ai eux un choix à faire et il était hors de question que je lui donne raison et que je retourne dans le garage. Je baissai le regard sur ma pomme à moitié mangé et fronçai les sourcils. Je n'avais réussi à m'en tirer que par ce que le type qui était gigantesque ne c'était pas attendu à ce que je lui fasse un jeu de jambes. Il y avait cependant une question qui me tracassait. Je réussi maintenant à trouver le sommeil presque chaque nuit, mais je me réveille souvent sur le bruit de la détonation. Je revois souvent la scène dans mon esprit et je me demande... Si je n'aurais fait ce jeu de jambes et ne l'aurais pas fait tomber... M'aurait-il laisser y rester? Pas une seule fois il n'a bouger pendant que je prenais les coups pour lui... J'étais complètement perdue dans mes pensées. Finissant par secouer la tête, je relevai le regard sur lui et lui fit un léger sourire en coin. Je sais qu'il y en a des plus petit, plus léger et surtout plus silencieux, mais je n'ai pas aimé la sensation lorsque j'ai tiré. Le recule à été très douloureux, ses d'ailleurs la douleur qui à mis le plus de temps à disparaitre. Je te jure qu'il faudrait que je sois sacrément mal prise pour utiliser à nouveau cette arme lors d'un contrat. Je savais que de son côté c'était son arme, mais personnellement, je ne voulais plus jamais avoir à me servir d'un flingue...

_________________
Becky
La princesse et son loup contre le monde. - blackheart & crédits.  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
John Hunter Malone
Criminality

Parti politique : Aucun
Résumé de ma vie :

My complicated love

Masculin Aventures vécues : 799
Age : 45
Logement : Vit dans une Maison dans l’Avenue C avec Becky Reeves
Emploi/étude : Proprio de resto/ Tueur à gages
Situation Amoureuse : Avec ma princesse Becky

Carte d'identité
Ma santé:
100/100  (100/100)
Situation Actuelle:
Mes amis, mes amours, mes emmerdes:
MessageSujet: Re: Il était une fois.... il y a longtemps (Becky) 5th Juillet 2017, 00:08

Il avait osé! Il lui avait filer un flingue même pas pour elle! Quand il décidait d'être con il y mettait le paquet ma foi! Lâchant finalement son bras je lui montrai les rudiments du combat aux couteaux. L'offensive, la défensive. les points cruciaux. Elle se donnait comme jamais je n'avais vu depuis son entraînement. J'allais de conseils et d'explication qui ne lui arracha pas un soupir ou une remarque de caprice. Un moment je la laissai aller seule la regardant faire. Étrangement pour la première fois depuis qu'elle s'y mettait sérieusement, je la détaillai lentement. Sa taille s'était affinée, ses jambes étaient musclées et ont pouvait voir la ligne des muscles et même ses bras étaient bien dessiné. Les étoiles qu'elle avait dans les yeux présentement ressemblait étrangement à ceux que j'avais vu lors des deux soirées du club. Ok je devais me secouer car c'était quand même mon élève et surtout... la drogue rôdait toujours au club. Je lui dit d'arrêter alors qu'elle était en sueur la pauvre et quand elle se retourna vers moi et que je vis son sourire et son regard avec ses petites mèches folle et humide je dus me retenir pour ne pas me lancer sur elle et aller prendre ses lèvres. NON! Arrête là! M'occuper les mains et l'esprit, ouais toujours mieux.

Donc une pomme dans les mains je lui demandai de m'expliquer c'était quoi cette histoire. Elle m'expliqua donc ce qui c'était passé pendant que je mangeai. Ok d'abord le mec était trop imposant et heureusement elle a jouer de ruse en lui faisant un jeu de jambes sinon elle serait vraiment plus amochée qu'elle ne l'avait été. Cependant sa question s'il l'aurait laissé mourir me surpris et me fit relever les yeux de sur ma pomme. Je repris mes sens quand elle remonta le regard vers moi un petit sourire en coin me disant qu'elle ne prendrait pas de fusils, qu'elle aimait pas ça et bla bla bla. Enfin le truc de petite fille pourrie gâtée qui se trouvait des défaite pour que j'abandonne l'idée. Hé non désolé pour toi chérie mais tu vas devoir en utiliser.

- Premièrement non Ironhorse ne t'aurais pas laissé mourir. Deuxièmement, tu va finir par passer par-dessus ça.

Je lançai mon coeur de pomme au loin et pris une longue rasade d'eau.

- Finalement, je t'ai ds que tu n'aurais pas le choix de l'apprendre. Allez mange qu'on reprenne.

Je ne lui montrai pas tout de suite les armes à feu, qu'elle joue avec sa nouvelle passion mais demain par contre... là elle n'aura aucun choix. elle avait choisi pour aujourd'hui alors demain se sera autre chose. Donc je lui donnai les derniers rudiments après avoir passé l'après-midi à peaufiner sa technique je lui donnai congé avant de tout ramasser et quitter à mon tour.

J'avais peu dormi cette nuit. Je ne sais pas pourquoi d'habitude je trouvais le sommeil facilement mais pas cette nuit-là il faut croire. Je me levai donc plus tôt que d'habitude, allai faire mon jogging au première lueurs de l'aube après avoir enfiler mon déjeuner et bu mon café. J'attrapai le lunch pour aujourd'hui et filai à note lieu de rendez-vous. Bon ok il était encore tôt je pourrais patienter encore une bonne heure avant son arrivée. Bon bien... autant m'entraîner seul alors. tant qu'à tuer le temps pour rien. Ouais... et tout se que j'avais c'était mon mannequin de bois. Je me mis de la musique de ma voiture puisque je n'avais rien d'autre. Enter Sandman jouant à plein volume me donnant l'énergie et la force de frappe nécessaire. Je ne pouvais pas croire que ce connard de Ironhorse avait vraiment mis Becky en danger intentionnellement! Je me donnai à cet entraînement solitaire comme jamais je ne l'avais fait. La sueur commençait à perler mon front et mon dos mais j'étais dans mon monde, dans ma bulle, dans mon univers.

_________________

   
Sweet Love.
Nymphadora Tonks ☽Into my darkness you come, you become my light and my sunshine. If I lose you I'm dying
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Becky Reeves
Criminality

Résumé de ma vie :


Féminin Aventures vécues : 788
Age : 39
Logement : Vit dans une Maison dans l’Avenue C avec John Hunter Malone
Emploi/étude : Tueuse à gage
Situation Amoureuse : Compliquer

Carte d'identité
Ma santé:
100/100  (100/100)
Situation Actuelle:
Mes amis, mes amours, mes emmerdes:
MessageSujet: Re: Il était une fois.... il y a longtemps (Becky) 5th Juillet 2017, 18:19

En visualisant le combat mené contre le type, je m'étais aperçu qu'à aucun moment mon père n'avait fait le moindre geste pour me venir en aide. En me repassant la scène je voyais aussi maintenant là ou j'avais merder dans le combat. Je n'avais pas assez protégé ma gauche, je n'avais pas paré certain coups qui jamais ne m'atteindraient maintenant, mais surtout je m'étais lancer dans un combat qui n'était pas pour moi... Enfin pas à ce moment. Je lui racontai donc ce qui c'était passé, perdant ma bonne humeur du même coup. Je lui parlai aussi de la question qui me tracassait aussi depuis ce moment. Mon père avait semblé tellement détacher, j'avais eux l'impression qu'il se foutait bien du fait que je prenne des coups et risque ma peau, même Will avait semblé plus affecté que lui par mes blessures. Je parlai ensuite du fait que je ne voulais plus utiliser d'armes à feux. Je savais bien qu'il ne me laisserait pas le choix d'apprendre à me servir d'un flingue, mais ça ne voulait pas dire qu'une fois mon entrainement terminé je devais me servir de cette arme. Ne préférant rien répondre je terminai de mangeai, afin de reprendre l'apprentissage beaucoup plus intéressante de l'utilisation des couteaux.

Pour une fois je sombrai rapidement dans le sommeil ce soir là et ne me réveilla que lorsque mon réveil sonna. M'étirant comme un chat, je pris quelques secondes avant de me lever et de filer sous la douche. Enfilant short et top avant de me faire une simple queue de cheval je couru jusqu'à l'entrepôt. Ayant bien dormi, je n'avais pas le temps pour faire mon jogging habituel donc aussi bien le faire en me rendant là bas. J'arrivai avec un peut plus d'avance que mes cinq minutes habituel, mais fut surprise d'y voir la voiture de mon mentor. Enlevant mes écouteurs, j'entendis la musique qui venait de son véhicule. J'allais entrer dans l'entrepôt, mais me figeai dans l'embrassure de la porte, retenant mon souffle. Devant moi un spectacle que j'allais avoir certainement du mal à chasser de mon esprit. M'appuyant dans l'embrassure de la porte je l'observai s'entrainer. Il était en sueur et... Incroyablement sexy... Secouant finalement la tête pour chasser les images du moment passé dans ma chambre et dans la salle de bain, je m'avançai vers lui. Je ne devais pas laisser aller mes pensées dans cette direction. Je ne dis pas un mot et me plaçai simplement près de lui en position pour prendre la place du mannequin.

_________________
Becky
La princesse et son loup contre le monde. - blackheart & crédits.  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
John Hunter Malone
Criminality

Parti politique : Aucun
Résumé de ma vie :

My complicated love

Masculin Aventures vécues : 799
Age : 45
Logement : Vit dans une Maison dans l’Avenue C avec Becky Reeves
Emploi/étude : Proprio de resto/ Tueur à gages
Situation Amoureuse : Avec ma princesse Becky

Carte d'identité
Ma santé:
100/100  (100/100)
Situation Actuelle:
Mes amis, mes amours, mes emmerdes:
MessageSujet: Re: Il était une fois.... il y a longtemps (Becky) 5th Juillet 2017, 19:18

Je m'étais couché tôt pourtant mais pourquoi je peinais à trouver le sommeil? J'avais passé la nuit à me tourner et me retourner pour finir par me lever plus tôt et déjeuner rapidement avant de me rendre à l'entrepôt une fois un jogging fait. J'aimais cette sensation des première lueurs de l'aube promesse d'un jour nouveau mais qui finalement... était toujours les même pour moi. Mais j'étais l'enfant des rues de Waco je connaissais le coeur de cette ville et je battais au même rythme qu'elle. Une fois à l'entrepôt je me garai et mit Enter Sand man à plein volume et faute de mieux je pris ce putin de mannequin de bois. J'ai toujours détesté ce mannequin mais c'était mieux que rien. Je tapai dedans, défensive, offensive et même des esquives. Bon on s'entend que je n'avais pas tellement à apprendre encore mais ça faisait parti de ma routine maintenant. La sueur commençait à perler dans mon dos et sur mon front mais je continuai sans me fatiguer gérant la puissance, mon souffle ma cadence à la limite. Je savais pourquoi j'avais mal dormi et je voulais chasser cette image de ma tête. Mais à chaque fois que je fermai les yeux je revoyais la lueur de ravissement dans ses yeux, son sourire satisfait. Cette image se superposant à la furie en robe rouge. Je ne le pouvais simplement que tout avait changé maintenant. Simplement parce qu'elle était ma protégée, qu'elle m'avait horriblement déçue quand elle se droguait. Cependant malgré tout ça... elle était tout simplement elle, la princesse de Waco si chiante mais qui aussitôt une étincelle dans son regard je me serais lancé d'un pont pour elle.

Je stoppai mes coups quand je la vis à mes côtés voulant prendre la place du mannequin. Lentement je me redressai et plantait mon regard dans le sien quelques instants. Bon bien moi qui voulait chasser l'image de cette jeune femme au regard qui brillaient c'était foutu. Je m'essuyai le front et tassai le mannequin et me tournai vers elle en plantant mon regard dans le sien l'invitant simplement d'un signe de tête. L'image que ça donnai pouvait être digne d'un film nous deux combattant dans la lumière levante du soleil. Elle se défendait bien, se protégeant comme il se devait parfois elle m'atteignait avec une bonne force de frappe, parfois c'était moi mais en gros c'était un corps à corps super bien.

- Allez Becky! Tu es pas une chochotte!

Je voulais la pousser un peu, l'amener un peu à mon niveau. Elle était capable, elle était la fille d'un chef de motard que la réputation n'était plus à refaire. Je savais qu'elle était capable de plus, d'être féroce. Je la laissai me foncer dessus me taper dedans quand elle y arrivait. Oui c'est ça! C'est cette énergie que je voulais voir. cette énergie que je ovulais qu'elle fasse preuve. Oui on peut le dire j'étais content. Je la poussai sans vraiment parler simplement en fonçant sur elle comme elle le faisait avec moi. J'augmentai le niveau pour qu'elle soit vigilante, alerte et qu'elle se pare à tout éventualité. Une jeu de jambe, une perte d'équilibre et je la plaquai au sol ses poignet dans les miens. Essoufflé à quelques centimètre d'elle je tentais de reprendre mes esprits et ralentir mon rythme cardiaque.

- Toujours être alerte Lutine... toujours. dis-je doucement

Je restai ainsi quelques minutes fouillant son regard cherchant ce je ne sais quoi dans ses iris brunes. Je me retenais de ne pas plaquer mes lèvres sur les siennes. Cependant je ne fis rien relâchant la pression sur ses poignets et me relevant lentement. Ok il fallait vraiment que je me détache d'elle sinon les entraînements deviendront impossible à faire.

- Vigilance est un autre mot que tu devras appliquer. C'est la clé de ta survie Lutine.

Je repris mon air froid et distant, mon air de mentor. Cet homme loin qui devait rester loin pour éviter de se brûler les ailes, de se faire mettre le coeur dans un étau et surotut éviter qu'un certain motard vienne lui trouer la peau.




_________________

   
Sweet Love.
Nymphadora Tonks ☽Into my darkness you come, you become my light and my sunshine. If I lose you I'm dying
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Becky Reeves
Criminality

Résumé de ma vie :


Féminin Aventures vécues : 788
Age : 39
Logement : Vit dans une Maison dans l’Avenue C avec John Hunter Malone
Emploi/étude : Tueuse à gage
Situation Amoureuse : Compliquer

Carte d'identité
Ma santé:
100/100  (100/100)
Situation Actuelle:
Mes amis, mes amours, mes emmerdes:
MessageSujet: Re: Il était une fois.... il y a longtemps (Becky) 7th Juillet 2017, 04:59

Je savais que ce j'avais sous les yeux seraient difficile à chasser de mon esprit par la suite. En sueur, le tissu de son t-shirt collant à sa peau, me permettant de détailler certains de ses muscles. Être aussi sexy ne devrait même pas être permis...Soupirant et secouant la tête pour chasser les souvenirs que cette vue me donnaient, je me dirigeai vers lui pour prendre la place du mannequin. Je ne pouvais pas me permettre d'avoir ce genre de pensée pour cet homme. Plus maintenant. Il n'était pas le même homme que j'avais rencontré au club, son regard pour moi avait changé. Il ne me voyait plus de la même façon et je devais en faire autant, mais mon dieu qu'il était sexy et... Dangereusement attirant. Une fois près de lui, il arrêta de frapper et se redressa afin de fouiller mon regard quelques instant. Petit sourire aux lèvres, j'attendis qu'il me donne le signal pour commencer l'entrainement au corps à corps.

Le signal donnai je l'attaquai, mon sourire disparaissant pour laisser place à toute ma concentration. En entendant sa pique je fronçai les sourcils et fonçai dessus, me donnant comme jamais. Cependant, quelques instants plus tard, je me retrouvai couché au sol, mes poignets dans ses mains et son visage à quelques centimètres du mien. Son regard planté dans le mien, je cherchai à retrouver ce que j'avais vue briller au club il y a, ce qui me semblait maintenant une éternité. Rapidement, je retrouvai ce petit quelque chose qui m'avait attiré. Complètement perdu dans son regard, je ne sus même pas combien de temps s'écoula avant qu'il ne se relève lentement en détachant son regard du mien. Moi qui voulait chasser et oublier ce regard... Me relevant je me retournai vers lui en entendant sa voix et réalisai le retour du John froid et distant. Serrant les dents je me tournai dos à lui le temps de reprendre sur moi. Ouais d'accord... J'avais répondu d'un ton distrait, perdu dans mes pensées. Je tentai de chasser de mon esprit ce qui venait de se passer, de chasser ce que j'avais revue dans son regard. Me reprenant, je me retournai pour le regarder comme si de rien était. Bon, qu'as tu prévu pour aujourd'hui?

_________________
Becky
La princesse et son loup contre le monde. - blackheart & crédits.  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
John Hunter Malone
Criminality

Parti politique : Aucun
Résumé de ma vie :

My complicated love

Masculin Aventures vécues : 799
Age : 45
Logement : Vit dans une Maison dans l’Avenue C avec Becky Reeves
Emploi/étude : Proprio de resto/ Tueur à gages
Situation Amoureuse : Avec ma princesse Becky

Carte d'identité
Ma santé:
100/100  (100/100)
Situation Actuelle:
Mes amis, mes amours, mes emmerdes:
MessageSujet: Re: Il était une fois.... il y a longtemps (Becky) 7th Juillet 2017, 07:14

Me défouler seul il y a un moment que ça ne m'étais pas arrivé et là je m'en donnai à coeur joie jusqu'à ce qu'elle se plante devant moi le regard brillant. Je me redressai lentement en m'essuyant le front je pris place et position et l'invitai du visage et ainsi on commençai à se battre ensemble, parant les coups de l'autre, frappant l'autre. Je la poussai comme je le savais qu'elle pourrais être capable. Elle pouvait être féroce, agressive, sans pitié... à mon niveau quoi. D'ailleurs je la piquai pour qu'elle monte à mon niveau, mon égal car elle en était capable, elle avait cette trempe et je le savais. En quelques jeu de jambes je la couchai au sol mes main sur ses poignets mon visage quelques centimètres du sien, le souffle court lui disant qu'il fallait qu'elle soit toujours alerte. Je restai ainsi mes yeux dans les siens me radoucissant un peu laissant échapper ma barrière que je m'étais faites si difficilement. Cette étincelle, cette lueur qui dansait au fond de ses yeux. Cette envie folle de prendre ses lèvres encore, de me sentir encore dans le même monde qu'elle. Finalement le conscient revint à la surface et je me relevai en lâchant ses poignets reprenant sur moi en quelques secondes lui disant qu'elle devrait rajouter "vigilance" à son vocabulaire si elle voulait survivre. Le ton sec me dit qu'elle était en pétard contre moi, rien à foutre! Pas le temps pour les câlineries et surtout je n'étais pas la personne pour elle.

- Tu le sais ce qu'on va faire

J'ouvris la mallette lui faisant signe d'approcher mes yeux noirs plongés dans les siens. Quand elle s'approcha je lui flanquai un petit flingue dans les mains. Petit, discret, léger et précis autant que mon propre flingue. Je tentais de le placer dans ses mains mais il semblait qu'il ne tenait pas dans ses doigts, les mains molles. En grognant je me plaçai derrière elle et mis les mains sur les siennes pour placer ses mains, ses doigts. Je me rendis à peine compte qu'elle était collé contre moi. Se fut quand je terminai de placer ses mains que je me rendis compte de sa chaleur contre moi. Me rendant un peu plus muet. J'avalai difficilement et doucement je glissai mes mains sur les siennes pour lui montrer les diverses parties du fusil.

- Ici tu as le cran de sureté, assure-toi de toujours le mettre pour éviter de te tirer dans le pied. Et là... le viseur il est ajusté pour qu'il atteigne sa cible.

Ma voix était plus douce, plus chaude. Le coeur me martelait la poitrine mais je tentai de garder un certain contrôle de moi-même.

- D'ailleurs pour tirer tu dois avoir les pieds égal à tes épaules.

Je passai une jambe entre les sienne en cognant sur ses baskets pour qu'elle se place. Putin... je ne tiendrais jamais toute la journée.

_________________

   
Sweet Love.
Nymphadora Tonks ☽Into my darkness you come, you become my light and my sunshine. If I lose you I'm dying
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Becky Reeves
Criminality

Résumé de ma vie :


Féminin Aventures vécues : 788
Age : 39
Logement : Vit dans une Maison dans l’Avenue C avec John Hunter Malone
Emploi/étude : Tueuse à gage
Situation Amoureuse : Compliquer

Carte d'identité
Ma santé:
100/100  (100/100)
Situation Actuelle:
Mes amis, mes amours, mes emmerdes:
MessageSujet: Re: Il était une fois.... il y a longtemps (Becky) 7th Juillet 2017, 07:55

Son visage à quelque centimètres du mien, j'eux droit au regard qui m'avait tellement attiré ce soir là au club. Ce regard disparut cependant aussitôt qu'il fut debout, faisant redevenir cet homme si attirant en cet homme si chiant. Me relevant je dus lui tourner le dos pour reprendre sur moi, lui répondant d'un ton ou perçait la colère. Après quelque secondes je me retournai, tentant de faire comme si de rien était et lui demandai ce qu'il avait prévu pour l'entrainement de la journée. Bien sur que je savais ce que l'on allait faire, mais j'avais tout de même le droit d'espérer, non? Soupirant je m'avançai vers lui et sa fichue mallette. Qu'on en finisse... À peine je fus près de lui qu'il me mettait un flingue entre les mains. Oui il était petit, oui il était aussi discret, mais merde que je n'aimais pas la sensation que cela me donnait. J'arrivais à peine à tenir le flingue tellement mes mains étaient molles. Je détestais cette arme et l'effet qu'elle me procurait. Soudainement, je l'entendis grogner avant de sentir son torse se coller à mon dos et ses mains se placer sur les miennes. Tentant d'écouter ce qu'il me disait, je le laissai guider mes mains, les battements de mon cœur accélérant la cadence en percevant le changement dans le ton désormais suave de sa voix à mon oreille. Une de ses jambes se glissa entre les miennes pour placer mes pieds augmentant ainsi un peu plus encore mon rythme cardiaque. Tentant de me concentrer je répétai ce qu'il me dit en touchant chaque partie du flingue et en me positionnant. Donc, le cran de sureté, le viseur, et à moins que je ne me trompe, ça ses le chargeur... Je place mes pieds égal à mes épaules... et ensuite? Je tentais de contrôler ma respiration, de calmer mon rythme cardiaque, de me détendre, malgré sa chaleur contre mon dos, son souffle à mon oreille et ses mains sur les miennes.

_________________
Becky
La princesse et son loup contre le monde. - blackheart & crédits.  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
John Hunter Malone
Criminality

Parti politique : Aucun
Résumé de ma vie :

My complicated love

Masculin Aventures vécues : 799
Age : 45
Logement : Vit dans une Maison dans l’Avenue C avec Becky Reeves
Emploi/étude : Proprio de resto/ Tueur à gages
Situation Amoureuse : Avec ma princesse Becky

Carte d'identité
Ma santé:
100/100  (100/100)
Situation Actuelle:
Mes amis, mes amours, mes emmerdes:
MessageSujet: Re: Il était une fois.... il y a longtemps (Becky) 7th Juillet 2017, 08:47

Après m'être battu avec elle et avoir été si près d'elle pour voir cette lueur que j'avais tant aimé il y a des mois, des siècles en fait. Je m'étais relever en reprenant mon air froid et distant alors qu'elle me répondait tout aussi sèchement bah rien à faire, elle devra s'y faire que j'étais son mentor et non plus un mec comme ça qui traînait au club. Je devais faire d'elle la parfaite tueuse à gage du club. Donc quand elle me demanda le programme de la journée j'ouvris ma mallette sans plus de façon et lui fit signe d'approcher comme elle me disait qu'il fallait en finir. En réponse a son commentaire je haussai un sourcil et lui flanquai un petit fusil discret et léger. J'attendis qu'elle se place mais comme elle arrivait à rien je poussai un grognement et me plaçai derrière elle me collant à elle et plaçai ses doigts et ses mains. Ce fut une fois fait que je sentis la chaleur de son corps contre mon torse que je réalisai qu'il n'y avait pas d'espace entre nous. Je lui expliquai les diverses pièces du fusil et en glissant une jambe entre les siennes je plaçai ses pieds. Lentement elle-même énuméra une nouvelle fois les pièces et juste le son de sa voix fit bondir mon coeur. Plus lent comme si elle tentait elle aussi de se contrôler.

- Oui le chargeur. Autre chose...

Je glissai mes mains sur ses bras pour les tendre et une fois fait je plaçai mes mains à ses coudes. Les laissant là.

- Bloque tes coudes, ça aidera à ce que tu ne te blesse pas avec le recul. Il est pas énorme sur celui-ci mais il en a un quand même. Ensuite tu ferme un oeil. Tu vois la cible là essai de viser au centre.

Je la laissai se placer finissant par me pencher sur son épaule ses cheveux me chatouillant les joues.

- Attends... doucement je la replaçai, là tu devrais l'avoir. Vas-y.

Je me reculai doucement pour lui donner l'espace necessaire pour qu'elle puisse faire se qu'elle voulait. Mon coeur battait à cent à l'heure. Je fermai les yeux quelques secondes pour reprendre sur moi. Je savais moi ce qui se cachait sous ses habits, je savais le goût de ses lèvres également.

_________________

   
Sweet Love.
Nymphadora Tonks ☽Into my darkness you come, you become my light and my sunshine. If I lose you I'm dying
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Becky Reeves
Criminality

Résumé de ma vie :


Féminin Aventures vécues : 788
Age : 39
Logement : Vit dans une Maison dans l’Avenue C avec John Hunter Malone
Emploi/étude : Tueuse à gage
Situation Amoureuse : Compliquer

Carte d'identité
Ma santé:
100/100  (100/100)
Situation Actuelle:
Mes amis, mes amours, mes emmerdes:
MessageSujet: Re: Il était une fois.... il y a longtemps (Becky) 7th Juillet 2017, 18:22

Je tentais de me concentrer sur se qu'il disait et non sur la chaleur de son torse contre mon dos. Je ne devais pas me laisser déconcentrer par con ton de voix qui avait changer, n'y par ses mains sur les miennes, n'y par le souvenir de ce qu'il y avait sous son t-shirt. Tentant de garder la tête froide et de ne pas céder je répétait doucement ce qu'il m'avait dit. La journée allait être très longue et très difficile si on continuait comme sa...

Ses mains vinrent glisser le long e mes bras pour venir bloquer mes coudes, et sa voix se fit à nouveau entendre. Je fermai les yeux quelques secondes afin de me concentrer sur ce que je faisais et non sur ce se que j'avais envi de faire puis me plaçai pour tirer. Lorsqu'il vint se pencher sur mon épaule, mon coeur manqua un battement. Je le laissai me replacer en retenant ma respiration puis alors qu'il se recula je m'apprêtai à tirer sur la cible. L'image de l'homme que j'avais descendu quelques semaines plutôt me revint en mémoire et je du cligner des yeux à plusieurs reprise pour le chasser de mon esprit. Je fini par appuyer sur la gâchette et sursautai lorsque le coup partie. Merde... J'étais loin d'avoir atteint la cible, mais au moins j'avais réussi à appuyer sur la détente. La suite devrait être moins pénible, maintenant que je voyais que c'était beaucoup moins pire qu'avec le flingue de mon père. Je respirai profondément tentant de me calmer et me replaçai, oubliant mes pieds. Oui bon peut être un peu exprès. Je voulais le sentir près de moi à nouveau, sentir encore sa chaleur dans mon dos. Je savais que c'était jouer avec le feu et que je risquait de m'y bruler, mais je ne pouvait pas y résister.

_________________
Becky
La princesse et son loup contre le monde. - blackheart & crédits.  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
John Hunter Malone
Criminality

Parti politique : Aucun
Résumé de ma vie :

My complicated love

Masculin Aventures vécues : 799
Age : 45
Logement : Vit dans une Maison dans l’Avenue C avec Becky Reeves
Emploi/étude : Proprio de resto/ Tueur à gages
Situation Amoureuse : Avec ma princesse Becky

Carte d'identité
Ma santé:
100/100  (100/100)
Situation Actuelle:
Mes amis, mes amours, mes emmerdes:
MessageSujet: Re: Il était une fois.... il y a longtemps (Becky) 7th Juillet 2017, 18:44

Collé à elle je lui parlais doucement énumérant les partie de son fusil, plaçant mes mains, ses doigts. Le contact de sa peau autrement qu'en combat. Sentir une nouvelle fois le satin de sa peau sous mes doigt me faisait bondir le coeur. Je glissai lentement mes mains sur ses bras pour les tendre pour les glisser sur ses coudes pour les bloquer lui expliquant que ceci éviterait qu'elle se blesse avec le recul. Après avoir placé ses pieds et vérifier qu'elle vise bien je me reculai en fermant les yeux quelques secondes tentant de reprendre sur moi et ainsi lui donner l'espace nécessaire pour qu'elle puisse viser à son aise. J'attendis donc qu'elle fasse se que j'attendais d'elle. Je me doutais qu'elle avait des image pas trop plaisante j'avais vu le canon trembler légèrement me faisant froncer des sourcils. BOn elle manqua la cible mais au moins elle avait tiré.

- Ça va pas grave, on recommence Lutine.

Bon la position c'était pas ça encore. Je retournai derrière elle et d'un coup de soulier je cognai sur son pied pour qu'elle se replace. C'était plus fort que moi j'aurais pu simplement rester derrière et lui dire de se replacer mais... je ne sais pas d'avoir vu le ravissement dans ses yeux la veille avait fait fondre un truc en moi que j'avais de la difficulté à lutter présentement.

- Attends je vais t'aider. Voilà on tends les bras, bloque tes coudes... vise bien...

Je replaçai son fusil comme il faut encore penché sur son épaule. je ne me relevai pas tout de suite lui parlant doucement tout près de son oreille.

- Concentre-toi, il est mort. Dans un contrat pense toujours que c'est toi ou c'est lui. Essaie encore de viser le centre.

Je me relevai lentement ses cheveux chatouillant mon visage et je me reculai lentement main mains glissant sur ses épaules.

_________________

   
Sweet Love.
Nymphadora Tonks ☽Into my darkness you come, you become my light and my sunshine. If I lose you I'm dying
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Becky Reeves
Criminality

Résumé de ma vie :


Féminin Aventures vécues : 788
Age : 39
Logement : Vit dans une Maison dans l’Avenue C avec John Hunter Malone
Emploi/étude : Tueuse à gage
Situation Amoureuse : Compliquer

Carte d'identité
Ma santé:
100/100  (100/100)
Situation Actuelle:
Mes amis, mes amours, mes emmerdes:
MessageSujet: Re: Il était une fois.... il y a longtemps (Becky) 7th Juillet 2017, 19:31

Bon, tirer n'avait pas été aussi pénible que ce que je pensais, même si j'avais sursauté. Il ne me restait plus maintenant qu'à le refaire, mais sans revoir le type, sans trembler et sans sursauter. Je me replaçai après avoir calmé ma respiration, mais en laissant mes pieds mal placé. Je voulais le sentir à nouveau contre mon dos, sentir sa chaleur m'envelopper. Ce qui ne tarda pas d'ailleurs à arriver. Mon coeur repartie au grand galop, ma respiration devenant un peut plus rapide alors qu'il me replaçait et se penchait à nouveau sur mon épaule. Sa voix à mon oreille fit accélérer un peut plus mon rythme cardiaque. Je du me retenir à grand peine de ne pas marmoner lorsqu'il me dit de me concentrer. Plus facile à dire qu'à faire avec lui collé à moi et l'irésistible envie de me retourner et d'aller rechercher ses lèvres si tentente dont je me rappelais parfaitement le goût, la douceur et la fougue dont elles pouvaient faire preuve selon son bon vouloir. Je le laissai se reculer serrant les dents lorsque ses mains glissèrent sur mes épaules, avant de tier. Je ne devais plus le laisser me toucher... Plus comme sa du moins, sa troublait beaucoup trop ma concentration. J'atteignie la cible, mais à l'extrème droite.

Je me replaçai pour tirer à nouveau, mais rabaissai mon arme. J'y arriverai jamais pas avec tout ce que j'avais en tête. Le coeur battant je me retournai pour planter mon regard dans le sien, après avoir remis le cran de sureté. Je n'arriverai jamais à me concentrer si je ne fais rien. Sans quitter son regard, je m'approchai de lui et me mis sur la pointe des pieds pour aller chercher ses lèvres qui me tentaient depuis maintenant trop longtemps, ma main libre allant se poser sur son torse.


_________________
Becky
La princesse et son loup contre le monde. - blackheart & crédits.  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Il était une fois.... il y a longtemps (Becky)

Revenir en haut Aller en bas

Il était une fois.... il y a longtemps (Becky)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 3 sur 18Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4 ... 10 ... 18  Suivant

Sujets similaires

-
» Il était une fois... Carrefour!
» Il était une fois Sophie la girafe
» Il était une fois la légion [DVDRiP]Guerre
» Il était une fois, une jeune fille nommée Katharina....
» Il était une fois... La petite souris

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
New York City Police Department :: NEW YORK :: Réalité Alternative :: ● Aujourd’hui mais c'est autrement-