New York City Police Department


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

Il était une fois.... il y a longtemps (Becky)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1 ... 7 ... 10, 11, 12, 13, 14  Suivant
AuteurMessage
avatar
Becky Reeves
Criminality

Résumé de ma vie :


Féminin Aventures vécues : 716
Age : 39
Logement : Vit dans une Maison dans l’Avenue C avec John Hunter Malone
Emploi/étude : Tueuse à gage
Situation Amoureuse : Compliquer

Carte d'identité
Ma santé:
100/100  (100/100)
Situation Actuelle:
Mes amis, mes amours, mes emmerdes:
MessageSujet: Re: Il était une fois.... il y a longtemps (Becky) 31st Août 2017, 03:59


_________________
Becky
La princesse et son loup contre le monde. - blackheart & crédits.  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
John Hunter Malone
Criminality

Parti politique : Aucun
Résumé de ma vie :

My complicated love

Masculin Aventures vécues : 726
Age : 45
Logement : Vit dans une Maison dans l’Avenue C avec Becky Reeves
Emploi/étude : Proprio de resto/ Tueur à gages
Situation Amoureuse : Avec ma princesse Becky

Carte d'identité
Ma santé:
100/100  (100/100)
Situation Actuelle:
Mes amis, mes amours, mes emmerdes:
MessageSujet: Re: Il était une fois.... il y a longtemps (Becky) 31st Août 2017, 05:01


_________________

   
Sweet Love.
Nymphadora Tonks ☽Into my darkness you come, you become my light and my sunshine. If I lose you I'm dying
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Becky Reeves
Criminality

Résumé de ma vie :


Féminin Aventures vécues : 716
Age : 39
Logement : Vit dans une Maison dans l’Avenue C avec John Hunter Malone
Emploi/étude : Tueuse à gage
Situation Amoureuse : Compliquer

Carte d'identité
Ma santé:
100/100  (100/100)
Situation Actuelle:
Mes amis, mes amours, mes emmerdes:
MessageSujet: Re: Il était une fois.... il y a longtemps (Becky) 31st Août 2017, 06:14


_________________
Becky
La princesse et son loup contre le monde. - blackheart & crédits.  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
John Hunter Malone
Criminality

Parti politique : Aucun
Résumé de ma vie :

My complicated love

Masculin Aventures vécues : 726
Age : 45
Logement : Vit dans une Maison dans l’Avenue C avec Becky Reeves
Emploi/étude : Proprio de resto/ Tueur à gages
Situation Amoureuse : Avec ma princesse Becky

Carte d'identité
Ma santé:
100/100  (100/100)
Situation Actuelle:
Mes amis, mes amours, mes emmerdes:
MessageSujet: Re: Il était une fois.... il y a longtemps (Becky) 31st Août 2017, 06:44


_________________

   
Sweet Love.
Nymphadora Tonks ☽Into my darkness you come, you become my light and my sunshine. If I lose you I'm dying
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Becky Reeves
Criminality

Résumé de ma vie :


Féminin Aventures vécues : 716
Age : 39
Logement : Vit dans une Maison dans l’Avenue C avec John Hunter Malone
Emploi/étude : Tueuse à gage
Situation Amoureuse : Compliquer

Carte d'identité
Ma santé:
100/100  (100/100)
Situation Actuelle:
Mes amis, mes amours, mes emmerdes:
MessageSujet: Re: Il était une fois.... il y a longtemps (Becky) 1st Septembre 2017, 21:03


_________________
Becky
La princesse et son loup contre le monde. - blackheart & crédits.  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
John Hunter Malone
Criminality

Parti politique : Aucun
Résumé de ma vie :

My complicated love

Masculin Aventures vécues : 726
Age : 45
Logement : Vit dans une Maison dans l’Avenue C avec Becky Reeves
Emploi/étude : Proprio de resto/ Tueur à gages
Situation Amoureuse : Avec ma princesse Becky

Carte d'identité
Ma santé:
100/100  (100/100)
Situation Actuelle:
Mes amis, mes amours, mes emmerdes:
MessageSujet: Re: Il était une fois.... il y a longtemps (Becky) 1st Septembre 2017, 21:55

C'était la rencontre de deux corps, de deux âmes, de deux solitudes en fait à qui le temps leur avait paru tellement long. C'était simplement l'union de deux personnes qui taisaient ce qu'ils ressentaient vraiment un pour l'autre, dans mon cas du moins. Je ne pouvais pas être avec Becky, simplement parce que nous ne serions jamais en paix mais également parce que je ne pouvais pas l'arracher à son monde simplement parce que je la voulais avec moi. De toute façon on finirait par s'arracher les yeux. Donc une fois le firmament des plaisirs atteint et que lentement nous redescendions je lui dis simplement que je ne m'attendais pas à un tel retour. Sa réponse me fit hausser un sourcil où une lueur taquine dansa dans mon regard noir.

- Alors j'y repenserais quand je reviendrais.

Je la laissai là sur moi mon regard se perdant dans le sien quand elle me demanda quand je retournai à Los Angeles et bien sûr comment nous nous y rendions. Ah bah pour un retour sur terre c'était tout un retour! Je me calai dans les oreillers le bout de mes doigts remontant sur elle pour aller dessiner le creux de sa colonne.

- On peut prendre notre temps rien ne me presse pour l'instant.

Je remontais son dos pour glisser sur ses bras mes yeux dans les siens profitant pour détailler la couleur de ses yeux ou cet éclat doré que je voyais dans son regard.

- J'ai pas envie de parler de ça maintenant. Si on reprenait là ou on était rendu....dis-je au creux de son oreille.

J'étais mort, épuisé! Disons que... nous avions bien fait comprendre à l'autre combien le temps avait été long, pénible et surtout comment nous voulions nous voir seuls. Je m'étais endormi dans son dos le nez dans son cou un bras entourant sa taille. Simplement sentir la chaleur de son petit corps contre le mien avait suffit à ce que je passe une bonne nuit. Moi qui était d'habitude lève-tôt je n'ouvris même pas un oeil quand le soleil se leva. Bien enroulé dans les couvertures je ne voulais pas nécessairement bouger de là car pour une fois j'avais eu un sommeil paisible, sans cauchemars qui me reprenait des heures à me rendormir. Je ne sus qu'elle heure il était mais quand j'ouvris les yeux je la vis là à côté de moi. Dieu qu'elle était belle quand elle dormait! Bon éveillé aussi mais en dormant aussi elle était belle. Je tassai une mèche de son front et doucement je bécotai un bout de bras, le rond de son épaule pour arrivé à ses lèvres douces que je pris doucement.

- Hé la belle au bois dormant?

Je continuai de faire courir mes lèvres doucement sur ses joues jusqu'à ce qu'elle ouvre les yeux.

- Alors on fait la paresseuse?

_________________

   
Sweet Love.
Nymphadora Tonks ☽Into my darkness you come, you become my light and my sunshine. If I lose you I'm dying
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Becky Reeves
Criminality

Résumé de ma vie :


Féminin Aventures vécues : 716
Age : 39
Logement : Vit dans une Maison dans l’Avenue C avec John Hunter Malone
Emploi/étude : Tueuse à gage
Situation Amoureuse : Compliquer

Carte d'identité
Ma santé:
100/100  (100/100)
Situation Actuelle:
Mes amis, mes amours, mes emmerdes:
MessageSujet: Re: Il était une fois.... il y a longtemps (Becky) 1st Septembre 2017, 23:01

Une fois redescendu du petit nuage ou il m'avait envoyé, je lui dit que la porte de mon sanctuaire lui serait toujours ouverte pour un retour en règle comme celui là. Je fis un petit sourire à sa réponse. Il y a une clef dans le tiroir de la commode près de la porte, pense à la prendre en partant. Perdue dans son regard, je fini par lui parler de son retour, et que vue que je devais m'y rendre le chemin serait plus plaisant avec certains arrêts... Ses doigts recommençant à parcourir mon dos, venant descendre sur mes bras alors qu'il me répondait vouloir prendre son temps, me fit relever un sourcils. Ses lèvres venant ensuite murmurer à mon oreille, fit repartir mon coeur au galop.

Nous nous étions ennuyé l'un de l'autre, et nous nous étions fait un devoir de nous le montrer. À bout de force j'avais fini par m'endormir dos à lui son bras m'encerclant. Je dormis d'un sommeil profond et pour une fois, paisible. Je fus réveillé par des baiser parcourant doucement ma peau. Ses lèvres finirent par venir capturer les miennes doucement avant de partir à la découverte de mes joues. Battant des paupières, je lui fis un petit sourire. Ses pas de ma faute, tu m'as complètement épuisée. J'allai cherchai ses lèvres dans un doux baiser avant de plonger mon regard dans le sien. Est ce qu'il est tard? Voulais tu faire quelques choses de spécial aujourd'hui. Une lueur malicieuse passa dans mon regard, mais malheureusement la sonnerie de mon téléphone vint tout gâcher. Je poussai un soupire avant de tendre la main pour attraper mon portable. Il semblerait que la belle au bois dormant ne se soit transformé en Cendrillon et que minuit vient de sonner.... Je le regardai tristement avant de décrocher. Salut papa. ... D'accord. ... Oui, pas de problème je serai là. ... Oui je lui fais le message. ... À ce soir. ... Au fait, merci papa. ... Je t'embrasse. Je raccrochai et regardai John quelques secondes. Mon père veut nous voir ce soir, pour un contrat chacun. Je lui fis un petit sourire en coin. Minuit n'est donc pas encore sonné pour Cendrillon.

_________________
Becky
La princesse et son loup contre le monde. - blackheart & crédits.  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
John Hunter Malone
Criminality

Parti politique : Aucun
Résumé de ma vie :

My complicated love

Masculin Aventures vécues : 726
Age : 45
Logement : Vit dans une Maison dans l’Avenue C avec Becky Reeves
Emploi/étude : Proprio de resto/ Tueur à gages
Situation Amoureuse : Avec ma princesse Becky

Carte d'identité
Ma santé:
100/100  (100/100)
Situation Actuelle:
Mes amis, mes amours, mes emmerdes:
MessageSujet: Re: Il était une fois.... il y a longtemps (Becky) 2nd Septembre 2017, 03:15

Je réveillai la jeune femme doucement un peu perdu hors du temps et de l'espace. Je parcourrai sa peau de mes lèvres attendant qu'elle réveille quand je lui dit qu'elle faisait la paresseuse. Je remontai mon regard vers elle où une lueur moqueuse dansa dans ceux-ci. Je pense qu'on c'était épuiser l'un l'autre. Mais bon son absence malgré les signe ici et là les contrats à mon intention, ce n'était pas ELLE qui était là mais... ok je devais au moins me l'avouer à moi, ça me flattait qu'elle fasse ça.

- Disons qu'il est plus tard que les entraînements. Puis pour ce qui est de faire quelque chose...

Je retournai embrasser son cou descendant sur son épaule et je ne m'arrêtais pas plus quand le téléphone sonnait et ce même si elle étirait la main pour répondre. Je ne fis que relever mon regard vers elle goûtant sa peau encore chaude. Pendant qu'elle parlait je continuai ma douce descente mais arrêtai en relevant la tête en entendant qu'elle me ferait le message. Je poussai un soupir en fermant les yeux. Je me relevai sur un coude l'envie partie et attendit. Quand elle me fit le message je hochai la tête simplement en me recouchant sur le dos fixant le plafond. Ouais bien... notre petit cocon loin du monde venait d'éclater juste avec cet appel. Cependant quand elle me parla je haussai un sourcil et la tirai du lit pour aller nous laver.


Ce fut une journée disons-le parfaite. Simplement elle et moi et rien entre nous pour une fois. Mais notre réalité nous rattrapai et nous devions retourner au club. Nous refaisions le chemin inverse moi dans mes pensées,elle dans les siennes je suppose. Mon air froid, distant sur le visage et nous arrivions au club. Je coupai le contact et tournai un regard vers elle. Je ne voulais pas de ce contrat parce que je ne savais pas dans combien de temps nous nous reverrions. Sans un mot je fini par sortir avec elle la laissant passer devant sous les salutations du chef qui nous fis passer dans le bureau. D'un signe de la main il nous fit signe de nous asseoir se que je fis docilement mon regard noir sur le chef. Il expliqua le contrat à Becky, ou elle devait aller et quand j'entendis ça je le cachai mais mon coeur s'arrêta un instant. Alors je n'avais pas tort... nous serions encore séparer pour un moment.

- Hunter, mon garçon, j'ai un contrat pour toi aussi. Tu te rappelle notre conversation d'hier?

- Bien sûr.

- Bien j'ai un contrat de torture pour toi. Ce petit salopard a tenté de nous voler de la marchandise. Je veux savoir pour qui il travaille, qui sont ses complices enfin tu sais ce que je veux savoir.


Je pris la photo du gamin qui devait avoir milieu vingtaine. Ça devait être un qui tentait de monter les échelons d'une bande rivale à voir son air. Je relevai le regard vers le chef.

- Tu sais où il se trouve j'imagine.

- À cette heure il doit être au gym, il y reste au moins deux heures.

- Parfait. Je te rapporte ce que tu demande. Tu connais mes honoraires.

- Aussitôt que j'ai ce que je veux mon garçon. En gros... soit à la hauteur de ton nom Hunter. [/b

Je hochai de la tête et me levai en attachant mon veston. Quand tout fut terminé je sorti du bureau suivis de la rouquine et je me tournai vers elle en prenant une inspiration. Je sais que je ne pouvais m'adonner à aucune "expression" de ce que nous faisions seuls de peur d'avoir un contrat sur me propre tête.

[b]- Soit prudente Lutine. Quand tout es terminé on se donne rendez-vous à ton sanctuaire. Ça te va?


Je la regardai mais pour la première fois depuis longtemps, j'avais peur pour elle. J'étais inquiet mais je le cachai simplement pour ne pas qu'elle croit qu'elle en était incapable. Elle était bonne, parfaite... enfin tant qu'elle ne tentait pas de m'impressionner. Sinon seule elle devait être parfaite simplement sinon elle ne serait pas debout devant moi.

_________________

   
Sweet Love.
Nymphadora Tonks ☽Into my darkness you come, you become my light and my sunshine. If I lose you I'm dying
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Becky Reeves
Criminality

Résumé de ma vie :


Féminin Aventures vécues : 716
Age : 39
Logement : Vit dans une Maison dans l’Avenue C avec John Hunter Malone
Emploi/étude : Tueuse à gage
Situation Amoureuse : Compliquer

Carte d'identité
Ma santé:
100/100  (100/100)
Situation Actuelle:
Mes amis, mes amours, mes emmerdes:
MessageSujet: Re: Il était une fois.... il y a longtemps (Becky) 2nd Septembre 2017, 23:07

Mon réveil fut des plus délicieux. Ses lèvres parcourant ma peau, avant de venir chercher mes lèvres et de retourner à la découverte de ma peau, me faisait frissonner avant même d'avoir les yeux ouvert. Je répondis au téléphone lorsque celui-ci sonna simplement par respect pour mon père, après tout c'était lui qui nous avait permis de nous évader l'instant d'une nuit et ne pas lui répondre aurait été un manque de respect pour lui. Les lèvres de John glissaient doucement sur ma peau alors que je parlais à mon père, me faisant abréger la conversation au maximum, ayant plus que hâte de retourner à quelque chose de plus intéressant. Voulant faire revenir cette envi qui c'était éteint en lui lorsque je lui avait fait le message, je lui fis comprendre, un sourire en coin, qu'il nous restait encore une certain temps avant qu'il ne m'attrape et ne me tire du lit pour aller nous laver.

La journée fut merveilleuse, juste nous deux, profitant du temps qui nous était accordé, ne sachant pas quand reviendrait cette pause de la vie réelle. Le retour ce fit en silence, chacun dans nos pensés, le regard fixé sur l'horion, je me préparais mentalement à ce que nous soyons à nouveau séparé. Cependant, cette fois, nous avions deux endroits ou nous retrouver. Deux endroits ou seuls les murs avaient été témoins de ce qu'il y avait entre nous deux. Une fois arrivé à destination, notre regard se croisa et je dus me battre contre moi même pour ne pas lui dire de faire demi tour. À nouveau, l'idée de nous faire disparaître me passa par la tête une fraction de seconde, mais je me dépêchai de la repousser. Trop dangereux pour nous deux, et la seule fois ou vraiment j'étais prête à le faire, nous avions été séparé. Finissant par descendre de voiture, je passai devant lui pour entre dans le club. La tête haute, ignorant les regards de toutes sortes braqué sur nous, je souris à mon père et entrai dans son bureau. Ma princesse, j'ai quelque chose pour toi, mais je ne sais pas si tu vas accepter... Fronçant les sourcils je le regardai attendant la suite. Je sais que tu l'aimais bien et ses malheureusement le risque avec les nouveaux... Je poussai un soupire. Tu veux bien arrêter de tourner autour du pot et en venir aux faits s'il te plait? C'est Marty, il n'a pas su se contente du job de mécano et a pris plusieurs dose d'héroïne et de l'argent au club et à foutu le camps. Il s'est enfuis en direction de Miami, j'ai quelques personnes sur le coup pour aider à le trouver donc part dès ce soir et on te guidera pour le rattraper. Je sais que depuis ton retour tu as passé du temps avec lui et que tu l'aimais bien... Crois tu être en mesure de le faire princesse? Il a trahis le club papa, et ce n'est pas par ce que je fais de la mécano avec quelqu'un et que l'on parle de bécane que je l'aimes bien. Étrangement, je me sentais mal de parler de ça devant John. Soupirant, je regardai mon père  dans les yeux. Tu peux considérer ça comme déjà réglé. Il à combien de temps d'avance? Il est partir hier soir et est dans un hôtel entre ici et Miami. Très bien, je vais partir le plus rapidement alors. Après un hochement de tête, mon père tourna son attention sur John. Je serrai les dents en l'entendant parler, mais me concentrai à me préparer mentalement à traquer. Une fois que les deux hommes eurent terminé de parler, je suivie John et une fois sortie du bureau je le regardai me retenant de ne pas aller chercher ses lèvres, de peur d'être vue et que ça le mette en danger. Ils avaient beau ne pas être totalement abrutit et savoir que nous avions passer la nuit ensemble, ici ce n'était pas pareil. Je suis toujours prudente. On se retrouve là bas. Je lui fis un dernier sourire avant de me diriger vers ma chambre pour aller me préparer. Une heure plus tard, je grimpais sur ma moto et prenais la route vers Miami.    

Trois putins de jours, que j'étais sur la route et que je me faisais balader d'une ville à l'autre par ce type. Trois longues journées ou à chaque fois que je croyais l'avoir il disparaissait juste avant mon arrivé. J'en avais plus que marre et j'avais plus que hâte d'aller rejoindre John. Enfin j'avais fini par lui mettre le grappin dessus et planquer devant sa chambre d'hôtel, j'attendais que la jeune fille avec qui il s'amusait sorte de la chambre. Comme la fille sortait enfin, mon téléphone vibra dans ma poche. L'ignorant complètement, j'entrai dans la chambre et en ressortie dix minutes plu tard, le travail fait et les preuves pouvant m'incriminé effacé. Mon téléphone vibra pour la septième fois depuis mon entré dans la chambre. Fronçant les sourcils, je regardai le numéro et répondis. J'espère que ses important! Princesse oublie le contrat et reviens ici. Heu... Trop tard, je viens tout juste de terminer le travail. Et bien alors reviens et dépêche toi! Qu'est ce qui se passe papa? Un silence de quelques secondes ce fit au bout de la ligne avant que mon père ne pousse un soupire. On à peut être fait une connerie... Hunter est disparut.

_________________
Becky
La princesse et son loup contre le monde. - blackheart & crédits.  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
John Hunter Malone
Criminality

Parti politique : Aucun
Résumé de ma vie :

My complicated love

Masculin Aventures vécues : 726
Age : 45
Logement : Vit dans une Maison dans l’Avenue C avec Becky Reeves
Emploi/étude : Proprio de resto/ Tueur à gages
Situation Amoureuse : Avec ma princesse Becky

Carte d'identité
Ma santé:
100/100  (100/100)
Situation Actuelle:
Mes amis, mes amours, mes emmerdes:
MessageSujet: Re: Il était une fois.... il y a longtemps (Becky) 3rd Septembre 2017, 00:40

Je ne voulais pas quitter ce petit endroit qui nous permettait de nous revoir, de parler... enfin si on peut dire ça comme ça. Cependant je ne pouvais pas non plus la retenir, elle appartenait au club et Ironhorse voulais me voir donc après une douche avec elle disons.... assez longue et agréable nous avions fait le chemin au club silencieux tout les deux pensant probablement à cette séparation future. Donc une fois arrivé et un dernier regard échanger je la fit passer devant moi avant que nous entrions dans le bureau sous le regard lourd qui nous suivaient. Une fois assis il parla à Becky d'un jeune qui avait trahi le club. Quand il dit qu'elle l'aimait bien j'avalai difficilement étrangement je n'aimais pas ça, pas du tout même, mais je le cachai simplement. Miami... elle devrait aller à Miami on était pas près de se voir. Mais bon au pire j'irais l'Attendre à sa maisonnette la clé était dans la poche de mon veston. Quand il me parla pour mon contrat j'acquiesçai demanda les informations nécessaire. Ainsi ma propre traque commençait aussitôt mon instinct de prédateur prit le dessus. Une fois sorti ce fut une torture de ne pas l'embrasser ou même prendre sa main pour lui dire d'être prudente. Ainsi une fois le tout terminé on se rejoignait là-bas et ensuite direction L.A.

J'avais réussi à attraper le jeune homme discrètement et l'amener à un bunker et lui faire la torture demandé. Je ne le pensais pas si coriace, il voulait vraiment intégrer cette bande de motard rivale. Parfait on ferait juste augmenter la cadence ou la douleur de toute façon, j'étais connu pour ça. À la fin de la journée il me disait déjà tout ce que je voulais savoir, bon bien... je serais plus tôt arrivé alors. Une fois ce petit connard éliminé je ramassai mes preuves, mes outils et le corps quand j'entendis la porte ouvrir à la volée et sept hommes entrer en me nommant d'un simple "Hunter!" À peine debout en les regardant j'étais dans les vapes. Je me réveillai ligoté sur une chaise les mains derrière mon dos. La vue d'abord flou je clignai quelques fois des yeux en secouant la tête.

- Tiens tiens... Le grand Hunter Malone se réveille.

Je relevai un regard noir sur eux. Sept hommes se trouvais devant moi l'oeil mauvais, vengeur.

- Tu te rappelle de Sean? Tu n'aurais pas dû Hunter. Il paraît que tu aimes torturer... et si on te faisait goûter ta propre médecine?

- Tu es mieux de tuer sinon je le ferais moi-même..


J'encaissais les coups pendant... combien de temps? Je ne le savais plus exactement. J'avais tenter de foncer sur eux mais ils m'avaient éclater le genou gauche m'arrachant un cri. Je tentais de nombreuse fois de me défaire de mes liens mais peine perdu mes poignet étaient sûrement au sang d'avoir essayer et bande de salopard ils se relayaient. Un partie allait dormir pendant que l'autre venait me rouer de coups, me brûler, me taillader en gros je dormais que très peu perdant connaissance souvent. J'allais certainement crever ici. Il avait éclater mon téléphone quand ils le trouvèrent donc personne ne pourrait me joindre. J'eus une pensée pour Becky qui devrait se faire un sang d'encre de ne pas me voir arriver. Elle croirait que j'avais fuis encore. J'avais la lèvre enflé, le nez cassé un oeil au beurre noir et plus ça allait moins je voyais. J'étais épuisé que les seuls sons qui sortait de ma bouche fut des cri de douleur quand il me touchait. J'avais en quelque sorte capitulé, je n'avais plus de force et je devais me rendre à cette fatalité, ils allaient m'exploser la tête ici.

Pendant trois jours j'ai enduré en tentant de me défendre pour mieux avoir un coup par la suite. Je ne savais plus où j'avais mal. J'étais fatigué, blessé et je ne voulais qu'une chose dormir. Je ne savais même pas quelle partie de la journée on était tellement ils prenait un plaisir malsain à me torturer. Qui m'avait envoyer torturer leur pseudo pote, pourquoi je l'avais fait... je ne pliais pas préférant mourir que de donner le nom de mon employeur. Mentalement je m'excusai auprès de Becky qui... bien ne me reverrais pas c'était clair. La tête tomba mollement sur mon torse puisque j'avais "droit" à une pause mais entre les bribes de ma conscience j'entendis.

- Ouais on va se reposer, il ne nous diras rien. On en fini ce soir. Ça passera un message qu'on ne s'attaque pas à notre bande.

Je relevai un regard sur eux... enfin l'oeil qui n'était pas enflé, me disant que je devais me sortir d'ici mais comment j'étais trop faible. La tête me retomba sur le torse et mon oeil se ferma espérant que je serais mort avant qu'ils ne se décident.

_________________

   
Sweet Love.
Nymphadora Tonks ☽Into my darkness you come, you become my light and my sunshine. If I lose you I'm dying
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Becky Reeves
Criminality

Résumé de ma vie :


Féminin Aventures vécues : 716
Age : 39
Logement : Vit dans une Maison dans l’Avenue C avec John Hunter Malone
Emploi/étude : Tueuse à gage
Situation Amoureuse : Compliquer

Carte d'identité
Ma santé:
100/100  (100/100)
Situation Actuelle:
Mes amis, mes amours, mes emmerdes:
MessageSujet: Re: Il était une fois.... il y a longtemps (Becky) 3rd Septembre 2017, 02:14

On à peut être fait une connerie.... Hunter est disparut. J'étais figée près de ma moto, la respiration coupé. Disparut? Lui? Explique! Mon ton avait été sec, seul mot que j'avais été capable de prononcer. On a sous estimé le club adverse. Hunter n'est pas revenue de son contrat... Je gardai le silence sonné. Puis je fronçai les sourcils. Comment ça, sous estimé? Tu es en train de me dire que vous l'avez envoyez là bas, sans vous être vraiment renseigné sur le fameux club... Ses ça? J'ai bien compris? Princesse écoute... Non toi tu m'écoute! trouve moi un membre de se club et fou le moi dans le bunker en arrière et trouvez moi une bagnole. Vous avez deux heures. Raccrochant, je partis en trombe. Par chance l'autre idiot que je pourchassais était revenue vers Waco, j'étais quand même à une bonne distance, mais je savais que je pouvais faire ce trajet dans le temps donné. Jamais je n'avais fait un trajet aussi rapidement et pourtant il me parut interminable. Lorsque j'entrai dans le club, la porte ouvrant à la volée, je vis tous les regards baisser. Vous avez fait ce que j'ai demandé? Je vis mon père hocher la tête et Will avancer d'un pas. Tu veux que je m'occupe de faire parler le type, il est... Énorme disons et tu as dit toi même que... NON! Vous avez fait assez de conneries, je me charge du reste! Je sortie, Will et certains gars sur mes talons, et filai jusqu'au bunker ou j'entrai en fermant la porte au nez des gars. Tu as le choix mon gars, tu me dit ou ils l'ont emmené et sa se termine ici ou alors même l'enfer te paraitra un paradis dans les prochaines minutes. Je vis un sourire narquois apparaitre sur le géant ligoter à une chaise. Parfait! Deux heures et plusieurs hurlement plus tard, je terminais le gars d'une balle et sortais du Bunker. Sans un regard pour personne, je me dirigeai vers la réserve d'arme et en pris autant que je pouvais dont un fusil de précision silencieux. Princesse, tu veux combien de gars avec toi? Je me tournai vers Will et éclatai d'un rire sarcastique. J'y vais seule! Vous allez me faire repérer en une minute. Byck merde! Tu vas aller te aire tuer pour lui? T'es sérieuse là? Tu sais même pas s'il est encore en vie? Je m'approchai de lui et me plantai à quelque centimètres de son visage. Sa ferait ton affaire au fon non? Toi qui cherche tellement à me tenir loin de lui, mais tu es mieux de prier qu'il soit sain et sauf, car dans le cas contraire je reviens ici et je vous descend tous un par un, toi le premier Will. Ma voix n'avait été qu'un murmure tellement j'étais folle de rage, mais je savais bien qu'il m'avait très bien compris. Passant à côté de lui, je sortie de la salle et pris la clef que mon père me tendait. Un coupé sport rouge, ça te va? J'hochai la tête et sortie. Balançant les armes dans le coffre, je partie en trombe vers l'endroit indiqué par le colosse avant qu'il ne meurt.

J'arrivai le soleil commençait à descendre à l'horizon. J'allai tout d'abord faire un tour à pied histoire de repérer les lieux. Mon coeur rata un battement lorsque je vis John sur la chaise. Je dus me retenir de ne pas courir vers lui, le regardant je tentai de me contrôler et de garder la tête froide. Je devais d'abord éliminer la vermine. J'allai chercher le fusil d'appoint et trouvai un endroit dans les hauteur pour m'installer. M'obligeant à ne pas regarder John, je me concentrai à tirer un à un les dormeurs. Ne restant plus que deux types je descendis et m'approchai le plus possible. Ils avaient recommencé à frapper John et semblaient cette fois vouloir en finir avec lui. Hey les gars! Je peux jouer moi aussi? Surpris les deux c'étaient redressé et figé, me regardant bêtement. Rapidement je lançai un couteaux dans la gorge de un et m'approchai de celui qui m'avait parut le chef. Il me regarda, surpris, marcher d'un pas rapide sur lui. Tes qui toi? À quelques pas de lui, je plantai mon regard brillant de fureur. Simplement une fille qu'il ne faut pas contrarier! Sur qui je courus les quelques pas restant et fonçai droit sur lui. Mes coups furent rapides et bien placés et en quelques minutes le chef du club était à terre. Étendue au sol, mon couteau sous la gorge, le mec garda son regard planté dans le mien. Merde, t'es qui bordel? Une princesse que t'as beaucoup trop emmerdé! Sur quoi je lui tranchai la gorge rapidement.

Me relevant je jetai un regard rapide autour de moi m'assurer que plus personne ne bougeai et couru jusqu'à John. M'agenouillant près de lui, je vérifiai d'un oeil rapide l'étendus des dégâts. Loup? Je vais te détacher et approcher la voiture, mais je ne vais pas être capable de te transporter seul, tu dois m'aider un peu, d'accord? Reste avec moi, je vais t'emmener en sécurité.

_________________
Becky
La princesse et son loup contre le monde. - blackheart & crédits.  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
John Hunter Malone
Criminality

Parti politique : Aucun
Résumé de ma vie :

My complicated love

Masculin Aventures vécues : 726
Age : 45
Logement : Vit dans une Maison dans l’Avenue C avec Becky Reeves
Emploi/étude : Proprio de resto/ Tueur à gages
Situation Amoureuse : Avec ma princesse Becky

Carte d'identité
Ma santé:
100/100  (100/100)
Situation Actuelle:
Mes amis, mes amours, mes emmerdes:
MessageSujet: Re: Il était une fois.... il y a longtemps (Becky) 3rd Septembre 2017, 03:11

J'étais tellement épuisé, blessé. On m'avait empêcher de dormir le plus possible et je tenais a peine debout. Je voulais bien m'enfuir, leur foutre une raclée mais j'étais affaibli et disons-me vraiment mal en point. Personne ne pourrais me trouver, personne ne pourrais me joindre mais d'un côté j'espérais quoi? J'étais celui qu'on appelait pour régler un problème pas celui qu'on va sauver. Je réfléchissais a tout ceci la tête sur mon torse et ou les limbes du sommeil, ou de la mort, enfin peut importe ça devenait une réalité et je n'y pouvais rien. Je crus entendre des éclats de voix, de la bagarre. Bon génial ils se battait entre eux! Mais... non cette voix... ok je devais être entrain de devenir fou parce que je l'entendais. C'était impossible elle était a Miami. Ce devais être ça je devenait fou simplement.

Loup? Elle... Me forcer, relever la tête juste m'assurer que je ne rêvais pas...quoique elle pouvait être une apparition. Péniblement j'ouvris mon oeil pas enflé, et relevai lentement la tête qui me semblait lourde comme du plomb. Je ne rêvais pas la? Elle était devant moi a me dire qu'elle allait me sortir d'ici. Je n'eus pas la force de lui répondre. Me laissant faire simplement. Une fois mes liens détaché je poussai un soupir et tentait de rassembler mes forces pour lui dire que j'aurais du mal a cause de mon genou, encore une fois disloqué.

- Je vais avoir... du mal... mon genou...

Juste dire ça m'avait demander tellement. Ne pas sombrer dans l'inconscience, sortir d'ici avant. Sinon si ça se savait qu'elle était ici je ne pourrais même pas la défendre. Je tentais de ne pas me faire trop lourd contre elle boitant, affaibli les points dansant devant mes yeux mais je tins bon... du moins je tentais de tenir bon manquant m'écrouler quelques fois. Je m'affalai dans la voiture en poussant un gémissement de douleur. J'avais tenu bon, je n'avais pas parler. Malgré que je ne sois pas lié au club jamais e ne les aurais balancé préférant me prendre une balle dans la tête. Ironhorse était presque un père pour moi et quand on a un homme aussi important dans notre vie... on ne le trahit pas. Je fermai les yeux et derrière mes paupières je crus voir un éclat orangé mais je n'avais pas la force d'ouvrir les yeux. Je l'entendis revenir, la porte ferma mais je sombrai dans l'inconscience mon corps ne tenant plus.

_________________

   
Sweet Love.
Nymphadora Tonks ☽Into my darkness you come, you become my light and my sunshine. If I lose you I'm dying
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Becky Reeves
Criminality

Résumé de ma vie :


Féminin Aventures vécues : 716
Age : 39
Logement : Vit dans une Maison dans l’Avenue C avec John Hunter Malone
Emploi/étude : Tueuse à gage
Situation Amoureuse : Compliquer

Carte d'identité
Ma santé:
100/100  (100/100)
Situation Actuelle:
Mes amis, mes amours, mes emmerdes:
MessageSujet: Re: Il était une fois.... il y a longtemps (Becky) 3rd Septembre 2017, 04:42

J'étais folle de rage, tellement inquiète et enragé que cette fois torturer ne me fit rien. Utilisant tous les moyens pour le faire parler et semblerait-il que dans mon état j'avais beaucoup d'imagination, je le fis cracher ou était John en deux heures. J'allai ensuite chercher ce que j'avais besoin comme arme dans la réserve et en profitai pour gentiment menacer Will au passage. Je partie ensuite comme une cinglé chercher John. Priant pour ne pas arriver trop tard. J'avais beau ne pas vouloir, il y avait quelque chose entre nous, et j'avais besoin de ce quelque chose pour respirer correctement. J'avais beau ne pas le vouloir, mon coeur c'était rapidement rattaché à ce loup solitaire. Une fois arrivé et un petit tour de repérage fait, j'allai m'installer en hauteur pour descendre discrètement le plus d'hommes possible sans me aire repérer. Descendant ensuite, je m'occupai des deux dernier avant d'aller m'agenouiller près de John. Lui parlant doucement, je parvint à le réveiller et à ce qu'il relève la tête et me regarde. Reste avec moi et aide moi comme tu le peux et sa devrait aller. Rapidement je le détachai et avec son aide l'emmenai à la voiture. Une fois qu'il fut installé, je retournai à l'entrepôt et fit tout sauter avant de revenir en courant et de partir en trombe. Jetant un coup d'oeil à John, je me mordis la lèvre, hésitante. J'étais sensé le ramener au club ou mon oncle Doc l'aurait soigné, mais de ce que j'avais vue, j'étais capable de m'en occuper et aussitôt au club, nous serions séparé... Et puis merde! Je changeai de direction et prenant mon portable composai le numéro de mon père. Ses moi. ... Oui, il est en vie, je vais lui dire de t'appeler lorsqu'il ia bien. ... Non, je vais l'emmener ailleurs ou il aura la paix. ... Promis, je te tient au courant. Raccrochant, je balançai le téléphone et roulai jusqu'à mon sanctuaire ou de nouveau avec son aide je l'emmenai jusqu'au lit. Assis toi, mais attend avant de t'étendre s'il te plait. Avant qu'il ne se couche, je lui enlevai sa chemise et vérifiai ses côtes. Je lui jetai un coup d'oeil et rapidement j'allai chercher un bandage que j'enroulai serré autour de lui. Je l'aidai ensuite à s'étendre puis allai chercher un bol d'eau et un linge et regardai son état. Dans quelques minutes tu pourras te reposer, d'accord? Le plus doucement du monde, je commençai à nettoyer ses blessures, vérifiant chacune d'elle avec soin, puis j'allai vérifier son genou. Merde, ils ont quoi avec ton genou? J'avais murmuré avant de remonter mon regard vers son visage. John, je vais devoir replacer ton nez et ton genou, ensuite tu pourras te reposer. Sa va faire mal, donc garde en tête que ses moi. Je n'avais pas envie que par réflexe, il ne me frappe. Il avait beau être dans un sale état, je voulais être en mesure de l'aider et un coup de sa part ne serait pas des plus apprécié. J'allai placer mes doigts de chaque côté de son nez et me préparai à lui replacer. Un, deux, et trois. Un craquement ce fit entendre alors que son nez reprenait sa position. Ses presque terminer loup, je te le promet, il ne reste que ton genou. J'allai chercher des ciseau et coupai ce qui restait de ses pantalon. Puis, plaçant mes mains, je relevai mon regard et le replaçai d'un coup sec. Une fois fait, je lui bandai et remontai à son visage. Ses terminé, repose toi loup, je vais veiller sur toi. Le plus doucement du monde je le lavai et allai chercher de la glace que j'appliquai sur sonnez, ses côtes et son genou. Chacun des geste que je posai sur lui se faisait le plus doucement du monde, que ce soit pour désinfecter, panser ou simplement appliquer de la glace, je prenais mille et une précaution. Je passai ensuite de nombreuses heures à veiller sur lui, vérifiant son état fréquemment et prenant soin de lu donner ce dont il avait besoin. Je fini cependant au bout de près de 24 heures par tomber endormie à ces côtés, cela faisait un certain temps maintenant qu'il dormait d'un sommeille paisible, aussi le manque de sommeil des derniers jours fini par gagner sur moi et je fini par m'endormir en le regardant.

_________________
Becky
La princesse et son loup contre le monde. - blackheart & crédits.  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
John Hunter Malone
Criminality

Parti politique : Aucun
Résumé de ma vie :

My complicated love

Masculin Aventures vécues : 726
Age : 45
Logement : Vit dans une Maison dans l’Avenue C avec Becky Reeves
Emploi/étude : Proprio de resto/ Tueur à gages
Situation Amoureuse : Avec ma princesse Becky

Carte d'identité
Ma santé:
100/100  (100/100)
Situation Actuelle:
Mes amis, mes amours, mes emmerdes:
MessageSujet: Re: Il était une fois.... il y a longtemps (Becky) 3rd Septembre 2017, 05:39

Je perdis conscience comme elle revenait à ;a voiture. J'avais bien tenté de rester conscient mais la fatigue, la douleur et l'épuisement psychologique fit que tout lâcha en même temps. Je la senti pas changer de chemin, mais je sorti des limbes comme la voiture se stationna. Je tentais au mieux de ne pas trop m'appuyer sur elle. Elle m'apporta donc à la chambre et me fit asseoir sur le lit me disant d'attendre pour me coucher. Je haussai un sourcil en l'entendant. Elle savait que ça faisait environ trois jours que je dormais à peine? Cependant n'ayant as la force de protester je restai ainsi pendant qu'elle me débarrassai de ma chemise et vérifia l'état de mes blessures. Ses doigt me firent raidir quand elle arriva aux côtes mais rapidement elle me fit un badage et je pus, enfin, m'étendre.

Quan elle me parla qu'elle devais replacer mon nez je dardai un regard sur elle. Mais qui sinon pourrais me le replacer? J'avais même pas l'équilibre pour me tenir debout. Donc une fois le craquement sigificatif je poussai un cri de douleur me retenant à grand peine à ne pas la balancer en bas du lit pour qu'elle me foute la paix.

- Putin de merde! dis-je entre mes dents.

Quand elle arriva au genou et coupa mon pantalon, je lui fis un signe d'attendre un peu le temps que je rassemble mes forces. Une fois fait je la regardai et elle tira dessus le replaçant m'arrachant un autre cri de douleur et un chapelet d'injures pendant que mes mains se serraient dans les draps. Les points noirs dansaient devant mes yeux et je tentais de lutter mais je fini par sombrer dans le noir comme elle me disait de me reposer.

Je ne sus combien de temps je dormi mais quand je me réveillai j'eux du mal à me replacer. Ce fut une respiration à mes côtés qui me fit tourner la tête vers elle. ainsi je n'avais pas rêver! Elle était bel et bien venu me chercher. Enfin la nature étant ce qu'elle est, je me levai lentement pour alle rà la salle de bain en me tenant après le smurs et prenant de petites pauses icie et là. Quand je revint mon regard croisa celui de mon reflet dans le miroir et... j'était salement amoché et pas super beau à voir. Je retournai à la chambre en boitant encore un peu mais je fini par m'affaler dans le lit avec un soupir.

- Lutine?

Je ne voulais pas la réveiller nécessairement mais je voulais savoir, depuis combien de temps on était ici. J'attendis donc qu'elle ouvre ses petits yeux endormis pour plonger dans son regard. Comme j'avais son attention je pris sa main et la posai sur mon torse avant d'aller l'embrasser doucement... enfin plus comme je pus. Je relâchai ses lèvres mais pas sa main.

- Ça fait longtemps que je suis ici?

_________________

   
Sweet Love.
Nymphadora Tonks ☽Into my darkness you come, you become my light and my sunshine. If I lose you I'm dying
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Becky Reeves
Criminality

Résumé de ma vie :


Féminin Aventures vécues : 716
Age : 39
Logement : Vit dans une Maison dans l’Avenue C avec John Hunter Malone
Emploi/étude : Tueuse à gage
Situation Amoureuse : Compliquer

Carte d'identité
Ma santé:
100/100  (100/100)
Situation Actuelle:
Mes amis, mes amours, mes emmerdes:
MessageSujet: Re: Il était une fois.... il y a longtemps (Becky) 3rd Septembre 2017, 06:49

J'avais vérifier vite fait dans l'entrepôt l'étendu de ses blessures, mais si j'avais su à quel point j'étais pour lui faire mal... L'entendre crier de douleur lorsque je lui replaçai le nez et le genou m'arracha le coeur. Contrairement à s'il aurait été au club, ici je n'avais rien pour calmer sa douleur ou mieux pour l'endormir le temps que je le soigne. Quoi que le connaissant, il aurait refusé de prendre quoi que ce soit. Serrant les dents, je fis ce que j'avais à faire, me sentant atrocement coupable de lui infliger des douleur de plus. Je veillai ensuite sur lui, ayant par moment peur de le perdre. Je passai plusieurs heures à éponger son front brulant de fièvre ou à tenter de calmer son sommeil agiter. Je fini cependant par tomber de sommeil à ses côtés, une fois qu'il semblait plongé dans un sommeil paisible. Après près d'une semaine à traquer, tuer, soigner et veiller, tout en ne dormant et mangeant que très peu, il était normal que je finisse par tomber moi aussi dans les bras de Morphée.

Se fut du mouvement à mes côtés et sa voix qui me sortie du sommeil. J'ouvris les yeux et aussitôt mon regard plongea dans ses prunelles sombres. Prenant ma main il la posa sur son torse et vint chercher mes lèvres. Un peut plus de 24 heures. Je le regardai, mon esprit se réveillant peu à peu. J'étais heureuse de le voir enfin lucide, mais rapidement des images des dernières heures me revinrent en mémoire. Je suis désolé. J'étais sensé t'emmener au club pour que Doc te soigner, mais... Je le regardai dans les yeux, ne trouvant pas mes mots. Poussant un soupire, je m'assis, mais en gardant la mienne dans la sienne et virériai rapidement les blessures sur son visage, vérifiant son front par la même occasion. Au moins tu ne fais plus de fièvre... As-tu faim? Soif? As-tu besoin de quelque chose? Ses cris de douleur tournaient en boucle dans ma tête, me faisant sentir coupable.

_________________
Becky
La princesse et son loup contre le monde. - blackheart & crédits.  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
John Hunter Malone
Criminality

Parti politique : Aucun
Résumé de ma vie :

My complicated love

Masculin Aventures vécues : 726
Age : 45
Logement : Vit dans une Maison dans l’Avenue C avec Becky Reeves
Emploi/étude : Proprio de resto/ Tueur à gages
Situation Amoureuse : Avec ma princesse Becky

Carte d'identité
Ma santé:
100/100  (100/100)
Situation Actuelle:
Mes amis, mes amours, mes emmerdes:
MessageSujet: Re: Il était une fois.... il y a longtemps (Becky) 3rd Septembre 2017, 07:17

Après qu'elle eut soignée les blessures le splus grave, aovir replacer mon nez qui m'arracha un cri de douleur et un juron elle coupa mon pantlon pour replacer mon genoux qui lui aussi m'arrache un cris et un chapelet de juron pas trop joli à entendre le tout en serrant les drap pour ne pas la balancer à l'autre bout de la pièce. De spoints noirs dansant devant moi je sombrai dans la noirceur la plus totale. Tout en dormant je fis des cauchemars, et on le ferait à moins avec ce que j'ai vécu mais avec la fièvre en prime. Même si je voulais me retourner dans mon sommeil le douleur elle me rappelait qu'l valait mieux que je ne bouge pas.

Je me réveillai donc me levant lentementpour aller soulager ma vessie et en consatant l'état des dégâts he retournai à la chambre m'affler dans le lit à ses côtés et la regardai dormir un peu avant de l'appeler doucement et la voir ouvrir lentement les yeux pour me dire...Attends 24 heures que je dormais? Je pouvais bien être faible en allant à la salle de bain! Elle éait supposé m'apporter au club mais personnellement je préférais cent fois mieux être ici tranquille avec ele qui veillait sur moi. Je n'eus pas le temps de dire quoique se soit que déjà elle s'assied et examina mon visage mettant une main sur mon front me posant mille et une questions. Je ne répondis pas tentant de déchiffrer ce qui se passait dans son regard. Lentement je lâchai sa main pour prendre son visage entre mes mains et comme un geste rassurant mes pouces dessinait la rondeur de ses joues.

- Je vais bien. Tu as bien fais de m'apporter ici. Au club... tu n'aurais pas pu m'approcher et tu le sais.

Je continuai de la regarder doucement la tirant lentement à moi pour qu'elle s'approche de moi. Je la regardai longuement déjà beaucoup mieux qu'elle ne pouvait le penser.

- Je n'aurais pas laisser Doc m'approcher. Au pire il aurait eu un coup. J'aime mieux que se soit toi qui me soigne. dis-je en chuchotant.

Je pris doucement ses lèvres même si les miennes étaient meurtries. Simplement un petit geste pour lui montrer que ça allait, qu'elle n'avait plus à s'en faire. J'étais là, amoché, mais là. Mon coeur s'accéléra un peu plus mais rien de malade. Je la relâchai doucement plantant mon regard noir dans le sien.

- Là je te dirais que j'ai plus envie d'une douche mais je tiendrais jamais. Et oui j'ai faim et soif. Mais arrête de t'inquiéter, je vais bien. Ils vont payer pour ça...

Je ne lâchai pas son visage la regardant doucement.

- Ça te dérange de rester un peu encore à côté de moi?

J'avais besoin de son soleil et de sa chaleur présentement beaucoup plus qu'un quelconque anti-douleur qui me replongerais dans le sommeil.

_________________

   
Sweet Love.
Nymphadora Tonks ☽Into my darkness you come, you become my light and my sunshine. If I lose you I'm dying
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Becky Reeves
Criminality

Résumé de ma vie :


Féminin Aventures vécues : 716
Age : 39
Logement : Vit dans une Maison dans l’Avenue C avec John Hunter Malone
Emploi/étude : Tueuse à gage
Situation Amoureuse : Compliquer

Carte d'identité
Ma santé:
100/100  (100/100)
Situation Actuelle:
Mes amis, mes amours, mes emmerdes:
MessageSujet: Re: Il était une fois.... il y a longtemps (Becky) 4th Septembre 2017, 05:14

Ayant pris soin de lui, le soignant du mieux que je le pouvais, je veillai sur lui de longues heures, inquiète. Je fini cependant par sombré dans le sommeil alors que son propre sommeil semblait enfin être calme et paisible. Je ne dormis pas bien longtemps avant que du mouvement et que sa voix ne me fasse ouvrir les yeux. Mon regard rencontrant le sien, ses lèves vinrent ensuite trouver les miennes, sa main prenant la mienne pour la mettre sur son torse. Je répondis à sa question avant que mon esprit se réveillant ne me rappelle les cris de douleur que je lui avais fait pousser la veille. Lui disant que j'étais désolé, je ne trouvai cependant pas les mots pour expliquer pourquoi je ne l'avais pas emmené au club comme j'aurais dû le faire en temps normal.

Soupirant, je m'assis avant de l'examiner et lui poser des questions. J'étais terriblement mal, ses cris résonnant encore dans ma tête, ne faisant qu'augmenter la culpabilité que je ressentais. Lentement, ses mains vinrent chercher mon visage, me faisant stopper mon examen. Je fermai les yeux me sentant ses pouces caresser mes joues. Ouvrant les yeux, je fouillai son regard, après qu'il me dit avoir bien fait de l'emmener dans ma maisonnette plutôt qu'au club. Je m'approchai lentement de lui lorsqu'il me tira, ne quittant pas son regard du mien. Je lui fis un léger sourire en l'entendant chuchoter qu'il aimait mieux que ce soit moi qui le soigne, avant qu'il ne vienne chercher mes lèvres. Je répondis doucement à son baiser, ne voulant pas lui faire plus mal que ce qu'il n'avait déjà. Lorsqu'il mit fin au baiser, je lui fit un petit sourire en coin en l'entendant dire qu'ils allaient payer. S'ils ne sont pas tous déjà disparut, avec les neufs membres morts ils se sont probablement tous enfuis... Avec leur entrepôt et sept hommes en cendre en plus de celui que John avait torturé et le colosse dont moi je m'étais occupé pour savoir ou il se trouvait, le message avait dû être suffisamment claire, Waco était à nous. Je souris ensuite à sa question, gardant mes yeux dans les siens. Je reste aussi longtemps que tu veux, mais tu devras me garder éveillée. J'étais encore complètement épuisée des derniers jours et s'il fallait que le silence s'installe alors que je serais étendue, je tomberais aussitôt endormie.

_________________
Becky
La princesse et son loup contre le monde. - blackheart & crédits.  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
John Hunter Malone
Criminality

Parti politique : Aucun
Résumé de ma vie :

My complicated love

Masculin Aventures vécues : 726
Age : 45
Logement : Vit dans une Maison dans l’Avenue C avec Becky Reeves
Emploi/étude : Proprio de resto/ Tueur à gages
Situation Amoureuse : Avec ma princesse Becky

Carte d'identité
Ma santé:
100/100  (100/100)
Situation Actuelle:
Mes amis, mes amours, mes emmerdes:
MessageSujet: Re: Il était une fois.... il y a longtemps (Becky) 4th Septembre 2017, 05:40

24 heures, j'avais dormi tout ce temps mon sommeil agité de cauchemar révant de nouveau à ce que j'avais vécu me sentant pris, ne pouvant m'échapper. Quand elle vint sur moi pour examiner mon visage je pouvais voir un truc que je ne pourrais nommer. De la culpabilité? Du remord? J'allais bien elle n'avait plus à s'en faire. Oui bon bien pour un homme qui avait eu des coups à la pelle, des entaille et quelques brûlures et un genou en bouillie... encore. Putin qu'ils allaient en entendre parler oui! Quand je lui dis qu'ils allaient payer elle me répondit qu'ils étaient probablement tous enfuis. Je haussai un sourcil en la regardant longuement en voyant son petit sourire fier.

- Toi? Toute seule?

Oui bien j'étais trop dans les vapes quand j'ai quitté cet entrepôt m'aidant du mieux que je pouvais parce que l'instinct de survie avait pris le dessus et surtout je perdis conscience dans la voiture. Si vraiment elle avait fait ça seule alors elle était meilleure que je ne le pensais. Je lui demandai par la suite de rester un moment encore quand elle me dit qu'il faudrait que je la garde éveillée sinon elle retomberait endromie.

- Je connais une manière mais.. je suis trop blessé.

Puis bon elle était claquée alors on oublie le truc. Mais il y avait ce truc dans son regard que j'aimais pas. Instinctivement je pris son visage et la regardai longuement, très longtemps.


- Tu n'es pas là Lutine. Il se passe quoi?

Une phrase que je lui avais dit de nombreuses fois quand je l'entraînais et qu'elle se défonçait à l'héroïne mais là c'est vrai elle était... je sais pa soù mais elle était pas avec moi.

_________________

   
Sweet Love.
Nymphadora Tonks ☽Into my darkness you come, you become my light and my sunshine. If I lose you I'm dying
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Becky Reeves
Criminality

Résumé de ma vie :


Féminin Aventures vécues : 716
Age : 39
Logement : Vit dans une Maison dans l’Avenue C avec John Hunter Malone
Emploi/étude : Tueuse à gage
Situation Amoureuse : Compliquer

Carte d'identité
Ma santé:
100/100  (100/100)
Situation Actuelle:
Mes amis, mes amours, mes emmerdes:
MessageSujet: Re: Il était une fois.... il y a longtemps (Becky) 4th Septembre 2017, 21:27

L'entendre me dire que ceux qui lui avait fait ça allait payer, je ne pus m'empêcher de lui faire un sourire en coin. Je rigolai en entendant sa question. Ce n'est pas par ce que je n'aime pas les armes à feu que je ne fait pas un malheur avec un fusil d'appoint, cinq dormeurs en sont la preuve, ensuite les deux qui te tabassaient, puis celui qui à fini par me dire ou tu étais. Je réprimai un frisson avant de poursuivre. Si on ajoute à ça celui dont tu t'es occupé, je crois que s'ils sont encore en villes s'est qu'ils sont complètement stupide. Sa demande que je reste près de lui me fit sourire. Croyait-il vraiment que j'avais envi de m'éloigner? Lui disant qu'il faudrait par contre me tenir éveiller je rigolai à nouveau en entendant sa réponse. Prenant soudainement mon visage, il planta son regard sombre dans le mien, y cherchant je ne sais quoi, comme lorsque je consommais et qu'il voulait vérifier si j'étais en état de m'entrainer. Le mots qui suivirent, tel un écho du passé, me firent soupirer. Sa va, je suis juste épuisée... J'avalai difficilement ma salive, ses cris résonnant encore dans ma tête, semblant ne jamais vouloir se taire. Je... J'ai vraiment eux la frousse que tu claque dans ce lit... Et... Enfin, t'entendre ainsi hurler par ma faute... Je frissonnai, entendant toujours ses hurlement alors que tout e que je voulais était le soulager de la douleur...

_________________
Becky
La princesse et son loup contre le monde. - blackheart & crédits.  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
John Hunter Malone
Criminality

Parti politique : Aucun
Résumé de ma vie :

My complicated love

Masculin Aventures vécues : 726
Age : 45
Logement : Vit dans une Maison dans l’Avenue C avec Becky Reeves
Emploi/étude : Proprio de resto/ Tueur à gages
Situation Amoureuse : Avec ma princesse Becky

Carte d'identité
Ma santé:
100/100  (100/100)
Situation Actuelle:
Mes amis, mes amours, mes emmerdes:
MessageSujet: Re: Il était une fois.... il y a longtemps (Becky) 5th Septembre 2017, 00:28

Elle avait réussi à éliminer ses hommes toutes seule! Mon regard se planta dans le sien un lueur de fierté dansant dans celle-ci. Fier? Je ne sais même pas si on pouvais appeler ça de la fierté rendu là. Elle qui n'aimait pas les fusils avait quand même réussi à tirer, à éliminer les hommes qui me retenait loin... loin d'elle. Putin que j'étais content, fier être plus en forme j'aurais... bah j'aurais rien fait de plus finalement.

- Lutine je.... Tu me surprends

Je l'avais senti frissonner non? Je fronçai les sourcils mais ne dit rien remontant mon regard vers elle. Toujours cette lueur que je n'aimais pas dans son regard, toujours ce petit quelque chose qui m'empêchait de me connecter vraiment à elle. Ce petit truc qu'elle tentait en vain de me cacher mais même si je ne le voyais pas dans son regard je le voyais dans ses gestes. Son regard devenait fuyant, ses gestes un peu plus raide ou comme maintenant elle tentait de faire comme si tout allait bien en étant caline. Je pris donc son visage et la regardai longuement cherchant ce qui m'énervait, ce qui me titillai au point d'oublier mon propre sommeil. Je lui dis donc simplement qu'elle n'était pas là et sa réponse fit assombrir mon regard un peu. Quand elle me dit la raison je relâchai son visage lentement et tentai de me relever même si ceci m'arrachait quelques grimaces de douleur. J'ai pu aller à la salle de bain je devais être capable de me relever sur un putin de lit! Une fois que je fus bien installé je poussai un petit soupir de soulagement et remontai mon regard vers elle.

- Princesse, oui j'ai hurlé de douleur mais c'était un peu normal non? Ça va Lutine je t'assure. J'ai eu mal mais dis-toi que... enfin si ça avait été Doc il aurait eu un coup sur la gueule.

Je la rapprochai de moi, enfin un peu comme je pus et mon regard dans le sien et enlever une mèche rebelle de son front pour finalement prendre son visage entre mes mains doucement fouillant son regard. Je n'aurais voulu personne d'autre auprès de moi. À moitié conscient comme j'étais je n'aurais pas laisser Doc m'approcher ou même me toucher. Présentement mon soigneur de L.A et elle était les seules personnes que je laissai proche de moi.

- Je t'aurais pas laissé comme ça Lutine. Tu sais que je suis un battant. Viens là.

Je la rapprochai encore de moi mon visage si près du sien et je caressai son visage de mes pouces avant de l'embrasser doucement... enfin le plus possible. Je la relâchai doucement finissant par la serrer contre moi mon nez nicher dans ses cheveux. Je voudrais bien faire la conversation mais j'était claqué de simplement se petit intermède. De plus ce petit bout sans parler je la sentis devenir lourde contre moi et je pense tout aussi rapidement qu'elle. Combien de temps je dormis je ne le savais pas trop mais là mon estomac me rappelai que ça faisait au minimum une journée que je n'avais pas mangé. Je me tournai pour parler à la jeune femme mais la voyant roulé en boule dans le lit je n'osais pas la déranger. Je me glissai donc lentement hors du lit et pris la direction de la cuisine... enfin le plus lentement du monde. Une fois arrivé essoufflé en sueur je me dis que du café pour tout les deux ça serais pas si mal. Je me mis donc en quête de la boîte de café et une fois trouvé je la posai sur le comptoir et direction les filtres. Je posai ça aussi sur le comptoir et m'occupai de faire le café. Je pris une petite pause les yeux fermé et décidai de faire une soupe rien de compliqué pour l'instant. En voulant prendre un chaudron se fut la dégringolade dans un bruit de la mort dont un qui vint m'attérir sur le pied m'arrachant un "PUTIN!" bien sonore. Appuyé une main sur le comptoir les yeux fermé, les lèvres serrées. Reprenant sur moi pour finalement ouvrir les yeux en poussant un soupir et je croisai le regard de la jeune femme.

- Le café coule.

_________________

   
Sweet Love.
Nymphadora Tonks ☽Into my darkness you come, you become my light and my sunshine. If I lose you I'm dying
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Becky Reeves
Criminality

Résumé de ma vie :


Féminin Aventures vécues : 716
Age : 39
Logement : Vit dans une Maison dans l’Avenue C avec John Hunter Malone
Emploi/étude : Tueuse à gage
Situation Amoureuse : Compliquer

Carte d'identité
Ma santé:
100/100  (100/100)
Situation Actuelle:
Mes amis, mes amours, mes emmerdes:
MessageSujet: Re: Il était une fois.... il y a longtemps (Becky) 5th Septembre 2017, 02:05

Je n'arrivais pas à me défaire de ses cris qui tournaient en boucle dans ma tête. J'avais beau tenter de les ignorer, il me revenaient sans cesse en tête. Je tentais de faire comme si de rien était, mais lorsqu'il vint chercher mon visage en planant son regard sombre dans le mien, comme lorsqu'il cherchait des trace d'héroïne, me montra que je ne cachais si bien que ça mon malaise. Je tentai de me défiler en lui disant que j'étais simplement claqué, mais son regard s'assombrissant m'indiqua que j'avais intérêt à trouver mieux. Je fini donc par lui dire ce qui me tourmentait. Relâchant mon visage, il se redressa du mieux qu'il pu dans le lit, avant de remonter le regard sur moi et de me rassurer. Me rapprochant de lui, il repoussa une mèche de mon visage avant de prendre à nouveau mon visage., plantant son regard dans le mien. Je sais... Me rapprochant un peut plus, il vint doucement chercher mes lèvres avant de tout aussi doucement me serrer contre lui.

Je ne sentis pas le sommeil me gagner, tombant simplement endormie contre lui. Ce fut un sommeil sans rêve, paisible, trop épuisée pour rêver probablement. Ce fut un vacarme dans la cuisine qui me réveilla. Sautant du lit j'arrivai en tombe dans la cuisine, croyant que c'était le club qui nous avait retrouvé et venais pour la menace que j'avais proféré à Will. Nos regards se rencontrant, je restai figée en l'entendant me dire que le café coulait. Soupirant, je le regardai encore quelques, ce réveillant me rappelant le message que je devais lui faire. Appelle mon père quand tu iras mieux, il veut te parler. Je reviens je... J'ai quelqu'un d'autre à appeler.

Je devais éclaircir la situation. Savoir si je devais disparaître ou si j'étais pardonnée. Prenant mon portable, je jetai un coup d'oeil autour de moi et haussant les épaules, j'allai m'asseoir sur le canapé. Je serrai les dents tendus alors que la sonnerie se faisait entendre dans mon oreille. Princesse, tu vas bien? Je redressai les sourcils surprise. Je m'étais attendue à au mieux me faire engueuler... Heu... Oui ça va... Je me fait du mouron pour toi depuis que j'ai vue le bunker. Qu'as-tu été foutre dans le bunker... Tu as nettoyer ses sa? Oui ses sa. Merde Byck! J'ai jamais vue sa... Écoute j'étais pressé et j'avais besoin de l'adresse, j'ai eux en deux heures ce que vous auriez eux en une journée point... J'avalai difficilement, des images du colosse me revenant en mémoire maintenant que l'adrénaline était redescendue. Ce n'est pas pour ça que je t'appelle, est ce que je suis dans la merde? De quoi tu parles princesse? Ce que je t'ai dit dans la remise d'armes... Oublie ça d'accord, c'est entre nous. Les images se faisant de plus en plus présentes me donnaient la nausées. Merci Will, je.. Je dois te laisser. Raccrochant, je jetai un regard vers John avant d'aller à la salle de bain me passer de l'eau froide dans le visage. Je n'avais rien à rendre aussi j'attendis que les nausées se calme. Le regard que je croisai dans le miroir était celui d'une fille terrifié. Terrifiée de ce qu'elle pouvait faire. Les moyens que j'avais utilisés pour faire parler le géant étaient des trucs des plus horrible. L'avoir voulu à la fin, j'aurais pus lui faire dire le nom et l'adresse de sa grand-mère... Respirant profondément, je tentai de me calmer, mais je ne faisais que paniquer de plus en plus en réalisant ce que j'étais capable de faire. En réalisant jusqu'ou je pouvais aller.

_________________
Becky
La princesse et son loup contre le monde. - blackheart & crédits.  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
John Hunter Malone
Criminality

Parti politique : Aucun
Résumé de ma vie :

My complicated love

Masculin Aventures vécues : 726
Age : 45
Logement : Vit dans une Maison dans l’Avenue C avec Becky Reeves
Emploi/étude : Proprio de resto/ Tueur à gages
Situation Amoureuse : Avec ma princesse Becky

Carte d'identité
Ma santé:
100/100  (100/100)
Situation Actuelle:
Mes amis, mes amours, mes emmerdes:
MessageSujet: Re: Il était une fois.... il y a longtemps (Becky) 5th Septembre 2017, 02:33

Je m'étais lever doucement pour ne pas la réveiller veillant à ne pas me blesser plus que je ne l'étais déjà. Je me mis en marche en boitant et en me tenant après les murs pour éviter de tomber pour arriver à la cuisine en sueur la tête me tournant et des points dansant devant les yeux faute de ne pas avoir manger. Je repris sur moi me disant que j'aurais peut-être dû réveiller Becky mais la pauvre, elle était morte d'épuisement. Donc je mis le café en marche après avoir pris une nouvelle pause ayant repérer une boîte de soupe avec toute les misère du monde je réussi à me pencher et prendre un chaudron mais les autres suivant faisant un vacarme du diable et je parle pas non plus de celui qui me tomba dessus me vrillant la jambe de douleur m'arrachant un putin bien sonore. Je fermai les yeux encore une fois pour reprendre sur moi et quand je les ouvris je croisai le regard paniquée de Becky et je lui dis simplement que le café coulait. Je hochai la tête simplement quand elle me dit que je devais appeler son père. Et elle s'éclipsa pour appeler... enfin je sais pas et je me dis que je pourrais faire pareil mais mon téléphone était éclater en mille morceaux. Je roulai des yeux me le rappelant, bon bien j'allais prendre celui de la jeune femme.

Mais avant manger... mais je ne la vis pas revenir des toilettes ce qui ÇA m'inquiétait en fait. Je posai la boîte sur le comptoir et me dirigeai vers la salle de bain m'attendant presque à la voir endormie sur le sol mais je la vis appuyée sur le lavabo pâle comme la mort et aussitôt mes sens se mirent en alerte me figeant dans la porte. Ce regard je l'avais vu il y a longtemps et j'avais été le seul capable de l'approcher.

- Princesse? Regarde-moi...

Je m'avançai d'un petit pas en boitant et je la pris par les épaules et la tournai vers moi fouillant son regard. Je pris son menton comme il y a bien des fois et je n'aimais pas ce que je voyais. Putin elle avait fait quoi pour avoir ce regard?

- Qu'est-ce qui se passe?

Soudainement ma faim, mes étourdissements s'arrêtèrent mon regard dans le sien tout aussi inquiet. Est-ce que c'était moi? Le club? Ce que j'Avais fait? Mais j'avais tout les infos que Ironhorse me demandait alors... Le coeur me débattait dans la poitrine ayant peur tout à coup que se soit un truc à la con pour me séparer d'elle encore.

_________________

   
Sweet Love.
Nymphadora Tonks ☽Into my darkness you come, you become my light and my sunshine. If I lose you I'm dying
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Becky Reeves
Criminality

Résumé de ma vie :


Féminin Aventures vécues : 716
Age : 39
Logement : Vit dans une Maison dans l’Avenue C avec John Hunter Malone
Emploi/étude : Tueuse à gage
Situation Amoureuse : Compliquer

Carte d'identité
Ma santé:
100/100  (100/100)
Situation Actuelle:
Mes amis, mes amours, mes emmerdes:
MessageSujet: Re: Il était une fois.... il y a longtemps (Becky) 5th Septembre 2017, 04:03

Je regardais mon reflet pâle dans la glace. Je sentie à peine l'eau froide que je me passai dans le visage. Des image du colosse tourbillonnant dans mon esprit. J'avais vraiment dépassé mes limites pour avoir l'information que je voulais. Même Will avait semblé sous le choc. S'il avait parler à mon père de ce que j'avais fait, il allait certainement me dire que je ne pouvais plus refuser de contrat de torture désormais. J'avais cependant l'impression qu'il n'avait pas parler. Me promettant d'avoir une conversation avec lui à mon retour, je secouai vivement la tête tentant de chasser les souvenirs qui me tourmentaient de plus en plus, me montrant jusqu'ou je pouvais aller... Lentement la panique me gagna, mon regard ressemblant de plus en plus à celui d'un animal effrayé. Le deux mains à plat sur le comptoir, j'observais mon reflet, complètement terrorisé de ce que je pouvais faire et de ce que j'avais fait. J'entendis la voix de John, mais elle semblait lointaine, aussi je ne réagis pas, gardant mon regard effrayé dans celui de mon reflet.

Ses mains attrapant mes épaules, il me fit tourner face à lui et planta son regard dans le mien. Ses prunelles sombres fouillant les mienne, sa voix me ramena un peu sur terre. Fronçant les sourcils, mon regard lâcha le sien, regardant un peu partout ou il le pouvait, sa main tenant mon menton m'empêchant de tourner la tête. Je... Je venais de liquider ma cible lorsque mon père m'a téléphoner pour me dire de revenir, qu'ils avaient fait une connerie en t'envoyant là et que tu avais disparut. J'avalai difficilement ma salive, mon coeur battant follement dans ma poitrine, mon débit de parole s'accélérant. Je leur ai dit de me trouver une bagnole et un membre de l'autre club avant mon retour. Lorsque je suis arrivé, un colosse attendait dans le bunker, Will à voulu s'en occuper mais... Je l'ai envoyé balader en lui disant que lui et les autres avaient fait assez de conneries et que j'allais régler ça seule. Mon regard se planta dans le sien. Je me suis enfermé dans le bunker sans même amener avec moi d'instrument... J'étais pressé, ça faisait trois jours qu'il te tenaient... J'ai donc... J'ai utilisé tous ce que j'ai pus trouver... Perceuse, gun à clou, marteau... Il y avait du sang partout dans le bunker... Je voulu ferme les yeux quelques secondes, mais des images s'imposa à mon esprit me faisant rouvrir les yeux rapidement. J'ai fait en deux heures ce qui aurait pis une journée complète à Will... À la fin il était prêt à me donner le nom et l'adresse de tous les membres de son club et même celle de sa grand-mère et de ses enfants si je voulais pourvue que je l'achève... Ma respiration était courte et saccadé, mais mon regard restait rivé au sien, cherchant je ne sais quoi. Je n'avais pas le choix... Il fallait que je sache rapidement ou tu étais pour aller te chercher... Je n'avais pas de temps à perdre... Je... Mon regard lâcha à nouveau le sien pour regarder un peu partout à la fois.J'avais l'impression de devenir peu à peu complètement cinglée. J'avais dépassé ma limite et mon esprit ne semblait pas vouloir l'accepter...

_________________
Becky
La princesse et son loup contre le monde. - blackheart & crédits.  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
John Hunter Malone
Criminality

Parti politique : Aucun
Résumé de ma vie :

My complicated love

Masculin Aventures vécues : 726
Age : 45
Logement : Vit dans une Maison dans l’Avenue C avec Becky Reeves
Emploi/étude : Proprio de resto/ Tueur à gages
Situation Amoureuse : Avec ma princesse Becky

Carte d'identité
Ma santé:
100/100  (100/100)
Situation Actuelle:
Mes amis, mes amours, mes emmerdes:
MessageSujet: Re: Il était une fois.... il y a longtemps (Becky) 5th Septembre 2017, 04:54

Affolée, paniquée c'est ce que je voyais. C'est ce que j'avais vu il y a des années de ça, son regard d'animal traqué. Je lui demandai de me regarder mais elle ne bougeai pas de son point, le regard dans son reflet. Je fini par la tourner vers moi mais son regard me fuyait, était partout et nul part à la fois. Je fini par prendre son menton et la forcer à me regarder inquiet en lui demandant ce qui se passait. J'aimais pas comment elle était présentement et sérieusement ça me faisait flipper. C'est là qu'elle commençait son récit me faisant hausser les sourcils de surprise. C'est bien elle qui a gerber à sa première torture? Et là elle me disait qu'elle avait accompli un travail d'une journée en deux heures! Putin! Et on me disait sans-pitié... ouais bon j'aurais probablement fait pire aussi. Plus son récit avançai plus sa respiration devint saccadée, rapide mais une fois son récit terminé son regard se déroba au mien me faisant froncer des sourcils un peu.

- Princesse...

Doucement je pris son visage entre mes mains pour la forcer à me regarder j'attendis que ses prunelles rencontre les miennes en prenant le temps de la regarder, de tenter de la calmer doucement.

- Ça va. Je suis là d'accord? Tu as fait ce qu'il fallait. Tu l'as fait parler pour venir me chercher. Tu le sais une journée de plus je... Calme-toi, regarde-moi.

Je laissai le temps à mes paroles de faire leur effet sur elle son visage toujours dans mes mains. De plus en plus ma pensée que la torture n'était pas fait pour elle se renforçait. Elle ne serait jamais faite pour la torture. Je caressai ses joues de mes pouces, doucement comme si je pouvait lui faire passer tout ce que je pouvais dire simplement avec ce geste.

- Tu te rappelle ce que je t'ai dis à ton premier contrat. Il faut que tu compartimente. C'est fait tu ne peux rien changer. Tu l'as fait, oui c en'était pas pour toi et ça ne le seras jamais, mais tu étais pressée tu l'as dit toi même.

J'eus un étourdissement qui me fit fermer les yeux mais une fois que ce fut parti je plantai mon regard dans le sien. Lentement je la pris contre moi m'appuyant sur le chambranle de la porte et la serrai contre moi allant même chercher une main que je serrai doucement dans la mienne.

- Ne le refais pas si tu ne t'en sens pas capable. Mais pour cette fois... je te dois la vie Lutine. Jamais je ne pourrais honorer une dette pareille, mais je serais là si tu as besoin.

_________________

   
Sweet Love.
Nymphadora Tonks ☽Into my darkness you come, you become my light and my sunshine. If I lose you I'm dying
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Becky Reeves
Criminality

Résumé de ma vie :


Féminin Aventures vécues : 716
Age : 39
Logement : Vit dans une Maison dans l’Avenue C avec John Hunter Malone
Emploi/étude : Tueuse à gage
Situation Amoureuse : Compliquer

Carte d'identité
Ma santé:
100/100  (100/100)
Situation Actuelle:
Mes amis, mes amours, mes emmerdes:
MessageSujet: Re: Il était une fois.... il y a longtemps (Becky) 5th Septembre 2017, 05:35

Je ne voulais pas voir son regard sur moi changer ne sachant ce que j'avais fait. Pour la première fois de ma vie, j'avais laissé de côté, mon coeur, ma pitié, mon âme... Enfin tout ce qui pouvait m'atteindre je l'avais mis de côté en entrant dans ce Bunker et ne l'avait retrouver qu'en retrouvant John. En retrouvant cette partie de moi cependant, je prenais mainteant pleinement conscience de ce que j'avais fait et je jusqu'ou j'étais allé pour le retrouver...

Terminant mon horrible récit je détournai le regard, regardant partout excepté lui, ne voulant pas voir ce que je voyais moi même lorsque je plongeais dans mon propre regard dans ce mirroir. Venant chercher mon visage, il attendit de capte mon regard pour parler. J'écoutai cequ'il me dit, soulager de ne rien voi de déplaisant dans son regard. Caressant des pouces mes joues, il me parla de compartimenter les choses. J'eux un haut le coeur, mais je n'avais rien à rendre. Je le vis fermer les yeux et avalai difficilement, puis lorsqu'il les ouvrit à nouveau ce fut pou planter son regard dans le mien. Me prenant contre lui et prenant ma main, je poussai un soupire. Je me retins de lui dire que j'aurais toujours besoin de lui, je ne pouvais pas lui dire une chose pareil, c'était trop dangereux et de toute façon je venais de le voir, la vie pouvait me l'arracher à n'importe quel moment. Contre lui, je tentai de me calmer, respirant profondément. Au bout d'un moment, je relevai la tête et le regardai quelques seconde, un peu plus calme.   Et si tu allais t'asseoir et que je faisais cette soupe? Retournant à la cuisine, je le suivis veillant à ce qu'il ne tombe pas et lui servie un café pendant que la soupe chauffait sur le feu. Je fini par tourne un regard vers lui alors que je brassais la soupe. D'après toi, est ce que je peux faire confiance à Will? Je lui ai dis des trucs avant de partir à ta recherche qui pourrait me mettre sacrément dans la merde s'il le disait au club... Il m'a dit qu'il n'en parlerait pas mais... Et sa ses sans compter que ses lui qui à nettoyé le bunker et s'il parle de ce qu'il à vue à mon père, il pourrait décider qu'il n'a plus besoin de toi... Je retournai mon regard sur la soupe qui commençait à chauffer, attendant de savoir ce qu'il en pensait.

_________________
Becky
La princesse et son loup contre le monde. - blackheart & crédits.  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Il était une fois.... il y a longtemps (Becky)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 11 sur 14Aller à la page : Précédent  1 ... 7 ... 10, 11, 12, 13, 14  Suivant

Sujets similaires

-
» Il était une fois... Carrefour!
» Il était une fois Sophie la girafe
» Il était une fois la légion [DVDRiP]Guerre
» Il était une fois, une jeune fille nommée Katharina....
» Il était une fois... La petite souris

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
New York City Police Department :: NEW YORK :: Réalité Alternative :: ● Aujourd’hui mais c'est autrement-