New York City Police Department


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

Here comes the devil

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1 ... 21 ... 39, 40, 41  Suivant
AuteurMessage
avatar
Becky Reeves
Criminality

Résumé de ma vie :


Féminin Aventures vécues : 904
Age : 40
Logement : Vit dans une Maison dans l’Avenue C avec John Hunter Malone
Emploi/étude : Tueuse à gage
Situation Amoureuse : Compliquer

Carte d'identité
Ma santé:
100/100  (100/100)
Situation Actuelle:
Mes amis, mes amours, mes emmerdes:
MessageSujet: Re: Here comes the devil 8th Février 2018, 18:34

Le discourt que Will nous avait ait m'avait... Apaisée? Cela m'avait au moins calmé et alors qu'il partait, je lui fis savoir en deux mots à peine murmuré qu'il venait de faire quelque chose d'énorme pour moi. Le regard qu'il porta alors sur moi avant de sortir me fit l'effet d'un baume apaisant. Ce regard je l'avais cherché depuis que j'étais toute petite, mais pas de la bonne personne. Retournant contre mon homme aussitôt la porte fermé, son regard surpris rencontra le mien. Je lui fis un sourire avant de finalement lâcher tout bonnement un petit rire, me perdant dans ses bras.

On fini par aller manger et malgré tout, le sourire était revenue sur mes lèvres et ses en riant et en discutant avec plusieurs que je terminai mon repas, finissant par dire que je devais aller me reposer un peu. J'avais peut être passé une nuit avec une Ava calme, n'en reste pas moins que j'avais beaucoup de sommeil à rattraper et que dormir avec une blessure par balle tout fraiche n'était pas vraiment génial. Je m'endormis rapidement dans les bras de mon homme, me laissant gagner par un sommeil réparateur ou encore Ava eux la gentillesse de laisser sa maman se reposer.

Lorsque j'ouvris les yeux, je bougeai un peu, mon épaule légèrement endolorie, Immédiatement la tête de John se tourna, son regard venant rencontrer le mien avant qu'il ne m'embrasse tendrement. J'acceptai immédiatement la proposition d'une balade jusqu'à l'entrepôt. Je ne savais pas trop pourquoi, mais je sentais que je devais y retourner, peut être pour ne pas laisser encore un entrepôt hanter mes pensées, ou simplement pour ne pas laisser cette histoire gâcher nos souvenirs beaucoup plus précieux que nous avions dans cette endroit. Une fois arrivé là, je hochai la tête à sa question. Je veux... On doit y retourner. J'inspirai à fond à mon tour avant de descendre de la voiture et de me diriger vers l'entré du bâtiment en ruine. Je m'arrêtai cependant avant d'entrer, me tournant vers John, mais n'osant dire ce qui me faisait peur. Et si je retournais dans cette espèce de monde ou le présent et le passé ce confondait, ou je me perdais complètement dans mes souvenirs? Je pris finalement sa main afin de m'y accrocher avant d'entrer, les dents serrés et prête à faire demi-tour au moindre signe. Une fois entré, je fis le tour de l'endroit du regard , ne remarquant même pas à quel point mon souffle et mon coeur avait accéléré, n'y à quel point je serrais la main de John, m'y agrippant comme à une bouée. Au bout de quelques cependant, je fini par me détendre lentement. Voyant que rien ne se passait, voyant que je restais bien présente d'esprit et que personne ne semblait prêt à nous attaquer de nouveau. Doucement, ma main ce détendit dans celle de John, mon souffle et mon coeur reprenant leur rythme normal. Ava me donna un petit coup, comme pour me signifier qu'elle était là et que tout allait bien.

_________________
Becky
La princesse et son loup contre le monde. - blackheart & crédits.  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
John Hunter Malone
Criminality

Parti politique : Aucun
Résumé de ma vie :

My complicated love

Masculin Aventures vécues : 914
Age : 45
Logement : Vit dans une Maison dans l’Avenue C avec Becky Reeves
Emploi/étude : Proprio de resto/ Tueur à gages
Situation Amoureuse : Avec ma princesse Becky

Carte d'identité
Ma santé:
100/100  (100/100)
Situation Actuelle:
Mes amis, mes amours, mes emmerdes:
MessageSujet: Re: Here comes the devil 8th Février 2018, 19:22

Je n'avais pas dormi absorbant ce qui avait été dit. Oui ça m'inquiétait mais avec le regard que Will m'avait jeté au moins j'étais certain que ce que je faisais c'était la bonne chose. Jamais je ne l'avais cru folle je m'inquiétais quand je ne la sentait plus. Elle semblait inaccessible, trop loin pour que je puisse m'en approcher. Quand elle se réveilla je tournai la tête vers elle et l'embrassai tendrement lui demandant si elle voulait aller encore à l'entrepôt.

Une fois arrivés je coupai le contact et relevai le regard dans le rétroviseur arrière et fit un examen rapide des lieux. Je fini par me tourner vers elle lui demandant si elle était prête sinon on pouvait simplement s'en aller. Je hochai la tête et débarquai de la voiture avec elle a mes côtés. Quand je sentis sa main dans la mienne je me tournai vers elle surprit. Cependant plis on avançaient plus sa main se serra sur la mienne et j'entendis son souffle s'accélèrer. Je ne dis rien là laissant aller la surveillant du coin de l'oeil. Quand je sentis sa main se détendre je relaxai de mon côté. Elle était Étrangement muette ce qui me fit froncer des sourcils.

- Tu es pas si muette d'habitude. Viens là...

Je la tirai à moi doucement et refermai un bras sur elle tandis que de l'autre je serrai mes doigts dans les siens. Collé sur moi ainsi elle pouvait entendre les battements réguliers de mon coeur.

- Malgré ce qui c'est passé Lutine, ça reste le même endroit. Celui ou on s'entraînaient ou on avait la paix.

Je glissai une main dans le creux de ses reins mon regard dans le sien. Les années avaient passées mais elle avait à peine changer.

- Où je te gueulais dessus... ou j'ai trouvé une excuse pour te montrer à tirer au fusil... Ça reste notre endroit à nous deux.

Combien de fois j'aurais voulu lui dire combien elle m'attirait? Combien de fois j'avais failli passer près de lui dire de rester encore un peu? On peut dire que c'est vraiment ici que nous avions appris à nous connaître.

_________________

   
Sweet Love.
Nymphadora Tonks ☽Into my darkness you come, you become my light and my sunshine. If I lose you I'm dying
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Becky Reeves
Criminality

Résumé de ma vie :


Féminin Aventures vécues : 904
Age : 40
Logement : Vit dans une Maison dans l’Avenue C avec John Hunter Malone
Emploi/étude : Tueuse à gage
Situation Amoureuse : Compliquer

Carte d'identité
Ma santé:
100/100  (100/100)
Situation Actuelle:
Mes amis, mes amours, mes emmerdes:
MessageSujet: Re: Here comes the devil 8th Février 2018, 22:49

Je devais retourner dans cet entrepôt. Je ne voulais pas rester avec ce souvenir en repensant à cet endroit. Bien sûr tout n'avait pas été plaisant, mais cet endroit était le début de nous deux, le point de départ de notre histoire. À peine entrée dans l'entrepôt, ma main dans celle de John, mon coeur et mon souffle c'était accéléré et ma main c'était crispé par la peur dans celle de mon homme. Mon regard faisant le tour de l'endroit, les souvenirs qui me revint n'étaient pas ceux qui auraient pus me perturber comme la veille. Je regardai en silence les vestiges de la colonne ou j'allais m'adosser lorsque j'arrivais complètement stone. Ce qui restait des cibles sur lesquels je lançais mes couteaux ou tirait de mon flingue en marmonnant mon mécontentement. Des images de nos entrainement au corps à corps me revenaient, sa voix me critiquant ou me provoquant résonnant dans mon esprit, mais pas comme la veille, juste des souvenirs qui me revenaient, me calmant lentement. Me tirant à lui, John me prit dans ses bras sans lâcher ma mains. J'ai eux peur un moment de faire comme hier, mais ça va... Ma tête appuyé contre son torse, je laissai les battements de son coeur terminer de me calmer. Mon épaule élançait un peu, mais je m'en moquais, faisant un petit sourire en l'entendant dire que cet endroit restait le même malgré tout, remontant mon regard dans le sien, comme ses doigts se glissaient doucement dans le creux de mes reins. Cet endroit ou je trouvais milles et une excuses pour que tu me touche, que tu t'approche... Ou je pouvais avoir toute ton attention sans que quelqu'un ne s'émisse entre nous deux... Je lui fis un petit sourire en coin avant d'aller chercher ses lèvres doucement. À nous deux... J'avais à peine murmurer les mots, une idée naissant lentement dans mon esprit. Et si on achetait la propriété? Nous pourrions retaper l'endroit. Les jeunes du club pourraient être entrainés ici, ou alors en faire un endroit que pour nous deux... Mon regard plongé dans le sien, je lui fis un doux sourire. Un nouveau sanctuaire pour nous à Waco... J'étais complètement perdue dans son regard, revenant des années plus tôt ou nous avions notre sanctuaire, ou nous avions nos endroits bien à nous pour nous réfugier ensemble afin de nous aimer l'espace d'un moment seulement. Ma main lâchât celle de John afin de monter à sa joue, la caressant doucement. Je t'aime mon loup. J'avais à peine murmurer, mais dans cet endroit qui semblait attendre depuis tellement longtemps d'entendre prononcer ses mots, j'eux l'impression de voir revoir l'entrepôt d'autre fois. J'étais hypnotisé comme jamais par son regard, n'ayant plus conscience de rien excepté de nous deux.

_________________
Becky
La princesse et son loup contre le monde. - blackheart & crédits.  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
John Hunter Malone
Criminality

Parti politique : Aucun
Résumé de ma vie :

My complicated love

Masculin Aventures vécues : 914
Age : 45
Logement : Vit dans une Maison dans l’Avenue C avec Becky Reeves
Emploi/étude : Proprio de resto/ Tueur à gages
Situation Amoureuse : Avec ma princesse Becky

Carte d'identité
Ma santé:
100/100  (100/100)
Situation Actuelle:
Mes amis, mes amours, mes emmerdes:
MessageSujet: Re: Here comes the devil 9th Février 2018, 17:30

Si elle était plus forte elle m'aurait écrasé la main. Quand elle se détendit je la collai à moi lui disant que malgré tout c'était notre endroit à nous. Je me raidis un peu quand elle me parla de sa crainte mais je gardai sa main dans la mienne glissant l'autre dans le creux de ses reins lui rappelant que c'était NOTRE endroit. Celui la ou je lui avais montré comment tenir un flingue. Son regard dans le mien elle enchaîna sur le fait que c'était ici que nous avions la paix, là où elle trouvait une excuse pour que je m'approche, la touche. Je répondis à son baiser alors qu'elle se détacha elle m'exposa son idée. Je la regardai un moment avant de tourner un regard sur l'entrepôt en ruines. Est-ce que je voulais que d'autres foule le sol de ce lieu si sacré pour moi, pour elle? Je n'étais pas si sentimental mais cette place avait une signification bien plus grande qu'un terrain d'entraînement.

- Une place à nous. Loin de tout le monde...

Je pris son visage doucement entre mes mains et allai l'embrasser trouvant refuge dans son cou ou j'aimais tant me loger. Je remontai à son oreille ou je chuchotai

- Un sanctuaire à nous ma princesse de Waco.

Finalement nous regagnions la maison le lendemain et je bénéficiais de quelques jours de repos. Enfin entre la blessure de Becky et remettre quelques trucs en ordre au resto ou m'accompagnait Becky. Quand vint le temps je préparai mes bagages pour le voyage en Italie m'assurant que la rouquine ne manque de rien. Je m'assurai qu'elle irait bien, de faire attention, enfin j'étais fébrile d'y aller mais nerveux de la laisser seule. Je dus lui promettre cent fois que je l'appelerai. Une semaine avec cet homme peu bavard mais très accueillant. Je partageais avec lui les repas parlant de tout et de rien. La collection qu'il avait était impressionnante! J'étais muet de stupeur à voir toute ces voitures rares. Je passai la semaine à essayer une et l'autre à pousser les bolides au maximum me grisant du ronronnement du moteur, sentant chaque vibration sous mes mains. Je le sentais nerveux parfois maos pas une ne fut égratigné. A la fin de la semaine je le remerciai avant de prendre mon avion.

Je ne sais pas comment je remercierais ma belle Becky car c'était un cadeau immense! Une fois à l'aéroport je débarquai et prit un taxi pour regagner ma demeure. J'entrai donc sous les aboiements et les plaintes de Buddy qui fouettait l'air de sa queue. Quand je vis Becky je posai ma valise et allai l'embrasser passionnément jusqu'à ce que le souffle me manque. Bien que je l'avais appelé tout les soirs, parfois oubliant le décalage, ce n'était rien comment elle m'avait manqué.

- Bonjour Lutine.

Instinctivement je posai une main sur son ventre des étoiles dans les yeux. J'étais.... je ne sais comment dire. Heureux de ce cadeau et de mon retour.

- Tu n'auras rien à payer à M.Milano, les voitures sont intactes. Tu aurais dû le voir quand j'ai poussé une de ses mustang à fond... j'ai cru qu'il allait mourir!

Je m'ecartai pour me prendre une bière. Continuant mon récit. Allant de mon arrivée, à son garage rempli de ses voitures qui me rendait vert de jalousie en passant par les tours de pistes alors que je fonçais à vive allure. Réalisant que je parlais sans arrêt, chose que je ne faisais jamais, je me tus me tournant vers elle.

- Je parle trop.... toi tu as fait quoi? Tu as parlé avec Salle un peu? Je sais que tu l'aimais bien...

_________________

   
Sweet Love.
Nymphadora Tonks ☽Into my darkness you come, you become my light and my sunshine. If I lose you I'm dying
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Becky Reeves
Criminality

Résumé de ma vie :


Féminin Aventures vécues : 904
Age : 40
Logement : Vit dans une Maison dans l’Avenue C avec John Hunter Malone
Emploi/étude : Tueuse à gage
Situation Amoureuse : Compliquer

Carte d'identité
Ma santé:
100/100  (100/100)
Situation Actuelle:
Mes amis, mes amours, mes emmerdes:
MessageSujet: Re: Here comes the devil 12th Février 2018, 06:15

La décision était prise, nous allions acheter la propriété et on en ferait notre sanctuaire pour nos visite à Waco. De retour à la maison, on profita des quelques jours avant son départ pour aller au resto et passer du temps ensemble. Puis vint le moment de son départ. Je lui cachai ma crainte de rester seule quelques jours. Avec la menace qui pesait sur nous, même si plus rien ne semblait pour ce produire, je restais craintive. Je le laissai donc partir et passai les jour ou il fut partie à entreprendre les démarches pour acheter la propriété. L'avantage lorsque l'on était avocate ses que l'on connaissait les trucs pour accélérer les choses et l'on ne ce faisait pas mener en bateau bien longtemps. Aussi je pris possession de l’entrepôt en ruine bien avant le retour de mon homme. J'allai aussi prendre quelques cafés avec Sally. discutant avec elle de plusieurs choses concernant la grossesse et passant même du temps à câliner son bébé. Le reste du temps, je le passai à monter ma moto, il ne me restait d'ailleurs plus grand chose à faire pour la terminer. Je ne sortais bien sûr jamais sans Buddy, prenant mes précaution pour ne pas me faire avoir à nouveau. Mon épaule reprenais du mieux, aussi je recommençai doucement mes entraînements, prenant garde à ne pas pousser trop comme j'avais fait avec ma cheville.

J'étais d'ailleurs au sous sol à m’entraîner en short et top, lorsque les aboiements de notre toutou me fit monter pour accueillir mon homme. Aussitôt qu'il me vit, John vint me donner un long baiser remplis de passion, avant de me dire bonjour et de glisser sa main sur mon ventre ou Ava ce fit un plaisir de le saluer elle aussi. Bonjour mon loup. Je lui fis un petit sourire, lorsqu'il ce lança dans un long monologue me racontant son voyage, l'écoutant et appréciant de voir à quel point il avait aimé son voyage. Monsieur Millano, m'avait téléphoné un peu après le départ de John pour me dire que tout c'était bien passé et qu'il avait apprécié le temps passé avec un homme aussi passionné que lui, me disant qu'il aimerait bien nous accueillir tous les deux si un jour la vie nous le permettait. Ce rendant compte d'à quel point il parlait, il fini par ce tourner vers moi et me fit rire doucement en disant qu'il parlait trop. Me levant j'ouvris un tiroir et sortie les papiers concernant l'entrepôt. Moi j'ai été tranquille, j'ai fait de la mécanique, acheter une propriété et pris quelques cafés avec Sally. Je lui fis un petit sourire en lui montrant les papiers. Il ne reste plus qu'à y faire ce que l'on veut... Je le regardai un sourire aux lèvres. Je suis heureuse que tu es passé un bon voyage mon loup et malgré les frayeurs que tu as causé à Monsieur Millano, il nous invite tous les deux à aller lui rendre visite si on vient qu'à en avoir la chance.

_________________
Becky
La princesse et son loup contre le monde. - blackheart & crédits.  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
John Hunter Malone
Criminality

Parti politique : Aucun
Résumé de ma vie :

My complicated love

Masculin Aventures vécues : 914
Age : 45
Logement : Vit dans une Maison dans l’Avenue C avec Becky Reeves
Emploi/étude : Proprio de resto/ Tueur à gages
Situation Amoureuse : Avec ma princesse Becky

Carte d'identité
Ma santé:
100/100  (100/100)
Situation Actuelle:
Mes amis, mes amours, mes emmerdes:
MessageSujet: Re: Here comes the devil 12th Février 2018, 15:21

J'avais vraiment aimé mon voyage. J'avais essayé les plus belles, les plus puissantes, les plus rares des mustang. Bien sur quand j'avais poussé la machine j'avais vu l'horreur passer dans le visage du collectionneur. Cependant j'avais passé un agréable moment avec lui. Donc revenu, encore sous le décalage, Buddy m'accueilla en aboyant et en faisant des plaintes en gémissant. Mais ce ne fut rien quand je vis ma belle

Une longue embrassades plus tard, une bière à la main je parlais de mon voyage, des voitures toutes plus rare une que les autres, de comment j'avais poussé les voitures simplement pour entendre le ronronnement du moteur. Je parlais avec fébrilité et beaucoup... trop que moi-même je me rendis compte de mon babillage.

Elle me poussa les papiers comme elle me disait qu'elle avait acheté la propriété, qu'elle avait papoter avec Sally et que M.Milano nous invitait tout les deux si le vie nous le permettait.

- Tranquille hein? Alors je vais voir si je peux trouver quelqu'un pour dessiner les plans de notre futur sanctuaire.

Je m'etirai longuement la fatigue me gagnant. Une petite sieste s'imposait sinon je ne survivrais jamais jusqu'au soir. Je fini ma bière rapidement et me tournai vers ma belle.

- Je vais aller faire une sieste, le décalage c'est dur. Reveille-moi dans une heure.

Je l'embrassai tendrement et montai avec Buddy sur les talons qui figea sur le pas de la porte. Je l'appelai et il se coucha à mes côtés sur le sol et je sombrai comme je poussai un soupir. Je ne sais pas si ça faisait longtemps que je dormais ou non mais ce fut la voix de Becky qui me ramena à la surface. Je clignai des yeux un instant et en voyant son air je fronçai des sourcils

- Ça va? Tu as l'air soucieuse?

_________________

   
Sweet Love.
Nymphadora Tonks ☽Into my darkness you come, you become my light and my sunshine. If I lose you I'm dying
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Becky Reeves
Criminality

Résumé de ma vie :


Féminin Aventures vécues : 904
Age : 40
Logement : Vit dans une Maison dans l’Avenue C avec John Hunter Malone
Emploi/étude : Tueuse à gage
Situation Amoureuse : Compliquer

Carte d'identité
Ma santé:
100/100  (100/100)
Situation Actuelle:
Mes amis, mes amours, mes emmerdes:
MessageSujet: Re: Here comes the devil 12th Février 2018, 18:19

J'étais vraiment heureuse de voir que mon homme avait apprécié mon cadeau. L'entendre parler de son voyage dans un long monologue me faisait vraiment plaisir, me prouvant qu'il était heureux, et c'était tout ce qui comptai pour moi. À mon tour je lui résumais ce que j'avais fait dans son absence, lui montrant les papiers concernant notre nouvelle propriété. L'entrepôt étant en ruine, je n'avais pas dû travailler bien fort pour parvenir à avoir le terrain. C'est tranquille pour moi ça... Je lui fis un petit sourire en coin et répondit à son baiser avant de le laisser monter faire une sieste. J'en profitai pour filer sous la douche, prenant mon temps sous les jets d'eau chauds. Je venais à peine de sortir lorsque j'entendis mon portable sonner dans la cuisine. Au pas de course, j'allai prendre l'appel, répondant de justesse. Beck. ... Calme toi Jessie je ne comprend rien là. ... Tu es où? ... Es-tu seule? Est-tu en sécurité? ... Parfais, ne bouge pas je vies te chercher. Raccrochant, je montai réveiller John. Aussitôt les yeux ouvert, mon homme fronça les sourcils, voyant dans mon regard que quelque chose n'allait pas. Ses Jessie. Je n'ai pas trop compris, mais je crois qu'elle est dans la merde. Elle est cachée dans un entrepôt en ville, des mecs lui courent après pour la buter de ce que j'ai compris, je dois aller la chercher... Tu peux venir? Il n'aurais pas voulu, j'y aurais été seule, c'était mon devoir, elle était ma protégée. Je savais cependant que John ne me laisserait pas y aller seule, qu'il viendrait pour veiller sur notre sécurité à Ava et moi... Elle m'a dit qu'elle est en sécurité, qu'elle est bien cachée, mais qu'elle est blessée... J'espère pour elle qu'elle à une sacré bonne explication à me donner... Mon rôle de mentor reprenant le dessus, je regardai John une lueur brillant dans mon regard. J'avais bien entrainé Jessie aussi je me doutais qu'elle avait dû ce faire pièger ou quelque chose comme ça...

_________________
Becky
La princesse et son loup contre le monde. - blackheart & crédits.  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
John Hunter Malone
Criminality

Parti politique : Aucun
Résumé de ma vie :

My complicated love

Masculin Aventures vécues : 914
Age : 45
Logement : Vit dans une Maison dans l’Avenue C avec Becky Reeves
Emploi/étude : Proprio de resto/ Tueur à gages
Situation Amoureuse : Avec ma princesse Becky

Carte d'identité
Ma santé:
100/100  (100/100)
Situation Actuelle:
Mes amis, mes amours, mes emmerdes:
MessageSujet: Re: Here comes the devil 12th Février 2018, 22:53

J'avoue que pour elle obtenir des papiers c'était relativement calme. Mais je pourrais trouver quelqu'un pour faire des plans pour avoir ce que nous voulions. Donc une fois ma bière terminé, je m'etirai longuement lui disant que j'allais faire une sieste simplement pour récupérer un peu. Combien de temps je dormis je ne le savais pas mais la voix de Becky me tira de mon sommeil en clignant des yeux.

Après lui avoir demandé ce qu'elle avait je m'assied le tement les sourcils se fronçant. Elle pensait vraiment que j'allais la laisser aller comme ça? Je me passai une langue sur les lèvres avant de parler.

- JE vais y aller. Attends dans la bagnole si tu veux mais tu entre pas là.

Je savais qu'elle aimerait pas. Moi-même je n'aurais pas laissé personne aller la chercher mais la différence était que.... J'étais pas enceinte. Oh je voyais bien qu'elle aimait pas ça mais il était hors de question que je la laisse aller seule.

- Gueule tant que tu veux. Tu es enceinte. Allez on y va.

Je me pris quelques couteaux et direction l'entrepôt sous les directives de la jeune femme. Arrivé je me stationnai silencieusement pour faire l'examen des lieux. Mon regard sombre se posa sur cet entrepôt et je posai un soupir. Je me tournai vers elle et prit sa main doucement.

- Je te la ramène. Toi tranquille.

Je sorti fermant la porte silencieusement et avançai prenant garde de ne pas me faire prendre. L'entrepôt était sombre, humide et je devrais user de ruse pour la sortir de là. D'abord la trouver. Bon...Becky était sa mentor donc elle lui a montré à se plaquer. Je dois dire que Becky était une pro de la cachette donc c'est clair qu'elle a enseigner les rudiments à la jeune femme. Je longeais les murs, ouvrit des portes, butai quelques mecs avant même qu'il s'aperçoivent de ma présence. Enfin je la trouvais et quand je vis son regard je mis un doigts sur ma bouche pout qu'elle se ferme.

- Becky attends dans la voiture. T'es capable de marcher?

Après qu'elle m'ai assuré que oui j'ouvris la marche me plaçant devant elle. S'il fallait en plus qu'elle se fasse buter... finalement lentement après des cachettes et d'y camouflage je la ramenait à la voiture que j'avais garé plus loin. Je me tassai pour que Becky la voit saine et sauve... blessé mais en vie.

- J'ai été plus long, ya trop de mecs là-dedans...

_________________

   
Sweet Love.
Nymphadora Tonks ☽Into my darkness you come, you become my light and my sunshine. If I lose you I'm dying
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Becky Reeves
Criminality

Résumé de ma vie :


Féminin Aventures vécues : 904
Age : 40
Logement : Vit dans une Maison dans l’Avenue C avec John Hunter Malone
Emploi/étude : Tueuse à gage
Situation Amoureuse : Compliquer

Carte d'identité
Ma santé:
100/100  (100/100)
Situation Actuelle:
Mes amis, mes amours, mes emmerdes:
MessageSujet: Re: Here comes the devil 13th Février 2018, 06:31

L'appel de Jessie m'avait mis sur les nerfs. Ma protégée avait besoin de moi, mais je ne pouvais pas y aller seule, pas enceinte... J'allai donc réveiller mon homme lui expliquant la situation. Sa réponse cependant me fit me figer, une lueur de colère brillant dans mon regard. Que moi j'attende dans la voiture? Il se foutais de ma gueule là. J'allais l'envoyer promener, lui dire de laisser tomber que je me débrouillerais seule, mais ce qu'il rajouta ensuite m'en empêcha me faisant serrer les dents. Non seulement il avait raison, mais en plus j'étais toujours blessé à l'épaule, celle-ci commençant à aller mieux Ce qui me rajoutait une faiblesse en cas de grosse bagarre. Je ne répondis donc rien, gardant ma frustration de ne pas pouvoir faire ce que je considérais comme mon devoir de mentor pour moi.

Lorsque enfin on fut sur les lieux, je regardai la bâtisse, pensant combien ma protégée devait être sur les nerfs et terrorisée. Je tournai mon regard sur John lorsqu'il  me prit la main. Soit prudent mon loup et comme tu as dit, je suis enceinte donc pas patiente... Je le laissai sortir de la voiture et une fois qu'il fut à l'intérieur, une attente interminable commença. Mon regard sur le bâtiment, je devenais de plus en plus nerveuse au fil des minutes qui s’égrainaient. Vint le moment ou ma patience atteint sa limite. Respirant un grand coup, je m'apprêtais à aller montrer à faire sentir la colère d'une tueuse enceinte. J'eux à peine le temps cependant de sortir de voiture et de refermer doucement la portière que je vis John revenir. Mon coeur maqua un battement, le temps qu'il ne se  tasse pour me laisser voir Jessie. Soupirant de soulagement je tendis les bras et sans se faire prier Jessie vint immédiatement se jeter dedans. Je la serrai une seconde avant de lui ouvrir la portière arrière. Je hochai la tête en entendant les explications de John Merci. Maintenant foutons le camps d'ici. Une fois sur le chemin du retour, la voix de Jessie ce fit entendre. En premier lieux merci Hunter. Ensuite, j'aimerais savoir si l'un de vous deux sait ce qui ce passe. J'ai plein de monde à mes trousses, un contrat plane sur ma tête et je ne sais même pas pourquoi. Du jour au lendemain je me suis retrouvé avec plein de gens voulant ma peau... Je tournai un regard paniqué à John. Et si c'était ceux qui avait mis son téléphone sous écoute? Je me tournai vers Jessie. Elle avait maigrit, beaucoup même et semblait exténuée en plus d'être blessée. Ça fait combien de temps que tu galères comme ça? Ben tu sais c'est pas si important... Jessie... Je vis ma copine baisser le regard, ne me répondant pas. Si tu veux on peut aussi arrêter la voiture et que je te force à me le dire! Je suis peut être enceinte et blessée, mais croie moi si je décide de te botter le derrière ce n'en sera que plus violent! Parle!Quelques jours... Gare toi s'il te plait! D'accord d'accord... Une semaine et demi.Et tu ne m'appelles que maintenant? J'étais folle de rage, elle aurait pus ce faire buter juste par ce qu'elle était fatigué...Pourquoi as-tu attendue d'être dans la merde jusqu'au cou avant de m’appeler? Merde tu aurais pus te faire descendre Jess... Parce que... Parce que tu es enceinte! Et que Hunter ses ranger! Vous avez une famille maintenant... Vous... J'eux l'impression de recevoir un coup de point dans le ventre. Comme on entrais dans la cour j'attendis que l'on descende dans le garage pour regarder Jessie. Tu fais partie de ma famille et peut importe que l'on ce range ou non, je ne laisserai jamais un membre de ma famille dans la merde. C'était une vrai connerie de pas m'appeler avant Jessie. Maintenant entre que l'on te soigne. J'avais parlé d'un ton triste, me sentant blessé par ce qu'elle avait dit. Elle croyait vraiment que par ce que j'étais enceinte je la laisserais tomber...

_________________
Becky
La princesse et son loup contre le monde. - blackheart & crédits.  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
John Hunter Malone
Criminality

Parti politique : Aucun
Résumé de ma vie :

My complicated love

Masculin Aventures vécues : 914
Age : 45
Logement : Vit dans une Maison dans l’Avenue C avec Becky Reeves
Emploi/étude : Proprio de resto/ Tueur à gages
Situation Amoureuse : Avec ma princesse Becky

Carte d'identité
Ma santé:
100/100  (100/100)
Situation Actuelle:
Mes amis, mes amours, mes emmerdes:
MessageSujet: Re: Here comes the devil 13th Février 2018, 17:59

J'avais tenté de faire rapide mais avec la bande qui trainais dans ce putin de bâtiment je devais être discret, et aller trouver la jeune femme. Donc une fois sorti je me tassai pour que Becky puisse voir sa protégée et ainsi lui parler une fois dans la voiture que je mis en marche. Sans un mot je ne perdais pas une miette de leur conversation. Quand le regard de Becky se tourna vers moi je me pinçai les lèvres me promettant de brasser la cage à se putin de geek à la con. Quand Becky me dit de me garer j'allais entreprendre la manoeuvre mais aussitôt Jessie parla.

Je me pinçai les lèvres plus fort cette fois. Ok j'allais pas ressortir mon flingue mais je l'aurais pas laisser dans la merde non plus. Je me garai et laissai les filles entrer pour que Becky la soigne. J'allai lui chercher ce qu'il fallait les sourcils froncés de soucis. Je regardai les deux femmes avant de siffler Buddy.

- Je vais aller voir le geek. Buddy, garde la maison.

J'allais sortir une main sur la poignée et me tournai ver Jessie.

- Je ne suis pas rangé. J'aurais été te chercher comme j'ai fait.

Je relevai un regard vers Becky et sorti devant un Buddy surveillant les portes droit comme un piquet. J'allais chez ce geek tendu comme pas un. J'entrai sans même cogner les yeux noir comme le fond des enfers.

- Toi tu vas me dire ce que tu branle!

G:- Hunter...

- La protégée de Becky se fait courir après depuis une semaine! Elle a failli se faire buter.

G:- Tu as été sur écoute... mais.... on sait pas par qui. Ils n'ont pas de noms et parle par code

- Elle a un contrat mis sur sa tête putin de merde!

G:- Donne-moi quelques minutes... je vais enlever ça en quelques secondes et elle seras tranquille.

Je restai là le temps que tout soit fait et qu'il s'assure qu'il y avait pas d'autre contrat sur nous entre autre. Une fois assuré que tout allait bien je retournai chez-moi tranquille. Même en entrant Buddy était resté à sa place.

- Ça va mon chien. Viens. T'a plus de contrat sur ta tête Jessie. Il a été effacé et annulé.

Je donnai un os au chien qui alla grignoter dans son panier. Je pris deux bières et en tendit une à Jessie.

_________________

   
Sweet Love.
Nymphadora Tonks ☽Into my darkness you come, you become my light and my sunshine. If I lose you I'm dying
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Becky Reeves
Criminality

Résumé de ma vie :


Féminin Aventures vécues : 904
Age : 40
Logement : Vit dans une Maison dans l’Avenue C avec John Hunter Malone
Emploi/étude : Tueuse à gage
Situation Amoureuse : Compliquer

Carte d'identité
Ma santé:
100/100  (100/100)
Situation Actuelle:
Mes amis, mes amours, mes emmerdes:
MessageSujet: Re: Here comes the devil 13th Février 2018, 20:50

J'étais folle de rage contre Jessie d'avoir attendue aussi longtemps avant de m'appeler, mais lorsque j'entendis sa raison, j'eux l'impression de recevoir un coup de poing. Elle croyait vraiment que par ce que j'étais enceinte, que John et moi allions avoir un enfant, je laisserais mes proches à leur sort. Que je l'abandonnerais, elle ma meilleure amie... Savoir qu'elle pensait ça m'attristait, aussi une fois sortie du véhicule dans le garage je lui dis d'une voix triste qu'elle aussi faisait partie de ma famille. Entrant dans la maison, je laissai John aller chercher ce qu'il me fallait pour soigner Jessie, m'asseyant face à elle et regardant chacune de ses blessures. Lorsque John revint avec les trucs me disant qu'il allait voir le jeune qui avait vérifié son téléphone, je le regardai un moment, avant de hocher la tête. Je lui fis cependant un petit sourire en l'entendant parler à Jessie avant de sortir.

Je nettoyai et soignai chacune des blessures de mon amie dans un silence pesant, jusqu'à ce qu'elle finisse par parler. D'accord! J'ai compris! Je suis désolé, j'ai fais une connerie... Je remontai lentement mon regard dans le sien. Je ne comprend pas que tu es pus penser une seule seconde que je te laisserais tomber... Que j'abandonnerais ma meilleure amie ET ma protégée... Je ne sais pas Becky, il y a eu tellement de merde depuis la dernière fois que j'ai eux de tes nouvelles... Et alors? Becky merde, tu es prête a tout pour protéger ton mec... J'ai crus que... Que quoi Jessie? Que je serais prête à vous abandonner? Je suis prête à tout pour protéger les gens que J'AIME point! Et si tu crois qu'il m'aurait laissé vous abandonner tu es idiote! Je... Non! Jamais Hunter ne m'aurait laisser vous mettre de côté ou m'aurait empêcher de vous voir! Il sait que vous faites partie de ma vie Jessie! Et s'il était ce genre d'homme crois-tu réellement que je l'aimerais? Je suis désolé Becky... John entrant à ce moment je n'ajoutai rien, secouant simplement la tête en soupirant. Merci Hunter... Je terminais de la soignée comme John revenais avec deux bières. Après avoir remercier John d'un signe de tête ma protégée tourna un regard désolé vers moi. Écoute Becky je... Laisse tomber Jessie, le sujet est clos. Je me levai et regardai John. Je vais aller nous préparer de quoi manger. Sans laisser le temps à un ou l'autre d'ajouter quoi que ce soit, je filai à la cuisine. Je ressentais un mélange de frustration et de déception. J'avais perdue la confiance de ma protégée. Elle avait pensé que par ce que j'avais quité le club, que je vivais avec John et que nous attendions désormais un bébé, elle ne comptait plus pour moi, que je l'avais abandonnée... Le fait qu'elle est pensé ça aussi facilement me donnait l'impression d'avoir été trahis. C'est donc avec un mélange de frustration et de tristesse que je commençai à préparer le repas.

_________________
Becky
La princesse et son loup contre le monde. - blackheart & crédits.  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
John Hunter Malone
Criminality

Parti politique : Aucun
Résumé de ma vie :

My complicated love

Masculin Aventures vécues : 914
Age : 45
Logement : Vit dans une Maison dans l’Avenue C avec Becky Reeves
Emploi/étude : Proprio de resto/ Tueur à gages
Situation Amoureuse : Avec ma princesse Becky

Carte d'identité
Ma santé:
100/100  (100/100)
Situation Actuelle:
Mes amis, mes amours, mes emmerdes:
MessageSujet: Re: Here comes the devil 14th Février 2018, 06:41

Je sais déjà que Jessie ne l'ai pas appelé, qu'elle n'ai pas pu la chercher elle-même la rendait agacée. Mais qu'elle lui serve l'excuse qu'elle était enceinte et moi... rangé? Merde j'étais pas rangé! Enfin ces excuses de merde, n'arrangeait en rien l'humeur de ma furie. Je pris un temps de dingue chez le geek m'assurant que tout était ok, que le contrat soit disparut et que plus aucune menace ne pèse sur nous. Donc une fois assuré de tout ceci, je retournai à la maison disant à Buddy que ça allait et lui donnant un os au passage. Je pris donc deux bières et en tendit une à Jessie. Je regardai les deux jeunes femmes sentant l'atmosphère entre les deux. Je relevai un regard vers Becky quand elle dit qu'elle allait préparer un truc manger. Elle était ma furie rousse, mon feu sur pattes. Je fixai le sol un instant. En relevant le regard je vis que Jessie allait parler mais croisant mon regard elle referma la bouche.

- Le rôle d'un mentor est de venir en aide à sa protégée.

- Je...

- Avec ce que tu lui a dit... t'aurais pu lui planter un couteau dans le coeur elle aurait pas plus mal.


Je la vis rougir et je me levai finissant ma bière d'un trait et je claquai ma bouteille sur la table basse et penché comme j'étais je plantai mon regard noir dans le sien.

- Si tu lui redis un truc pareil... c'est moi qui vais te botter le cul.

Je me relevai et quittai le salon pour aller rejoindre Becky. Juste la voir de dos me fit comprendre qu'elle était en pétard. Je m'avançai et ma plaçai dans son dos et stoppai sa main et reculai la poêle de l'autre. Je ne lâchai pas sa main me foutant un peu que Jessie nous voit ou non.

- Je sais que tu es en pétard Lutine, mais ruminer ici ne te donneras rien.

Je me reculai la tournant vers moi fouillant son regard longuement allant prendre sa main doucement et jouer avec ses doigts. Je pris une inspiration avant de parler d'elle tout d'abord. Je dis d'une voix douce, surtout pour ne pas attiser le feu qui brulait au fond d'elle.

- Dois-je te rappeler qu'il y a longtemps une princesse ne m'a pas prévenu parce que...

Je me rapprochai doucement et baissai le ton un peu mon regard dans le sien.

- Elle a pensé qu'un club serait rapide entre autre... et qu'il y avait quelque chose a changé entre un loup solitaire et une princesse. Et que cette dite princesse était plus amoché que sa protégée. Soit compréhensive, tout protégé fais ça Lutine.  Allez va la rejoindre, je vais cuisiner.

 Je me penchai et l'embrassai tendrement et plongeai mon regard dans le sien.

- Allez, va lui parler. Ça fait longtemps en plus.

_________________

   
Sweet Love.
Nymphadora Tonks ☽Into my darkness you come, you become my light and my sunshine. If I lose you I'm dying
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Becky Reeves
Criminality

Résumé de ma vie :


Féminin Aventures vécues : 904
Age : 40
Logement : Vit dans une Maison dans l’Avenue C avec John Hunter Malone
Emploi/étude : Tueuse à gage
Situation Amoureuse : Compliquer

Carte d'identité
Ma santé:
100/100  (100/100)
Situation Actuelle:
Mes amis, mes amours, mes emmerdes:
MessageSujet: Re: Here comes the devil 14th Février 2018, 18:54

J'étais allé me réfugier dans la cuisine, tenter de calmer la frustration mélanger à la déception que m'avait causé ce que m'avait dit Jessie. Préparant le repas, je réfléchissais, bouillante de colère. Au bout d'un moment, John vint me rejoindre, m'arrêtant en prenant ma main et en repoussant la poêle. Je soupirai en entendant ses mots à mon oreille. Il avait raison bien sur, mais je n'étais pas seulement en colère, j'étais aussi déçu. Me tournant après s'être reculé, il plongea son regard dans le mien, jouant avec mes doigts. Lorsqu'il parla d'une voix douce je fronçai les sourcils, prête à lui dire que ce n'était pas du tout la même chose, mais ce rapprochant il poursuivie.

Mon regard s'adoucissant au fil de ce qu'il disait, je fini par lui rendre son baiser. Soupirant je le regardai un moment, beaucoup plus calme. Tu sais que ce n'est pas pareille... Mais tu as raison, ce n'est pas en restant à ruminer que je vais régler ça. Je retournai l'embrasser avant de me diriger vers le salon. Merci mon loup. J'entrai dans le salon et me laissai choir sur le canapé près de Jessie. Ne me refais jamais ça. Tu n'es pas juste ma protégée Jessie... Tu es ma petite soeur, ma meilleure amie. La seule que j'ai laissé m'approcher dans mes moments les plus sombre. Ce n'est pas suffisant pour savoir que peut importe ma situation je vais accourir pour venir t'aider? Je suis désolé Becky. Je ne voulais pas te blesser... Je ne voulais juste pas te déranger maintenant que tu as une belle vie. Je sais bien que tu ne me laisserais pas crever... Je fini par lui faire un petit sourire et je vis alors un immense soulagement passer dans son regard. Rapide malgré ses blessures, elle me ramassa et me prit contre elle. Éclatant de rire, je me laissai aller contre elle. Lorsqu'elle fini par me relâcher, l'atmosphère dans la pièce avait radicalement changé. On se mit donc a parler de tout et de rien, attendant que John termine le repas. Les rires se faisaient entendre dans le salon, résonnant sur les murs.

Une fois le repas prêt, on alla s'asseoir à la table et poursuivie de discuter en mangeant. La conversation passait de ma grossesse et de mes humeurs changeantes au club et leur conneries. Au fait Jessie, tu savais que Phil allait se marier? Tu te fous de moi? Non. Il a tout révélé au club. Le mariage est prévue dans quelques mois. Tu auras accouché? Relevant la tête, je plantai mon regard dans le sien. Un petit sourire en coin, elle avait une lueur malicieuse dans le regard. Oui Pour... Non... Ho allez Becky! Phil, toi et moi sa remonte à des années, on va rigoler. La dernière fois on a failli ce faire bouffer par un ours Jessie! Il a mangé toute les provisions. Heu... Non c'était moi en fait... Éclatant de rire je la regardai un moment. On verra le moment venue d'accord? J'aime mieux ne rien prévoir pour après l'accouchement. En fait c'était surtout que je ne savais pas si je serais toujours de ce monde après mon accouchement.

Les souvenirs se mirent alors à être évoqués nous faisant rire toutes les deux. Nous avions terminé de manger depuis un bon moment quand même et Jessie en était à sa je ne sais combientième bières. Tu sais Becky, une chance que tu m'as montré à me caché, mais il n'y à que toi qui soit vraiment capable de disparaitre complètement du globe. Faux. Je n'ai jamais été capable de disparaitre complètement. Il aurait fallu pour sa que je laisse tomber ma protégée. Je lui fis un clin d'oeil en riant. Ce qui me rappelle d'ailleurs un certain Irlandait à qui j'ai du aller botter les fesses par ce que tu n'y arrivais pas... Tu sais très bien que c'était juste une raison pour te voir... Ouais... Ça aussi tous les protégés les font j'imagine. Je tournai le regard vers John un sourire en coin, mais la question suivante de Jessie me fit retourner le regard sur elle sourcils froncés par la réflexion. Tu ne répondais qu'à moi, mais si Hunter t'aurait téléphoné aurais-tu répondue? C'était une bonne question en fait. Je repensais à tous ce que j'avais pus ressentir au fil des années, me remémorant rapidement ce que j'avais fait et fini par hocher la tête. Oui. Peut importe quand je lui aurais répondu. Je demandais simplement par ce que lui répondait quand même. Me figeant je la regardais avec de grand yeux, mais elle regardait maintenant John. Tu n'as surement pas oublié les nombreux "On t'aime" que j'ai pus te dire. Moi au moins je ne raccrochais pas sans dire un mot. Jessie tu pourrais la fermer s'il te plait? Je n'osais même pas regarder John, gardant mon regard dans celui de Jessie pour lui faire comprendre de ce fermer la gueule. Ho! Tu ne lui avais pas raconté? D'après toi...

_________________
Becky
La princesse et son loup contre le monde. - blackheart & crédits.  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
John Hunter Malone
Criminality

Parti politique : Aucun
Résumé de ma vie :

My complicated love

Masculin Aventures vécues : 914
Age : 45
Logement : Vit dans une Maison dans l’Avenue C avec Becky Reeves
Emploi/étude : Proprio de resto/ Tueur à gages
Situation Amoureuse : Avec ma princesse Becky

Carte d'identité
Ma santé:
100/100  (100/100)
Situation Actuelle:
Mes amis, mes amours, mes emmerdes:
MessageSujet: Re: Here comes the devil 15th Février 2018, 04:27

J'avais servi un sérieux avertissement à la jeune femme avant d'aller rassurer Becky. Enfin surtout la calmer. J'allais dans son dos et lui parlai doucement avant de la retourner vers moi lui disant qu'un jour elle aussi elle l'avait fait. Je la sentis se détendre entre mes bras comme elle répondit à mon baiser. Sa phrase me disant que ce n'était pas pareil me fit glisser les doigts sur sa joue.

- Si on enlève les sentiments... c'est exactement pareil.

Je la laissai regagner le salon pour qu'elle se réconcilie avec son amie. Je terminai le repas, mis la table et servi tout le monde. Assis avec elles j'écoutais leur babillage, répondait quand on me parlait. Quand elle parla du mariage de Phil et le sous-entendu de passer une soirée de beuverie Becky fit une réponse qui ne m'enchantait pas. De ce fait je lui servi un regard lourd de sens avant de replonger mon nez dans mon assiette. Une fois le tout rangé et débarrassé je les rejoignis au salon et encore une fois écoutai leur souvenirs nostalgiques.

Pas que je n'aimais pas Jessie mais... elle était trop exubérante pour moi. Elle parlais fort, riait fort. Quand Jessie lui servi une excuse disant qu'elle voulait là voir elle me jeta un regard moqueur et sa réponse fit passer une lueur taquine dans le regard.

- Ça dépend du mentor j'imagine...

Quand elle lui demanda si je l'aurais appelé et si elle aurait répondue, ma gorgée passa difficilement. Je ne dis rien maos la suite se la phrase me fit froncer des sourcils jetant un regard rapide vers Becky. Je pris une rasade de ma bière et la bouteille se figea sur mes lèvres. Je rebaissais la bouteille lentement avalant ma gorgée tout aussi lentement. Ainsi... Les téléphones dans la nuits ou on me réveillait en me criant des je t'aime ou on t'aime c'était....ELLES!

- Non en effet elle ne m'a rien dit...

Je tournai lentement le regard vers Becky voyant qu'elle ne me regardait pas du tout alors que de mon côté une lueur d'amusement passa dans le noir de mes iris. Je m'adossai au canapé les bras étendu sur le dossier mon regard allant à Jessie.

- J'imagine que... ya plus que ce que tu dis Jessie non?

_________________

   
Sweet Love.
Nymphadora Tonks ☽Into my darkness you come, you become my light and my sunshine. If I lose you I'm dying
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Becky Reeves
Criminality

Résumé de ma vie :


Féminin Aventures vécues : 904
Age : 40
Logement : Vit dans une Maison dans l’Avenue C avec John Hunter Malone
Emploi/étude : Tueuse à gage
Situation Amoureuse : Compliquer

Carte d'identité
Ma santé:
100/100  (100/100)
Situation Actuelle:
Mes amis, mes amours, mes emmerdes:
MessageSujet: Re: Here comes the devil 15th Février 2018, 06:22

Étant retourné au salon après le repas, Jessie et moi étions retourné au salon et discutions de tout et de rien. Le sujet de ma période sombre vint et avec ça une question qui amena finalement sur le tapis une chose que je n'avais jamais dit à John. Je voulu stopper Jessie, mais déjà elle en disait trop. Lorsque je fini par lui demander de la fermer, sans oser regarder vers John, elle comprit qu'elle avait beaucoup trop parlé. John répondit à sa question avant d'en poser une. Jessie éclata alors de rire. Elle ne ta vraiment rien dit? Jessie... Elle me regarda avec une lueur moqueuse dans le regard. Allons Becky c'était super mignon... Cucul peut être mais vraiment mignon. Elle retourna son attention sur John. Permet moi de te raconter alors. Après votre séparation, que je n'ai toujours pas compris d’ailleurs, deux personnes s'aimant comme des cinglés qui décident de se séparer, aller comprendre... Enfin bref, après votre séparation Becky à coupé le contact avec tous le monde. Il n'y avait qu'à moi quelle voulait bien répondre et encore ça avait intérêt à être important. Je trouvais donc mille et une raisons pour la voir. Lorsqu'elle venait, suite à un appelle, elle ne parlait presque pas. Elle était... Sauvage... Inatteignable. Enfin jusqu'à ce qu'elle est bue une bonne partie d'une bouteille de Jack. Là je retrouvais l'ombre de la Becky que nous connaissons et aimons tous. Je poussai un soupire, tournant un regard vers John, mal à l'aise avant de la regarder à nouveau. Elle en disait beaucoup trop, mais elle sembla ne pas en prendre conscience et poursuivie. À ce moment elle me parlait de toi, me disant que tu lui manquais. C'est là qu'on te téléphonais. Je ne sais pas combien de fois on l'à fait, mais chaque fois si c'était elle qui appelait, elle n'arrivait pas à parler et ne faisait qu'écouter. Moi je tentais de te dire ce qu'elle voulait dire, mais heu... Ça ne sortait jamais bien. Il y à une fois ou elle aurait parlé, elle n'était pas vraiment soûle et était décidé, mais je ne sais pas ce que tu as dit en décrochant, mais elle a raccroché et a effacer ton numéro avec un regard triste en me disant que l'on ne le ferait plus... En tout on a appeler combien de fois Becky? Dix? Quinze? Je poussai un petit soupire exaspéré. Vingt-sept... En tout ça fait vingt=sept appelles, dont quatorze avec toi... J'espère que tu es consciente que tu va me payer très cher cette trahison Jessie? Je glissai un regard vers John, me doutant qu'il devait maintenant avoir quelques questions pour moi, entre autre sur ce que j'avais dit sur notre séparation j'imagine... Et si on allait dormir?

_________________
Becky
La princesse et son loup contre le monde. - blackheart & crédits.  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
John Hunter Malone
Criminality

Parti politique : Aucun
Résumé de ma vie :

My complicated love

Masculin Aventures vécues : 914
Age : 45
Logement : Vit dans une Maison dans l’Avenue C avec Becky Reeves
Emploi/étude : Proprio de resto/ Tueur à gages
Situation Amoureuse : Avec ma princesse Becky

Carte d'identité
Ma santé:
100/100  (100/100)
Situation Actuelle:
Mes amis, mes amours, mes emmerdes:
MessageSujet: Re: Here comes the devil 15th Février 2018, 17:00

Bien que je trouvai la jeune femme exubérante n'empêche que les pointes qu'elle lançait à Becky attisa ma curiosité. Et elle doubla quand elle parla de ses appels que j'avais eu pendant quelques mois. Une lueur moqueuse dans le regard je regardai rapidement Becky pour poser ma bouteille et d'encourager la jeune femme a parler. D'ailleurs elle ne se fit pas prier pour en dire plus.

Quand elle parla de notre séparation, j'avalai difficilement et me raclai la gorge un peu mais n'ajoutai rien. J'écoutais simplement. Cependant quand elle me dit qu'elle retrouvais un peu Becky quand elle buvait... beaucoup, je pinçai les lèvres une seconde tournant un regard brillant de malice vers elle. Elle m'étonnera toujours. Si seulement j'avais su que c'était elle... j'aurais sûrement parler. Lui demander mille pardons. Quand elle parla de cet appel ou je m'était emporté je baissai les bras et croisai les main devant moi.

FLASHBACK

Encore ce bordel de chien stupide qui m'empêchait de dormir. Un jour je jures que je vais le tuer de mes mains. Tout ce qu'il faisait était japper comme un con. Cependant j'arrivai à m'endormir et ce fut le téléphone qui résonna dans ma chambre. Me passant une main au visage je me redressai sur un coude et le tout avec le concert de jappements du stupide cabot débile du voisin. Je répondis donc encourageant la personne a parler. Cependant le manque de sommeil, les jappement continue et encore un téléphone ou personne ne parlait arriva au bout de mon peu de patience.

- Écoute-moi bien. J'en ai marre de tes appels. Si tu ne parles pas fou-moi la paix. Je te jure que si je te retrouve tu va savoir mon nom.

Et je raccrochai sans plus de cérémonie Hurlant au chien de fermer sa gueule.

FIN DU FLASHBACK

- En gros? D'arrêter d'appeler.

Je baissai le regard une seconde mais le remontai rapidement réalisant que la plupart des appels pela ou rien ne se disait... enfin je pense, c'était elle. Je tournai le regard vers Jessie et pris une rasade de ma bière reposant la bouteille lentement.

- Te connaissant... j'imagine que c'est pas tout non?

Oui je sais que Becky devait être mal mais... ça m'intrigueait énormément ce pan de sa vie ou elle " s'ennuyait" de moi.

_________________

   
Sweet Love.
Nymphadora Tonks ☽Into my darkness you come, you become my light and my sunshine. If I lose you I'm dying
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Becky Reeves
Criminality

Résumé de ma vie :


Féminin Aventures vécues : 904
Age : 40
Logement : Vit dans une Maison dans l’Avenue C avec John Hunter Malone
Emploi/étude : Tueuse à gage
Situation Amoureuse : Compliquer

Carte d'identité
Ma santé:
100/100  (100/100)
Situation Actuelle:
Mes amis, mes amours, mes emmerdes:
MessageSujet: Re: Here comes the devil 15th Février 2018, 18:35

Jessie en disait beaucoup trop et je n'aimais vraiment pas ça. Des souvenirs me revenaient par vague tendis qu'elle racontait à John ce moment sombre ou je refaisait surface par moment et que je tentais de reprendre contact avec lui, ou du moins simplement entendre sa voix.

*Flash Back*

Bon, cette fois je lui parle. J'en ai marre je veux le revoir! C'était la première fois que je parlais de John sans être complètement bourrée. Je n'étais plus capable d'être aussi loin et de me torturer à juste entendre sa voix. Composant le numéro, je pris une grande inspiration et lorsqu'il répondit je vint vraiment pour parler, mais c'était bloquer. Je me repris rapidement et ouvrit la bouche pour parler, mais il parla en premier me sommant de lui foutre la paix. Lorsque la ligne se coupa, je soupirai et le coeur lourd j'effaçai le numéro de John. Tu fous quoi Becky? Rappelle le et parle merde! Non Jess... Ses terminé, on le l'appellera plus. Je dois arrêter maintenant... Mais Becky... J'AI DIT NON! Je ne me soulai pas ce soir là, partant rapidement après avoir mis fin à ce jeux qui au final ne faisait que me faire souffrir d'avantage.

*Fin du Flash Back*

Je fini par avouer le nombre de fois ou j'avais pus téléphoner John, et pour certain alors que j'étais complètement sobre et seule, mais ou j'avais désespérément besoin d'entendre sa voix. Je proposai ensuite d'aller dormir, mais cette proposition tendis que John disait exactement ce qu'il fallait pour que Jessie reparte dans nos histoires. J'en aurais beaucoup à te raconter... Le nombre de fois ou elle m'a parler de toi, me disant que ton regard lui manquait, ou encore me disant combien elle aimerait ne passer qu'une seule nuit dans tes bras à nouveau... Il y a aussi ses mecs qu'elle se trouvait, tous te ressemblant comme pas possible, mais la décevant tous chacun leur tour, par ce que c'était toi qu'elle cherchait. Il y a aussi ses lettres qu'elle t'écrivait, mais qu'elle ne pouvait pas t'envoyer puisqu'on ne savait pas ou les poster... Ça suffit maintenant! Ses assez pour ce soir s'il vous plait... J'étais terriblement gênée et mal à l'aise. Je trouvais que ça allait trop loin maintenant... Allons Becky ses rien de bien grave, ses juste... Cucul... As-tu encore les lettres? Ça ne te regarde pas Jess... Maintenant arrête là, tu lui as tout dit... On peut allez dormir s'il vous plait? J'ai pas tout dit quand même... J'ai pas parler des fois ou tu m'as demander d'aller faire un tour à Los Angeles pour tenter de le retrouver. Au fait je n'ai jamais compris pourquoi tu ne voulais pas y aller toi même... Je n'ai pas non plus parler des nuits ou tu te réveillais en murmurant son nom... Je la dévisageai sans rien dire finissant par simplement passer ma main dans mon visage. Heu... J'en avais pas parler jusqu'à maintenant... Moi j'en ai assez, continuez de vous amuser si vous le voulez, mais moi je vais me coucher. J'allai chercher les choses pour que Jessie s'instale au salon avant d'aller dans notre chambre.

_________________
Becky
La princesse et son loup contre le monde. - blackheart & crédits.  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
John Hunter Malone
Criminality

Parti politique : Aucun
Résumé de ma vie :

My complicated love

Masculin Aventures vécues : 914
Age : 45
Logement : Vit dans une Maison dans l’Avenue C avec Becky Reeves
Emploi/étude : Proprio de resto/ Tueur à gages
Situation Amoureuse : Avec ma princesse Becky

Carte d'identité
Ma santé:
100/100  (100/100)
Situation Actuelle:
Mes amis, mes amours, mes emmerdes:
MessageSujet: Re: Here comes the devil 15th Février 2018, 19:27

Jessie était particulièrement bavarde et bien calé dans le canapé je fini par croiser les mains entre mes genoux en disant que j'avais demandé d'arrêter d'appeler. Mon regard remonta rapidement à Becky. Si seulement j'avais au que c'était elle... Je renchéris donc en disant à Jessie que ce ne devait pas être tout.

Je connaissais Becky, elle devait cogiter des plans de malade pour me retrouver, me parler. Mon regard dans celui de Jessie et finissant ma bière, je baissai lentement la bouteille écoutant attentivement la jeune femme. Elle parlait de moi? Des lettres? J'avalai ma gorgée et posai la bouteille vide sur la table. Ok je savais qu'elle pouvais être cucul mais.... a ce point? Elle se réveillait en murmurant mon nom? Seuls mes iris bougeaient et ce en direction de Becky. Ok elle était mal mais d'un coté... ça me faisait rigoler de la savoir aussi romantique cucul. Donc quand elle se leva pour aller faire la chambre de Jessie, je pris une inspiration et me levai.

J: - J'ai dis quelque chose....

- Non. Elle est mal à l'aise. Mais elle a raison du sommeil sera Bienvenue pour tout le monde.

Après avoir ramasser les bouteilles vides, que les filles aient pris leur douche, je montai à ma chambre et poussai un soupir en la voyant. Je refermai la porte et allai m'allonger à ses côtés. Dos à moi elle devait être en pétard contre Jessie et mal face à moi. Je restai sur le dos mes mains repliées sous ma tête.

- Donc... vous m'aimiez? Et tu t'ennuyais à ce point que je t'engueule? dis-je sur un ton moqueur.

Je tournai la tête vers elle sachant qu'elle en voudrais à mort à Jessie. Je poussai un soupir et me tournai sur le côté la tête dans la main et la forçant à se tourner sur le dos. J'étais pas en colère je trouvais simplement la situation comique c'est tout. D'ailleurs ça devait se voir a mon regard, à ce sourire que je tentais de cacher.

- Lutine, c'est pas grave. Puis... tu sais que tu m'ai appelé treize fois seule. D'ailleurs ça devait pas être plaisant de parler à un homme à moitié endormi.

Ok je n'y tont plus un petit sourire en coin se dressa sur mes lèvres. Elle était comme toutes les filles finalement et ça me rassurait en fait. Au moins si un jour, je dis bien SI, j'avais envie de lui acheter des fleurs elle ne le prendrait pas mal.

- Mais tu sais... m'appeler en pleine nuit avec le stupide cabot de M.Carter qui jappais n'importe quand... c'était pas la meilleure idée. T'aurais dû essayer le jour.

Ok oui je la taquinais chose rare dans mon cas mais bon je devais avouer que la situation était plutôt cocasse.

_________________

   
Sweet Love.
Nymphadora Tonks ☽Into my darkness you come, you become my light and my sunshine. If I lose you I'm dying
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Becky Reeves
Criminality

Résumé de ma vie :


Féminin Aventures vécues : 904
Age : 40
Logement : Vit dans une Maison dans l’Avenue C avec John Hunter Malone
Emploi/étude : Tueuse à gage
Situation Amoureuse : Compliquer

Carte d'identité
Ma santé:
100/100  (100/100)
Situation Actuelle:
Mes amis, mes amours, mes emmerdes:
MessageSujet: Re: Here comes the devil 15th Février 2018, 21:35

J'avais fini par monter dormir, mal à l'aise comme jamais. Jessie avait presque tout raconter à John et ce qu'elle n'avait pas dit c'était uniquement par ce qu'elle n'était pas au courant. Comme par exemple le contenue des lettres qui étaient aujourd'hui bien cachées. Certaines l'insultaient, d'autre le suppliaient de me reprendre, lui promettant mont et merveilles s'il acceptait. Certaines encore parlaient de ce qui me manquait chez lui, allant de ses regards et ses sourires à sa façon de me toucher et de me rendre folle dans le lit. Couché en boule dos à la place de John qui je savais viendrait me rejoindre sous peu, je repensais à cette période tout en cherchant un moyen de faire payer à Jessie d'avoir autant parlé. J'étais terriblement mal à l'aise face à John qui venait d'apprendre que j'avais un peu réagit comme toute femme en peine d'amour et même pire... J'avais été... Cucul... Désespérée.

Lorsqu'il vint ce coucher, je ne dis pas un mot, attendant de voir comment il prenait ça. Je ne réagit pas en entendant son ton moqueur, mais me tournai lorsqu'il m'y força, le regardant enfin. Je poussai un petit soupire lorsqu'il me parla des fois ou je l'avais appeler seule. Chaque fois j'avais été dans une de mes planques, j'avais eux une mauvaise journée ou simplement un coup de cafard et j'avais eux besoin d'entendre sa voix. Chaque fois je lui avais téléphoné, ne disant rien, mon regard sur la photo de nous deux... Chaque fois je me répétais ce que je voulais lui dire. C'était simple pourtant, mais ça restait pris dans le fond de ma gorge. "Tu me manque. Maintenant que tu as mon numéro appelle moi lorsque je te manquerai aussi." Le regardant, j'haussai simplement une épaule, ma voix ce faisant toute petite. J'avais besoin d'entendre ta voix... Mal à l'aise, je le regardai, me retenant pour ne pas baisser le regard, lorsque je vis apparaitre un petit sourire en coin. Soupirant après avoir entendue ce qu'il dit, je lui donnai un petit coup, incapable de retenir un petit sourire. Ne te moque pas et de toute façon le jour j'avais plus de chance de me faire gueuler dessus... Hypnotisé par son sourire, je le regardai un moment, le coeur battant avant d'aller contre lui. Je te l'ai dit que je ne pouvais pas vivre sans toi. Je m'accrochais à l'espoir que tu reviennes en entendant parler de moi...

_________________
Becky
La princesse et son loup contre le monde. - blackheart & crédits.  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
John Hunter Malone
Criminality

Parti politique : Aucun
Résumé de ma vie :

My complicated love

Masculin Aventures vécues : 914
Age : 45
Logement : Vit dans une Maison dans l’Avenue C avec Becky Reeves
Emploi/étude : Proprio de resto/ Tueur à gages
Situation Amoureuse : Avec ma princesse Becky

Carte d'identité
Ma santé:
100/100  (100/100)
Situation Actuelle:
Mes amis, mes amours, mes emmerdes:
MessageSujet: Re: Here comes the devil 15th Février 2018, 22:07

J'avais jamais vu Becky aussi mal à l'aise, avoir envie de se cacher. Malgré nos séparations, et le fait que je ne la connaissais pas tant que ça a l'époque, jamais de ma vie je ne l'avais vu aussi mal. Donc une fois tout le monde couché et que je montai moi-même. En entrant je la vis en boule dans le lit dos à moi. Je me couchai donc dans le lit lui envoyant une remarque moqueuse qui ne la fis pas bouger. Donc en soupirant je me tournai sur le côté et la forçai à se tourner vers moi. Sa petite voix mal à l'aise la rendait encore plus craquante.

- Mais une voix enragé est pas l'idéal...

Ne pouvant me retenir de faire un sourire en coin elle me donna un coup en me disant qu'elle aurait eu plis de chances de se faire engueuler. Je la regardai un moment avant qu'elle ne vienne se blottir contre moi. Ce qu'elle me dit me rappela un truc que j'avais lu.

- Un peu comme les oies grises.

Ok ça avait aucun sens si elle avait pas lue l'article.

- Les oies grises sont fidèles une à l'autre toute leur vie. Si un des deux meurent l'autre revient pleurer sa disparue. Ils finissent par mourir de chagrin. Donc... on est un peu comme les oies grises, lié un à l'autre... pour la vie.

Je reposai ma tête sur mon bras replié et glissai mes doigts sur sa peau. J'avais tellement de questions en tête que je ne savais plus par quelles commencer.

- Mais dis-moi... Les lettres.... tu les as toujours non? Parce que te connaissant.... tu n'as pas dû les foutre au poubelles

_________________

   
Sweet Love.
Nymphadora Tonks ☽Into my darkness you come, you become my light and my sunshine. If I lose you I'm dying
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Becky Reeves
Criminality

Résumé de ma vie :


Féminin Aventures vécues : 904
Age : 40
Logement : Vit dans une Maison dans l’Avenue C avec John Hunter Malone
Emploi/étude : Tueuse à gage
Situation Amoureuse : Compliquer

Carte d'identité
Ma santé:
100/100  (100/100)
Situation Actuelle:
Mes amis, mes amours, mes emmerdes:
MessageSujet: Re: Here comes the devil 15th Février 2018, 22:48

Voir son sourire avait fini par calmer un peu le malaise que je ressentais. Je fini par aller me blottir contre lui, lui rappelant ce que j'avais déjà dit, soit que je ne pouvais pas vivre sans lui. Les années ou l'on avait été séparé en était la preuve. Peut importe ce que je faisais, je finissais toujours par le chercher. Comme avec les hommes que je trouvais pour combler mes besoin de chaleur humaine.

*Flash Back*

Reste avec moi pour la nuit s'il te plait... Non. Déjà j'étais en train de m'habiller. Pressé de fuir cette homme qui n'était pas celui que je voulais vraiment. Je ne comprend pas, on vient de passer un bon moment et... Tu es tellement belle, passe la nuit avec moi, et même plus si tu veux. Je me figeai, le regardant en haussant les sourcils de surprise avant de secouer la tête et de terminer de m'habiller. Mais ses quoi le problème? J'ai fait quelques chose ou dit quelques chose? Me relevant après avoir mis mes bottes, j'enfilai ma veste en parlant. Tu parle trop, ta voix est trop aigue, ta barbe est trop longue et tes cheveux trop court, tu souris beaucoup trop, tes bras ne sont pas assez musclé et finalement il te manque au moins 1 pouce de grandeur et 2 plus bas. Je me dirigeai vers la porte ne lui laissant pas le temps de parler. Ça te suffit comme raison? Sur quoi je sortie sur ses injures.

*Fin du Flash Back*

Lorsqu'il parla des oies grises, je remontai un regards intrigués dans le sien, attendant qu'il explique. Oui, on est comme les oies grises. Retournant contre lui, je me raidies en entendant sa questions, mais répondit d'une voix douce. Elles sont cachées et vont le rester. Je remontai mon regard dans le sien. Je les ai écrites dans divers état d'âme, certaines ne sont pas très gentilles. C'était la façon que j'avais trouvé de dire ce qui me restait pris dans la gorge lorsque je te téléphonais. Certaines son suppliante, d'autre décrivent juste ce que je ressentais au moment ou j'écrivais et ce qui me manquait à ce moment précis... J'allai appuyer mon front contre son torse, priant pour qu'il n'insiste pas pour les lires.

_________________
Becky
La princesse et son loup contre le monde. - blackheart & crédits.  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
John Hunter Malone
Criminality

Parti politique : Aucun
Résumé de ma vie :

My complicated love

Masculin Aventures vécues : 914
Age : 45
Logement : Vit dans une Maison dans l’Avenue C avec Becky Reeves
Emploi/étude : Proprio de resto/ Tueur à gages
Situation Amoureuse : Avec ma princesse Becky

Carte d'identité
Ma santé:
100/100  (100/100)
Situation Actuelle:
Mes amis, mes amours, mes emmerdes:
MessageSujet: Re: Here comes the devil 15th Février 2018, 23:04

Je la laissai se blottir contre moi la laissant finir ce qu'elle voulait dire. Je lui parlai des oies grises qui se laissaient mourir de chagrin quand leur partenaire mourrait. On était ainsi perdu sans l'autre au bord de la mort. Je caressais sa peau du bout des doigts lui parlant des lettres qu'elle avait écrites. Je la senti se raidir contre moi et sa réponse ne fit qu'attiser ma curiosité. Je restai silencieux une minute me mordillant la lèvre.

- Juste celles que tu veux...

Je baissai le regard vers elle et lui donnai un bisou sur le front. Je me tournai sur le dos plaçant une main derrière ma tête. Je pensai à ce qui avait été dit.

- Donc si je résume c'était toi qui m'appelait sans parler, tu as écrit des lettres. En prime... tu couchai avec des hommes qui me ressemblait...

Je baissai le regard vers elle le sourire en coin accroché aux lèvres.

- Moi aussi quand je... enfin j'avais des besoin les filles te ressemblaient. Mais euh... tu as dis quoi à Jessie sur notre séparation?

_________________

   
Sweet Love.
Nymphadora Tonks ☽Into my darkness you come, you become my light and my sunshine. If I lose you I'm dying
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Becky Reeves
Criminality

Résumé de ma vie :


Féminin Aventures vécues : 904
Age : 40
Logement : Vit dans une Maison dans l’Avenue C avec John Hunter Malone
Emploi/étude : Tueuse à gage
Situation Amoureuse : Compliquer

Carte d'identité
Ma santé:
100/100  (100/100)
Situation Actuelle:
Mes amis, mes amours, mes emmerdes:
MessageSujet: Re: Here comes the devil 16th Février 2018, 06:11

Blottie contre lui, je lui avais expliqué que les lettres était bien caché. Ce qu'il ne savait pas c'était qu'elles étaient cachées ici même dans la maison. Mon front contre son torse je soupirai en remontant le regard lorsqu'il me demanda seulement celles que je voulais. Je vais y réfléchir, mais je veux les relire avant. Je le laissai ce tourner sur le dos avant de retourner me blottir contre lui. Lorsqu'il résuma ce qu'il avait entendue dans la soirée, je poussai un grand soupire. Jessie allait amèrement le regretter. Aucun d'entre eux ne connait mon vrais nom ou n'avait le droit de toucher mon visage... C'était un point que Jessie ne savait pas et que étrangement je voulais que John sache.Au moins une information qui venait de moi et que je voulais qu'il sache... Le regardant, je répondis à son sourire mon coeur accélérant comme toujours lorsque je le voyais afficher ne serait ce qu'un esquisse de sourire. Cependant, mon sourire disparut rapidement en entendant sa question. Je le regardai un moment en me mordant la lèvre. C'était le plus gros mensonge que j'avais pus raconter à ma meilleure amie. Tu sais ce n'est plus vraiment important... Il avait eux assez d'information sur cette période de ma vie. Voulant changer de sujet, je plongeai mon regard dans le sien. Sa te fait un retour plutôt mouvementé non?

_________________
Becky
La princesse et son loup contre le monde. - blackheart & crédits.  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
John Hunter Malone
Criminality

Parti politique : Aucun
Résumé de ma vie :

My complicated love

Masculin Aventures vécues : 914
Age : 45
Logement : Vit dans une Maison dans l’Avenue C avec Becky Reeves
Emploi/étude : Proprio de resto/ Tueur à gages
Situation Amoureuse : Avec ma princesse Becky

Carte d'identité
Ma santé:
100/100  (100/100)
Situation Actuelle:
Mes amis, mes amours, mes emmerdes:
MessageSujet: Re: Here comes the devil 16th Février 2018, 17:07

Je ne pouvais me rappeler si elle avait déjà été aussi mal à l'aise. Même lors de ses entraînements, quand nous nous somme revus. Donc de savoir qu'elle avait écrit des lettres m'intriguait. Mais bon si elle ne voulait pas ou que je voyait que ça le rendrait trop mal à l'aise je n'insisterai pas. Cependant elle remonta le regard vers moi me disant qu'elle allait y réfléchir.

Je fini par me tourner sur le dos résumant rapidement ce qui avait été dit. Quand elle me parla des hommes qui avait réchauffer son lit elle rajoutant que pas un n'avait le droit de lui toucher le visage. Je tournai un regard vers elle réalisant probablement à quel point ce simple geste que je faisais depuis des années, était important pour elle. Je lui fit savoir que moi aussi les filles lui ressemblaient. Quoique dans mon cas c'était des escortes.

- Moi pas une n'avait le droit de m'embrasser...

Je savais que je ne retrouverais pas ce sentiment de bien-être que j'avais avec elle. Finalement je lui demandai ce qu'elle avait dit à Jessie sur notre séparation. La réponse qu'elle me donna me fit hausser un sourcil et elle tenta, vainement de changer de sujet. Je fis monter son visage vers le mien du doigt plantant mon regard dans le sien.

- Lutine... tu lui as dis quoi?

Je me redressai sur un coude la regardant cherchant ce qu'elle aurait pu dire.

- Tu sais que je peux te faire parler... je fini toujours par savoir ce que je veux.

J'allai becoter son cou doucement mes lèvres se posant sur sa peau tiède pendant que dans l'autre chambre Jessie ronflait déjà. Près de son oreille je lui murmurai encore ma demande Pendant que une main glissait sur elle.

- Alors tu lui as dit quoi...

Ma main stoppa au bas de son ventre et je me relevai un peu attendant qu'elle reponde.

_________________

   
Sweet Love.
Nymphadora Tonks ☽Into my darkness you come, you become my light and my sunshine. If I lose you I'm dying
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Becky Reeves
Criminality

Résumé de ma vie :


Féminin Aventures vécues : 904
Age : 40
Logement : Vit dans une Maison dans l’Avenue C avec John Hunter Malone
Emploi/étude : Tueuse à gage
Situation Amoureuse : Compliquer

Carte d'identité
Ma santé:
100/100  (100/100)
Situation Actuelle:
Mes amis, mes amours, mes emmerdes:
MessageSujet: Re: Here comes the devil 16th Février 2018, 18:39

Aucun homme n'avait eux droit de me toucher le visage. Cela pouvait paraitre stupide, mais ça lui était réservée. Ce geste qu'il avait fait tellement de fois était gravé en moi, ça lui appartenait et personne d'autre que lui ne pouvait le faire. Savoir que lui aussi de son côté avait chercher en quelque sorte à me retrouver me rassurait. Comme si cela signifiait que l'avoir fait était...Normal? J'avais fini par remonter un regard vers lui, sourire aux lèvres en réponse au sien, mais il me posa une nouvelle question faisant disparaitre mon sourire. La réponse en temps que tel n'était pas tellement difficile à accepter pour lui, mais tellement de chose c'était dite... De plus la réponse à cette foutu question était le plus gros mensonge que j'avais pus raconter dans ma vie. Le plus gros et le plus difficile à dire. Encore aujourd'hui, je me demandais comment j'avais fait pour lui dire ça.

*Flash Back*

Six moi. Six mois maintenant que je vivais sans lui. Enfin vivre était un bien grand mot... J'avais dû me rendre dans une petite ville afin de rejoindre ma protégée qui c'était mise les pieds dans les plats. En me voyant Jessie écarquilla les yeux. Merde Becky, il t'est arrivé quoi? Ses sans importance Jess. Viens on va te soigner, tu ne peux pas m'aider dans cet état. Non, laisse tomber... Jessie me regarda un long moment en silence. Puis fronçant les sourcils, elle me posa la foutue question. Ses Hunter ses sa? Ou est-il Becky? J'allais lui dire qu'il m'avait lâchement abandonné, qu'il en avait eux mare de jouer avec moi, mais je retins les mots. Soupirant, je dis alors le plus gros et le plus difficile mensonge que je pouvais dire.On ses encore une fois disputer et je lui ai dit que j'en avais mare et de foutre le camps et pour une fois il a fait ce que je lui disais. Je la vis ouvrir la bouche puis la refermer, surprise. J'ai pas envie de parler de sa, ou est ta cible qu'on en finisse?

*Fin du Flah Back*

Je fini par lui dire que ça n'avait plus d'importance et tentai vainement de changer de sujet. Son doigt faisant monter mon visage, il me reposa sa question avant de ce redresser sur un coude. Laisse tomber mon loup. Me regardant il fini par me dire LA phrase qui me fit comprendre dans quelle situation je venais de mettre les pieds. Doucement, il vint faire glisser ses l`vres sur la peau de mon cou, venant à mon oreille pour reposer sa question. Sa main glissa sur ma peau jusqu'au bas de mon ventre, y stoppant tendis qu'il se relevait. Me mordillant la lèvre, j'hésitais. Jessie ronflait paisiblement, mais je savais jusque ou conduisait ce petit jeu. Un petit sourire en coin apparaissant, je fini par me dire que si j'étais dans cette situation, c'était SA faute à elle donc temps pis si elle entendait des trucs qu'elle aurait préférer ne jamais entendre. Oublie ça.

_________________
Becky
La princesse et son loup contre le monde. - blackheart & crédits.  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Here comes the devil

Revenir en haut Aller en bas

Here comes the devil

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 40 sur 41Aller à la page : Précédent  1 ... 21 ... 39, 40, 41  Suivant

Sujets similaires

-
» The Sacrifice of Haiti "Pact with the Devil"
» Alignement NewJersey Devil
» Supernatural;; Sympathy For The Devil
» [Defense Devil] Présentation
» Ω I thought I saw the devil, this morning looking in the mirror,

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
New York City Police Department :: NEW YORK :: Manhattan :: ● East Village :: ● Avenue C :: ● Maison de John Malone-