New York City Police Department


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

Here comes the devil

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1 ... 19 ... 34, 35, 36  Suivant
AuteurMessage
avatar
John Hunter Malone
Criminality

Parti politique : Aucun
Résumé de ma vie :

My complicated love

Masculin Aventures vécues : 799
Age : 45
Logement : Vit dans une Maison dans l’Avenue C avec Becky Reeves
Emploi/étude : Proprio de resto/ Tueur à gages
Situation Amoureuse : Avec ma princesse Becky

Carte d'identité
Ma santé:
100/100  (100/100)
Situation Actuelle:
Mes amis, mes amours, mes emmerdes:
MessageSujet: Re: Here comes the devil 28th Novembre 2017, 22:01

Je sais bien que je ne pouvais la protéger de tout mais c'était... disons inné en moi. C'était plus fort que mon vouloir en fait. J'avais trop perdu de gens dans ma vie pour ne pas protéger ceux qui était cher à mon coeur, à ma vie. Et présentement la personne la plus chère à mes yeux était Becky et la vie qu'elle portait en elle. Je revins donc dans la salle de bain lentement et allai la rejoindre m'asseyant sur une des marche, la tête sur mon bras lui disant que j'aurais dû être avec elle. Quand elle me dit que ça n'aurais rien changé je pinçai les lèvres en fronçant les sourcils un peu. Je le savais bien mais... bon ça ne servait à rien d'argumenter car c'était un combat perdu d'avance. Elle me fit un petit sourire rassurant, du moins elle essayait, avant qu'une quinte de toux la prenne.

Quand elle me demanda de l'aider à sortir je le fis sans rechigner et l'enveloppai dans mon peignoir. Finissant par remonter le regard vers elle.

- Je ne suis pas fatigué... je me suis reposé pour être en forme pour ton retour. Et j'ai pas eu tort finalement. Aller viens je vais t'installer et te donner l'infusion de gingembre.

Je l'aidai à monter et l'installer confortablement dans le lit avant de lui verser une tasse odorante et sucré. Je remontai pour la voir somnolente mais je voulais qu'elle boive un peu au moins pour calmer sa gorge irritée. Je me plaçai sur le rebord du lit face à elle et lui tendit la tasse.

- Bois un peu, au moins calmer ta gorge. Après tu pourra dormir.

Bon ok faible et endormie comme elle était je l'aidai un peu jusqu'à ce qu'elle me dise d'arrêter. Je posai la tasse sur ma table de chevet et allai m'étendre à ses côtés en la prenant dans mes bras enfin rassuré, bien et heureux qu'elle soit enfin ici. Je déposai un bisou sur son front mes bras l'entourant refusant de la laisser s'échapper de moi ne serait-ce que d'un millimètre. Je la laissai s'endormir contre moi. Personnellement le sommeil n'était pas présent mais elle dormait bien, la toux la secouant parfois mais rien qui pouvait l'empêcher de dormir. Pendant de longues minutes qui devinrent des heures je ne bougeai pas regardant le plafond, ou elle qui dormait plutôt bien. Finalement l'heure avançant, et mon estomac grondant, je me glissai lentement et doucement du lit et descendit à la cuisine.

Je m'affairai de lui préparer quelque chose de léger à manger. J'étais concentré dans ma tâche voulant qu'elle mange un peu, qu'elle reprenne des forces surtout pour ne pas que son état empire.

_________________

   
Sweet Love.
Nymphadora Tonks ☽Into my darkness you come, you become my light and my sunshine. If I lose you I'm dying
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Becky Reeves
Criminality

Résumé de ma vie :


Féminin Aventures vécues : 788
Age : 39
Logement : Vit dans une Maison dans l’Avenue C avec John Hunter Malone
Emploi/étude : Tueuse à gage
Situation Amoureuse : Compliquer

Carte d'identité
Ma santé:
100/100  (100/100)
Situation Actuelle:
Mes amis, mes amours, mes emmerdes:
MessageSujet: Re: Here comes the devil 29th Novembre 2017, 18:55

Baignant dans l'eau maintenant tiède, je regardai John alors que celui-ci me disait qu'il aurait du venir avec moi. Me connaissant, je savais très bien que s'il m'aurait accompagné, je n'aurais pas éclaircie la moitié de ce que j'avais réglé lors de ce voyage. Je serais resté avec lui, veillant à ce que tout ce passe bien, à ce que le fait d'être là ne soit pas trop difficile pour lui. Pour ce qui était de mon état de santé, sa présence n'aurait rien changé. Je voulu lui faire un sourire rassurant après avoir parler, mais une quinte de toux que je ne pus retenir l'effaça rapidement. Soupirant, je lui demandai de m'aider à sortir, lui disant que j'étais fatigué, lui disant qu'il devait manquer de sommeil lui aussi. M'aidant, il m'enveloppa ensuite dans son peignoir, finissant par me dire qu'il n'était pas fatigué. Il voulait être en forme pour mon retour et c'était peut être une chance qu'il l'ai fait... Je baissai le regard quelques secondes, me sentant un peu coupable de savoir qu'il avait pris soin de se reposer et que je revenais malade. Pour la seconde fois, il brulerait son énergie pour prendre soin de moi... Je montai dans notre chambre avec son aide et le laissai aller chercher l'infusion que je devais boire. Recommençant à frissonner, je me roulai sous les couvertures, étant déjà presque endormie lorsqu'il revint avec la tasse fumante. Je marmonnai un faible d'accord lorsqu'il me demanda de boire un peu avant de dormir et avec son aide bue quelques gorgés avant de l'arrêter. Aussitôt qu'il fut près de moi, je me blottis le plus possible contre lui, allant chercher la chaleur de ses bras pour rapidement plonger dans le sommeil.

Lorsque je fini par ouvrir les yeux, je ne savais pas combien de temps j'avais dormis, mais j'étais seule dans le lit. Je me levai lentement, après une nouvelle quinte de toux, et enveloppé dans la couverture, je descendis lentement. La tête me tournait légèrement, signe que je devais rapidement manger quelque chose. Arrivé au bas des marches, je pris une petite pause, le souffle court et sifflant, une nouvelle quinte de toux me prenant. Une fois enfin arrivé à la cuisine, j'allai m'asseoir au comptoir en voyant John cuisiner. Est ce que ses bientôt prêt? Je suis affamé... Et bébé aussi semblerait-il. Je lui fis un petit sourire. J'hésitais à lui parler de ce qui me chicotait depuis quelques jours. J'attendis qu'il est terminé de cuisiner et qu'il soit assis près de moi pour parler après avoir pris quelques petites bouchés. J'ai réfléchit pendant mon voyage au nom que l'on pourrait donner à cette petite princesse louve... Je relevai le regard sur John avant de poursuivre. J'ai pensé à quelques noms que j'aime bien. Il y a Lexis, Tess, Mia et heu... Je baissai mon regard un peu mal à l'aise. Ava... Remontant lentement mon regard, j'attendis de savoir ce qu'il en pensant. L'idée de lui donner le nom de ma mère trottait dans ma tête depuis un certain temps, mais j'avais hésité en trouvant d'autre au cas ou John ne serait pas d'accord, ce qui serait comprenable...

_________________
Becky
La princesse et son loup contre le monde. - blackheart & crédits.  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
John Hunter Malone
Criminality

Parti politique : Aucun
Résumé de ma vie :

My complicated love

Masculin Aventures vécues : 799
Age : 45
Logement : Vit dans une Maison dans l’Avenue C avec Becky Reeves
Emploi/étude : Proprio de resto/ Tueur à gages
Situation Amoureuse : Avec ma princesse Becky

Carte d'identité
Ma santé:
100/100  (100/100)
Situation Actuelle:
Mes amis, mes amours, mes emmerdes:
MessageSujet: Re: Here comes the devil 29th Novembre 2017, 21:29

Je l'avais enfin avec moi, elle était là collée à moi... malade mais là quand même. J'alternais entre fixer le plafond et la rouquine à mes côtés. Je la laissai dormir tranquille pendant que, pour une fois, mon cerveau ne pensait pas. Juste la sentir collé à moi simplement, elle était revenue de Waco et elle dormait là dans mes bras. Les heures passèrent et je fini par me glisser hors du lit doucement pour ne pas la réveiller. À peine j'ai atteint la porte qu'elle était roulé en boule dans les couvertures. Je descendis donc et allai à la cuisine préparer une petite soupe aux légumes au moins qu'elle ai quelque chose de consistant dans le corps. J'étais donc à finir la soupe qui mijotait tranquillement sur le feu et à brasser une salade de pâtes au goberge quand je l'entendis tousser. J'allais la rejoindre me je la vis arriver enroulé dans la couverture en s'asseyant.

- Quelques minutes. Tiens bois ça en attendant.

Je lui tendit un verre de jus de carotte avant de lui servir un bol fumant de soupe prenant place à ses côtés. Je pris quelques bouchées quand elle me dit qu'elle avait pensé à quelques noms pendant son voyage. Croisant son regard je l'encourageai à continuer en relevant un sourcil. Je pris une bouchée pendant qu'elle m'énumérait les noms qu'elle aimait bien. Je hochai la tête lentement c'était joli en fait mais ma cuillère se figea dans ma bouche quand elle me dit le nom de sa mère. Lentement je fini par baisser l'ustensile et avaler ma bouchée et tourner la tête vers elle. Je le regardai longuement mon regard fouillant le sien.

- Ce sont des beaux noms. Ça fait longtemps que tu pense à donner le nom de ta mère?

J'étais pas stupide, je savais bien qu'elle voulais un petit bout d'elle dans la maison mis à part la chaînette à son cou. Je pris quelques bouchées avant de tourner la tête vers elle une nouvelle fois. Pourquoi je la sentais mal à l'aise? Je lui avais dit qu'elle pourrait trouver un nom quand elle irait mieux.

- Lequel tu aimerais dans ceux que tu m'as énumérés?

Je me doutais bien lequel mais je voulais qu'elle me le dise, qu'elle affirme son choix. Moi peut importe tant qu'elle soit en santé, bien rose et hurlante de vie je demandais pas plus.

_________________

   
Sweet Love.
Nymphadora Tonks ☽Into my darkness you come, you become my light and my sunshine. If I lose you I'm dying
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Becky Reeves
Criminality

Résumé de ma vie :


Féminin Aventures vécues : 788
Age : 39
Logement : Vit dans une Maison dans l’Avenue C avec John Hunter Malone
Emploi/étude : Tueuse à gage
Situation Amoureuse : Compliquer

Carte d'identité
Ma santé:
100/100  (100/100)
Situation Actuelle:
Mes amis, mes amours, mes emmerdes:
MessageSujet: Re: Here comes the devil 30th Novembre 2017, 18:24

Emmitouflé dans la couverture, j'allai dans la cuisine manger quelque chose pour finalement m'asseoir au comptoir en y voyant John déjà affairé à préparer de la soupe. Prenant le verre, je bue lentement en grimaçant. Je le laissai ensuite nous servir et s'asseoir à mes côtés, enfin après avoir mangé quelques bouchés, j'abordai le sujet auquel j'avais réfléchit une longue partie de mon voyage. J'étais hésitante, ne sachant pas s'il serait d'accord ou non, ne sachant pas comment il réagirait à l'idée de donner le nom de ma mère à notre petite princesse. J'avais réfléchit à d'autre nom, au cas ou, aimant particulièrement le prénom de Lexis. Je lui énumérai donc les noms, finissant par baisser le regard avant de prononcer après une hésitation le nom de ma mère. Lorsque je remontai le regard sur lui, j'attendis patiemment qu'il parle, mon regard dans le sien. Ça fait quelque temps que j'y pense. Mon regard dans le sien, j'attendis de voir la suite, de voir si ce prénom passait ou non. Sa question me pris cependant au dépourvue. Il savait bien quel nom je préférais, quel nom j'aimerais... Je laissai passer une quinte de toux avant de pousser une petit soupire. J'aimerais bien Ava... Ava Malone. Je le regardai quelques instants, un petit sourire finissant par apparaitre sur mes lèvres en réalisant que s'il n'aurait pas été en accord il me l'aurait savoir bien avant. Je réalisai aussi que cet enfant porterait le prénom et le nom de deux personne merveilleuses, de deux personnes fortes et solides, de deux personnes cher à mon coeur. Je me figeai à ce moment, fronçant les sourcils en posant ma main sur mon ventre et en baissant mon regard sur celui-ci, finissant pas rire légèrement. Je crois qu'ellle aime bien elle aussi. Je remontai mon regard sur John, un petit sourire en coin aux lèvres.

_________________
Becky
La princesse et son loup contre le monde. - blackheart & crédits.  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
John Hunter Malone
Criminality

Parti politique : Aucun
Résumé de ma vie :

My complicated love

Masculin Aventures vécues : 799
Age : 45
Logement : Vit dans une Maison dans l’Avenue C avec Becky Reeves
Emploi/étude : Proprio de resto/ Tueur à gages
Situation Amoureuse : Avec ma princesse Becky

Carte d'identité
Ma santé:
100/100  (100/100)
Situation Actuelle:
Mes amis, mes amours, mes emmerdes:
MessageSujet: Re: Here comes the devil 30th Novembre 2017, 19:46

Elle avait l'air mieux, plus reposé et les traits moins tirés mais en la voyant s'agripper au comptoir et surtout me demandant si c'était bientôt prêt je savais qu'elle mourrait de faim et surtout qu'elle incluait la petit princesse louve. Je lui certifiai que ça serait bientôt prêt en lui poussant un verre de jus de carotte. Bon je la vis grimacer mais je voulais qu'elle aille mieux alors je ne voulais pas la voir rechigner. Je lui servi un bol de soupe avant d'aller la rejoindre et commencer à manger lentement. Quand elle me fit part de sa réflexion je me tournai vers elle jusqu'à ce que le nom de sa mère surgisse. Oui ceci me surpris mais je me tournai vers elle lui disant que c'était de jolis noms en précisant lequel elle aimerait. Mon regard dans le sien elle sembla surprise mais j'attendis sa réponse. Pendant un moment je ne dis rien le nom résonnant dans ma tête. Ava Malone... Ça sonnait bien et je dois avouer que ceci me fit plus que plaisir en fait. Une flamme de fierté alluma mon regard et je la regardai plus que fier d'elle.

- C'est parfait.

Je la vis froncer les sourcils et baisser le regard vers son ventre me faisant paniquer un peu mais quand elle me dit que "elle aussi aimait" ma panique s'en alla aussi vite qu'elle était arrivée et je fouillai son regard une seconde.

- Elle a... tu l'as senti?

Elle bougeait! Ma petite pupille bougeait! Instinctivement je posai ma main sur son ventre... il avait déjà rondi? Mon dieu en deux semaines? Je promenai ma main sur son petit rond de ventre la cherchant mais je dus me résigner à ne pas la sentir. Je fus un peu déçu mes sourcils se fronçant un peu et ma main quittant son ventre.

- Tu as très bien choisi Lutine, c'est magnifique. Si elle aussi à moitié têtue que toi... on a pas fini.

En fait l'ensemble des deux caractère serait... comment dire explosif. J'écrirais à ma mère, peut-être que cette fois j'aurais une réponse, peut-être voudra-t-elle reprendre contact malgré les années...

_________________

   
Sweet Love.
Nymphadora Tonks ☽Into my darkness you come, you become my light and my sunshine. If I lose you I'm dying
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Becky Reeves
Criminality

Résumé de ma vie :


Féminin Aventures vécues : 788
Age : 39
Logement : Vit dans une Maison dans l’Avenue C avec John Hunter Malone
Emploi/étude : Tueuse à gage
Situation Amoureuse : Compliquer

Carte d'identité
Ma santé:
100/100  (100/100)
Situation Actuelle:
Mes amis, mes amours, mes emmerdes:
MessageSujet: Re: Here comes the devil 1st Décembre 2017, 18:43

Ava Malone. Tel serait le nom de notre princesse louve. C'était décidé et il était d'accord. Curieusement, c'est ce moment que la petite choisie pour ce faire sentir. Comme si elle approuvait son nom, comme si elle voulait me faire savoir qu'elle aimait bien ce nom elle aussi. Sur le coup, je fronçai les sourcils, incertaine de ce que j'avais ressentie, ma main et mon regard se posant sur mon ventre. Je fini cependant par rire doucement en réalisant que ce que j'avais senti était elle qui s'agitait. Doucement je dis à John qu'elle aussi semblait aimer, relevant lentement mon regard sur lui, un petit sourire en coin. J'hochai la tête doucement à sa question, mon sourire s'agrandissant. Je le laissai poser sa main sur mon ventre, mais lorsque je vis ses sourcils se froncer sa main finissant par quitter mon ventre, mon sourire retomba un peu.

Je lui fis finalement un petit sourire lorsqu'il me dit que j'avais bien choisie et qu'il parla de mon caractère. Avec nos deux caractère on allait certainement finir tout les deux par demander grâce. Cet enfants avait tout pour être la petite fille au caractère le plus explosif qui soit, mais elle avait tout pour être une personne forte et elle aurait des parents, peut être un peux spéciaux, mais qui serons prêt à tout pour elle. Je venais de terminer de manger lorsque mon téléphone ce fit entendre. Me levant lentement, j'allai répondre à Will dans le salon. Beck. ... Oui ça va déjà mieux. ... Oui je prend les antibiotique. ... Oui promis je vous tien au courant. ... Pendant que je t'ai au téléphone j'aimerais te parler de quelque chose. Ses au sujet du nom que portera notre princesse. ... Elle se nommera Ava. ... Oui, je suis sérieuse. ... Je fis un petit sourire face au silence au bout du fil, laissant Will reprendre sur lui. Je m'étais attendue à plusieurs réactions de sa part, mais pas à ce qu'il soit aussi heureux. Je discutai encore un peu avec lui avant de raccrocher. Je posai le téléphone sur la table avant d'essuyer les petites larmes qui roulaient sur mes joues. J'étais heureuse, ma fille porterait le prénom de ma mère et cela semblait plaire à tous. Après un quinte de toux, j'allai chercher mes médicaments afin de les donner à John. Je vais probablement être un peu perdu dans le temps à force de dormir n'importe quand donc si tu peux t'assurer que je les prennes... Une le matin et une le soir. J'allai me blottir dans ses bras. J'étais à nouveau épuisé, mais je voulais rester un peu près de lui. Tu m'as manquer mon loup.

_________________
Becky
La princesse et son loup contre le monde. - blackheart & crédits.  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
John Hunter Malone
Criminality

Parti politique : Aucun
Résumé de ma vie :

My complicated love

Masculin Aventures vécues : 799
Age : 45
Logement : Vit dans une Maison dans l’Avenue C avec Becky Reeves
Emploi/étude : Proprio de resto/ Tueur à gages
Situation Amoureuse : Avec ma princesse Becky

Carte d'identité
Ma santé:
100/100  (100/100)
Situation Actuelle:
Mes amis, mes amours, mes emmerdes:
MessageSujet: Re: Here comes the devil 1st Décembre 2017, 20:19

Ava... c'était un nom magnifique. Ça sonnait bien, ça sonnait... féminin en fait. Si on était chanceux elle serait une petite fille docile... Nah! pas avec les parents que nous étions. Quand elle me certifia que la petite bougea un flamme de fierté s'alluma dans mon regard et aussitôt ma main alla sur son petit rond de ventre. Je cherchai le petit mouvement sous ma paume mais je du constater que je ne la sentirais pas. Un peu déçu je retirai ma main finissant par dire que le nom qu'elle avait choisi était magnifique.

Finissant de manger je la laissai aller au salon pendant que je ramassai la table et aller la rejoindre au salon comme elle finissait de parler à Will. Visiblement il était content du nom choisi à entendre Becky parler avec lui. Ça faisait plaisir à voir de l'entendre aussi heureuse, les petites étoiles dans les yeux et ce petit éclat doré revenu dans ses prunelle noisettes. Enfin ma Becky était de retour. Elle me tendit ses médocs me faisant promettre de lui donner ses doses comme elle dormira beaucoup. Comme elle se colla contre moi je refermai mes bras sur elle et la serrer contre moi.

- Tu m'as manqué aussi Lutine. Tellement manqué.

En fait j'étais inquiet comme pas possible mais là elle était là avec moi dans mes bras. Après une longue étreinte je la fis étendre sur le canapé une infusion de gingembre proche. Je me mis à genoux à côté de divan allant chercher doucement ses lèvres la relâchant quelques minutes plus tard. Mon regard plongeant dans le sien un petit sourire montant sur mes lèvres.

- Si tu savais comment je suis content de revoir avec moi.

Je tassai sa petite mèche rebelle un lueur de joie, un petit sourire flottant sur mes lèvres. Une de mes main écarta un peu la couverture pour aller la poser sur son ventre avant de la lâcher du regard et regarder tendrement le rond de ventre se former tranquillement. Bon je ne la sentirais peut-être pas mais en attendant je pouvais bien profiter de sa rondeur. J'étais fou de joie, j'étais... je ne sais comment dire fébrile? Oui je pense qu'on peut dire ça ainsi. Je bécotai son ventre doucement faisant tout le rondeur de son ventre. Finissant par remonter le regard vers elle trop fier. Je retournai à ses lèvres rapidement que je pris avec passion et fougue. Je fini par me détacher d'elle une nouvelle fois cette fois la joie dépassant le contrôle de moi-même. Mon regard fouillant le sien encore une fois et se sourire qui ne voulait pas décrocher.

- Tu ne sais pas à quel point tu me rend heureux ma princesse...

_________________

   
Sweet Love.
Nymphadora Tonks ☽Into my darkness you come, you become my light and my sunshine. If I lose you I'm dying
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Becky Reeves
Criminality

Résumé de ma vie :


Féminin Aventures vécues : 788
Age : 39
Logement : Vit dans une Maison dans l’Avenue C avec John Hunter Malone
Emploi/étude : Tueuse à gage
Situation Amoureuse : Compliquer

Carte d'identité
Ma santé:
100/100  (100/100)
Situation Actuelle:
Mes amis, mes amours, mes emmerdes:
MessageSujet: Re: Here comes the devil 2nd Décembre 2017, 07:38

Jamais je n'aurais crus faire autant d'heureux en donnant me décidant pour le nom de notre petite princesse et en la nommant comme ma mère. Parlant avec Will, je fini par raccrocher avant d'essuyer les larmes de bonheur qui coulaient doucement sur mes joues. J'allai ensuite rapidement chercher mes antibiotique afin de les donner à John en lui disant de m'en donner une le matin et une le soir. Mon sommeille étant chamboulé, je préférais lui remettre que de passer des doses.

Blotti ensuite dans ses bras, je fini par lui dire qu'il m'avait manquer. Me serrant contre lui, il me dit que je lui avais manquer moi aussi. Me faisant ensuite étandre, il s'agenouilla près de moi avant de venir doucement chercher mes lèvres. Lorsque ses lèvres quittèrent les miennes quelques instant plus tard, son regard plongea dans le mien un sourire apparaissant sur ses lèvres. Mon coeur accélérant, mon souffle se suspendant, je restai figé, le regard sur ses lèvres. Comme chaque fois qu'il souriait, le temps et l'espace sembla se figer autour de nous, mon coeur battant tellement vite et tellement fort que s'en était presque douloureux. Sa main se posant sur mon ventre, son regard alla lui aussi sur le petit nid ou notre princesse grandissait lentement. Il vint ensuite doucement bécoter mon ventre, faisant apparaître un doux sourire sur mes lèvres, avant qu'il ne remonte son regard dans le mien et ne vienne prendre mes lèvres. Me coupant le souffle, son baiser passionné et fougueux fit battre mon coeur encore plus rapidement, éclatant presque lorsqu'il les libéra pour retrouver son sourire.
Je... Mon regard rivé au sien, je n'arrivais pas à trouver des mots à dire, je n'arrivais pas à formuler quoi que ce soit. Le rendre heureux était ce que j'avais toujours voulu, c'était ce pour quoi je voulais être à ses côtés. Doucement, comme si j'avais peur que mon geste n'efface ce spectacle, ma main alla se poser sur sa joue, mon pouce allant caresser le plus doucement du monde ses lèvres. Si tu es heureux... Ses... Ses tout ce que je demande. J'avais à peine murmuré, éblouis pas ce sourire qui apparaissait si rarement.

_________________
Becky
La princesse et son loup contre le monde. - blackheart & crédits.  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
John Hunter Malone
Criminality

Parti politique : Aucun
Résumé de ma vie :

My complicated love

Masculin Aventures vécues : 799
Age : 45
Logement : Vit dans une Maison dans l’Avenue C avec Becky Reeves
Emploi/étude : Proprio de resto/ Tueur à gages
Situation Amoureuse : Avec ma princesse Becky

Carte d'identité
Ma santé:
100/100  (100/100)
Situation Actuelle:
Mes amis, mes amours, mes emmerdes:
MessageSujet: Re: Here comes the devil 3rd Décembre 2017, 18:37

Je la serrai contre moi heureux de la revoir là, avec moi l'esprit et le regard clair comme je ne lui avait pas vu depuis... depuis... depuis trop longtemps en fait. Je pris donc ces antibiotiques et les posai sur la table pendant que je la fit étendre sur le canapé. Je voulais me perdre dans on regard noisette, retrouver ce que j'avais toujours vu dans son regard. Cette combativité, cette fougue cette... ce qui faisait d'elle la femme que j'ai toujours aimé, que j'ai toujours voulu avoir. Donc je l'embrassai d'abord tendrement avant de la relâcher et de lui dire comment j'étais content de la revoir avec moi. Je savais qu'elle avait fait le ménage qui s'imposait dans sa tête. D'ailleurs il faudra en parler quand elle ira un peu mieux. Un sourire montant sur mes lèvres lentement, j'écartai la couverture sur son ventre et posai la main dessus tentant, dans un vain espoir, de sentir ce petit bout de vie. J'allais donc à son petit rond de ventre bécoter sa bedaine partout. Sérieusement... je m'attachai à cette petite fille et finalement je m'étais pas qu'ennuyée de Becky mais de Ava... ma fille aussi.

Relevant le regard vers elle le sourire accroché au visage je revins vers elle et plaquai mes lèvres sur les siennes dans un baiser fougueux et passionné la relâchant lui disant à quel point elle me rendait tout heureux. C'était tellement faible comme mot en fait car il me semblait que le coeur allait m'exploser tellement c'était beaucoup en même temps. Restait qu'à moi à redevenir l'homme que j'étais... avant... avant cette journée. Son geste sur ma joue et sentir son pouce sur mes lèvres aussi doux qu'elle pouvait l'être me fit changer le sourire en un sourire tendre.

- Je le suis Lutine.

Je pris place sur le canapé après de longues minutes à nous regarder sans rien dire. Je regardai avec elle un film assez stupide quand je la senti devenir lourde sur mes cuisses. Après l'avoir laissé dormir, et souper ensemble je lui fis prendre un bain restant auprès d'elle refusant de bouger. Même si ce n'était que deux semaines qu'elle fut partie je n'avais pas aimé me sentir aussi... seul et... vide? Enfin comme si on m'avait arraché un bras. Finalement après un long et interminable bain direction la chambre ou je lui fit boire une infusion de gingembre et prendre ses médocs. J'allai me laver à mon tour rapidement avant de remonter enfilant un boxer et m'étendre à ses côtés me collant dans son dos et la serrant contre moi mes bras se refermant sur elle comme pour l'empêcher de s'enfuir.

Je ne cacherai pas que pendant la nuit nous en vinrent à changer de position et ma nuit fut entrecoupé de toux plus ou moins profonde et j'allai lui chercher de l'eau et attendit qu'elle s'endorme avant de tenter d'en faire de même. Cependant je restai éveillé longtemps et comme je replongeai c'était à recommencer. La nuit s'écoulait lentement finalement je posai ma tête sur son ventre comme elle venait de se rendormir et du bout des doigts je caressai son ventre comme un geste rassurant tombant finalement endormi ainsi ma main à plat sur son ventre.

_________________

   
Sweet Love.
Nymphadora Tonks ☽Into my darkness you come, you become my light and my sunshine. If I lose you I'm dying
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Becky Reeves
Criminality

Résumé de ma vie :


Féminin Aventures vécues : 788
Age : 39
Logement : Vit dans une Maison dans l’Avenue C avec John Hunter Malone
Emploi/étude : Tueuse à gage
Situation Amoureuse : Compliquer

Carte d'identité
Ma santé:
100/100  (100/100)
Situation Actuelle:
Mes amis, mes amours, mes emmerdes:
MessageSujet: Re: Here comes the devil 5th Décembre 2017, 18:59

Son sourire, son baiser fougueux, tout était là pour faire à battre mon coeur à une tel vitesse que j'étais certaine qu'il finirait par exploser. Mon regard dans le sien, je n'arrivais pas à former des mot temps son sourire me perturbait, me transportait dans un autre monde ou je ne voyais plus rien excepté lui. Son sourire déjà pas souvent présent dans le passé était devenue tellement rare que lorsqu'il apparaissait je fondait devant lui. Avec un sourire John aurait pus faire de moi ce qu'il voulait et ce depuis notre première rencontre, il pouvait me demander ce qu'il voulait je le ferait sans poser de question, sans même rechigner le moindrement. Ma main se posant sur sa joue, mon pouce alla le plus doucement du monde caresser ses lèvres tendis que je parvenais à lui dire que tout ce que je demandais était qu'il soit heureux. Son sourire devenant tendre, il me dit qu'il l'était faisant apparaitre un petit sourire sur mes lèvres.

Après un long moment ou plus rien ne fut dit, ou seul nos regard parlait pour nous, il prit place sur le canapé. ma tête posé sur ses cuisse, nous écoutions un film, enfin je tentai de l'écouter, mais le sommeil ne mis pas long à venir me chercher. Je fut plongé dans un lourd sommeil jusqu'au souper que je mangeai avec mon homme avant d'aller prendre un long bain. Le fait de le voir rester près de moi après ses deux semaines loin l'un de l'autre était plaisant. Même pendant que je barbotait dans l'eau ou les huiles essentielles me dégageait un peu, il resta à mes côtés, refusant de s'éloigner de moi. Lorsque je fini par sortir de l'eau, ce fut pour aller dans le lit ou il me fit boire l'infusion de gingembre et prendre les antibiotique. Je replongeai ensuite rapidement dans le sommeil, à peine était t-il revenue de la douche et qu'une fois dans le lit il me serra contre lui.

La toux me réveilla à quelques reprises, chaque fois John me donnait un peu d'eau avant que je ne replonge dans les bras de Morphée. Lorsque je fini par me réveiller, ce fut avec la tête et la main de John sur mon ventre. Un petit sourire apparaissant sur mes lèvres, ma main alla se perdre dans ses cheveux, alors que je restai ainsi je ne sais combien de temps à le regarder dormir. Le plus doucement du monde, je fini par tenter de me lever sans le réveiller sachant qu'il n'avait probablement pas beaucoup dormis. Je me levai et descendis à la cuisine après m'être habillé. Je fis sortir Buddy avant d'aller faire couler du café et de me faire des rôties. Un verre de lait et des rôties plus tard je me versai un café avant de sortir prendre un peu d'air dans la cour arrière. Mademoiselle Becky, comme je suis heureux de vous voir. Bonjour Monsieur Carter. Je lui fis un petit sourire avant de m'approcher de la clôture. Comment allez-vous, je me suis inquiété de ne plus vous voir sortir pour aller courir? Je vais bien, je reviens d'un petit voyage ses tout. Je lui fit un petit sourire avant d'être prise d'une quinte de toux. Ça ma l'air méchant cette toux ma chère, vous devriez aller voir un docteur. Un sourire un coin apparut sur mes lèvres. Ne vous en faites pas Monsieur Carter ses déjà fait et je vais très vite me remettre. Je dois rentrer maintenant, je vous souhaite une bonne journée. Vous aussi Mademoiselle Becky. Une fois à l'intérieur j'allai pour m'asseoir au comptoir afin de boire mon café tranquillement, mais je vis Buddy qui me regardait avec un drôle d'air et réalisai que depuis mon arrivé je n'avais pas vraiment pris de temps pour lui du à la pneumonie. Je fini donc par me retrouvé assis à même le sol adossé au mur la tête de Buddy sur mes cuisses à lui parler doucement.

_________________
Becky
La princesse et son loup contre le monde. - blackheart & crédits.  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
John Hunter Malone
Criminality

Parti politique : Aucun
Résumé de ma vie :

My complicated love

Masculin Aventures vécues : 799
Age : 45
Logement : Vit dans une Maison dans l’Avenue C avec Becky Reeves
Emploi/étude : Proprio de resto/ Tueur à gages
Situation Amoureuse : Avec ma princesse Becky

Carte d'identité
Ma santé:
100/100  (100/100)
Situation Actuelle:
Mes amis, mes amours, mes emmerdes:
MessageSujet: Re: Here comes the devil 6th Décembre 2017, 04:14

J'étais bien et enfin je peux le dire heureux. Ses yeux brillaient de nouveau, son sourire flottait de plus en plus sur ses lèvres et ma fille avait enfin un nom! Ça me plaisait bien qu'elle porte le nom de sa grand-mère. Alors après un long moment où son pouce vint finalement dessiner mes lèvres et où nos regards restèrent un long moment un dans l'autre avant que je m'installe sur le canapé sa tête sur mes genoux. D'habitude j'étais pas aussi câlin et près... au contraire j'aimais bien qu'on me laisse ma bulle, mon espace. Donc après un long bain, où je restai près d'elle je montai l'installer confortablement avant d'aller me laver rapidement à mon tour et aller l'enlacer me collant à elle. La nuit entrecoupé de toux, et de prise d'eau je la laissai s'endormir avant de tenter de sombrer à mon tour la tête sur son ventre une main sur la rondeur qui se formait. Je crus avoir conscience de sa main dans mes cheveux qui me fit soupirer d'aise comme je bougeai lentement pour me coller sur elle ne bougeant pas tellement de mon endroit.

Combien de temps je dormis je ne le savais pas mais se fut le lit vide et moi en plein milieu perdu dans les couvertures qui me fit battre des cils. Pendant un moment je fus tenté de rabattre les couvertures sur ma tête et me rendormir mais mon cerveau me rappela que Becky était couché avec moi. Je fini par repousser les couvertures du pied et me levai et descendit les escaliers en me frottant les yeux comme un gamin. Ce fut quand j'arrivai à la cuisine que je vis Becky assise au sol avec la tête de Buddy sur les cuisses.

- Il c'est ennuyé de toi.

Je me pris une tasse et mon regard divergea sur l'heure du four. Pendant un moment je figeai en voyant qu'il était neuf heure et demie. Je fini par me verser une tasse et je pris une gorgée et mis du pain dans le grille-pain. Je me tournai vers elle toujours avec ce sentiment de soulagement. Bon ok elle était malade mais elle était là avec moi.

- Alors, tu as pus avoir des réponses à tes questions?

_________________

   
Sweet Love.
Nymphadora Tonks ☽Into my darkness you come, you become my light and my sunshine. If I lose you I'm dying
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Becky Reeves
Criminality

Résumé de ma vie :


Féminin Aventures vécues : 788
Age : 39
Logement : Vit dans une Maison dans l’Avenue C avec John Hunter Malone
Emploi/étude : Tueuse à gage
Situation Amoureuse : Compliquer

Carte d'identité
Ma santé:
100/100  (100/100)
Situation Actuelle:
Mes amis, mes amours, mes emmerdes:
MessageSujet: Re: Here comes the devil 6th Décembre 2017, 18:30

Après avoir été prendre un peu d'air dans la cour arrière et par le fait même discuter avec le voisin, je retournai à l'intérieur ou je passai un long moment assise à même le sol avec Buddy. Celui-ci posant sa grosse tête sur mes cuisses, il profitait du long moment que je passai avec lui. Perdue dans mes pensés tout en flattant notre gros toutou, je n'entendis pas John arriver. Je lui fis un petit sourire en l'entendant me dire que Buddy c'était ennuyé de moi. Je vois ça, oui. Je caressai encore un peut le chien et comme j'allais pour me lever, la question de John me fit relever le regard sur lui. Oui, beaucoup de réponses et quelques surprises aussi. Je regardai John un moment ne sachant pas trop par ou commencer. Je lui avais parlé beaucoup au téléphone pendant mon absence, lui résumant mes journée et les évènements qui s'y étaient produit, mais je lui avais aussi dit que je préférais être face à lui pour lui raconter certaines choses. Me levant j'allai me verser un autre café avant de m'asseoir près de lui, aussi bien commencer par le début. Je t'ai parler du cartel qui n'a pas perdue de temps à venir me rencontrer dès mon arrivé, mort de trouille que je vienne pour une vendetta... Et bien, ils m'ont filé un coup de main. J'étais suivie depuis mon arrivé à L.A. par un certain tueur à gage très territorial. Le cartel l'a éliminé puis ils m'ont suivie pour me protéger tout le long que j'ai été là bas. Je regardai John un long moment, le laissant comprendre que désormais j'avais non seulement lui et le club pour ma protection mais aussi le cartel complet de Los Angeles. Leur chef est celui qui m'avait capturé à l'époque. Il avait refusé de me tuer, me disant qu'il devait m'emmener au boss. Il ne savais pas à quel point j'en souffrirait et ce qui m'attendait... J'ai donc la protection à vie du cartel... Du moins temps qu'Aleck est leur chef... Regardant John, je lui fis un petit sourire avant de boire une gorgée de mon café, le laissant digérer tout ça.

_________________
Becky
La princesse et son loup contre le monde. - blackheart & crédits.  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
John Hunter Malone
Criminality

Parti politique : Aucun
Résumé de ma vie :

My complicated love

Masculin Aventures vécues : 799
Age : 45
Logement : Vit dans une Maison dans l’Avenue C avec Becky Reeves
Emploi/étude : Proprio de resto/ Tueur à gages
Situation Amoureuse : Avec ma princesse Becky

Carte d'identité
Ma santé:
100/100  (100/100)
Situation Actuelle:
Mes amis, mes amours, mes emmerdes:
MessageSujet: Re: Here comes the devil 6th Décembre 2017, 18:56

Je descendis en me frottant les yeux après que j'eus battu des cils un long moment avant de me tirer du lit. Donc en arrivant en bas je vis Becky à même le sol à parler et faire des gratouilles à Buddy. Inutile de dire qu'il avait du tourner en rond de long moment quand j'allais travailler et qu'il était seul à la maison... enfin seul il était quand même dans la cour arrière. Et sans compter qu'il me suivait à la trace aussitôt que je mettais un pied dans la maison. Donc après avoir défigé de l'heure je mis pain dans le grille-pain et me servit une tasse de café avant de lui demander si elle avait eue des réponses à ses questions. Je fronçai légèrement des sourcils quand elle me dit qu'elle avait eue quelques surprise aussi. J'allais mettre beurre d'arachides sur mes rôties et pris place au comptoir lunch sachant que je n'aimerais probablement pas ça.

Je n'eus pas tort car quand elle parla d'un "tueur à gage très territorial" je rebaissai la main et tournai la tête vers elle tout aussi lentement. Je n'en connaissais qu'un qui soit aussi territorial. Je ne compte plus les fois où j'ai du aller le confronter, me battre avec lui et ça c'est pas quand il ne débarquait pas sur un contrat pour lequel j'ai été commandité. Je n'étais pas si territorial, il y avait de la place pour tout le monde mais quand on me cherchait on me trouvait. Qu'est-ce qu'il foutait à L.A? Pourquoi la suivait-elle? Et comment savait-il qu'elle irait à L.A? S'il ne serait pas mort l'aurait-il suivi jusqu'à Waco? Sinon jusqu'ici pour tenter de m'éliminer?

- Son nom.

J'avais dit ça froidement mon regard planté dans le sien. Mort ou pas... il avait quelqu'un qui l'avait engagé pour suivre Becky et son commanditaire ne s'arrêterait pas là. Alors s'il tuait Becky il savait qu'il m'aurait dans les parages. Ce n'était plus un secret que moi le mentor c'était amouraché de sa protégée et que si on s'en prenait à elle je débarquait comme une furie. Je la laissai continuer prenant ds gorgée de mon café qui fut rapidement terminé, plus vite que mon déjeuner en fait.

- Tu es entrain de me dire que... le cartel te protège? Ceux qui était à la botte de Kincaid? J'espère que jamais ne faire appel à eux.

Je n'aimais pas ça. N'importe quand ils auraient pu aider Becky mais ils ne l'avaient pas fait. Alors non ils n'étaient pas dans mes bonnes grâce. N'importe quand ils auraient pu sortir Becky de là quand il était parti. NOn il l'avait laissé là à subir... les pires supplices. Contrairement à elle ça ne me réjouissais pas. J'étais très capable de la protéger, d'éliminer quiconque s'approcherai trop près de nous.

_________________

   
Sweet Love.
Nymphadora Tonks ☽Into my darkness you come, you become my light and my sunshine. If I lose you I'm dying
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Becky Reeves
Criminality

Résumé de ma vie :


Féminin Aventures vécues : 788
Age : 39
Logement : Vit dans une Maison dans l’Avenue C avec John Hunter Malone
Emploi/étude : Tueuse à gage
Situation Amoureuse : Compliquer

Carte d'identité
Ma santé:
100/100  (100/100)
Situation Actuelle:
Mes amis, mes amours, mes emmerdes:
MessageSujet: Re: Here comes the devil 6th Décembre 2017, 22:31

Des surprises lors de ce voyage, j'en avais eux. Cela passait du cartel qui voulait se faire amande honorable en me protégeant en passant par la lettre que Charles m'avait laisser, puis il y avait aussi eux les confidences des uns et des autres sur ma mère et finalement mes retrouvailles avec Phil. Je commençai donc en lui parlant du cartel et de ce qu'il avait fait pour moi. Lorsque John me demanda le nom du tueur à gage qui m'avait suivie lors de mon arrivé à Los Angeles, je le regardai quelques secondes surprise par son ton froid. Tout ce que je sais sur lui ses qu'il se faisait appeler le traqueur... Sa te dit quelque chose? Je fini ensuite de lui raconter mon petit arrêt à Los Angeles. Lui racontant que désormais j'avais aussi le cartel que je pouvais appeler en cas de besoin. Je le laissai digérer l'information, mais sa réaction me fit légèrement froncer les sourcils, me faisant cependant relever la tête une brève lueur froide passant dans mon regard en entendant le nom du seul homme qui jadis m'avais mise à genoux. Lors de mon passage, Aleck m'avait laisser aller dans la chambre rouge et y faire ce que je voulais. Je l'avais saccagé, terminant par les miroirs devant lesquels je m'étais tenue debout à me regarder un long moment avant de les briser en un million de petits morceau. Je ne pensais pas un jour revoir les membres du cartel ou faire appel à eux. Pourquoi leur demander quoi que ce soit alors que j'avais John en qui j'avais pleinement confiance pour ma sécurité et le club si jamais des renfort était nécessaire... Je ne verrais pas pourquoi je ferais appel à eux alors que je t'ai toi pour veiller sur moi et le club si vraiment on a besoin d'aide. Je lui fis un petit sourire en coin avant d'être prise par un quinte de toux que je calmai d'une gorgé de café. Je crois qu'ils avaient surtout peur que je ne sois là pour me venger. Je garde le numéro en cas de besoin extrême, mais il faudrait que je sois vraiment mal prise pour faire appel à eux. Je fini par pousser un petit soupire avant de m'adosser et d'à nouveau être prise d'une quinte de toux. Je vais prendre mes médicaments et ensuite aller prendre un bain histoire de me débloquer un peu et de calmer cette toux. C'était John qui avait mes antibiotique donc je n'avais pas pus les prendre en me levant, ma toux avait été calme depuis mon réveil, mais parler du cartel et repenser à Kincaid et à cette chambre que j'avais complètement détruite m'avais un peu énervée et essouffler donc fait recommencer à tousser.

_________________
Becky
La princesse et son loup contre le monde. - blackheart & crédits.  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
John Hunter Malone
Criminality

Parti politique : Aucun
Résumé de ma vie :

My complicated love

Masculin Aventures vécues : 799
Age : 45
Logement : Vit dans une Maison dans l’Avenue C avec Becky Reeves
Emploi/étude : Proprio de resto/ Tueur à gages
Situation Amoureuse : Avec ma princesse Becky

Carte d'identité
Ma santé:
100/100  (100/100)
Situation Actuelle:
Mes amis, mes amours, mes emmerdes:
MessageSujet: Re: Here comes the devil 7th Décembre 2017, 09:45

J'avais figé, elle avait été suivi par ce que je croyais être mon pire rival. Donc mes gestes se faisant doucement et mon ton de voix glacial quand je lui demandai son nom, sembla surprendre la rouquine. Mon coeur s'arrêta une seconde comme mon souffle. Je poussai mon assiette lentement l'appétit coupé. Je fini par me lever et me reverser une tasse et retourner m'asseoir. Les lèvres pincées je me tournai vers elle quand elle me demandant si je le connaissais. Je fis un petit rire de mépris en secouant la tête.

- Si ça me dit quelques chose? C'est... c'était mon pire rival. Il n'y a pas une fois où il pas essayer de me buter. Quand il a su que j'étais à Los Angeles ça été pire que pire.

Je tus mes inquiétudes car le fait qu'il suive Becky ne me rassurait pas du tout. Même si c'était simplement à L.A. Je savais que le "territoire" ne lui appartenait pas en quelque sorte mais comment avait-il pu savoir? Becky était discrète et en voiture encore moins reconnaissable. Non il y avait quelque chose en-dessous de ça et je devrais trouver rapidement ce que c'était avant que quelqu'un débarque ici. C'était déjà étonnant qu'après deux semaines je n'ai eu personne qui ai voulu me trouer le crâne.

Quand elle m'expliqua pour le cartel je lui fis comprendre que ça ne m'enchantai pas malgré l'éclat de colère froide qui passa dans son regard. Non je ferais tout pour ne pas faire appel à eux sinon ça allait finir en engueulade du siècle. Cependant je fus rassuré quand elle me dit qu'elle avait moi ou le club pour la protéger. Je poussai un long soupir en hochant la tête. Je savais qu'elle me faisait confiance mais savoir qu'un autre que le club ou moi veillerait sur elle me faisait... royalement chier en fait. Je fronçai des sourcils quand je l'entendis tousser. J'ouvris une armoire et lui tendit ses antibiotiques attendant qu'elle aille se faufiler dans un bain chaud. Je ramassai la cuisine avant d'attraper mon téléphone. Je demandais à Lucio s'il avait encore des contacts à L.A. Aussitôt nom et numéro en main je composai le numéro de dit contact et laissai sonner longtemps en faisant les cent pas entre la cuisine et le salon faisant des détours dans le couloir.

- Salut, c'est Hunter... oui Malone. J'ai eu ton numéro par un ami. Écoute je voudrais que tu fasse un recherche pour moi... Quoi?! Non non regarde tu me trouve ce que je te demande et tu seras grassement payer... non pas avant... J'ai vraiment besoin de te rappeler qui je suis? dis-je un ton froid, Ne joue pas au malin avec moi! Parfait trouve-moi tout ce que tu peux sur le "Traqueur"... oui je sais... Son commanditaire, sa bande, pour qui il bossait... Non c'était pas un solitaire, il se joignait à qui pouvait bien le payer. Trouve-moi tout ce que tu peux...vraiment tout. Oui parfait.


Je refermai mon téléphone que je déposai bruyamment sur le comptoir. C'était pas possible que même mort il arrive à me faire chier! S'il avait vu Becky, ou du moins reconnu... Puis comment il avait su pour Becky d'ailleurs? J'avais trop de questions en tête en ce moment, trop de suppositions qui me tournait en tête que je fermai les yeux en prenant une inspiration. Je devrais pousser ça loin le temps que j'ai les info que j'ai demandé. C'est rare que je faisais appel à quelqu'un pour m'aider mais si Lucio le connaissait je pouvais lui faire confiance.

_________________

   
Sweet Love.
Nymphadora Tonks ☽Into my darkness you come, you become my light and my sunshine. If I lose you I'm dying
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Becky Reeves
Criminality

Résumé de ma vie :


Féminin Aventures vécues : 788
Age : 39
Logement : Vit dans une Maison dans l’Avenue C avec John Hunter Malone
Emploi/étude : Tueuse à gage
Situation Amoureuse : Compliquer

Carte d'identité
Ma santé:
100/100  (100/100)
Situation Actuelle:
Mes amis, mes amours, mes emmerdes:
MessageSujet: Re: Here comes the devil 7th Décembre 2017, 18:40

Son ton froid lorsqu'il m'avait demander le nom du tueur qui m'avait suivie m'avait un peu surprise. Je n'avais cependant qu'hausser un sourcil lorsqu'il me répondit que cet homme était son pire rival sans rien ajouter sur le sujet, poursuivant simplement mon histoire. C'était un fait bien établie maintenant que chaque tueur à gage avait un rival, un ennemi pire que les autres, une personne détesté. La mienne était bien terré depuis notre dernière rencontre, mais je restais toujours aux aguets, surveillant les indices qui m'indiquerait ou elle était. Surtout maintenant. Si elle apprenait ma grossesse, j'étais prête à parié qu'elle viendrait s'attaquer à moi, voulant profiter que j'ai aussi gros à perdre dans un combat. La respiration maintenant rapide et le coeur battant rapidement suite à notre conversation et à tout ce qui m'avait passé par l'esprit je fini par prendre mes médicaments et par aller prendre un bain, la toux venant me reprendre un peu trop à mon goût.

J'étais à barboter dans l'eau brulante, laissant les huiles laissé par Janes faire leur effet lorsque la voix de John me sortie de ma petite bulle de relaxation. J'écoutai les paroles de John avant de soupirer. Hey merde... Le cerveau filant à vive allure, je me repassai ma seule journée passé à Los Angeles. Bon, soit un contrat avait été passé, soit ce type savait qui j'était et m'avait suivie pour atteindre John. Quoi qu'il en soit, je venais de réveiller le chasseur. Il allait probablement ce mettre lui aussi à faire des recherche, j'allais donc le voir devenir froid et distant. Fermant les yeux, je soupirai à nouveau avant de finir par sortir de l'eau. Je m'essuyai rapidement avant de m'habiller et d'aller attraper mon téléphone dans la chambre. J'arrivai en bas comme on me répondait au bout du fil. Ses Beck. ... Non, je n'ai pas de problème, seulement un question. ... Lorsque vous avez attrapé le traqueur, a t'il dit quelque chose? ... Je vois. ... Ses tout? ... Merci Aleck. Je raccrochai et soupirai. J'allais perdre mon loup un certain temps, maintenant c'était certain. Il voulait me tuer pour t'affaiblir, quelqu'un lui a apprit que j'arrivais. Ses tout ce que je sais. Je poussai un soupire avant de me tourner vers le chien. Tu viens jouer à la balle mon grand? Je sortie dehors avec le chien, après un regard et un petit sourire vers John, voulant lui montrer que je comprenais. Je le connaissais assez pour savoir que temps qu'il n'allait pas élucidé ce mystère et régler la situation, je n'allais plus l'avoir complètement avec moi. Mieux habiller que lors de ma première sortie, j'allais pouvoir rester un moment à l'extérieur avec le chien.

_________________
Becky
La princesse et son loup contre le monde. - blackheart & crédits.  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
John Hunter Malone
Criminality

Parti politique : Aucun
Résumé de ma vie :

My complicated love

Masculin Aventures vécues : 799
Age : 45
Logement : Vit dans une Maison dans l’Avenue C avec Becky Reeves
Emploi/étude : Proprio de resto/ Tueur à gages
Situation Amoureuse : Avec ma princesse Becky

Carte d'identité
Ma santé:
100/100  (100/100)
Situation Actuelle:
Mes amis, mes amours, mes emmerdes:
MessageSujet: Re: Here comes the devil 7th Décembre 2017, 20:33

J'étais déterminé à trouver celui qui était derrière tout ça. Il n'était pas parti derrière Becky pou rien. Lucio m'avait donner un numéro d'un de ses contacts mais après avoir tenté de jouer au plus malin avec moi il accepta de me rendre se service. Je balançai mon téléphone sur le comptoir en proie à divers questionnement. Comment avait-il pu savoir, comment il l'avait reconnu, pourquoi elle? S'il voulait m'avoir pourquoi passer par Becky? La tête me tournait tellement une question en amenait une autre. Je la vis passer pour monter à la chambre et je remontai un regard vers elle pour finalement poser mes mains à plat de chaque côté du comptoir-lunch. Quand elle revint elle parlait avec quelqu'un et je supposait que c'était un du cartel ce qui ne me fit pas plaisir mais bon... avais-je le choix? Quand elle me parla je remontai un regard inexpressif vers elle en secouant la tête. Quiconque me connaissait vraiment savait que ça ne m'affaiblirais pas au contraire! Je la suivis du regard quand elle sortit avec le chien finissant par m'appuyer sur le dos sur le comptoir-lunch la regardant lancer la balle au chien.

Quelqu'un qui me connaissait bien savait que si on s'en prenait à Becky je serais pire que le Baba yaga, que le Diable lui-même. Tout en réfléchissant je me mis à réfléchir. Je n'avais dis à personne que Becky allait à Waco ou même ferait un détour par Los Angeles. Moi-même je l'avais appris la journée même, ou la veille... en fait je me rappelais plus vraiment mais... Elle? Non elle n'aurait pas parler à quelqu'un? Non nous étions au chalet. Ça ne faisait aucun sens... Peut-être moi m'étais-je échappé? Non le seul à qui j'en ai vaguement glissé un mot était Lucio et c'était à la fermeture. J'allais devenir fou à trop réfléchir si ça continuai. Je descendis au sous-sol et me mis à frapper dans le sac de sable pendant que mon cerveau lui tentait de trouver une explication logique. Finissant par flanquer un dernier coup en lançant un cri de rage et m'appuyant sur le mur. Ça tournait dans ma tête, trop même. Je gravi les escaliers et allai prendre une douche rapide et m'habiller avant d'aller chercher mes clés faisant un stop regardant Becky encore dehors. J'ouvris la porte et allai à l'extérieur pour la rejoindre.

- Je dois aller parler à Lucio. Fais attention, je reviens vite. J'ai... j'ai des choses à voir avec lui pour le resto.

Je l'embrassai longuement son visage entre mes mains et mon regard dans le sien avant de quitter la cour et sauter sur ma moto que je démarrai avant de partir en trombe. Je débarquai au resto l'oeil en feu et fit un signe à mon cuistot et descendit à la cave dans ma pièce secrète. Je lui parlais que Becky c'était fait suivre par mon ennemi maintenant mort lui demandant s'il avait parlé à quelqu'un même échapper un indice. Il me jura que non et ce sur son honneur.

- Ya qu'une autre piste Luc... Il y a une taupe ici.

- Hunt, tu blague là non? Tu fais tes recherches toi-même et ce deux fois plutôt qu'une tu es d'une prudence que je t'ai toujours connu.


Je tombai dans un mutisme complet en soupirant les mains dans mes poches je pinçai les lèvres.

- Tu as pensé à vos téléphones? dis mon cuistot lentement.

- Ils sont intraçables Luc...

- Pas pour un crack en informatique. N'importe qui peut cracker le tout et les rendre disons... traçable. Je connais quelqu'un qui pourrait t'aider. Il me doit une faveur... Il peut même aller chez-toi si tu pense.. bien qu'il y aurait des micros.


Je relevai un regard inquisiteur vers lui.

- Tu as été longtemps parti Hunt...

Je lui sommai de me donner ses coordonnées avant de me diriger dan sles bas fond de la ville et toquer à sa porte. C'était un jeune geek et à voir son air il savait qui j'étais et qui m'en voyait. Je lui expliquai le topo et sans un mot prépara un sac où il lança divers gadgets même trop high tech pour moi en me disant qu'il serait là dans un vingtaine de minutes. De ne pas discuter au téléphone et de parler de choses banales en attendant qu'il arrive. Je revint donc chez-moi éteindant ma moto dans un soupir et finissant par entrer et croiser Becky.

- Donne-moi ton téléphone. Il y a quelqu'un qui va venir ici dans quelques minutes. Tu t'es reposée un peu j'espère.

_________________

   
Sweet Love.
Nymphadora Tonks ☽Into my darkness you come, you become my light and my sunshine. If I lose you I'm dying
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Becky Reeves
Criminality

Résumé de ma vie :


Féminin Aventures vécues : 788
Age : 39
Logement : Vit dans une Maison dans l’Avenue C avec John Hunter Malone
Emploi/étude : Tueuse à gage
Situation Amoureuse : Compliquer

Carte d'identité
Ma santé:
100/100  (100/100)
Situation Actuelle:
Mes amis, mes amours, mes emmerdes:
MessageSujet: Re: Here comes the devil 8th Décembre 2017, 18:25

J'avais à peine commencé à lui raconter mon voyage que déjà je l'avais perdue. Mon loup c'était transformé en ce chasseur distant. Je venais à peine de revenir près de lui de corps et d'esprit qu'il devait s'éloigner. Je comprenais cependant. Enceinte, j'étais plus facile à attraper, moins apte à me défendre, et ça n'allait pas s'améliorer avec mon ventre qui commençait à grossir. Bientôt ma grossesse serait visible pour tous et le mot se passerait rapidement. Soit m'enlever pour faire chanter John ou tout bonnement me tuer pour lui faire du mal et ça ses en comptant seulement ses ennemis à lui, j'en avais plusieurs de mon côté aussi qui se ferait un plaisir, en sachant que je devenais moins apte à me défendre, de venir m'éliminer. Après avoir donné les informations à John donc, je sortie jouer avec le chien, non sans lui avoir jeter un regard et fait un petit sourire. Qu'il fasse ce qu'il avait à faire et me revienne rapidement, c'était tout ce que je demandais pour le moment.

Je jouai un long moment avec le chien, lui lançant la balle à défaut d'aller courir avec lui comme je le faisais chaque matin. Ma respiration était encore un peu sifflant et le souffle me manquait rapidement, donc tout entrainement et course était hors de question pour le moment. Je ne pouvais dire depuis combien de temps j'étais dehors lorsque John vint me rejoindre. Je hochai doucement la tête un demi sourire aux lèvres. Je ne bouge pas d'ici. Après un long baiser qui me coupa le souffle, mon visage entre ses mains, ma main allant rapidement retrouver sa place sur son torse, je le regardai s'éloigner. Je restai un long moment planté dans la cour sans bouger. Je ne me rappelais pas l'avoir déjà vue habiller comme ça. C'était moi ou... Un petit sillement supplient me sortie de ma rêverie. Secouant la tête, je tournai le regard sur le chien couché au sol, le regard sur la balle dans ma main, attendant que je la lance. Désolé mon grand, j'ai été distraite. Après un long moment, on fini par retourner à l'intérieur. Je montai dans la chambre ou je me changeai, détachant mes jeans avec un soupire de soulagement. Je mis le seul pantalon de jogging que je possédais, celui-là même que j'avais mis les fois ou j'avais voulu me caché aux regard, mais gardai cette fois ma camisole. Je me promis d'aller faire un petit tour dans la boutique de la dame qui avait fait le complet, un peu plus tard dans la journée. Je téléphonai rapidement au club, demandant quand mon auto me serait ramené puis allai m'étendre sur le canapé devant un film que j'écoutai à peine, sombrant rapidement dans un sommeil léger. Ce fut la porte qui ouvrait qui me réveilla. Me levant j'allai voir John qui en trois phrases me lança dans la plus grande confusion. Heu... Oui un peu. Pourquoi mon téléphone? qui viens ici? Sourcils froncés, je lui donnai tout de même mon téléphone, sachant que s'il me le demandait c'était pour une bonne raison. Je gardai mon regard rivé au sien, cherchant des réponses.

_________________
Becky
La princesse et son loup contre le monde. - blackheart & crédits.  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
John Hunter Malone
Criminality

Parti politique : Aucun
Résumé de ma vie :

My complicated love

Masculin Aventures vécues : 799
Age : 45
Logement : Vit dans une Maison dans l’Avenue C avec Becky Reeves
Emploi/étude : Proprio de resto/ Tueur à gages
Situation Amoureuse : Avec ma princesse Becky

Carte d'identité
Ma santé:
100/100  (100/100)
Situation Actuelle:
Mes amis, mes amours, mes emmerdes:
MessageSujet: Re: Here comes the devil 8th Décembre 2017, 21:59

Je n'aimais pas la supposition de Lucio. S'il y avait des micros chez-moi ils avait tout entendu! Mon véritable nom, la grossesse de Becky, le fait qu'elle ai été à Waco, le détour à Los Angeles, la protection du cartel... quoique cette dernière info devrait calmé les ardeurs de ceux qui pourrait surveiller nos appels. Donc je quittai la baraque du gamin pour revenir chez-moi et éteindre le moteur ronronnant de ma moto en poussant un soupir. Bon... je disais ça comment à la rouquine moi? Agir normalement, ne pas éveiller les soupçons, ça agissait comment du monde normal d'abord? Finissant par bouger j'entrai chez-moi en croisant Becky.

Une fois rassuré qu'elle c'est reposée et son téléphone en main elle me posa ZE question. Je restai muet devant elle ne sachant quoi dire ni comment le dire pour éviter qu'elle panique. Je posai son téléphone sur le comptoir-lunch et m'approchai d'elle pour aller à son oreille. Discret il le fallait. Ses cheveux me chatouillait le nez et pour une rare fois dans ma vie je sentais mes entrailles se serrer juste à ce que j'allais lui dire.

- Tu ne panique pas, ne crie pas. Il se peut que nos téléphone ou maison soit sur écoute. Il y a un... geek qui va arriver dans quelques minutes.

Je me reculai doucement à quelques centimètres de son visage mon regard noir plongeant dans le sien. Je pris son visage entre mes mains pour la forcer à garder son regard dans le mien. Je savais à quel point elle pouvais être terrorisée.

- Je vais arranger ça

Ma phrase fut coupé par des coups à la porte et j'ouvris sur le jeune homme avec son sac à dos et un autre sac. Je le fis passer et voulu lui présenter Becky mais il me fit signe de me taire. Je fronçai les sourcils et allai m placer derrière Becky pendant qu'il sortit un truc digne des films hollywoodiens et parcouru la maison de la cave au grenier pendant que je me tenais derrière ma belle mon torse collé à son dos et mon coeur cognant dans ma poitrine. Finalement il revint de l'étage un sourire satisfait sur les lèvres.

- Alors vous n'avez pas de micros dans la maison. Pardonnez-moi, Collin. Vous devez être Becky. Hunter m'a parler de votre rencontre avec Traqueur. BOn je vais m'installer et vérifier vos téléphones.

Pendant qu'il sortait portable, fil et autre babiole beaucoup trop high-tech pour moi, je le regardai un oeil inquiet sur lui.

- Tu es certain qu'il n'y a rien? Je veux dire... comment je fais pour en être certain?

- Hunter, ce bijou est le dernier truc hyper performant il décèlerait les micros dans la maison de ton voisin si je le voulais. C'est 100% sûr. De plus j'ai cru remarquer un système de verrouillage automatique et un système d'alarme assez performant. DOnc je ne pense pas que quelqu'un aurait pris le risque de s'introduire pour se faire prendre. Alors... commençons par celui de madame.


Je lui glissai celui de Becky les sourcils froncés par l'inquiétude qui tirait mes traits. ma este de jean encore sur moi je fourrai les mains dans mes poches sentant les muscles de mes épaules tendu au possible. Je fis un truc à manger à Becky surtout pour qu'ell prenne ses médocs et pour moi de m'occuper les mains, mettre mon cerveau au neutre. Je me doutais bien qu'elle ne mangerais pas beaucoup mais bon... au moins je tentais de faire un truc utile au lieu de tourner en rond come un lion e cage et gueuler comme pas possible.

- Alors rien sur le téléphone de Becky il est impec. Cependant j'ai augmenté sa sécurité il n'y a personne qui pourra écouter. Bon Hunter le tien...

Je poussai un soupir de soulagement et lui tendit le mien. Ne tenant plus je commençai à tourner en rond les mains dans les poches me retenant de ne pas gueuler au gamin de se dépêcher. Sachant que ça ne donnerait rien je me taisais continuant de marcher de long en large la tension de mon corps menaçait de faire péter mes tendons tellement j'étais tendu.

- Ah ben merde...

- Quoi merde?

- C'est le tien qui est pirater Hunt..

- Quoi? Par qui?

- Là je sais pas encore mais je vais te mettre ça à un degré de sécurité digne de la NASA. Je peux même vous installer à tout les deux des brouilleurs d'ondes ainsi personne ne pourra savoir de quoi vous parler.

- Tu ne sais pas par qui putin de...

- Ça demande du temps à décrypter. J'ai mis les données sur mon portable je vais vérifié avec le cryptage que je connais mais... je ne me rappelle pas l'avoir vu avant.


Je poussai un grognement de rage. Il ne savais pas! Et je faisais comment moi pour savoir? J'arrêtai de tourner en rond pour me planter au bout du comptoir en serrant le bord et croisant le regard inquiet... non paniqué de Becky. Aussitôt ma colère tomba sachant qu'elle aurait besoin de moi comme jamais.

- Tu penses trouver qui sait?

- Pas pour rien que Lucio t'a donné mon nom. Je travaillais pour lui à trafiquer les plaque des voitures et les propriétaires. Voilà, il est hyper sécurisé. Je vais te trouver qui c'est Hunter, je te garanti pas une réponse demain matin mais je vais tout faire pour que se soit rapide.


Il reprit le téléphone de Becky ouvrit les boitier et inséra un truc dedans avant de les refermer. et de nous les redonner. Je pris le mien plus trop certain de vouloir l'utiliser. Il ramassa ses effets et croisa mon regard suspicieux.

- Vous pouvez les utiliser sans problème. Vous avez une sécurité vraiment top et peut importe où vous allez, personne ne pourra retracer un appel ou savoir de quoi vous parler avec ce brouilleur d'ondes.

Je remercia le jeune homme pendant qu'il quittai la maison et ensuite la cour. Je poussai un long soupir avant de balancer mon téléphone sur le comptoir. J'étais perdu et ce encore plus que quand elle m'avait dit que Traqueur l'avait suivi. Je me passai une main au visage et me sortit un bière dont je pris une longue rasade. Je n'avais plus de mot... en avais-je déjà eu beaucoup d'ailleurs? Je croisai le regard de la rouquine et allai m'asseoir à ses côtés la tournant vers moi.

- Je te quitte plus ma princesse. Je vais trouver qui m'en veut à se point. Je te promet à toi et à Ava.

Je me levai et allai la prendre dans mes bras doucement tout aussi paniqué, sinon plus qu'elle.

_________________

   
Sweet Love.
Nymphadora Tonks ☽Into my darkness you come, you become my light and my sunshine. If I lose you I'm dying
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Becky Reeves
Criminality

Résumé de ma vie :


Féminin Aventures vécues : 788
Age : 39
Logement : Vit dans une Maison dans l’Avenue C avec John Hunter Malone
Emploi/étude : Tueuse à gage
Situation Amoureuse : Compliquer

Carte d'identité
Ma santé:
100/100  (100/100)
Situation Actuelle:
Mes amis, mes amours, mes emmerdes:
MessageSujet: Re: Here comes the devil 8th Décembre 2017, 23:02

Dormant d'un sommeil léger, je m'étais donc réveillé aussitôt que John ouvrit la porte. En quelques secondes cependant il me jeta dans une totale incompréhension. Sourcils froncés, je le regardai et après avoir répondu à sa question, je le questionnai en lui demandant ce qui ce passait. Lui ayant remis tout de même mon téléphone, j'attendis une réponse. S'approchant de moi ce qu'il murmura à mon oreille me glaça le sang. On serait sur écoute? Cela voulait dire que... Quelqu'un était au courant du prénom de John, que j'étais enceinte donc vulnérable et facilement attaquable. Je pris soudainement compte que j'étais désormais oui faible, mais aussi une faiblesse pour John. Son regard sombre vint ensuite chercher le mien, complètement paniqué à l'idée que quelqu'un en savait désormais autant sur nous. À peine tenta t'il de me rassurer que des coups frappé à la porte le fit s'éloigner. Je le suivi mais restai cependant à une certaine distance, faisant signe à Buddy de venir auprès de moi. Je regardai le jeune homme qui entra en faisant signe à John de se taire avant de sortir un gadget de son sac et de partir se balader dans la maison.

Complètement terrorisée, je restai planté là, le dos appuyé contre le torse de John, attendant de savoir à quel point nous étions dans la merde. Ava devait sentir ma peur car je la sentit bouger. Posant la main sur mon ventre je pris de grandes et profondes respiration, enfin autant que j'en était capable... Lorsque le jeune homme revint en nous disant qu'il n'y avait aucun micros, je fronçai les sourcils mais ne dit rien. Je hochai légèrement la tête lorsque le jeune homme se présenta avant de le regarder vérifier nos portables et parler avec John. Je ne dis pas un mot laissant Collin vérifier nos portable. Je tentais de ravaler la panique qui devait briller dans mon regard. Lorsque Le geek fini par lâcher que le portable de John était sur écoute, mon souffle ce coupa. Je laissai les deux hommes parler de ça et allai très lentement m'asseoir dans le salon. Je me repassai une à une toute les conversations que j'avais pus avoir avec lui lors de mon voyage. C'était donc certain que qui que ce soit qui ai fait ça, cette personne avait maintenant toute les informations nécessaires pour faire chanter John.

Je n'eux même pas conscience du départ de Collin. Ce fut John venant s'asseoir près de moi qui me sortie de ma torpeur. Mon regard terrorisé rencontra alors le sien. Avant j'aurais fait des recherches avec lui, flanquer quelques raclés avec lui, afin de savoir qui et pourquoi, afin de mettre fin à ce cirque, mais maintenant... Me tournant vers lui, il me dit qu'il ne me quitterait plus, qu'il allait trouver, nous le promettant à moi et à notre fille. Me levant, je fit quelques pas avant de me retourner vers lui. Tu ne peux pas, et rester ici à nous protéger la petite et moi, et chercher et nous débarrasser de la menace John. Finissant par se lever lui aussi, il vint me prendre dans ses bras, seul endroit ou je pouvais réellement me sentir en sécurité. La panique me faisait trembler, ma respiration déjà sifflante était saccadé. J'avais l'impression que l'on m'étouffais sous la panique que quelque chose lui arrive. Quelqu'un lui en voulait au point d'envoyer son pire rival après moi. Si ça n'avait été du cartel qu'est ce qui serait arrivé? Levant le visage vers lui, je plongeai dans son regard, allant m'y réfugier pour me calmer un peu. Présentement, je suis ton point faible par ce que je ne peux me défendre et si cette personne est assez intelligente pour avoir réussi à mettre sur écoute ton portable, elle le sait... Je...

_________________
Becky
La princesse et son loup contre le monde. - blackheart & crédits.  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
John Hunter Malone
Criminality

Parti politique : Aucun
Résumé de ma vie :

My complicated love

Masculin Aventures vécues : 799
Age : 45
Logement : Vit dans une Maison dans l’Avenue C avec Becky Reeves
Emploi/étude : Proprio de resto/ Tueur à gages
Situation Amoureuse : Avec ma princesse Becky

Carte d'identité
Ma santé:
100/100  (100/100)
Situation Actuelle:
Mes amis, mes amours, mes emmerdes:
MessageSujet: Re: Here comes the devil 9th Décembre 2017, 00:06

Je savais qu'elle paniquait car elle se sentait vulnérable à cause de sa grossesse mais elle savait qu'elle pouvait compter sur moi. J'avais délégué quelqu'un sur des recherches, choses que je faisais rarement mais je voulais avoir la paix d'esprit pour pouvoir m'occuper d'elle. DOnc une fois le jeune geek partit j'allai la rejoindre après avoir pris une rasade de ma bière je fini par aller la rejoindre posant ma bière sur la table. Je la tournai vers moi lui promettant à elle et à ma fille que je trouverais qui c'était. Je lui promettant tellement de souffrances que même moi manquait d'imagination en ce moment. Elle se leva et fit quelques pas me disant que je ne pouvais pas et trouver qui c'était, les protéger et l'éliminer ensuite. Je fini par me lever lentement et aller la serrer doucement contre moi. Je la laissai contre moi le temps qu'elle se calme sentant ses tremblements contre moi. Quand elle releva son visage vers moi je fronçai légèrement des sourcils en l'écoutant. J'étais d'Accord avec elle mais je me devais de la calmer doucement je pris son visage entre mes mains, mes pouces caressant longuement la rondeur de ses joues.

- Viens là... il faut que tu te calme.

Je la tirai à moi sur le canapé et l'assied sur moi ma main caressant sa cuisse dans ses jogging trop grands et mon regard allant dans le sien.

- J'ai quelqu'un qui fait des recherches pour moi. Je lui ai demandé de tout trouver pour moi parce que justement je ne peux pas m'occuper de toi et faire mes recherches. Il y a des limites à se que je peux trouver. Je suis trop connu dans le milieu Lutine.

Je pris une grande inspiration en glissant ma main de sa cuisse à son ventre ou je laissai ma main là à plat. Je le regardai longuement essayant de lui faire comprendre que rien ne me ferais bouger de chez-moi.

- Je reste avec toi et si tu veux... tu peux venir bosser au resto quand j'irais. Sally est revenue, elle m'a demandée de tes nouvelles justement. Puis je peux trouver un coin pour Buddy. Je te laisserais pas Becky, tu sais à quel point tu es importante.

J'allais bécoter sous cou doucement et remonter à son oreille.

- Encore plus depuis que tu as notre petite louve bien au chaud.

_________________

   
Sweet Love.
Nymphadora Tonks ☽Into my darkness you come, you become my light and my sunshine. If I lose you I'm dying
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Becky Reeves
Criminality

Résumé de ma vie :


Féminin Aventures vécues : 788
Age : 39
Logement : Vit dans une Maison dans l’Avenue C avec John Hunter Malone
Emploi/étude : Tueuse à gage
Situation Amoureuse : Compliquer

Carte d'identité
Ma santé:
100/100  (100/100)
Situation Actuelle:
Mes amis, mes amours, mes emmerdes:
MessageSujet: Re: Here comes the devil 12th Décembre 2017, 19:00

J'étais complètement terrorisé, sachant qu'il ne pouvait nous protéger et faire ses recherches en même temps. Venant me prendre dans ses bras, je pus aller me réfugier au seul endroit dans ce monde ou je pouvais me sentir en sécurité. Penser que je ne pouvais pas l'aider, que j'étais son point faible désormais, que je ne pouvais même pas seulement rester seule et me défendre me faisait paniquer au point d'étouffer. Tremblante, je restai un moment dans les bras de John, tentant de me calmer un peu. Je fini par remonter mon regard et aller chercher un peu de calme dans le sien en lui disant que la personne qui lui courrait après devait maintenant savoir que j'étais enceinte donc que j'étais le point faible pour l'atteindre. Venant chercher mon visage, ses pouces caressèrent doucement mes joues avant qu'il ne m'attire vers le canapé pour que je m'asseoir sur lui.

Sa main caressant ma cuisse et son regard sombre dans le mien , il m'expliqua qu'il avait chargé quelqu'un de faire les recherches. Soudainement, je nous revis il y a longtemps, lorsque l'on m'avait fait avoir mon accident de moto, John avait fait la même chose, il avait charger quelqu'un des recherches et était rester avec moi. Sa main glissa doucement sur mon ventre, me regardant longuement. Lentement, la panique ce calma. Il me dit alors qu'il resterait avec moi, qu'il ne me laisserait pas, me proposant même d'aller travailler avec lui au resto. Un petit sourire se dessina sur mes lèvres, tendis qu'il venait dans mon cou venant murmurer à mon oreille. J'attendis que son regard remonte dans le mien avant de parler, cherchant mes mots, cherchant comment lui dire tout ce qui pouvait tourbillonner en moi. Je t'aime John. Je t'aime et je sais que tu seras un papa génial. Cette princesse sera la petite fille la plus aimé et la plus protégé de ce monde. Je lui fis un doux sourire avant d'être prise d'une quinte de toux. Je poussai un petit soupire. Pour le fait d'aller travailler au resto on va devoir attendre un peu je crois. De toute façon je vais devoir aller m'acheter de nouveau pantalon il semblerait que mademoiselle commence à prendre de la place. Je fit un sourire à John avant d'aller doucement chercher ses lèvres.

_________________
Becky
La princesse et son loup contre le monde. - blackheart & crédits.  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
John Hunter Malone
Criminality

Parti politique : Aucun
Résumé de ma vie :

My complicated love

Masculin Aventures vécues : 799
Age : 45
Logement : Vit dans une Maison dans l’Avenue C avec Becky Reeves
Emploi/étude : Proprio de resto/ Tueur à gages
Situation Amoureuse : Avec ma princesse Becky

Carte d'identité
Ma santé:
100/100  (100/100)
Situation Actuelle:
Mes amis, mes amours, mes emmerdes:
MessageSujet: Re: Here comes the devil 12th Décembre 2017, 21:50

Je tentais au mieux de la protéger. Oui ça m'inquiétait cette incursion dans ma vie mais au contraire de la rouquine ça me donnait une énergie qu'il y a un moment que je n'avais pas senti. Cet ultime besoin de la...les protéger. D'éloigner cette menace qui planait sur nous. Le chasseur en moi grondait si fort que je pouvais sentir mes tripes vibrer de colère. Mais présentement je serrai Becky contre moi le temps qu'elle se calme avant de la tirer à moi vers le canapé. Je l'assied sur moi caressant sa cuisse remontant à son ventre lui disant que j'avais chargé quelqu'un de faire les recherches pour moi. J'étais trop connu et surtout pas tant calé en informatique alors autant m'en remettre à un qui pourrait fouiller même jusqu'à leur couleur de sous-vêtements. Il était rare que je demandais l'aide des autres préférant faire mes recherches moi-même et ainsi avoir mes réponses le plus rapidement possible mais bon entre les deux je ne pouvais pas consciemment laisser Becky seule à s'inquiéter non plus.

Donc je lui proposai de venir travailler avec moi en prime Sally revenait de son congé et quand elle a su que j'allais être papa elle avait bondi de joie et ses petites boucle blondes encadrant son visage de poupée, rebondissaient en même temps. Et là je dis pas les milles et unes questions qu'elle me demandait à propos de Becky qui se fini en un "T'a pas du boulot toi?". Je lui dis que je l'aimais et tellement plus depuis qu'elle portait la vie. Quand elle me dit qu'elle m'aimait et que je ferais un papa génial je fronçai légèrement les sourcils. Je l'espérais en fait. Quand elle me dit qu'elle devra aller acheter d'autre vêtements parce que son ventre s'arrondissait je la regardai longuement. Déjà?

- Bien... on ira voir demain. Je suis certain que tu as déjà une boutique en tête. Bon et si j'allais préparer le souper pour mes deux affamées.


Le reste de la journée se passa relativement bien et on fini par aller se coucher et juste de la manière que Becky se colla contre moi je savais qu'elle mourrait de trouille encore. Je passai ma nuit entre les quintes de toux et les petits coup que Becky donnait dans son sommeil. Mais malgré tout je parvins à me lever assez tôt faire couler le café et manger et attendre qu'elle se lève pour lui dire de se grouiller pour qu'on aille lui dégoter des vêtements. Oui bon elle devait croire que je me foutais d'elle mais loin de là. Si je voulais aller bosser il fallait lui trouver des vêtements convenables aussi. Non je détestais autant faire les magasins mais bon... c'était un moindre mal. Donc après avoir été stationner et Buddy en laisse je la laissai me guider pour trouver la boutique qu'elle voulait. Ce fut quand on entra dans la boutique que je vis le visage de la femme s'illuminer en voyant Becky et me jeter un coup d'oeil suspicieux. Je me promenais entre les rangées regardant les vêtements pour hommes, femmes quand j'arrivai devant le linge de bébé. Je regardai longuement les petites robes, les petits ensembles de petites filles. J'entendais les femmes papoter quand je vis un ensemble dans le même tissu de satin rose que la réplique de mon complet. La petite robe, le cache-couche, les petits chaussons et de petites perles broder sur le corsage. Je levai la main et décrochai la petite robe caressant le tissu entre mes doigts.

- On peut vous aider?

La voix timide de la jeune employée me tira de ma contemplation et je raccrochai la petite robe gêné de m'être "fait prendre" devant ce bout de tissu. Mon regard sombre dans celui de la vendeuse je fit un nom de la tête. Elle s'éloigna mais je crus remarquer du soulagement dans son regard. J'allai rejoindre Becky attendant qu'elle finisse de parler avec la propriétaire.

_________________

   
Sweet Love.
Nymphadora Tonks ☽Into my darkness you come, you become my light and my sunshine. If I lose you I'm dying
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Becky Reeves
Criminality

Résumé de ma vie :


Féminin Aventures vécues : 788
Age : 39
Logement : Vit dans une Maison dans l’Avenue C avec John Hunter Malone
Emploi/étude : Tueuse à gage
Situation Amoureuse : Compliquer

Carte d'identité
Ma santé:
100/100  (100/100)
Situation Actuelle:
Mes amis, mes amours, mes emmerdes:
MessageSujet: Re: Here comes the devil 13th Décembre 2017, 18:43

J'étais toujours terrorisé, mais le fait que John me dise qu'il resterait avec moi me rassura un peu avant que cette boule de terreur laisse place à un petit moment de tendresse entre deux future parents s'aimant plus que tout. J'attendis de pouvoir plonger mon regard dans le sien avant de parler, cherchant les bons mots pour exprimer tout ce qui se passait en moi. Je fini cependant par lui dire que d'aller travailler au resto devrait attendre un peu. Un par ce que je n'étais pas encore assez en forme et deuxièmes par ce que je ne rentrais plus dans mes pantalon. Notre petite Ava grandissait et prenait de plus en plus de place, faisant lentement rondir mon ventre, il devenait donc maintenant urgent que je me magasine vêtement pour le reste de ma grossesse. Je lui fis un petit sourire lorsqu'il me parla d'y aller dès le lendemain. Oui j'avais déjà une boutique bien précise en tête. Je voulais retourner voir cette vieille dame qui avait confectionner le petit complet. Ses vêtements étaient superbe et de bonne qualité et le service était impeccable.

Le reste de la journée passa lentement et sans vraiment m'en apercevoir, je me trouvais toujours dans la même pièce que John, ou alors j'avais Buddy près de moi. Je m'étais calmé oui, mais inconsciemment, la terreur grondait toujours en moi, me faisant agir par instinct. Je passai la nuit blottie contre John, allant encore là chercher un sentiment de sécurité. Ma nuit se passa donc entre quinte de toux et rêves frôlant le cauchemars. À mon réveille, j'étais seule dans le lit. Le coeur battant, je descendis à la cuisine, pour y trouver John qui me fit rapidement oublier ma peur en me disant de me dépêcher de manger et de me préparer pour que l'on puisse aller m'acheter des vêtements. Je me figeai quelques secondes en le regardant haussant un sourcil. Il se foutait de moi là? Au bout d'un moment je du me rendre à l'évidence que non, et rapidement j'engloutie déjeuné, café, verre de lait et médoc avant d'aller me préparer.


À peine entré dans la boutique, que je me dirigeai vers la propriétaire. Je discutai un moment avec la dame, ne me tournant que lorsque j'entendis la voix de la vendeuse pour voir John remettre une robe à sa place, mal à l'aise, avant de simplement faire non de la tête et de venir vers moi. Un petit sourire apparut sur mes lèvres, alors que mon regard était posé sur mon homme qui venait me rejoindre. Je demandai finalement à la propriétaire des lieux ce pourquoi j'étais venue. Elle me montra une allé ou ce trouvait les vêtements de maternité et je m'y dirigeai. Je me trouvai rapidement quelques pantalons et chandail, puis regardai les robes et en montrai deux à John. Tu en penses quoi? Je le regardai avec un petit sourire avant de finalement décider de les prendre toutes les deux, me doutant que vers la fin de ma grossesse je serai probablement heureuse d'avoir les robes plutôt que les pantalon. J'ai terminé, je vais payer et on peu partir... À moins que tu ne veule retouner dans les vêtements de bébé et prendre aussi la robe que tu regardais tout à l'heure? Je lui fis un petit sourire en coin, me retenant de rire.


robes:
 

_________________
Becky
La princesse et son loup contre le monde. - blackheart & crédits.  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
John Hunter Malone
Criminality

Parti politique : Aucun
Résumé de ma vie :

My complicated love

Masculin Aventures vécues : 799
Age : 45
Logement : Vit dans une Maison dans l’Avenue C avec Becky Reeves
Emploi/étude : Proprio de resto/ Tueur à gages
Situation Amoureuse : Avec ma princesse Becky

Carte d'identité
Ma santé:
100/100  (100/100)
Situation Actuelle:
Mes amis, mes amours, mes emmerdes:
MessageSujet: Re: Here comes the devil 14th Décembre 2017, 07:46

Oui lui demander d'aller faire les boutiques pouvaient sembler une blague idiote mais j'étais très sérieux. D'ailleurs même son air me le confirma mais elle se dépêcha et de manger et de s'habiller. Une fois habillé je sifflai Buddy et direction la rue des magasins. Donc une fois Buddy attaché j'entrai avec elle dans la boutique où la dame vint vers Becky qui lui expliquait se qu'elle voulait pendant que je me promenait et que je regardais les divers vêtements quand mon regard fut attiré par un ensemble dans le même rose que le tissu du petit complet. Je ne sus pourquoi mais j'allais toucher le tissus qui glissai sous mes doigts. Je le pris du support et la regardai longuement et les petites perles sur le petit corsage était d'une précision que mon regard resta sur les petites perles. Ce fut quand une voix timide me demanda si on pouvait m'aider qui me fit sortir de ma bulle et raccrocher rapidement la petite robe et faire un non de la tête.

Ma place était aux côtés de la rouquine et non je ne voulais pas parler. Pas que j'avais quelque chose contre les dames mais... enfin c'était des gens que je connaissais pas. Donc je les laissais papoter vêtements avant de me retrouver dans les vêtements de maternité à la regarder prendre des pantalons de diverses tailles et couleurs. Cependant ma surprise fut plus grande quand je la vis prendre des t-shirts uniquement. Je fronçai des sourcils légèrement mais bon... se devait être son goût de femme enceinte. Mais achevant de me surprendre en prenant deux robes en me demandant se que j'en pensais. Je regardai les robes me faisant une image mentale d'elle avec les robes et simplement la pensée fit briller mon regard sachant comment elle était à tomber dans une robe. Cependant quand elle me demanda si je voulais aller retourner au rayon bébé prendre la robe que j'avais vu. Je la regardai longuement cherchant une excuse de merde pour ne pas y aller.

- Non ça va...

Son petit sourire moqueur ne m'échappa pas en fait mais je préférais sortir de cette boutique pour éviter d'autre questions. En fait le fait qu'elle m'ai "vu" me rendait mal à l'aise. Donc une fois à la caisse je m'installai au comptoir attendant que la dame finisse d'entrer les articles dans sa caisse. Appuyé au comptoir je regardai distraitement le montant des articles monter sans rien dire. Ce fut une petite boîte doré avec l'ensemble dedans qui me sorti de ma bulle remontant mon regard noir et sombre sur la proprio. Un sourire plus tard je fronçai les sourcils regardant tour à tour les trois femmes.

- Ma vendeuse m'a dit que vous sembliez intéresser par cet ensemble.

- Merci madame mais je...

- J'imagine que c'est la copie de votre complet que j'ai réalisé. Il me restait du tissu alors j'ai fait ceci, j'imagine qu'il vous plaît.

- Oui je... il est très beau...

- Bien! Alors je vous l'ajoute.


Je poussai un long soupir en lançant un regard à Becky qui ELLE, semblait trouver la situation cocasse. Finissant de mettre les articles dans un sac que je pris je sortis avec elle, détachant Buddy je me relevai finissant par la regarder.

- Quoi?

_________________

   
Sweet Love.
Nymphadora Tonks ☽Into my darkness you come, you become my light and my sunshine. If I lose you I'm dying
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Here comes the devil

Revenir en haut Aller en bas

Here comes the devil

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 35 sur 36Aller à la page : Précédent  1 ... 19 ... 34, 35, 36  Suivant

Sujets similaires

-
» The Sacrifice of Haiti "Pact with the Devil"
» Alignement NewJersey Devil
» Supernatural;; Sympathy For The Devil
» [Defense Devil] Présentation
» Ω I thought I saw the devil, this morning looking in the mirror,

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
New York City Police Department :: NEW YORK :: Manhattan :: ● East Village :: ● Avenue C :: ● Maison de John Malone-