New York City Police Department


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

Here comes the devil

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1 ... 11 ... 18, 19, 20 ... 26 ... 33  Suivant
AuteurMessage
avatar
John Hunter Malone
Criminality

Parti politique : Aucun
Résumé de ma vie :

My complicated love

Masculin Aventures vécues : 729
Age : 45
Logement : Vit dans une Maison dans l’Avenue C avec Becky Reeves
Emploi/étude : Proprio de resto/ Tueur à gages
Situation Amoureuse : Avec ma princesse Becky

Carte d'identité
Ma santé:
100/100  (100/100)
Situation Actuelle:
Mes amis, mes amours, mes emmerdes:
MessageSujet: Re: Here comes the devil 7th Juin 2017, 01:18

Je m’étais échiner à trouver les mots pour ne pas trop la brusquer. Moi l’homme silencieux, l’homme de peu de mots celui qui arrivaient à gérer sa propre personne, je devais maintenant me montrer bavard et gérer les émotions de ma princesse. La fierté qui commençait à prendre forme en moi descendit d’un cran avec sa phrase non terminée. Sérieusement? Elle ne pensait pas vraiment que j’étais assez cruel pour lui faire une blague aussi pourrie! J’étais insulté mais je perdis mes mots quand ses mains quitta les miennes pour aller s’asseoir sur une chaise sans rien dire. NON! Non elle n’avait pas le droit! Elle devait me parler! Aussitôt je me plaçai devant elle pour l’appeler doucement, je pris sa main tout aussi tendrement. Rien… elle me me regardait pas, elle ne me parlait pas. Je sentis mon coeur s’arrêter. Elle s’éloignait de moi! Elle faisait ce que je lui avais demandé de ne pas faire! Elle me laissait seul avec ça! Elle ne pouvait pas! Je me sentais tomber dans un trou sans fond. Aussitôt me voilà sur mes pieds à faire les cent pas silencieux et totalement paniqué. Les uns après les autres il vinrent me parler pour soit me faire sortir de la pièce, manger mais rien ne me ferait bouger de cette putin de pièce! Ils étaient tous rabrouer à me foutre la paix. Il y a même un qui osa poser une main sur mon bras et je lui fit le regard le plus lourd et le plus noir de ma vie qu’il la retira simplement et s’en alla. Quand Ironhorse entra je ne le regardais même pas. Ils ont été trop couillons pour m’aider qu’ils me foutent la paix maintenant.

Hunter...

TA GUEULE! Vous m’avez dit de lui dire? C’est fait maintenant foutez-moi la paix.

Hunter, viens je pense…

Tu me fous la paix. Vous m’avez laisser tout seul alors laissez-moi tout seul avec elle. Je vais prendre vos coups, je vais gérer comme à chaque fois.


Le docteur vint pour lui faire une prise de sang à Becky qui ne réagit toujours pas et revenant quelques minutes plus tard disant que le test était sûr que oui effectivement elle était enceinte. J’étais redevenu muet. Le docteur tentant de calmer la fureur entre moi et le chef. Je lui en voulais oui. Quand il dit qu’elle était en état de choc je sentis comme un poignard dans le coeur. Putin… Becky… reviens-moi. Je ne savais tellement pas quoi faire. Quand j’entendis sa voix je relevai la tête plein d’espoir mais elle fonça directement au toilette la main sur la bouche. Fait chier que la seule chose qui la fit réagir fut un haut-le-coeur. Je me détournai quand je sentis la main du chef sur mon bras. Un bref combat visuel et je me dégageai de son emprise.

Semblerait que c’est mon affaire..


Aussitôt je fus dans la salle de bain derrière une Becky qui… vomissait pas. Je fronçai les sourcils.

C’est ce que tu as trouvé pour réagir?

Je la contournai et m’assied sur le rebord du bain et croisai les mains devant moi, tentant de capter son regard. Elle devait me regarder, me démontrer qu’elle était revenu je paniquais solide. Mais bon… c’est clair que je ne lui dirais pas… en tout cas pas clairement.

Tu vas rester longtemps à fixer le fond de cette cuvette?

Il fallait qu’elle plante son regard dans le mien. Je serrai les mains, j’avais le coeur qui débattait et le souffle suspendu. Pou la première fois de ma vie une lueur d’inquiétude passa dans mon regard. Sentiment qui d’habitude je parvenais à cacher mais que présentement c’était trop fort pour que je le fasse. Je me mordais les lèvres, attendant qu’elle me parle.

_________________

   
Sweet Love.
Nymphadora Tonks ☽Into my darkness you come, you become my light and my sunshine. If I lose you I'm dying
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Becky Reeves
Criminality

Résumé de ma vie :


Féminin Aventures vécues : 718
Age : 39
Logement : Vit dans une Maison dans l’Avenue C avec John Hunter Malone
Emploi/étude : Tueuse à gage
Situation Amoureuse : Compliquer

Carte d'identité
Ma santé:
100/100  (100/100)
Situation Actuelle:
Mes amis, mes amours, mes emmerdes:
MessageSujet: Re: Here comes the devil 7th Juin 2017, 02:44

Enceinte? Moi? Merde, j'étais sencé faire quoi maintenant. Comme pour me protéger,mon cerveau senbla se déconnecter. Coupant son et image, me laissant seule avec mes pensées, me donnant le temps d'encaisser la nouvelle. Je me retrouvais face à une situation qui me terrifiait. Ma mère étant morte à ma naissance je n'ai été élevé que par des hommes et bien franchement je ne voyais pas à quoi pouvait bien servir une mère. Je n'en avais pas eux et mise à par mon caractère vraiment merdique, j'étais normal. Revenant doucement dans la réalité, je voulu dire aux hommes près de moi que j'allais... Bien, mais à peine un mot de prononcé, que je fus prise d'une nausée qui me fit courire jusqu'à la salle de bain.

J'avais le visage dans la cuvette, mais rien ne sortait. Probablement par ce que ça faisait quand même déjà quelques heures que je n'avais rien avalé. J'entendis John entrer et me contourner pour s'asseoir près de moi sur le bord du bain. Ce ne fut que lorsqu'il me demanda si j'allais rester comme ça longtemps que je remontai un regard térifier que je plantai dans le sien. Je vis une lueur d'inquiétude que je ne lui connaissais pas passer dans son regard. John, je... Mon père entra en furi dans la salle de bain. HUNTER LAISSE MA FILLE TRAN... Comme si j'avais un ressort dans les jambes j'étais debout et entre les deux hommes face à mon père. NON! Vous l'avez laissé seul pour m'affronter, et bien ce n'est pas par ce que finalement je suis calme qu'il doit te laisser te charger de moi. J'avançai d'un pas le regard brillant de colère vers mon père, qui me regardait surpris. Je le fis reculer jusqu'à ce qu'il soit sortie de la salle de bain. Ma voix était rempli de rage, mais mon ton bas. Nous deux, on va se parler plus tard, là ses à John que je veux parler... Après tout il semblerait que ce soit le seul qui sache me gérer! Sur quoi je fermai la porte et m'adossai à elle, après avoir fermé les yeux quelques secondes. Je regardai John, déjà la panique de la nouvelle me revenait. John je... Je suis complètement terrorisé... Même se mot n'était pas assez fort pour décrire comment je me sentais. Et désolé. John n'était peut être pas le meilleur pour parler de sentiments ou pour me rassurer, mais il était le seul à avoir eux les couilles de me parler. Je repensai aux mots qu'il avait utilisé pour me le dire, au ton de sa voix en me le disant. Bon c'était idiot ce que j'allais demander, mais en ce moment j'en avais trop besoin. Tu peux me redire que tu vas rester avec moi quoi qu'il arrive et me serrer fort dans tes bras? Mon corps entier tremblait, de fatigue et de panique.

_________________
Becky
La princesse et son loup contre le monde. - blackheart & crédits.  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
John Hunter Malone
Criminality

Parti politique : Aucun
Résumé de ma vie :

My complicated love

Masculin Aventures vécues : 729
Age : 45
Logement : Vit dans une Maison dans l’Avenue C avec Becky Reeves
Emploi/étude : Proprio de resto/ Tueur à gages
Situation Amoureuse : Avec ma princesse Becky

Carte d'identité
Ma santé:
100/100  (100/100)
Situation Actuelle:
Mes amis, mes amours, mes emmerdes:
MessageSujet: Re: Here comes the devil 7th Juin 2017, 05:20

J'étais en panique totale! Elle n'avait pas réagi, elle ne me disait rien et surtout elle ne me regardait pas. Un regard de poisson mort que je n'aimais pas. Quand elle se leva et nous bouscula je me dirigeai vers la salle de bain. Oui je la provoquais simplement pour qu'elle lâche cette putin de cuvette de merde! J'étais inquiet pour elle. Enfin elle leva un regard vers moi et ce que je vis ne me rassura pas du tout. Ok... là je savais pas si elle était contente ou non. Elle ouvrit la bouche pour me parler mais le papa entra me gueulant dessus je relevai un regard noir vers lui mais Becky fut plus rapide que moi et lentement je me levai du bord du bain mettant mes mains dans mes poches pas peu fier de la rouquine. Au moins elle disait ce que je pensais. Quand il fut sortit elle s'adossa à la porte et je revis la panique dans ses yeux revenir. Elle était terrorisée? Mais... c'était qu'un bébé. Ok personnellement je me demandais comment on allait faire pour élever un enfant dans notre monde mais bon, je devrais être pas si mal. Je m'approchai lentement d'elle pour arriver devant elle. Putin que j'étais pas doué avec les émotions des autres! Bon ok oui avec les miennes non plus.

- Tu sais que je serais là.

Elle tremblait comme une feuille et doucement je pris ses mains que je regardai quelques minutes avant de remonter mon regard dans le siens. Je ne dis rien la regardant simplement me reconnecter à elle. Doucement je me rapprochais d'elle passant un bras derrière elle et la collai à moi je pouvais sentir ses tremblements contre moi.

- Viens je vais aller m'étendre avec toi, on parleras tant que tu veux.

Je la pris dans mes bras et sortit de la salle de bain avec elle le nez nicher dans mon cou, et allai avec elle à sa chambre ignorant les regards posé sur moi. C'est ca bande de couillons, laissez-moi seul avec elle puisque vous êtes trop froussards. Putin ils étaient bien ceux qui tuaient des gens, faisaient du trafic de drogues? Pfff... J'arrivais donc à sa chambre et la déposai sur le lit et levai un doigt pour qu'elle attende. J'allais demander un truc à manger et malgré l'hésitation j'eus droit de fouiller pour trouver de petits trucs à manger. BOn pas super mais au moins ça sera ça. Je retournai la voir et refermai la porte derrière moi et déposai le tour sur une table de chevet avant de m'asseoir à côté d'elle.

- Mange un peu.

Quand elle fut près de mon visage je pris son menton doucement entre mes doigts et la forçai à me regarder. Pendant de longues minutes je ne fis rien d'autre. J'étais inquiet pour elle mais elle savait que je serais incapable de trouver le mots juste pour lui dire. Mais au moins là elle était avec moi son regard connecté au mien. Je pris son visage entre mes mains et refit le même baiser qu'à cet entrepôt ne sachant pas comment dire que j'étais content. Et en même temps lui témoigner ainsi que je serais là pour elle. Lentement je la relâchai restant proche de son visage et caressai ses joues de mon pouce mes yeux dans les siens.

- Ne pars plus loin de moi. Je serais là toujours ma princesse. Je ne t'abandonnerais plus et tu sais que je n'ai qu'une parole.

Je la relâchai et me levai du lit et enlevai mes armes et ma chemise à la manche unique. Oh puis tiens pas de douche ce soir! Becky avait plus besoin de moi que moi d'une douche. Je fini par enlever mon pantalon et mis un pantalon de pyjama et revint à ses côtés me mordant la lèvre.

- Becky... euh... tu es contente ou...

_________________

   
Sweet Love.
Nymphadora Tonks ☽Into my darkness you come, you become my light and my sunshine. If I lose you I'm dying
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Becky Reeves
Criminality

Résumé de ma vie :


Féminin Aventures vécues : 718
Age : 39
Logement : Vit dans une Maison dans l’Avenue C avec John Hunter Malone
Emploi/étude : Tueuse à gage
Situation Amoureuse : Compliquer

Carte d'identité
Ma santé:
100/100  (100/100)
Situation Actuelle:
Mes amis, mes amours, mes emmerdes:
MessageSujet: Re: Here comes the devil 7th Juin 2017, 07:08

Je savais qu'il resterait avec moi, qu'il ne m'abandonnerais pas, mais j'avais besoin de l'entendre à nouveau, ne serais ce que pour me calmer. J'avais besoin de le sentir près de moi, de sentir sa chaleur, d'être dans ses bras. Oui je sais, mais sa fait du bien de l'entendre en ce moment. Prenant mes mains tremblante, il planta son regard dans le mien. Au bout de quelques minutes, il me rapprocha de lui d'une main, me faisant pousser un soupir de... Soulagement? Contentement? Je le laissai me prendre dans ses bras et enfoui mon visage dans son cou. Je senti les regards sur nous, mais n'en croisai qu'un seul, celui de mon oncle préféré, il avait la main sur l'épaule de mon père et semblait le retenir. Fou leur la paix Charles, c'était à toi à agir lorsqu'il était temps. Arrivant dans ma chambre, il me déposa dans mon lit et me fit signe d'attendre. Lorsqu'il revint avec de quoi manger un peu, je lui fis un petit sourire. Venant s'asseoir à mes côtés, il prit mon menton, me forçant à tourner mon regard vers le sien. Encore une fois cette lueur d'inquiétude qui me serrait le coeur. Encore une fois, il prit mon visage et me donna ce baiser, mais cette fois j'en compris le sens. Il était heureux... Il était content de cette surprise. Me relâchant doucement ses pouces vinrent caresser mes joues alors que son regard restait rivé au men. Si tu savais comme j'ai besoin de l'entendre en se moment...Je n'ai pas voulu partir loin de toi mon loup, je... J'ai paniqué, je crois. Je ne savais pas comment l'expliquer, comment expliquer que je m'étais déconnecté de la réalité sans le vouloir. Que c'était probablement une protection pour ne pas que je pète complètement les plombs. Lorsqu'il se releva, commençant à se désarmé, je pris une bouché, et enlevai au moins mes armes, pour tout de suite, me disant que je ferais le reste après avoir mangé. Je terminais de grignoter lorsqu'il dit mon nom, revenant à mes côtés. Je me tournai vers lui et avalai ma boucher comme il posait sa question. Figé, je le regardai dans les yeux. Pour être franche, je ne sais pas. Si je met de côté tous ce qui me fou la frousse... Je crois que oui. Mais tellement de chose me terrifie que je suis incapable de totalement en être heureuse. Je ne décrochai pas mon regard du sien. Je savais que bientôt je devrais lui dire ce qui me faisait aussi peur, mais avant j'avais une question qui me brulait les lèvres. J'aimerais savoir, comment toi ainsi que tout le club avez fait pour comprendre que je suis enceinte? Sans vraiment y penser, ma main alla se poser sur mon ventre. Ce simple geste me fit comprendre que si j'oubliais ce qui me faisait aussi peur... Oui j'était heureuse. J'étais même folle de joie, mais merde que j'avais peur.

_________________
Becky
La princesse et son loup contre le monde. - blackheart & crédits.  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
John Hunter Malone
Criminality

Parti politique : Aucun
Résumé de ma vie :

My complicated love

Masculin Aventures vécues : 729
Age : 45
Logement : Vit dans une Maison dans l’Avenue C avec Becky Reeves
Emploi/étude : Proprio de resto/ Tueur à gages
Situation Amoureuse : Avec ma princesse Becky

Carte d'identité
Ma santé:
100/100  (100/100)
Situation Actuelle:
Mes amis, mes amours, mes emmerdes:
MessageSujet: Re: Here comes the devil 7th Juin 2017, 08:37

J'étais pas doué pour la parole ou rassurer quelqu'un mais j'essayais... avec elle. Seulement avec elle. J'aimais trop Becky pour même penser à lui faire du mal, de moins pas consciemment. J'aimais pas la voir aussi paniquée et surtout qu'elle s'en remette à moi pour tenter de la calmer mais bon elle me connaissait assez pour savoir que j'étais pas le meilleur dans ce domaine. Cependant je me levai et allai devant elle pour prendre ses mains tremblantes et la prendre contre moi le nez dans mon cou. Je faisais fit de ceux qui me regardais car ils avaient tous été trop con pour m'aider à lui dire, ou du moins m'aider quand MOI j'en ai eu besoin. Super presque vingt ans d'amitié pour se faire abandonner de la sorte. Ben amitié... du moins avec son père. Donc une fois dans sa chambre je la déposai sur le lit et lui demandai d'attendre pour revenir avec des victuailles. Ceux dans ce club qui me connaissait depuis longtemps devait trouver... bizarre que je sois autant au petits soins avec elle... aux petits soin comme moi je pouvais l'être en fait.

Je ne parlais pas tout de suite mais en vint à prendre son visage entre me doigts pour la regarder longuement et finir par l'embrasser d'une tout autre façon. Oui j'étais content, même si je me demandais comment on allait faire mais bon... on y arriverais Becky saurait m'aider. Cette surprise en fait je ne m'y attendais pas, même jamais de ma vie en fait. J'avais fait une croix là-dessus il y a longtemps même. Enfin j'en vins à lui dire de ne plus partir comme ça loin de moi. Je comprenais maintenant pourquoi elle n'avait pas aimé quand je me sentais perdu moi-même, que je me sentais m'enfoncer dans cet abîme froid et noir.

- Je sais que tu n'as pas voulu mais... je me pinçai les lèvre avec un petit roulement d'épaule, je ne sentais plus ma princesse et j'ai vraiment eu peur que tu ne me revienne plus.

Je me levai pour me désarmé et me dévêtir pour enfiler un pantalon de pyjama et ainsi me rasseoir à ses côtés et la regarder manger quand je lui posai LA question qui me brûlait les lèvres. J'étais content mais je ne l'exprimais pas vraiment, enfin je sais pas si je le ferais un jour mais je ne sentais pas cette joie complète si elle ne l'était pas aussi. Je fronçai des sourcils soucieux quand elle me dit qu'elle ne savait pas si elle était heureuse. Mais ces choses qui la terrifiait c'était quoi? J'étais là, je serais là. En étant comme ça, ça minait un peu mon moral c'est comme si elle me disait qu'elle regrettait que se soit avec moi, ou même qu'elle le regrettait. Je ne dis rien encore une fois gardant mes pensées pour moi. Je m'étirai et pris une pomme et comme je venais pour mordre dedans elle me demanda comment moi et tout le club avions fait pour savoir qu'elle était enceinte.

- Ton père l'a remarqué en premier. Quand tu es partie dans ton escapade vengeresse et qu'il voyait que tu étais hors de contrôle il a dû te parler je sais pas mais... quand il m'a appelé il m'a dit de venir et vite. Bon pour être franc je pensais qu'il croyait que tu en serait incapable mais je lui ai dit que tu serais bonne mais ce fut quand il me dit que tu avais les même yeux que ta mère quand elle était enceinte que j'ai compris.

Je la regardai longuement la regardant avec tout l'amour que j'éprouvais pour elle. Elle était belle mais présentement en sachant ceci elle était simplement magnifique, la plus belle de toutes.

- J'ai compris pourquoi ta fatigue, ton humeur de merde et les nausée du plat de poulet. Je... j'ai eu peur pour toi alors oui je suis débarqué mais pour toi. Pas pour ton père, pas pour le club pour toi. Je sais pas comment on va élever cet enfant dans notre monde mais...

Je baissai le regard tournant la pommes entre mes doigts. Je fini par relever les yeux vers elle espérant qu'elle comprenne ce que je voulais dire.

- Je sais que tant que tu seras là je devrais m'en sortir. Il ne sera pas dans un monde ordinaire...

_________________

   
Sweet Love.
Nymphadora Tonks ☽Into my darkness you come, you become my light and my sunshine. If I lose you I'm dying
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Becky Reeves
Criminality

Résumé de ma vie :


Féminin Aventures vécues : 718
Age : 39
Logement : Vit dans une Maison dans l’Avenue C avec John Hunter Malone
Emploi/étude : Tueuse à gage
Situation Amoureuse : Compliquer

Carte d'identité
Ma santé:
100/100  (100/100)
Situation Actuelle:
Mes amis, mes amours, mes emmerdes:
MessageSujet: Re: Here comes the devil 7th Juin 2017, 19:43

Je ne savais pas comment lui expliquer ce qui c'était passé pour que je soit partie aussi loin dans mon esprit. L'entendre dire qu'il avait eu peur après son roulement d'épaule fit apparaître un sourire désolé sur mes lèvres. Mais tu sais ce qui m'a ramené? Ce n'est pas cette nausée, c'est une voix à mon oreille qui me disait que tu allais finir par te faire descendre si je ne revenais pas rapidement. Je m'en était rendu compte en entendant mon oncle parler à mon père. Il devait avoir profiter du fait que John et mon père soient en train de s'engueuler pour me parler. Dans tout le club il était celui qui me connaissait le mieux, et encore une fois, il avait su trouver quoi me dire pour me ramener à mon homme. Il se faisait un plaisir d'ignorer John, de faire comme s'il le détestait, mais au fond il savait qu'il n'y avait que lui qui pouvait me rendre heureuse. Je répondis du mieux que je pouvais à sa question avant de lui poser celle qui me démangeait. Évidemment mon père... Lorsqu'il parla de ma mère, je baissai le regard une fraction de seconde, avant de le remonter en avalant difficilement ma salive. Je ne parlais jamais d'elle, et je détestais lorsqu'elle venait sur le sujet, mais je n'aurai pas le choix à un moment d'en parler. Son regard rempli d'amour et de tendresse me rassura, faisant apparaître un léger sourire sur mes lèvres. Je savais qu'il était venue pour moi, mais l'entendre le dire me surpris, lorsqu'il baissa le regard sur sa pomme, je le laissai parler avant de sourire un peut plus. Ces vrai, ce bébé ne sera pas élever dans un monde ordinaire, il sera élevé dans notre monde à nous deux et il aura un papa merveilleux qui s'en sortira très bien puisque je serai toujours à tes côtés mon loup. Je me mordis la lèvres, me rendant compte que je devais me reprendre pour répondre à sa question. Je commence seulement à prendre conscience de ce qui arrivait, il avait eux quoi deux jours de son côté pour digérer la nouvelle. John, pour reprendre ta question de tout à l'heure... Oui je suis heureuse. Je dois digérer la nouvelle et me faire à l'idée, mais oui je suis heureuse. Et je suis aussi heureuse que ce soit toi qui me l'ai dit et non cette bande de froussard. Je lui fis un petit sourire. J'aurais probablement mal pris la nouvelle si elle serait venue de mon père. John avait trouver les mots juste, oui j'avais été sous le choc et je m'étais replié sur moi même, mais s'aurait été pire l'avoir apprit par mon père ou un membre du club. Je me perdu quelques instant dans son regard sombre. Oui j'étais morte de frousse, mais t'en qu'il serait avec moi tout irait bien, ce bébé serait le plus choyé et le plus aimé du monde. Je devais seulement réussir à surmonter ma peur maintenant. je me mordis de nouveau la lèvre avant de baisser le regard. Tu sais ce qui me fou la trouille? C'est que je ne sais pas ce que je dois faire, ce que je devrai faire. Je ne sais pas ce qu'est le rôle d'une mère. Ma mère est morte avant alors qu'elle... J'ai peur de faire comme mon père et de mettre des années avant de vouloir laisser ce bébé m'approcher, avant d'être capable de l'aimer. Je perd pieds juste à penser que ce petit être va arrivé, qu'il est là et que, mis à par donner naissance et mourir, je ne vois pas vraiment ce qu'une mère peut apporter à un enfant. Je fronçai les sourcils, avant de remonter le regard vers le sien. Je n'ai eux qu'une seule femme ayant bercer mon enfance, que j'ai laissé m'approcher, et je l'ai éliminé ce soir sans aucune hésitation...

_________________
Becky
La princesse et son loup contre le monde. - blackheart & crédits.  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
John Hunter Malone
Criminality

Parti politique : Aucun
Résumé de ma vie :

My complicated love

Masculin Aventures vécues : 729
Age : 45
Logement : Vit dans une Maison dans l’Avenue C avec Becky Reeves
Emploi/étude : Proprio de resto/ Tueur à gages
Situation Amoureuse : Avec ma princesse Becky

Carte d'identité
Ma santé:
100/100  (100/100)
Situation Actuelle:
Mes amis, mes amours, mes emmerdes:
MessageSujet: Re: Here comes the devil 7th Juin 2017, 22:29

Ce n'est pas cette nausée? Alors c'était quoi? Quand elle me dit que c'est une voix qui lui avait dit de revenir sinon j'allais me faire buter. Qui avait dit ça? Ce devait être pendant un combat visuel avec le chef. Il avait été trop con pour m'aider quand j'en ai eu besoin je ne voulais même pas qu'il l'approche. Elle allait me revenir À MOI sinon je péterais la crise la plus mémorable de leur vie. Mais malgré tout, cette personne avait eu l'effet escompté quand elle avait bougé. Mais faisait juste chier que ce ne sois pas moi qui ai réussi à l'arracher à son isolement.

- Bien je sais pas qui te l'a dit mais au moins t'a bougé.

BOn quand elle me demanda comment on avait tous su qu'elle était enceinte j'avais hésité à lui parler. Je savais que Ironhorse aimait beaucoup sa femme, qu'il avait eu Becky mais pour le reste. Dans mon métier moins on en sait, moins on en dit mieux c'est. De toute façon mis à part pour le boulot on ne se côtoyaient pas vraiment et puis bon je n'étais pas le genre à m'informer du passé de mes collaborateurs non plus. Oui je lui ai dit que j'étais venu pour elle et que pour elle. Rarement j'admettais de tel truc mais je voulais qu'elle sache que peut importe où elle se trouverait si elle avait besoin je viendrais vers elle et ce toujours. Bien sûr j'avais mes propre inquiétudes, certes différentes des siennes mais quand même. SOn sourire tendre et ses mots avait un effet apaisant mais... un papa merveilleux... ouais un grognon de père oui! Comment je ferais pour consoler un bébé alors que je perdais patience au quart de tour? Tripotant ma pomme elle finit par répondre à ma question et bien inconsciemment, je me redressai me bombant presque le torse. Au moins on était d'accord sur une chose... c'était des froussard!

- J'aurais laisser personne d'autre te le dire.

En fait... depuis qu'elle était avec moi je ne laissais pas grand monde l'approcher de toute façon. On avait été séparé tellement de fois et tellement longtemps que je la voulais à moi. Je restai un moment les yeux dans les sien avant de mordre dans ma pomme pendant qu'elle baissait le regard. Je fis un "Hum?" quand elle me demanda ce qui lui foutait la frousse. Je m'étouffai avec bouchée quand elle me dit que pour sa part une mère ça mourrait et qu'elle ne voyait pas "l'utilité" d'une mère. Quand elle me dit sa dernière phrase je restai figé en fait. Elle avait tuée la seule personne qui était un semblant de mère? BOn ok pour ma part je l'avais toujours vu comme une pauvre salope qui se prenait pour la rein des lieux.

- Tu avais pas le choix. C'était toi ou elle.

Voilà la raison pourquoi je ne fais pas d'amis. C'était des collaborateur proche ou comme son père un homme que je respectais énormément mais je ne laisserais pas entrer dans ma vie plus que ça. Ok c'était son père mais je ne parlerais pas plus de moi parce qu'il allait être papi. Je fini ma pomme mais je me frottai les yeux. Après le voyage, avoir été la chercher, faire disparaître les preuves et la nouvelle j'étais claqué.

- Je vais dormir... je tiens plus. Tu viens...

Je m'étendis donc sur le lit lui faisant un signe de la tête et attendit qu'elle vienne se coller à moi. et aussitôt je refermai mes bras autour d'elle serrant une main dans la sienne et déposant un baiser sur son front. Je ne pourrais plus me passer de cette femme! Déjà que j'étais fou d'elle... je le serais encore plus. Lentement mes yeux se fermèrent de fatigue ma man se relâchant lentement autour de la sienne.

_________________

   
Sweet Love.
Nymphadora Tonks ☽Into my darkness you come, you become my light and my sunshine. If I lose you I'm dying
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Becky Reeves
Criminality

Résumé de ma vie :


Féminin Aventures vécues : 718
Age : 39
Logement : Vit dans une Maison dans l’Avenue C avec John Hunter Malone
Emploi/étude : Tueuse à gage
Situation Amoureuse : Compliquer

Carte d'identité
Ma santé:
100/100  (100/100)
Situation Actuelle:
Mes amis, mes amours, mes emmerdes:
MessageSujet: Re: Here comes the devil 8th Juin 2017, 19:35

Je savais très bien quel oncle avait parler à mon oreille, c'était le seul à me connaitre assez bien pour savoir que peut importe l'état dans lequel j'étais, savoir que John était en danger me ferait bouger. Je le vis bonber le torse en m'entendant dire que je préférais grandement que se soit lui plutôt que l'un de ses peureux, qui l'avait laisser face à moi. J'en voulais cependant énormément à mon père de ne pas être resté, ne serait ce que pour supporter moralement John. Un petit sourire je me perdi dans son regard sombre.

je m'en voulais un peut de ne pas être aussi contente que lui, de la nouvelle, mais j'avais tellement de chose qui me foutaient la trouille que sa me bloquait. Oui le fait de savoir que ce bébé était de nous deux, qu'il était le meilleur de nous me réjouissait. Je voulais déjà le meilleur pour cet enfant et malgré ce que tous pouvaient pensé je savais que de John il l'aurait. Me mordant la lèvre je fini par dire à John ce qui m'inquiétait. Je savais qu'il ne serait pas le meilleur pour me rassurer sur ça, mais simplement le dire me faisait du bien. Terminant en disant que la seule personne qui avait été le proche de jouer le role d'une mère, je l'avais descendu sans la moindre hésitation il y avait à peine quelques heures. Je sais que je n'avais pas le choix, mais... Je n'ai eux aucune hésitation et bien franchement, je n'ai aucun remort non plus. Je n'arrivais pas à exprimer clairement pourquoi sa m'affectait autant. Si j'avais réussi à tuer aussi facilement la femme qui avait été ce qui ressemblait le plus à une mère pour moi, je n'était pas trop certaine de comprendre ce qu'une mère devait faire pour que son enfant l'aime. Finissant sa pomme il me dit ensuite qu'il devait dormir. Peut être était ce en effet le mieux, j'y verrais probablement plus claire au matin. Je me dévêtis et allai me blottir contre lui. Ma main dans la sienne et un baiser sur le front plus tard, je le senti doucement s'endormir. Je passai une bonne partie de la nuit à simplement l'observer dormir, écoutant sa respiration, sentant son coeur battre doucement.

Lorsque je fini par m'endormir, ce fut pour me réveiller en sueur quelques heures à peine plus tard. Ne tenant plus, je me levai et allai sous la douche avant de sortir pour aller chercher du foutu pain pour manger, mais une fois à l'extérieur je réalisai que... Je n'avais plus ma moto. Rentrant je me dirigeai vers la porte de mon oncle et tambourinai à sa porte, qui s'ouvrit presque immédiatement. T'en à mis du temps princesse, aller entre on va discuter. Poussant un soupire j'entrai et allai m'asseoir. Je passai un long moment à discuter avec lui de ce qui m'effrayait, de ma mère, de mon père et finalement de ma tante. Calme toi et respire Becky. Premièrement, ce n'est pas compliquer le rôle d'une mère est le même que celui du père. Élever et aimer son enfant, arrête de paniquer avec sa, je te garantie que ça ce fera tout seul. Ta mère était la femme la plus fantastique du monde, elle était enceinte et elle t'aimait déjà de tout son coeur, tu es son portrait craché Becky. Dans tes bras et ceux d'Hunter, ce bébé sera le plus aimer et le plus protégé du monde. Son regard qui était doux alors qu'il parlait de ma mère changea soudainement, se durcissant alors qu'il se mettait à parler de mon père. Tu es loin d'être comme Charles et de toute façon je ne crois pas qu'Hunter te laisse bien longtemps te tenir loin de votre bébé avant de te brasser un peu. Ton père à perdu le respect de beaucoup de gens hier en ne restant pas avec Hunter pour te parler. Tu as beau avoir le caractère le plus merdique que je connaisse, mis à par celui d'Hunter peut être, il aurait dû rester dans la salle avec vous pour au moins lui donner un peu de support. Lorsque je suis revenue et que je l'ai vue avec les autres, j'ai eux toute la misère du monde à ne pas lui balancer mon poing à la figure. Il fini par baisser le regard. Princesse, on te doit tous des excuses pour... Lesly. On aurait dû prévoir le coup, ton père à vraiment merder. On savait tous à quel point elle était folle et manipulatrice et ton père à exiger qu'on la mette de coter et que personne ne s'occupe d'elle. Il disait qu'elle n'était pas dangereuse et de ne plus s'en faire pour elle, qu'elle méritait de tomber seule et sans réponse. Je serrai les dents en le regardant, mon regard devenant flamboyant. Il à... LE CON! Je sortie comme une furie de la chambre.

L'espèce de vieil imbécile, c'était sa faute à lui si mon oncle s'était fait buter et si ma moto avait été détruite. Une chose encore plus atroce me sauta aux yeux, m'enrageant encore plus. J'allai frapper sauvagement à la porte de sa chambre, mais n'eux aucune réponse. Je le trouvai avec d'autre membre du club dans la salle, qu'il s'apprêtait à quitter. Je ne regardai même pas qui était avec lui, ne le regardant que lui d'un regard rempli de colère et de haine. IRONHORSE! Tout le monde dans la salle se figea, un silence pesant était soudainement tombé dans toute la bâtisse. Mon père se tourna lentement vers moi, le regard inquiet. Jamais je ne l'avais appeler ainsi, jamais je n'avais hurler à ce point dans le local, mais jamais je n'avais été aussi enrager contre lui. Tu as vraiment été assez CON pour croire qu'elle resterait calmement à pleurer dans son coin sans rien faire? Tu as vraiment été assez CON pour penser qu'elle ne se vengerait pas? Tu as été assez CON pour me laisser partir en quête de vengeance, en sachant que j'étais enceinte? Tu te rend compte que mon oncle est mort par TA faute? Tu te rend compte que ma moto à été détruite par TA faute? ET le pire la dedans, tu te rend compte que j'aurais pus perdre le bébé par TA faute? Je le regardais le coeur débattant de rage, me retenant à grand peine de ne pas simplement sortir mon arme et le buter. Princesse je... NON IRONHORSE! TU À PERDU LE DROIT DE M'APPELER PRINCESSE À LA MINUTE MÊME OU TU M'A LAISSER PARTIR AVEC TA PUTIN DE BÉCANE!
Tentant de me calmer je pris une profonde respiration. Connaissant assez Hunter, je savais qu'il était dans la pièce. John, je veux foutre le camps d'ici, maintenant!

_________________
Becky
La princesse et son loup contre le monde. - blackheart & crédits.  


Dernière édition par Becky Reeves le 10th Juin 2017, 03:39, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
John Hunter Malone
Criminality

Parti politique : Aucun
Résumé de ma vie :

My complicated love

Masculin Aventures vécues : 729
Age : 45
Logement : Vit dans une Maison dans l’Avenue C avec Becky Reeves
Emploi/étude : Proprio de resto/ Tueur à gages
Situation Amoureuse : Avec ma princesse Becky

Carte d'identité
Ma santé:
100/100  (100/100)
Situation Actuelle:
Mes amis, mes amours, mes emmerdes:
MessageSujet: Re: Here comes the devil 8th Juin 2017, 22:16

Je fronçai les sourcils en la regard doucement. Elle était tellement mélangée la pauvre! LE fait qu'elle n'éprouve aucun remord à la mort de celle qui avait été une "mère" pour elle me dérangeait un peu. Enfin bref je tombais de sommeil et je lui fis signe de venir me rejoindre et aussitôt qu'elle fut à mes côtés je la serrai contre moi et lui déposai un bisou sur le front. Je sombrai vite dans le sommeil enfin reposant. Oui parce que même si je savais qu'elle arriverait à faire se qu'elle devait faire, je dormais mal. Enfin toujours est-il que je ne la senti pas se lever mais quand elle tambourina une porte, j'ouvris un oeil mais le refermai presque aussitôt et sombrer dans le sommeil. Je me roulai dans mes couvertures retombant dans mon sommeil. Cependant les hurlements et les coups dans un porte me firent sauter du lit attrapant mon flingue et ouvrit la porte de la chambre et je vis des regards tournés et je passai la tête et vit Becky. Putin de merde! Je posai mon flingue sur le bureau non loin et m'avançai lentement dans le couloir sous les regards de certain encore engourdis de sommeil.

Je ne dis pas un mot mais quand je l'entendis gueuler sur... Depuis quand elle l'appelait Ironhorse? Elle lui balança tout ce qui c'était passé avant qu'il m'appelle. Attends... s'il savait qu'elle était enceinte, que le club était parti les uns après les autres... Je tournai un regard noir à Will qui me le rendit. Sale con! Il savait qu'elle était enceinte et il l'a laissé faire? Je pinçai les lèvres un instant mais je tournai la tête vers elle quand elle parla que par sa faute elle aurait pu perdre le bébé. Mon coeur manqua un battement car... bien elle se préoccupait du bien être du bébé...elle faisait son premier devoir de maman. À savoir qu'elle protégeait la vie en elle. Quand il voulu l'appeler princesse elle cria encore plus fort me faisant revoir cette jeune femme qui était un jour entrer dans la bureau. Je m'étais avancé lentement sous le regard tétanisé des hommes dans la pièce. Quand elle me dit qu'elle voulait foutre le camp je sentis quelques regard sur moi. Ouais bien... avant il faudrait que je m'habille tiens. Je m'approchai doucement d'elle et la tournai vers moi et plantai mon regard dans le sien. Le feu dans les yeux, les joues rouges de colère les cheveux en batailles malgré tout... elle était vraiment belle.

- On va s'en aller. Calme-toi. Viens.

Je pris sa main doucement sans un regard autre que pour elle avant de regagner la chambre quand Will se planta devant moi sur quoi mon regard changea et devint dur et je pinçai les lèvres. Bon c'était pas un secret on ne s'aimaient pas tant que ça.

- Faudrait que je te parle Hunter.

- Ça attendra.

- Je pense pas.


Je pris une grande inspiration le toisant durement.

- Je pense que oui. Vous nous avez fait chier je pense avoir le droit de prendre deux minutes.

Sans rien dire d'autre je le contournai avec Becky la main dans la mienne. Non mais sérieux c'était de la grosse merde cette escapade à Waco. D'abord il la laisse aller sur une mission alors qu'ils savent tous qu'elle est enceinte, il ont laissé Lesly à elle-même alors que même moi à des milliers de kilomètres je sais que c'Est un folle. Arrivé à la chambre je me tournai et plantai le regard dans celui de cet oncle avant de lui parler.

- Si tu veux nous aider... trouves-nous une bagnole et de quoi manger pour Becky.

Je refermai la porte et entreprit de me dévêtir et mettre simplement un jean et un t-shirt avant de la rejoindre. Je me plaçai une nouvelle fois devant elle et je pouvais encore sentir la colère vibrer en elle. Je la regardai longuement mes yeux dans les siens.

- Aussitôt que j'ai parler à Will, on se barre d'ici. En attendant habille-toi tu mangeras un truc.

Je rangeai tout dans mon sac et pris mon flingue que j'avais posé sur le bureau et le mit à ma taille. Quand je passai près d'elle je pris son visage et le relevai de l'index.

- Je me demandais quand j'allais revoir l'ancienne Becky.

Un baiser rapide avant que j'aille voir son oncle et régler tout ça. Là s'il pensait que Becky s'était emporté...il ne savait pas à qui il c'était attaqué.

_________________

   
Sweet Love.
Nymphadora Tonks ☽Into my darkness you come, you become my light and my sunshine. If I lose you I'm dying
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Becky Reeves
Criminality

Résumé de ma vie :


Féminin Aventures vécues : 718
Age : 39
Logement : Vit dans une Maison dans l’Avenue C avec John Hunter Malone
Emploi/étude : Tueuse à gage
Situation Amoureuse : Compliquer

Carte d'identité
Ma santé:
100/100  (100/100)
Situation Actuelle:
Mes amis, mes amours, mes emmerdes:
MessageSujet: Re: Here comes the devil 9th Juin 2017, 02:07

Voir mon père en train de se sauver, car on ne se le cachera pas, il devait certainement m'avoir entendue frapper comme une cinglée à sa porte, acheva de me mettre dans une rage comme jamais je n'avais été envers quelqu'un. Lorsque je fini de lui dire à quel point il avait été con, je pris une grande respiration et dit à John je que voulais partir. Je le connaissais assez pour savoir qu'il devait être derrière moi. Je le sentis me toucher et doucement me tournai, finissant par lâcher mon père des yeux, et mon regard brillant de rage rencontra le sien. Lorsque John me prit la main pour partir, je fit le tour de la salle du regard, comprenant aussi Will dans le lot. En passant ceci s'adressait à TOUT le monde du club. Désormais, le prochain qui ose m'appeler princesse ou nous approcher ma famille ou moi, je le descend. Je laissai cependant John parler à Will ne serrant qu'un peut plus fort la sa main, l'envi d'agir me démangeant et n'importe qui me connaissant pouvait le sentir à des kilomètre à la ronde. J'entrai dans ma chambre et planté là j'attendis qu'il ferme la porte. Son regard dans le mien, je ne bougeai pas, tentant de me calmer. Mes gestes étaient raides, mais je m'habillai et commençais à ranger mes choses pour partir, prenant soin tout de même de garder mes armes sur moi. Je venais de menacer les club au complet, mais là, ils avaient dépasser les limites, on ne toucherais pas à ma famille. On ne fait pas le con avec ma famille, peut importe la Becky. Maintenant fait vite mon loup, je veux rentrer dans mon vrai chez moi. Waco n'était plus chez moi, le club n'était plus ma famille, pas après sa. Il venait de perdre définitivement leur princesse. Je répondis à son baiser trop rapide à mon goût, mais bon, si je voulais foutre le camps d'ici je n'avais pas le choix de le laisser aller.

_________________
Becky
La princesse et son loup contre le monde. - blackheart & crédits.  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
John Hunter Malone
Criminality

Parti politique : Aucun
Résumé de ma vie :

My complicated love

Masculin Aventures vécues : 729
Age : 45
Logement : Vit dans une Maison dans l’Avenue C avec Becky Reeves
Emploi/étude : Proprio de resto/ Tueur à gages
Situation Amoureuse : Avec ma princesse Becky

Carte d'identité
Ma santé:
100/100  (100/100)
Situation Actuelle:
Mes amis, mes amours, mes emmerdes:
MessageSujet: Re: Here comes the devil 9th Juin 2017, 03:31

Becky était tant un tel état de rage que moi-même je ne savais pas si je pouvais la calmer. Ok oui j'étais assez fort pour gérer ses crise mais là c'était plus une crise c'était... un état de défoulement sur chacun d'eux. Ils n'étaient pas tous mauvais mais... ok ils avaient tous agis en cons. Cependant la menace qu'elle leur servit me fit raidir les muscles. Non elle pouvait pas faire ça quand même! Ok en temps et lieu pas maintenant. Je lui parlais pas beaucoup, enfin comme d'habitude quoi avant de la ramener pour se changer et foutre le camp... enfin c'était sans compter que Will vienne se planter devant moi. BOn ok on c'était jamais vraiment apprécié mais présentement lui parler me tentait pas trop mais... enfin ainsi j'étais fait j'avais des comptes à régler alors je le ferais.

Après m'être habillé je passai près d'elle et levai son menton avec l'index. Oui j'avais vraiment hâte de revoir l'ancienne Becky, celle d'avant, celle que j'avais connu. Sa phrase me fit plaisir. Elle considérait New York sa ville. Ma maison, NOTRE maison et notre monde à nous.... NOTRE famille.

- Oui mais là... c'est la Becky que j'ai connue. Je fais vite.

Un rapide baiser plus tard je sorti de la chambre mon allure se transformant vraiment et allai à la porte de Will que j'ouvris simplement. Pourquoi faire dans la dentelle. Mais le choc fut de voir Ironhorse là. Je figeai dans l'embrasure ma main serrant la poignée et mon regard alla du chef à son subordonné.

- Je pensais que tu voulais me parler. Seul...

- Tu sais que je ne peux prendre de décision seul.

- De... décision?
dis-je perplexe.

Lentement je m'avançai quand il me fit signe de prendre place mais je restai debout les toisant tour à tour.

- Elle a menacé un club au complet Hunter. Tu sais ce que ça veut dire. me dit Ironhorse sérieusement

Je paniquais non qu'il lui foute la paix... qu'il NOUS foute la paix.

- Tu te fous de moi? Putin c'est ta fille! la mère de MON bébé! Tu vas pas...

- Calme-toi Hunter... me dit Will

- Oh! Toi tu me lâche! Vous saviez tous qu'elle était enceinte, vous l'Avez tous laisser aller se faire tuer merde! Vous m'avez appeler parce que vous étiez trop con pour la ramener vous-même! Vous la prenez tous pour une gamine! Bordel! Depuis que je la connais qu'elle en a marre de ce putin de club de couillon qui la prend pour la petite poupée fragile. Pas un de vous lui a dit non! Pas un de vous n'a remarqué qu'elle devenait une femme! Pas un... sauf moi il faut croire.

- Ouais et regarde le bordel! Elle nous menace de....

- ET ELLE FAIT BIEN! Il y a longtemps à sa place que je vous aurais foutu une baffe. Tu sais pourquoi té encore debout Charles? Simplement parce que TA fille t'aimais à un point tel qu'elle se serait foutu devant une balle pour toi. Mais avec tes conneries... tu as perdu ta fille. Et ça je sais que ut l'as perdu parce que je la connais mieux que tout le monde dans cette putin baraque! Si tu touche un cil de sa personne, si tu tente de la foutre dans le caniveau Charles.... je te jures sur ma vie que je te suivrais en enfer. Je vais te torturer à un point que tu ne sais pas comment je peux avoir de l'imagination... et ça tu sais que je suis sans pitié, sans coeur. Si c'est ta décision Charles, elle ne mérite même pas que tu sois son père.


Mon regard se planta dans le sien et il le savait comment je pouvais être quand il s'agissait de torture. J'étais VRAIMENT sans coeur et sans pitié. Will se leva et toussota et mon regard se tourna lentement vers lui.

- Hunter, on a jamais parler de la foutre dans un caniveau...

- Oh toi! Tu le savais comme lui putin qu'elle était enceinte et pas plus brillant tu l'a laissé aller! Tu es supposé être son oncle préféré non? Si ce n'est TOI son père.

- Quoi?

- Tu pense que je n'écoutais pas vos conneries quand vous étiez bourrés? J'ai vu comment tu aimais Ava simplement comment tu en parlais. C'est à se demander si Becky n'est pas TA fille. Auquel cas... elle ne mérite même pas non plus ton attention. J'ai toujours été là quand vous m'appeliez mais quand MOI j'ai eu besoin... je fis un rire de mépris, vous m'avez tous laisser tomber les uns après les autres. Depuis quoi.... vingt ans que je vous connais tous et jamais je n'aurais pensé me faire trahir à un moment aussi important. Maintenant vous nous foutez la paix. Personnellement... si vous venez chez-moi... je vous bute et c'Est pas une menace mais une promesse. Will si tu veux faire quelque chose de bien une fois dans ta putin de vie de merde. Viens nous reconduire à l'aéroport on se barre de cet endroit.


Je mis ma main sur la poignée et la tournai légèrement. Le goût de la trahison n'était jamais bon mais venant d'eux que je considérais presque comme une supposé famille... ça faisait doublement mal.

- Vous savez je lui ai appris à se méfier des gens, de ne pas donner sa confiance à personne. Que chaque informations pouvais servir d'arme. Cependant, jamais je n'aurais pensé qu'elle aurais du se méfier d'une bande d'homme qui ont été aussi important dans sa vie. Finalement... je suis peut-être pas SI bon mentor que ça... pour ça qu'elle est auprès de moi.

J'ouvris la porte à la volée et sortit de cette pièce. On allait tellement foutre le camp d'ici! Je savais que présentement, c'était la dernière fois que mes pas résonnaient dans ce couloir ou un jour j'avais retenue la plus belle femme de Waco

_________________

   
Sweet Love.
Nymphadora Tonks ☽Into my darkness you come, you become my light and my sunshine. If I lose you I'm dying
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Becky Reeves
Criminality

Résumé de ma vie :


Féminin Aventures vécues : 718
Age : 39
Logement : Vit dans une Maison dans l’Avenue C avec John Hunter Malone
Emploi/étude : Tueuse à gage
Situation Amoureuse : Compliquer

Carte d'identité
Ma santé:
100/100  (100/100)
Situation Actuelle:
Mes amis, mes amours, mes emmerdes:
MessageSujet: Re: Here comes the devil 9th Juin 2017, 04:33

Je n'était plus la princesse du club de Waco, désormais je n'étais plus que la princesse du chasseur, du seul homme à avoir vue en moi autre chose qu'une petite fille fragile. Je voulais retourner à la maison, le seul endroit, mise à part dans les bras de John ou je me sentais vraiment bien. Je dis donc à John de faire vite et le laissai partir. Je tournai en rond un certain temps, mais frustrer et impatiente de partir comme je l'étais, je fini par sortir de la chambre pour aller voir si il n'y avait pas un bain de sang. Comme j'arrivai à la chambre de Will, je me figeai devant la porte, entendant la voix de John tonner dans un...long monologue? Me foutre dans le caniveau? J'allais entrer, mais la suite me fit figer, Will mon père? C'était quoi cette merde? J'écoutai la suite, surprise d'entendre autant John parler, mais un peu perdu dans ce qu'il disait. La même question tournait en rond dans ma tête et expliquerait beaucoup trop de choses. Will serait mon père, mais alors... Les pas de John se firent entendre et je me poussai de devant la porte le laissant sortir pour ensuite me planter dans l'embrassure de la porte. Becky, entre et ferme la porte. J'éclatai de rire, un rire ou perçait tout ce que je pouvait ressentir en se moment. Est ce que c'était possible de ressentir autant de chose en même temps. De la surprise, à la fureur, en passant par la trahison et la tristesse. Ouais, histoire de me buter en toute discrétion? Allons, jouons cartes sur table voulez vous? Qui va tenter de buter sa fille aujourd'hui? Charles ou Will? Princ... Un simple regard à Charles suffit pour lui faire comprendre de faire très attention. Byck, personne ne va tenter de faire quoi que ce soit contre toi je te le promets. J'alternai le regard entre les deux hommes avant de comprendre. À nouveau la rage s'empara de moi. VOUS N'AVEZ RIEN COMPRIS! J'ai besoin de lui pour seulement respirer, il est mon oxygène. Il m'a offert le plus beau cadeau qui soit. Je posai ma main sur mon ventre.Si vous ne regarder John ne serai ce que de trop près, je vous jure que même le fait d'être enceinte ne m'empêchera pas de tous vous retrouver et vous faire subir le même sort qu'à Lesly. On va foutre le camp d'ici maintenant, et voilà ce qui va arriver, foutez nous la paix et on fera de même de notre côté. Je regardai Will ce lever sous le regard dur de Charles. Je vais aller porter ma fille et Hunter à l'aéroport Charles et ensuite, je demande une réunion d'urgence. Je poussai un rire de dédain avant de tourner les talons pour aller retrouver John. Je m'arrêtai dans le cadrage de la porte. Je crois que j'ai mal apprit ma leçon sur la confiance... Je ne ferai plus cette erreur désormais.

_________________
Becky
La princesse et son loup contre le monde. - blackheart & crédits.  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
John Hunter Malone
Criminality

Parti politique : Aucun
Résumé de ma vie :

My complicated love

Masculin Aventures vécues : 729
Age : 45
Logement : Vit dans une Maison dans l’Avenue C avec Becky Reeves
Emploi/étude : Proprio de resto/ Tueur à gages
Situation Amoureuse : Avec ma princesse Becky

Carte d'identité
Ma santé:
100/100  (100/100)
Situation Actuelle:
Mes amis, mes amours, mes emmerdes:
MessageSujet: Re: Here comes the devil 9th Juin 2017, 05:26

J'étais tellement en pétard que je ne vis pas Becky en sortant et j'allais regagner notre chambre quand j'entendis sa voix et je me retournai j'avais atteint sa porte de chambre et j'allais la chercher quand sa voix tonna. J'entrouvris les lèvres en entendant ce qu'elle disait. Ils voulaient me foutre dans le caniveau? Ils pensaient vraiment être capable de me buter? Putin mais il me connaissait mieux que ça! Mais je fus doublement surpris quand elle dit que je lui avait donné le plus beau cadeau. J'avalai difficilement trop ému que j'étais. Je restai figé dans l'embrasure de la porte attendant qu'elle revienne quand je la vis revenir je plantai mon regard dans le sien une lueur émotive dansant dans mon regard. Quand elle me dit qu'elle avait mal apprise sa leçon sur la confiance je levai un main chassant une mèche sur sa joue doucement avant de fouiller son regard.

- Tu l'as bien apprise, je ne pensais pas que tu devrais te méfier d'eux.

Je l'approchai de moi mes yeux perdu dans les siens me foutant bien qu'on me regarde, qu'on juge ce qui pouvait se passer entre nous moi elle était mon monde depuis tellement longtemps que je ne laisserais pas personne entre nous. Je posai mes lèvres sur les siennes en prenant son visage entre mes mains avant de me détacher d'elle et plonger mon regard dans le sien et caresser ses joues encore rouges de colère.

- Et si on allait à la maison ma princesse?

J'entrai dans la chambre attrapai ma veste et nos effets et une fois sorti de la chambre je glissai ma main dans la sienne en la serrant doucement. Personne, plus personne ne viendrait perturber notre bonheur à nous deux. Nous ferions notre propre club, propre famille. Tant que je l'avais à mes côtés, alors tout irais bien.

_________________

   
Sweet Love.
Nymphadora Tonks ☽Into my darkness you come, you become my light and my sunshine. If I lose you I'm dying
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Becky Reeves
Criminality

Résumé de ma vie :


Féminin Aventures vécues : 718
Age : 39
Logement : Vit dans une Maison dans l’Avenue C avec John Hunter Malone
Emploi/étude : Tueuse à gage
Situation Amoureuse : Compliquer

Carte d'identité
Ma santé:
100/100  (100/100)
Situation Actuelle:
Mes amis, mes amours, mes emmerdes:
MessageSujet: Re: Here comes the devil 9th Juin 2017, 06:10

S'il avait réellement pensé que j'allais laisser John se faire liquider ils me connaissaient très mal. Je savais très bien ce que Will s'apprêtait à faire et malgré mon rire de dédain, je ne savais pas ce que je devais faire. J'allais donc rejoindre John, le seul en qui je pouvais encore avoir confiance et qui pouvait m'aider à prendre une décision. Ce que je vis passer dans son regard me surpris un peu, mais j'étais tellement perdu dans tout ce que je pouvais ressentir que je n'étais pas trop certaine de ce que c'était. Je fini donc par lui dire que j'avais mal aprise la leçon sur la confiance. Son regard dans le mien, il chassa une mèche avant de me dire que non, que lui non plus ne croyait pas que je devais me méfier du club. M'approchant, il m'embrassa, posant ses mains sur mes joues comme il l'avait toujours fait et comme j'avais toujours aimé qu'il fasse. Je répondi a son baiser, puis libérant mes lèvres il plongea son regard dans le mien et c'est à se moment que je compris se que j'avais vue passer dans son regard, il était hému. Je réalisai alors qu'à deux reprise depuis mon réveil ce matin là, j'avais protégé ce petit être. Doucement, ma colère tomba, alors que je me rendais compte que j'allais avoir une famille, hors norme peut être, mais une famille ou le mot trahison n'existerait pas. Ho oui, je voulais rentrer à la maison, mais avant j'avais une question à lui demander, trop perdu avec toute les choses qui était arrivé dans les derniers jours. Alors qu'il ressortait de la chambre je le stoppai. ma main dans la sienne, et attendis qu'il me regarde. Je veux ton avis, je ne sais pas quoi faire. Dans les prochaines heures, Will va probablement prendre une balle pour nous, je sais quoi faire pour l'en empêcher et aucun sang ne serait verser, excepté celui de Charles et là encore ce n'est pas certain. On fou le camp et qu'il s'arrange ou on reste quelques heures de plus et je sauve l'homme qui serait réellment mon père avant que l'on parte pour de bon? Je fouillai son regard cherchant ce qui serait le plus logique de faire.

_________________
Becky
La princesse et son loup contre le monde. - blackheart & crédits.  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
John Hunter Malone
Criminality

Parti politique : Aucun
Résumé de ma vie :

My complicated love

Masculin Aventures vécues : 729
Age : 45
Logement : Vit dans une Maison dans l’Avenue C avec Becky Reeves
Emploi/étude : Proprio de resto/ Tueur à gages
Situation Amoureuse : Avec ma princesse Becky

Carte d'identité
Ma santé:
100/100  (100/100)
Situation Actuelle:
Mes amis, mes amours, mes emmerdes:
MessageSujet: Re: Here comes the devil 9th Juin 2017, 06:53

Oui j'avais figé dans la porte entendant... enfin plutôt comprenant encore une fois qu'on voulait me tuer moi. Me séparer de Becky une nouvelle fois! Elle ne survivrait pas elle me l'avait dit, comme moi finalement. Finalement elle dit que je lui avait le plus beau cadeau la main sur son ventre plat ceci me toucha comme je pensais pas que quelque chose viendrait à bout de passer à travers ma carapace. Quand elle revint vers moi j'étais ému comme jamais je ne l'avais été dans ma vie. Oui elle pensait avoir mal apprise la leçon de confiance ce à quoi je lui répondis qu'elle ne pouvait pas savoir. Je l'embrassai avec tout la tendresse du monde un baisers qui pouvait simplement dire combien je l'aimais, que je la protégerais au péril de ma propre vie. Un baiser comme j'en donnai simplement dans les moments comme celui-ci ou chacun nous nous sentions perdu que nous devions nous accroché à l'autre. Je lui offris de rentrer chez-moi en allant chercher nos bagages et une fois sorti je glissai ma main dans la sienne.

J'allais me mettre en route quand elle me retint. Surpris je me retournai en me demandant ce qu'il y avait. C'est bien elle qui voulait foutre le camp non? Je me tournai ver elle et écoutai ce qu'elle avait à me dire. Pauvre chérie... malgré tout elle voulait que les bonnes personnes soient épargnés. Je me plantai devant elle en poussant un soupir.

- Viens.

je la tirai à la chambre et fermai la porte. et posai mes mains sur ses épaules.

- Tu ne serais pas capable de vivre avec la culpabilité sur tes épaules. Surtout en sachant que tu aurais pu faire quelque chose. Tu as toujours été comme ça et je pense pas que ça change.

Détournant le regard un instant je pris le sac sur mon épaules et je le mis sur le lit avant de me retourner vers elle.

- On reste le temps que tu puisse arranger les choses ensuite on fous le camp d'accord?


_________________

   
Sweet Love.
Nymphadora Tonks ☽Into my darkness you come, you become my light and my sunshine. If I lose you I'm dying
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Becky Reeves
Criminality

Résumé de ma vie :


Féminin Aventures vécues : 718
Age : 39
Logement : Vit dans une Maison dans l’Avenue C avec John Hunter Malone
Emploi/étude : Tueuse à gage
Situation Amoureuse : Compliquer

Carte d'identité
Ma santé:
100/100  (100/100)
Situation Actuelle:
Mes amis, mes amours, mes emmerdes:
MessageSujet: Re: Here comes the devil 9th Juin 2017, 07:26

J'étais complètement perdu à savoir quoi faire entre partir maintenant et ne plus me mêler de leur merde, ou jouer le rôle de princesse de Waco pour la dernière fois. Retenant un John ému et heureux, qui était prêt à rentrer à la maison, je lui exposai mon problème. Je lui fis un petit sourire désolé en entendant son soupir et le suivit dans la chambre. J'écoutai son raisonnement et lui souris lorsque j'entendis sa propositions. Est ce que je vous ai déjà dit combien je vous aimais cher loup solitaire. Je me mis sur la pointe des pieds et lui donnai un doux baiser avant de doucement me détacher et poser ma main sur sa joue. Merci mon loup, plus tard tu vas voir ta princesse se transformer pour quelques minutes en reine de Waco, mais pour tout de suite, je dois faire deux trucs. Je me détachai de lui et allai à la porte que j'ouvris. Au bout du couloir se trouvais justement les deux hommes que je voulais voir, qui sortaient de la chambre de Will. Charles! Nous ne quitterons pas immédiatement finalement. Je vis Will hausser les sourcils, alors que Ironhorse prenait un air méfiant. Et pourquoi?Ce n'est pas Will qui réclame une réunion d'urgence, c'est moi. Je vis son regard passer de la méfiance à la peur avant qu'il ne tourne les talons et ne parte en vitesse. En attendant je vous en supplie, que quelqu'un me dise qui y a maintenant du pain dans cette foutue baraque!

_________________
Becky
La princesse et son loup contre le monde. - blackheart & crédits.  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
John Hunter Malone
Criminality

Parti politique : Aucun
Résumé de ma vie :

My complicated love

Masculin Aventures vécues : 729
Age : 45
Logement : Vit dans une Maison dans l’Avenue C avec Becky Reeves
Emploi/étude : Proprio de resto/ Tueur à gages
Situation Amoureuse : Avec ma princesse Becky

Carte d'identité
Ma santé:
100/100  (100/100)
Situation Actuelle:
Mes amis, mes amours, mes emmerdes:
MessageSujet: Re: Here comes the devil 9th Juin 2017, 08:13

Je fus surpris quand elle me retint la main mais je me retournai vers elle quand elle m'exposa son dilemme. Je poussai un soupir avant de la tirer dans la chambre. C'est pas un truc qu'on discutait en plein milieu d'un couloir. Je fini donc par déposer mon sac sur le lit et lui dire de prendre le temps qu'il fallait pour régler les chose pour qu'elle soit bien. À sa réplique je me passai une langue sur les lèvres quand elle se leva sur la pointe des pieds pour venir m'embrasser et poser une main sur ma joue.

- Trop peu souvent mademoiselle. Puis... je sais depuis longtemps que tu es la reine de Waco.

Je la laissai quand elle héla les deux hommes pour la réunion en disant que c'était elle qui la demandait. Je sentis qu'il y en a un qui ne devait pas apprécier du tout ceci. Mais je lui avais dit de régler ses choses alors... elle réglais ses choses. Je ne m'en mêlerais pas puisque je n'étais... disons un membre du clan alors je la laisserais agir en l'appuyant et en la supportant comme toujours. Elle serait à la hauteur comme toujours, elle était tout simplement magnifique présentement prenant le contrôle de la situation qui nous avait tout deux glisser entre les doigts. Oh que non messieurs ce n'est pas la petite poupée fragile que vous pensez! Elle a un bon caractère la rouquine. Quand elle demanda du pain j'entendis vaguement un "On y va Becky!" et la porte de se refermer et j'eus à peine le temps de relever le regard vers elle que je me sentis plaquer dans le mur et ses lèvres plaquer sur les miennes. Ok... alors on reprenait ce qui n'avait jamais été terminé finalement. Je pris son visage entre mes mains comme toujours et répondit à son baiser moi aussi. La différence c'est que maintenant j'avais un jean et un t-shirt. Mais la sensation était aussi vive que celle que je me rappelai par le passé.

_________________

   
Sweet Love.
Nymphadora Tonks ☽Into my darkness you come, you become my light and my sunshine. If I lose you I'm dying
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Becky Reeves
Criminality

Résumé de ma vie :


Féminin Aventures vécues : 718
Age : 39
Logement : Vit dans une Maison dans l’Avenue C avec John Hunter Malone
Emploi/étude : Tueuse à gage
Situation Amoureuse : Compliquer

Carte d'identité
Ma santé:
100/100  (100/100)
Situation Actuelle:
Mes amis, mes amours, mes emmerdes:
MessageSujet: Re: Here comes the devil 9th Juin 2017, 19:14

Là dans cette chambre, un souvenir me revint, me faisant sourire. Nous avions bien changé tous les deux avec les années. La seule chose qui n'avait pas changé était ce que nous ressentions l'un pour l'autre. Cette attirance, ce lien invisible qui nous ramenait toujours l'un à l'autre était toujours là. Nous étions deux être ayant besoin de l'autre pour vivre. Sans lui, je n'étais que l'ombre de moi même, il était... Ma vie. Le ramenant lui aussi à ce souvenir, je lui demandai si je lui avais dit combien je l'aimais avant de doucement l'embrasser et une main sur la joue, lui dire qu'il verrait sa princesse se transformer en reine. Ce que je m'apprêtais à faire ne me plaisait pas, je deviendrais le temps d'un très court moment réellement la reine de Waco et c'était loin de me faire plaisir... Je devais prendre le temps de souffler un peu avant. Je vais devoir faire attention alors, je ne voudrais pas que vous ayez des doutes... J'allais donc faire comprendre au chef du club qu'il était ddans la merde en lui disant que c'était moi qui demandait une réunion d'urgence, pour ensuite demander s'il y avait enfin du pain dans la baraque. Au loin on me répondi que quelqu'un y allait ce qui me fit sourrie. Je venais de les menacer tous autant qu'ils étaient, acte impardonnable suposément, et encore là, on faisait ce que je demandais. Ceci voulait dire que certain avait bien compris que j'avais raison dans cette histoire, donc des soutiens lors de la réunion.

Refermant la porte, je retournai des années plus tôt et rapidement je plaquai John au mur et allai chercher ses lèvres avec autant de sauvagerie que cette fois ou nous avions presque réussi à nous donner à l'autre. Cette fois cependant, si quelqu'un osait entrer dans cette chambre, il ne savait pas à quoi il s'exposait. Mes mains sur son torse alors que les siennes prenaient mon visage, je pus sentir à nouveau les battement de ce coeur que plusieurs pensaient inexistant, mais dont j'avais à de nombreuse reprises eu la preuve de son existance et dont la musique de son battement était devenue essentiel à mon sommeil et ma survie. N'ayant aucun bouton à détacher cette fois je libérais ses lèvres que le temps de lui enlever son t-shirt, ayant toujours se besoin si intense de toucher sa peau.

_________________
Becky
La princesse et son loup contre le monde. - blackheart & crédits.  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
John Hunter Malone
Criminality

Parti politique : Aucun
Résumé de ma vie :

My complicated love

Masculin Aventures vécues : 729
Age : 45
Logement : Vit dans une Maison dans l’Avenue C avec Becky Reeves
Emploi/étude : Proprio de resto/ Tueur à gages
Situation Amoureuse : Avec ma princesse Becky

Carte d'identité
Ma santé:
100/100  (100/100)
Situation Actuelle:
Mes amis, mes amours, mes emmerdes:
MessageSujet: Re: Here comes the devil 9th Juin 2017, 21:03


_________________

   
Sweet Love.
Nymphadora Tonks ☽Into my darkness you come, you become my light and my sunshine. If I lose you I'm dying
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Becky Reeves
Criminality

Résumé de ma vie :


Féminin Aventures vécues : 718
Age : 39
Logement : Vit dans une Maison dans l’Avenue C avec John Hunter Malone
Emploi/étude : Tueuse à gage
Situation Amoureuse : Compliquer

Carte d'identité
Ma santé:
100/100  (100/100)
Situation Actuelle:
Mes amis, mes amours, mes emmerdes:
MessageSujet: Re: Here comes the devil 9th Juin 2017, 22:11


_________________
Becky
La princesse et son loup contre le monde. - blackheart & crédits.  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
John Hunter Malone
Criminality

Parti politique : Aucun
Résumé de ma vie :

My complicated love

Masculin Aventures vécues : 729
Age : 45
Logement : Vit dans une Maison dans l’Avenue C avec Becky Reeves
Emploi/étude : Proprio de resto/ Tueur à gages
Situation Amoureuse : Avec ma princesse Becky

Carte d'identité
Ma santé:
100/100  (100/100)
Situation Actuelle:
Mes amis, mes amours, mes emmerdes:
MessageSujet: Re: Here comes the devil 9th Juin 2017, 22:48


_________________

   
Sweet Love.
Nymphadora Tonks ☽Into my darkness you come, you become my light and my sunshine. If I lose you I'm dying
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Becky Reeves
Criminality

Résumé de ma vie :


Féminin Aventures vécues : 718
Age : 39
Logement : Vit dans une Maison dans l’Avenue C avec John Hunter Malone
Emploi/étude : Tueuse à gage
Situation Amoureuse : Compliquer

Carte d'identité
Ma santé:
100/100  (100/100)
Situation Actuelle:
Mes amis, mes amours, mes emmerdes:
MessageSujet: Re: Here comes the devil 10th Juin 2017, 06:10


_________________
Becky
La princesse et son loup contre le monde. - blackheart & crédits.  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
John Hunter Malone
Criminality

Parti politique : Aucun
Résumé de ma vie :

My complicated love

Masculin Aventures vécues : 729
Age : 45
Logement : Vit dans une Maison dans l’Avenue C avec Becky Reeves
Emploi/étude : Proprio de resto/ Tueur à gages
Situation Amoureuse : Avec ma princesse Becky

Carte d'identité
Ma santé:
100/100  (100/100)
Situation Actuelle:
Mes amis, mes amours, mes emmerdes:
MessageSujet: Re: Here comes the devil 10th Juin 2017, 07:56


_________________

   
Sweet Love.
Nymphadora Tonks ☽Into my darkness you come, you become my light and my sunshine. If I lose you I'm dying
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Becky Reeves
Criminality

Résumé de ma vie :


Féminin Aventures vécues : 718
Age : 39
Logement : Vit dans une Maison dans l’Avenue C avec John Hunter Malone
Emploi/étude : Tueuse à gage
Situation Amoureuse : Compliquer

Carte d'identité
Ma santé:
100/100  (100/100)
Situation Actuelle:
Mes amis, mes amours, mes emmerdes:
MessageSujet: Re: Here comes the devil 10th Juin 2017, 09:11


_________________
Becky
La princesse et son loup contre le monde. - blackheart & crédits.  


Dernière édition par Becky Reeves le 11th Juin 2017, 21:55, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
John Hunter Malone
Criminality

Parti politique : Aucun
Résumé de ma vie :

My complicated love

Masculin Aventures vécues : 729
Age : 45
Logement : Vit dans une Maison dans l’Avenue C avec Becky Reeves
Emploi/étude : Proprio de resto/ Tueur à gages
Situation Amoureuse : Avec ma princesse Becky

Carte d'identité
Ma santé:
100/100  (100/100)
Situation Actuelle:
Mes amis, mes amours, mes emmerdes:
MessageSujet: Re: Here comes the devil 10th Juin 2017, 10:21


_________________

   
Sweet Love.
Nymphadora Tonks ☽Into my darkness you come, you become my light and my sunshine. If I lose you I'm dying
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Here comes the devil

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 19 sur 33Aller à la page : Précédent  1 ... 11 ... 18, 19, 20 ... 26 ... 33  Suivant

Sujets similaires

-
» The Sacrifice of Haiti "Pact with the Devil"
» Alignement NewJersey Devil
» Supernatural;; Sympathy For The Devil
» [Defense Devil] Présentation
» Ω I thought I saw the devil, this morning looking in the mirror,

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
New York City Police Department :: NEW YORK :: Manhattan :: ● East Village :: ● Avenue C :: ● Maison de John Malone-